Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai 30 ans


Publié le 10 avril 2020 par Doupiou

Ah la trentaine ! Cet âge si bancal ou certains ne sentent pas encore « adulte » pendant que d’autres sont déjà dans la vie de famille !

Quand j’avais une quinzaine d’année, je voyais les trentenaires comme des vieux en devenir, comme si finalement tout se jouait les années précédentes et qu’arrivés à trente ans, nous étions déjà « périmés ».

Bon et bien, nous y voilà : je viens de fêter mes trente ans.

Au revoir la vingtaine

Étonnamment, j’avais eu un gros passage à vide le jour de mes vingt ans. Une déprime liée à cette nouvelle dizaine dans laquelle j’avais l’impression de devoir construire le reste de ma vie. J’avais déjà le baccalauréat en poche, j’étais dans des études qui ne me plaisaient pas et j’étais en couple avec celui qui sera mon mari des années plus tard.

Je pensais que pour être heureuse et une femme accomplie il fallait le joli pavillon, les trois enfants et un mari, un travail nécessitant de porter un tailleur et préparer uniquement des petits plats maison. Tu le sens le cliché ?

Finalement, j’ai commencé à travailler en alternance à vingt ans tout en préparant une licence, je n’ai jamais été au chômage depuis. Je me suis mariée à vingt-quatre ans et j’ai eu mes deux enfants entre vingt-cinq et vingt-sept ans. Nous sommes devenus propriétaires à vingt-cinq ans et nous avons fait construire notre maison à vingt-neuf ans.

Je peux donc dire que pour moi, cette décennie de vingtaine a bien été celle où j’ai lancé les gros projets de ma vie. Peut-être il y en aura-t-il d’autres. Mais j’ai le sentiment d’un accomplissement.

Crédit photo (creative commons) : usman zahoor

L’épanouissement personnel

Je dirais que la principale remise en question de cette entrée dans la trentaine est vestimentaire. Lors de mon déménagement, j’en ai eu ras-le-bol de voir des vêtements que je garde « au cas où », des choses que je ne mets plus car vieilles ou trop petites.

Je trouvais ma garde-robe trop « jeune », plus du tout en adéquation avec mon âge. Alors j’ai fait un tri énorme et j’ai pris une journée de shopping pour moi avec un seul mot d’ordre : moins acheter pour mieux acheter. Exit les jeans tailles basses, les t-shirt moulants que je mettais quand j’avais des abdos en béton. J’ai eu un impérieux besoin de faire une garde-robe simple et responsable. Cela m’a fait un bien fou !

Je me sens pleinement épanouie dans mon couple. Je suis satisfaite de voir que le désir sexuel que Mari Barbu et moi avons l’un pour l’autre ne s’est pas éteint ; au contraire, il s’est renouvelé. On se connait alors on ose plus de choses. Nos câlins ne sont pas mécaniques et je mesure la chance de pouvoir avoir des rapports plusieurs fois par semaine. En terme de communication aussi, nous avons mûris. Finis de bouder dans un coin. Quand quelque chose nous contrarie, on en parle !

Dans ma vie professionnelle, j’ai trouvé un domaine dans lequel je m’épanoui complètement. Je grimpe les échelons, lentement mais sûrement. Je suis heureuse dans mon travail et ravie d’être appréciée en retour. Et si jamais je devais changer un jour, j’ai déjà plein d’idées dans ma tête !

Cette année 2020 étant importante pour moi, j’ai décidé de ne plus me polluer avec des personnes nocives même si ces dernières sont de ma famille proche.

Bien-être et bienveillance sont mes maîtres mots de cette nouvelle décennie.

Faire la paix avec mon corps

J’arrive progressivement à accepter mon corps. Et surtout à arrêter de me comparer sans cesse aux autres !

J’ai récemment retrouvé le poids d’avant la grossesse de mon fils mais même si le chiffre sur la balance est satisfaisant, je dois accepter de voir mes vergetures, mes seins moins ronds, mon ventre moins plat.

Mari Barbu me dit sans cesse que je suis magnifique même si je n’ai plus le corps de mes vingt ans ! Cela me réconforte énormément. Je me dis avec émotion que ce ventre mou a tout de même réussi à fabriquer et porter deux enfants : la nature est bien faite !

Finalement j’arrive de mieux en mieux à appréhender mon corps de jeune trentenaire et je ne suis (presque) plus nostalgique de ma jeunesse !

Voilà, c’est fait. J’espère avoir passé ce cap avec brio et au final, on est encore jeune à trente ans ! Je souhaite avoir encore de belles années devant moi !

Et puis, comme dirait l’autre, l’âge, c’est dans la tête !

Et toi ? As-tu passé facilement le cap de la trentaine ? En es-tu encore loin ? Dis-nous tout !


Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mélinda

J’ai adoré le cap de la trentaine et j’avais hâte d’y arriver déjà quelques années avant parce que pour moi ça rimait avec épanouissement et responsabilité. En fait je me sentais déjà trentenaire avant d’y être 😂 Le hasard a d’ailleurs fait que j’ai franchis toutes les étapes symboliques dont tu parles à partir de mes 30 ans 😊 par contre j’ai 34 ans aujourd’hui et je ne suis pas du tout pressée d’arriver à 40 !

le 10/04/2020 à 09h39 |

Mélinda

J’oubliais l’essentiel : joyeux anniversaire !

le 10/04/2020 à 09h40 |

Doupiou

Merci beaucoup !

le 11/04/2020 à 14h37 |

Rosa Evril

Joyeux anniversaire ! J’ai passé la trentaine et je me suis retrouvée dans certains points de ton témoignage. Pour moi l’année de mes 30 ans a été très importante puisque c’est l’année où j’ai rencontré mon Chéri et où j’ai acheté mon appartement, et comme j’espère être bientôt maman la trentaine sera pour moi bien plus riche que la vingtaine 😉

le 10/04/2020 à 15h47 |

Doupiou

Je te le souhaite de ton coeur aussi !

le 11/04/2020 à 14h37 |

Maud (voir son site)

Bel anniversaire !
Moi c’est le cap des 30 ans de mon homme que j’ai eu plus de mal à digérer ! lol 3 ans 1/2 avant moi. Du coup, j’étais rodée ^^
Et je m’épanouie de plus en plus et me sens de plus en plus en phase avec ce que je veux être, plus sereine, plus simple. Donc ça me convient bien ^^

le 10/04/2020 à 17h37 |

Doupiou

Je te dirais si je serais plus sereine dans les prochains mois ! En attente je digère mon 30 ans + 1 jour !

le 11/04/2020 à 14h38 |

Vee

Bon anniversaire !
Étrangement, il semble que je fais plutôt mes crises aux années en 5, je me souviens d’un gros passage à vide à 25 ans , mais mes 20 et 30 ans ne m’ont rien fait de particulier – on verra à 35 ! Du coup j’avais moi aussi l’impression d’avoir 30 ans depuis un moment quand je les ai eus pour de vrai. Ce sur quoi je suis d’accord cela dit c’est l’épanouissement, je me sens beaucoup plus en paix avec moi-même qu’à 20 ans, c’est pas encore parfait mais au moins pour l’instant ça n’a pas cessé de s’améliorer ; peut-être que ça n’arrête jamais d’aller vers le mieux, qui sait 😉

le 10/04/2020 à 20h58 |

Doupiou

Merci !
Effectivement j’ai la conviction que les belles années arrivent ! C’est la reflexion que je me suis faite hier après quelques coupes de champagne !

le 11/04/2020 à 14h39 |

Madame Colombe

Chère Doupiou jeune trentenaire,

Vous avez raison, la trentaine est une décennie agréable. Mais attendez d’avoir 40 ans, comme moi! Beaucoup de monde apprehende ce passage, mais tout s’est bien passé pour moi. Je sais enfin qui je suis, ce que je veux, et surtout ce que je ne veux plus.
Je me sens nettement mieux dans ma peau qu’à 20 ans ou même à 30 où je tatonnais encore sur le plan professionnel.
Seul bémol : à 40 ans, nos parents prennent de l’âge, des pathologies apparaissent et ça, c’est dur à vivre.
Bon anniversaire à vous !!

le 11/04/2020 à 09h58 |

Doupiou

C’est marrant parce que tous les quadra que je connais disent exactement la même chose ! Les années de la quarantaine sont les meilleures !

le 11/04/2020 à 14h40 |

Cricri2j

Je te souhaite un bel anniversaire et une décennie à la hauteur des rêves que tu y projettes.

le 11/04/2020 à 14h47 |

Doupiou

Merci beaucoup !

le 11/04/2020 à 20h04 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.