Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Je suis accro à mon smartphone


Publié le 26 septembre 2018 par Doupiou

Je n’aurais jamais cru écrire un tel article un jour. Honnêtement. Je suis intéressée par la nouvelle technologie mais sans plus. Je ne suis pas le genre de personne qui change de téléphone ou de tablette tous les six mois pour avoir le dernier produit du marché.

J’ai d’ailleurs mis du temps à comprendre les fonctionnalités d’un smartphone. Jusqu’à environ cinq ans en arrière, j’étais du genre à vouloir un téléphone qui appelle, envoie des messages et fait des belles photos. Mais je n’étais pas dans le délire des applications pour un tout ou un rien.

Et puis ça a progressivement basculé…

Quand le téléphone prend trop de place

Je dirais que mon addiction à mon smartphone s’est installée de manière insidieuse. Je ne me suis pas réveillée un matin en me disant que je ne pouvais plus me passer de mon téléphone !

Cela a commencé quand mon téléphone a remplacé des objets du quotidien, quand j’ai commencé à utiliser le potentiel de mon appareil via les applications. Exemple : si un de mes enfants chouine dans la nuit, j’active le mode lampe de poche sur mon smartphone ! Le réveil ? Le smartphone. L’agenda ? Le smartphone.

Avant je regardais mon compte en banque sur l’ordinateur pendant une pause au travail. Maintenant je suis mes comptes une fois par jour via l’application de ma banque. Qui me permet même de me soustraire à un mot de passe puisque mon emprunte digitale désactive la sécurité.

J’ai une application avec la musique des veilleuses de mes enfants. Tu la vois la maman geek qui sort sont téléphone avec les berceuses quand ses enfants essaient de dormir en dehors de chez eux ?

J’ai une application pour mes règles aussi, qui me dit la durée de mes cycles et mes jours de fertilité. J’ai une application pour perdre du poids… Bref mon téléphone est bien chargé. Et encore, je préfère ne pas te parler des réseaux sociaux…

J’y suis progressivement devenue accro. Je l’ai constamment sur moi et je me sens complètement perdue s’il n’est pas dans les parages. Ma plus grande hantise c’est de me demander si quelqu’un n’essaie pas de me joindre pour une quelconque urgence ! Mais comment faisait-on avant ?

Je me suis rapidement aperçue que l’usage du smartphone était bien plus pratique que l’ordinateur. Autant avant j’étais assez réticente à commander en ligne via le téléphone, autant maintenant je n’hésite pas. D’ailleurs j’ai même une application pour faire mes courses au drive ! Et mon vieil ordinateur ne me sert plus qu’à transférer les photos de mon smartphone à mon disque dur…

crédit photo : pexels (pixabay)

La prise de conscience

Je me rends compte de la place que prend mon téléphone lorsqu’il est la première chose que je regarde le matin et la dernière, le soir. C’est affligeant hein ?

A peine arrivée à mon bureau, mon smartphone est posé à côté de mon ordinateur. Je rejoins mes collègues pour la pause café : il est dans ma poche.

Mais le summum de la prise de conscience c’est au moment de remplir les papiers d’inscription à l’école de ma fille : il y a une case téléphone fixe. J’ai bien un numéro, mais pas de téléphone ! Du coup je mets une petite croix et je me sens un peu honteuse.

PetitePerle me parle, je suis sur mon téléphone. Mais qu’est-ce que je fais ? Non sérieusement ! Ma petite fille me raconte une histoire et moi, je ne suis même pas attentive à cela ! Quelle honte !

Je prends doucement conscience quand Mari Barbu est à la télévision, son téléphone non plus n’est jamais loin… Et les conversations de couple se raréfient progressivement.

Aller, on se ressaisi !

Je pense qu’une fois que j’ai pris conscience d’être accro à mon smartphone, c’est que je veux me donner les moyens pour changer. Je sais que cette situation ne peut pas durer ! Alors j’ai instauré quelques petites règles et je m’y tiens avant de pouvoir faire une plus grande progression dans ma cure de désintox !

D’une part, j’applique le principe du « loin des yeux, loin du cœur ». Lorsque je mon téléphone est en charge par exemple, je mets le chargeur dans la pièce la plus éloignée de la maison. Ainsi je ne suis pas tentée de le dégainer pour oui ou pour un non. Je commence seulement à appliquer ce principe aussi quand je m’amuse avec ma fille. Chaque choses en son temps !

Ensuite il y a une règle simple que tout le monde doit appliquer (ce qui inclus les repas de famille) : pas de téléphone à table ! Et surtout au restaurant. Cela me désole toujours de voir des couples, des amis ou des collègues, le nez dans le téléphone durant un repas au restaurant.

Tu dois te dire que ce sont des choses qui ne sont pas insurmontables mais pour moi c’est déjà un sacré pas en avant.

Et toi ? Es-tu accro à ton smartphone aussi ? Au contraire, es-tu parfaitement capable de t’en passer ? As-tu des conseils à me donner pour me sevrer définitivement ? Dis-nous tout ?

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Maye

Oh je te comprends tellement ! Courage ! Moi aussi je suis accro a mon smartphone… J’ai vraiment envie de changer, mais actuellement c’est au dessus de mes forces. Je vis a l’autre bout du monde et je suis terriblement seule. Je ne me sens pas prête à poser le téléphone loin de moi et a enterrer ce contact perpétuel avec ma famille et mes amis. Pourtant j’ai les mêmes symptômes que toi. Je dors avec mon téléphone sinon, comment savoir l’heure en pleine nuit ? C’est une chouette invention hein, mais qu’elle plaie…

le 26/09/2018 à 09h26 | Répondre

Doupiou

Effectivement ton cas est plus particulier ! Je ne me verrais pas entamer un processus de détox de smartphone en étant si éloignée de ma famille. Je comprends le paradoxe que tu dévoile : une merveilleuse invention mais qui nous rend si dépendant …

le 27/09/2018 à 08h29 | Répondre

MlleMora

Ah je te comprends… Mon mari pense que je suis accro… à cause de facebook et whatsapp… j’ai désinstallé facebook de mon portable, et du coup, j’y passe beaucoup moins de temps (pas whatsapp quand même !!)
J’essaye de ne consulter que lorsque personne n’a besoin de moi à la maison (mais mon mari trouve que c’est toujours trop…)
Le pire, c’est que quand je l’oublie, ça ne me manque pas… c’est plus une habitude de le consulter… Je suis par contre vraiment accro à mon pc portable, je l’avoue !

le 26/09/2018 à 10h39 | Répondre

Doupiou

Contrairement à toi, quand je l’oublie je me sens complètement perdue ! Je me dis : et si quelqu’un essaie de me joindre alors que c’est urgent ? Bon sang mais on s’en sortait bien pourtant avant les portables !

le 27/09/2018 à 08h30 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Ce que tu décris, je pourrais l’écrire aussi… C’est braiment désolant et c’est arrivé petit à petit sans que je m’en rende compte… Quand je suis devenue maman surtout je crois… Entre les blogs, les réseaux sociaux, les réveils nocturnes à occuper… Aujourd’hui, la désintox est difficile je dois avouer… J’essaie de m’améliorer mais ce n’est pas encore gagné!

le 26/09/2018 à 11h56 | Répondre

Doupiou

Niveau réseau social je n’ai que Facebook. Heureusement d’ailleurs ! Je te souhaite bon courage dans ton détachement au téléphone ! On va y arriver (mode alcooliques anonymes :-D) !

le 27/09/2018 à 08h32 | Répondre

jess (voir son site)

ahahah, sache que tu n’es pas seule
si tu cherches des méthodes de désintox, j’ai testé ici toutes celles que j’ai pu trouver : http://lemamazine.com/test-des-methodes-pour-te-desintoxiquer-de-ton-portable/

le 27/09/2018 à 12h36 | Répondre

Mme Grognote

Ah le fameux article que je comptais écrire moi aussi ^^.
Je me retrouve assez dans ton témoignage et moi aussi je trouve désolant d’en arriver là. On craint du boudin ! (pardon, expression ringarde).
Mon mari et moi essayons nous aussi d’instaurer le « à table pas de portable » mais même ça on y arrive pas tout le temps… Pareil que toi quand je suis avec mon fils à jouer j’essaye de me passer de ce maudit smartphone.
Et plus que la crainte qu’on me joigne en urgence, moi ce qui me fait flipper grave (langage ado en force 😂) c’est que je puisse le perdre, ou qu’on me le vole alors qu’il y a toute ma vie dedans. Toutes les photos, les réseaux sociaux où on accède sans mot de passe, etc.

le 27/09/2018 à 12h50 | Répondre

Doupiou

Bizarrement, je ne suis pas trop angoissée à l’idée de le perdre. Je stock très régulièrement mes photos sur un disque dur. D’ailleurs j’en suis dépendante mais je n’en prends pas vraiment soin, je ne compte plus ses nombreuses chutes !

le 27/09/2018 à 14h04 | Répondre

sarah

Pareil pour moi… j’ai pourtant eu un smartphone très tard… puis mainenant j’en ai 2, un pro et un perso.
Déjà une règle, le perso dans mon sac au bureau et l’inverse à la maison. En plus j’ai désinstallé toutes les app non pro comme FB, twitter sur mon téléphone pro.
Et puis je n’ai pas de forfait incluant la 3G/4G donc hors de chez moi, sans wifi je ne touche pas à mon téléphone !
Mon addiction est totalement déraisonnée puisque si je perds mon téléphone je m’en fiche royalement, mais j’ai pris la manie de checker les notifications des app régulièrement, comme un toc sans en avoir conscience…
En fait c’est pas de ma faute mais celle des réseaux sociaux 😀

le 27/09/2018 à 17h32 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?