Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Faire des économies et mieux consommer : j’adopte la coupe menstruelle


Publié le 18 janvier 2019 par Doupiou

Lorsque j’ai eu mes règles pour la première fois, à treize ans, ma maman m’a immédiatement proposée de mettre un tampon. Ne connaissant pas encore mon intimité avec précision, m’insérer un truc comme ça m’a presque choquée. Bien sûr j’en avais déjà vu hein ! Mais de là à le mettre dans mon vagin, non merci !

Je me suis donc rabattu par défaut vers les serviettes hygiéniques, qui, disons-le clairement, n’ont pas que des avantages. L’été ce n’est pas optimal car la chaleur augmente les odeurs, on peut pas se baigner avec. En plus il y a des risques de fuite…

Bref, au bout de quatre mois de menstruations je me suis décidée à tenter l’expérience des tampons. Au début c’était plutôt difficile, je ne le mettais pas assez profond donc il redescendait en me faisant mal. Puis j’ai essayé doucement, mois après mois. Pour au final être une vraie professionnelle du tampon.

Mais pourquoi tu me dis tout ça Doupiou ? Tu ne devais pas me parler de la cup ? Si si, j’y viens !

Source (creative commons) : PatriciaMoraleda

C’est quoi une cup ?

Une cup (ou coupe menstruelle) est un petit entonnoir en plastique chirurgical que tu insère dans ton vagin afin de recueillir le sang des règles. L’effet ventouse assure une absence fuites et il y a une tige, plus ou moins longue, pour retirer ta cup.

La cup peut rester en place entre quatre et huit heures (cela dépend de l’importance de ton flux), dès qu’elle est pleine il suffit de la vider, la rincer et tu peux la réinsérer.

Une fois que tes règles sont terminées, tu stérilise ta cup dans l’eau bouillante pendant 5 à 7 minutes.

Quand j’ai décidé d’acheter une cup

J’ai mis le mot « décidé » en italique parce qu’une grande réflexion s’est opérée dans ma tête avant de m’insérer ce bout de plastique dans le vagin.

Ce sont mes copines de Dans Ma Tribu qui ont piqué ma curiosité au détour d’une conversation. Il faut dire que je venais d’accoucher et je souffrais de sécheresse vaginale les jours après mes règles. La cup peut régler cela ? Ah bon ?

J’ai donc épluché différents sites internet, regardé des tutos et pesé le pour et le contre.

Les avantages :

Economie : ma cup m’a coûté 22€ et elle dure cinq ans (je te laisse faire le calcul sur le nombre de boîtes de tampons ou de paquets de serviettes que tu achète pendant cette période…)

Ecologique : on stérilise la cup après le cycle et c’est reparti ! Pas de déchets de cartons d’emballage ou de tampons jetés dans les toilettes !

Gynécologique : je ne souffre plus de sécheresse intime, plus de cochonneries insérées dans mon vagin (la composition des tampons est très douteuse…)

Les inconvénients :

Pour changer la cup il est nécessaire d’avoir un point d’eau à proximité (rincer la cup et tes doigts). Apparemment on peut aussi utiliser une bouteille d’eau mais je n’ai encore jamais osé !

La mise en place : ce n’est pas un réel inconvénient mais il faut de la pratique pour l’insérer facilement (cf ma petite introduction aux tampons plus haut !)

l’Elue !

Quand j’ai acheté ma cup

Je me suis rendue dans un magasin bio pour acheter ma précieuse car je préférais voir le produit en vrai (notamment la taille). Il y a donc deux tailles dans le modèle que j’ai choisi qui dépendent de l’âge, d’un accouchement et si voie basse ou césarienne.

Je suis très curieuse de déballer mon petit sachet une fois rentrée chez moi. La taille m’impressionne beaucoup : c’est grand non ?

Et puis c’est quoi tout ces modèles de pliages ? Dans quoi je me suis embarquée…

les deux modèles de pliage

 

taille réelle

 

J’ai pris le temps nécessaire pour m’entraîner à insérer ma cup. Au début j’ai galéré et je m’entraînais quand je n’avais pas mes règles.

Puis progressivement j’ai trouvé un pliage facile pour moi, j’ai compris comment l’insérer correctement et je me suis aperçue que si je la mouillais avant avec de l’eau, ça fonctionnait mieux !

Au début je ne la mettais que chez moi pour être sûre d’avoir un endroit adéquat pour l’enlever en cas de fuite. Et j’ai pris confiance !

Retour

Il y a trois ans que j’ai acheté ma cup. Bon il y a eu une autre grossesse entre-temps mais après plusieurs mois d’utilisation je ne reviendrais pas en arrière ! C’est vrai qu’il est nécessaire d’être très à l’aise avec son corps. Et puis il ne faut pas avoir peur de voir son sang…

Je n’y trouve que des avantages et j’essaie de convaincre mon entourage d’essayer surtout lorsqu’on me demande  » tu n’aurais pas un tampon s’il-te-plait ? – Ah non, désolée j’ai une cup ! – Une quoi ?

D’ailleurs j’ai vu que le petit supermarché de ma campagne en avait en rayon !

Et toi ? As-tu déjà adopté la cup ? Est-ce que j’ai réussi à te donner envie ? Dis-nous tout !

Commentaires

28   Commentaires Laisser un commentaire ?

Chaperon Rouge

Ah oui, on en trouve de + en + en grande surface! Moi je n’ai jamais su mettre un tampon, mais les serviettes hygiéniques me gênaient vraiment.. Jai rencontré la cup en flânant sur des blogs de maman pendant nos essais bb :), ca m a interpelé, j’ai commandé… Et adopté ! Je suis + a l aise avec mon corps, je ne passe pas mon temps q guetter un débordement, et surtout je quantifie mieux… C’est moins impressionnant de voir ce qu’on perd regroupé dans cette petite chose (et ca ne sent rien! C’est fou!) alors que sur une serviette on a la sensation de perdre des litres de sang, et ca pue au bout d’une heure… Bref, je ne reviendrai en arrière pour rien au monde (quoi que les serviette lavables m’ont convaincues aussi ^^)

le 18/01/2019 à 07h30 | Répondre

Doupiou

C’est vrai qu’on ne sent absolument rien ! Je me demande pourquoi je n’ai pas essayé plus tôt !

le 18/01/2019 à 09h18 | Répondre

Caroline (voir son site)

Ça fait un moment que j’ai adopté la cup et que je l’utilise avec succès. Puis j’ai été enceinte et mes mensurations internes ont changé. J’ai acheté une cup plus grande, puis une plus molle qui ne convenaient pas (fuites). Puis une troisième qui finalement fonctionne comme ma première. Mon conseil donc : si vous avez des fuites, c’est pas que vous n’êtes pas faites pour la cup, c’est peut-être juste elle qui ne vous convient pas. Comme les soutiens-gorge en fait…

le 18/01/2019 à 08h43 | Répondre

Doupiou

Je te rejoins complètement ! Je pensais changer la mienne car je la vide bien plus qu’avant mon deuxième accouchement. Mais comme la date limite se termine en avril, je regarderais pour en changer à ce moment-là !

le 18/01/2019 à 12h21 | Répondre

Colombine

Merci pour cet article !

Cela fait quelques mois que j’en ai entendu parler et j’avoue que ça me tente fortement ! (j’en ai même parlé à Mon Chéri qui a pu briller en société à la machine auprès de ses collègues féminines 3 jours plus tard 😀 ).

J’aurais 3 questions :
– est-ce que tu utilises désormais exclusivement la cup ou bien est-ce que tu as encore des serviettes/tampons au cas où ? Je pense notamment à la nuit, ou à la périodes de spoting.
– comment la conserves-tu entre 2 cycles ? Il y a des précautions à prendre ? (boîte hermétique notamment).
– pour la stérilisation, tu as une casserole dédiée ?
– tu peux aller à la piscine avec ou pas ?

(Ok, ça fait 4 questions !)

le 18/01/2019 à 09h05 | Répondre

Doupiou

Pour les réponses :
– la nuit j’utilise encore des serviettes parfois mais de moins en moins. Je n’ai plus jamais racheté de tampons mais des serviettes oui, surtout au tout début de ma pratique de la cup où j’avais peur des fuites, je mettais une serviette par sécurité mais plus maintenant !
– entre deux cycles, je la met dans son polochon en tissu, puis dans le carton d’emballage et dans mon placard de salle de bain !
– pour la stérilisation je n’ai pas de casserole dédiée. Je la passe à 90° au lave-vaisselle après !
– bien sûr que tu peux aller à la piscine ! sans aucun soucis ! J’ai même fait une balade de 2h30 en moto avec (où la position n’est pas la plus confortable !) et je n’ai rien senti !

le 18/01/2019 à 09h22 | Répondre

Sarah

J’avoue que j’en ai une mais n’arrivant jamais à la placer correctement je suis toujours stressée d’avoir des fuites avec… Donc je ne la prends que très occasionnellement quand je suis chez moi.
Je ne sais pas si ca vient du modèle ou de moi mais la flemme de tester un autre modèle : )
J’ai jamais osé essayer en dehors de mes règles mais je vais tester ton astuce avec de l’eau !

le 18/01/2019 à 09h06 | Répondre

Doupiou

Essaie peut-être un autre de mode de pliage ?
Au début je mettais des serviettes avec la cup parce que j’avais peur des fuites, peut-être que cela peut te sécuriser un moment !

le 18/01/2019 à 09h22 | Répondre

Marie Obrigada

J’ai acheté ma première cup il y a une dizaine d’années. Je n’utilisais pas de tampon et pourtant j’ai adhéré, même si je ne devais pas la mettre parfaitement bien car j’avais quelques fuites, combiné à un protège-slip ça passait très bien. Et puis j’ai accouché et je n’ai pas osé, sans que je m’explique pourquoi. Je suis revenue aux serviettes pendant la durée entre mon retour de couches et ma deuxième grossesse. Après mon 2e accouchement, j’ai vite acheté une nouvelle cup et là, pour mon retour de couches je l’ai utilisée. 0 fuites, pas de douleur, pas d’odeur. Je suis très heureuse d’y être revenue et je me demande vraiment pourquoi je ne l’ai pas fait avant (peut-être parce que j’espérais chaque mois être enceinte et donc ne voulais pas investir).

le 18/01/2019 à 10h31 | Répondre

Doupiou

Ah oui ! 10 ans avec la cup ! Je fais office de novice en la matière alors !

le 18/01/2019 à 12h22 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Merci pour cet article ! De mon côté c’est serviettes hygiéniques lavables (j’en ai fait un article ici il y a quelques années), et rien d’autre. Je n’utilise pas de tampons, et j’avoue faire un blocage énormissime sur la cup. Il faut dire que j’ai encore du mal à être à l’aise avec mon corps :).

le 18/01/2019 à 11h56 | Répondre

Doupiou

J’aimerais essayer les serviettes hygiéniques lavables parce qu’en mets encore la nuit ! J’ai lu ton article et je pense sauter le pas bientôt !

le 18/01/2019 à 12h24 | Répondre

Audrey

Bonjour,
Suite à mon 2e accouchement j’ai acheté une cup, convaincue des avantages (stérilet =menstruations plus importantes) Malheureusement j’ai fait un gros malaise dans ma salle de bains lors du retrait, en voyant mon sang…du coup je suis un peu frileuse à l’idée de retenter. Je retiens l’idée de l’eau.

le 18/01/2019 à 20h53 | Répondre

Doupiou

Effectivement, comme je l’ai dis dans mon article, il faut être à l’aise avec son corps mais aussi avec la vue du sang… J’espère que tu arriveras à trouver une solution pour surpasser cela !

le 21/01/2019 à 08h36 | Répondre

Holipumpkin

Moi aussi, ca fait près de 12ans que je suis passée à la cup et franchement je n’ai encore rien trouvé de mieux. Cela m’a même réconciliée avec les règles. Bon j’avoue que je pense prochainement essayer les culottes menstruelles qui commencent à apparaître sur le marché et à être très performantes paraît-il.(affaire à suivre)

le 18/01/2019 à 21h12 | Répondre

Doupiou

12 ans de cup ?? J’ai l’impression d’être une jeune novice en la matière ! Comment en as-tu entendu parler il y a 12 ans ?

le 21/01/2019 à 08h37 | Répondre

Viviane

Personnellement, j’ai porté un stérilet Mirena pendant 10 ans. Plus de règles, une vraie libération.
Du coup j’ai enchaîné sans bruit et sans aucun symptômes sur la ménopause :-). Je confirme donc que plus de règles, c’est cool !
Pour la cup, elle nécessite une hygiène rigoureuse pour ne pas augmenter le risque de syndrome de choc septique. Mais bien utilisée, elle donne toute satisfaction à ses utilisatrices.

le 19/01/2019 à 14h41 | Répondre

Doupiou

Je ne peux pas prendre d’hormones donc j’ai un DIU en cuivre par défaut. Mais j’avoue que l’absence de règles me fait rêver !

le 21/01/2019 à 08h38 | Répondre

Elodie

Première cup achetée en 2007, à l’époque j’étais étudiante sage-femme et c’est une prof qui nous en avait parlé. Je l’ai adoptée aussitôt et depuis je ne m’en passe plus.
J’ai gardé la première 8 ans et ensuite j’ai eu du mal à en retrouver une qui me convienne autant (je les trouvais toutes dures).
Je couple avec des serviettes lavables, j’aime beaucoup aussi.
La cup est compatible avec les DIU à condition de bien faire le vide, j’ai plusieurs patientes qui ont ôté leur DIU en enlevant la cup mais j’ai utilisé des années les 2 ensemble et aucun souci.
Je trouve cet accessoire vraiment top, je trouve qu’on n’en parle pas assez donc merci 😉

le 21/01/2019 à 09h00 | Répondre

Doupiou

C’est vrai que j’ai beaucoup entendu dire que DIU et cup n’étaient pas compatibles. Après comme tu le dis si bien, il suffit de bien faire l’appel d’air mais de toute façon, en règle générale, on évite de tirer comme une sauvage sur la cup pour la retirer. Donc je n’ai pas eu de soucis avec ma cup et mon DIU !

le 21/01/2019 à 13h43 | Répondre

Camomille

J’utilise une cup depuis 3,5 ans et ma vie a changé! j’ai eu le déclic après le témoignage de cette mannequin amputé à cause d’un choc toxique dû aux tampons… ce jour là j’ai jeté tous mes Tampons…
Je ne la vide que le matin et le soir avant d’aller dormir, et cette opération dure 5 secondes!
Donc en journée, au travail, pas besoin d’avoir un point d’eau à disposition… flux abondant, elle n’a jamais débordée….
aucune odeur non plus: c’est le sang macéré avec le tampon ou serviettes qui dégagent une odeur….
écologique, économique, moins de sécheresse et ultra pratique! pour moi que des avantages!

le 21/01/2019 à 09h24 | Répondre

Doupiou

Complètement d’accord avec toi ! Excepté que je dois la vider plus régulièrement mais je vais bientôt en changer pour une plus grande:!

le 21/01/2019 à 13h44 | Répondre

Mme Grognote

Ici, cup achetée en 2015, après qu’une amie proche m’ai convaincu ! Je n’ai pas eu l’occasion de la tester puisque j’ai découvert ma grossesse juste après. Elle a donc dormi, neuve, pendant plusieurs mois dans l’armoire de ma salle de bain. Quand est venu le temps du retour de couche et que je me suis sentie de nouveau à l’aise avec mon corps (coucou l’accouchement et l’épisiotomie qui ont fait quelques dégâts, heureusement tout est revenu dans l’ordre), j’ai entrepris d’essayer ma fameuse cup. Effectivement, c’est un coup de main à prendre, c’est quand même bien plus gros qu’un tampon (moi qui n’utilisait que cela avant en journée). Je trouve que la mise en place est assez complexe, même encore aujourd’hui, des fois ça passe tout seul et d’autres fois je rame ! Mais une fois en place, vraiment c’est top. On ne la sent pas et effectivement ; plus de problème de sécheresse vaginale. Malgré le fait d’avoir eu un enfant, je n’ai pas eu besoin d’acheter le modèle plus grand, je pense que cela dépend aussi de la morphologie de chacune, le modèle nullipare est bien assez grand pour moi ! Et avec des règles peu abondantes, je suis très loin de la remplir !

le 21/01/2019 à 15h33 | Répondre

Elodie

Je suis d’accord avec toi, d’ailleurs je trouve ça un peu dommage qu’on conseille des tailles de cup en fonction de la parité. Certes la parité influence élasticité du vagin mais je trouve que la morphologie joue énormément également.

le 22/01/2019 à 01h27 | Répondre

Doupiou

Mme Grognote et Elodie je vous rejoins complètement. Quand j’ai choisi ma cup, il y avait 2 tailles (A ou B). A c’est petite taille et sur la notice il était écrit : – 30 ans (en quoi l’âge influe ??), accouchement par césarienne ou aucune grossesse. Taille B : + de 30 ans, accouchements par voie basse.
Bon j’ai 29 ans et 2 césariennes mais pour moi la taille A est bien trop petite maintenant … C’est un peu le point négatif de la cup d’ailleurs !

le 22/01/2019 à 08h42 | Répondre

Rusalka

Je valide la cup aussi !
Je crois que j’ai la mienne depuis 3 ans, une Lunéale achetée en pharmacie, et j’en suis ravie. La petite taille me suffit alors que je trouvais mon flux important quand j’utilisais les serviettes jetables.
J’ai un lot de protège-slip lavables, pour les petites gouttes, ça me rassure.

J’ai tâtonné au début, j’avais acheté une Meluna qui était finalement beaucoup trop rigide pour moi.
Le site easycup m’a beaucoup aidée pour me renseigner (témoignages, ressources sur les différents modèles).

le 22/01/2019 à 20h42 | Répondre

Madame Ophrys

Après être passée aux serviettes lavables suite à l’article de Mme Givrée, je me suis également laissée tenter par la cup.
Sauf que celle que j’ai ne me convient pas du tout, je la « sens » faire pression sur les parois et ça me dérange beaucoup.
Pourtant c’était un modèle exprès pour débutantes, donc assez petit, mais bon voilà…
Donc pour l’instant elle dort dans mon armoire, je ré-essaierai peut-être un jour…

le 23/01/2019 à 10h34 | Répondre

Madame Parenthèses

Je suis passée à la cup il y a un an, et j’en suis très contente aussi ! Une Lunacopine, achetée en magasin bio, en taille 1. Perso, je la stérilise avant mes règles (étant sous pilule, je sais quel jour elles tombent, ce qui est fort pratique), et je la vide toutes les 12h environ, donc je la porte la nuit sans problème 🙂

le 04/02/2019 à 14h40 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?