Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Fleur-Joséphine

Gourmande, amatrice de cuisine, pâtisserie, vins et cocktails, ex-femme de marin, polyglotte, sans désir d'enfant, férue d'humour (et bon public!), donneuse de plaquettes de sang, Islandophile, un peu photographe.

Ses contributions

Ne pas savoir nager

Je ne saurai peut-être jamais nager

Je ne sais pas nager. Souvent, ça surprend quand j’en parle, mais peut-être qu’en lisant l’article, tu te reconnaîtras ?

Comment en suis-je arrivée là ?

Quand j’étais en CP, tous les vendredis, nous allions à la piscine avec l’école. Le premier jour, le maître-nageur nous a demandé de faire une démonstration, car certains de mes camarades savaient déjà nager. Moi, non. Tous les autres ont été répartis dans des groupes selon leur niveau, mais pas moi. Je n’ai pas été prise en charge.

Donner on sang et ses organes

Mon sang, mes plaquettes et mes organes : à partager

Aussi longtemps qu’ils ont pu le faire, mes parents ont donné leur sang régulièrement. Sans vraiment le chercher, ils m’ont montré un exemple que j’ai eu envie de suivre dès que j’ai eu 18 ans.

Toujours dans l’esprit de partager ma bonne santé avec d’autres qui n’ont pas cette chance, j’ai commandé une carte de donneur d’organes il y a quelques années. Je ne suis qu’une petite vie sur cette terre, je ne fais pas de grandes choses, mais si je peux aider les autres pendant ma vie, et même éventuellement après mon décès, je pense que c’est bien que je le fasse.

beignets oignons

Beignets de fleurs d’oignons

L’autre jour, mon marin et moi avons vu passer sur un écran d’ordinateur une vidéo nous apprenant à réaliser des beignets de fleurs d’oignons.

Tentés par l’expérience, nous avons décidé d’essayer, et voici ce que ça a donné.

Soupe au riz

Soupe aux légumes et au riz

Je t’ai parlé récemment des types de plats que j’aime préparer et congeler. Je congèle notamment des soupes. C’est sympa, les soupes, mais ce n’est pas toujours assez copieux pour moi. Et puis j’ai découvert une recette de soupe qui m’a semblé bien différente de tout ce que je connaissais, et qui rassasie complètement.

Il y a un peu de préparation, donc cette recette peut s’avérer fastidieuse pour celui ou celle qui se met aux fourneaux. Pour rentabiliser l’opération, je la prépare en quantité familiale et je congèle des portions individuelles.

Rupture conventionnelle

Le récit de ma rupture conventionnelle

Ça faisait plusieurs années que j’occupais un poste dans une entreprise, et au fur et à mesure que le temps passait, surtout ces dernières années, le besoin de changer s’est fait de plus en plus ressentir. Mon chef et moi nous en sommes rendu compte et, sous prétexte de faire mon entretien annuel d’évaluation, il m’a dit qu’il fallait arrêter les dégâts et m’a priée de prendre un rendez-vous avec ma responsable des ressources humaines (RRH) pour trouver une solution.

J’ai attendu docilement que celle-ci prononce la formule magique… Et elle l’a fait ! Elle m’a dit qu’on avait la possibilité de réfléchir à une rupture conventionnelle.

Collection avions Savigny-lès-Beaune

L’homme qui avait des avions de chasse dans son jardin

Un après-midi, nous nous sommes retrouvés par hasard devant le château de Savigny-lès-Beaune, dans les environs de Beaune. Nous avons lu la liste des collections présentées, un peu distraitement : des motos, des voitures Abarth, des avions de chasse, du matériel de viticulture, etc.

Sans trop y réfléchir, j’ai pensé qu’il s’agissait de miniatures d’avions de chasse. Puis nous nous sommes approchés de la grille qui bordait le jardin du château, et dans notre champ de vision sont apparus trois avions de chasse bien réels !

Collègues entreprise

Conseils à mes neveux et nièces : intégrer une entreprise

Ma carrière professionnelle connaît actuellement quelques remous… Cette situation m’a donné l’occasion de prendre du recul et de réfléchir à mon parcours jusqu’à aujourd’hui. J’ai l’impression d’avoir tiré certains enseignements de mes diverses expériences, et je me dis qu’on ne connaît pas forcément les règles implicites de la vie en entreprise lorsqu’on y met le pied.

Alors je pense à mes neveux et nièces. Peut-être qu’au moment opportun, je pourrai leur donner quelques conseils, en espérant qu’ils leur seront utiles tout au long de leur parcours.

Deuxième voyage en Islande : vers les Fjords de l’Ouest

À peine sortis de l’aéroport, nous avons bien sûr commencé par quelques achats de ravitaillement dès qu’un supermarché est apparu sur notre route.

Cette fois, nous avions réservé des appartements auprès de particuliers. Depuis Keflavik, nous avons dormi une première nuit à Reykjavik, puis avons pris la route de Patreksfjördur dans les Fjords de l’Ouest, sous un soleil radieux.

Vêtements teints

Une nouvelle vie pour les vêtements défraîchis : la teinture

C’est sympa, les vêtements blancs : c’est joli et ça va avec à peu près tout. Mais après plusieurs lavages, ça devient parfois grisâtre, et tu n’as plus envie de les porter.

Pour éviter de les jeter tout de suite et leur donner une seconde vie, je les teins grâce à des teintures pour vêtements.

Premier voyage en Islande, le pays de la glace et du feu

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler d’un pays dont je suis complètement tombée sous le charme l’année dernière : l’Islande.

Monsieur m’a proposé de l’accompagner en Islande, pour une semaine à la fin du mois de février. Il y fait assez froid à cette époque, et parfois les gens se demandent qui voudrait passer des vacances dans un endroit froid, mais c’est le prix à payer si on veut se donner une chance de voir des aurores boréales…. ce qui était un peu l’objectif du voyage.

Et on en a pris plein la vue !

Aliments congelés

Les petits plats faits maison à congeler : idées et conseils

Ma vie a un peu changé le jour où j’ai eu un congélateur. C’est tellement génial, un congélateur !

Je me suis par exemple promis d’avoir toujours suffisamment de nourriture dans mon congélateur pour pouvoir recevoir des amis qui s’inviteraient à dîner à l’improviste. Ce n’est pas arrivé très souvent, et pourtant, mon congélateur me paraît toujours trop petit.

J’y mets tellement de choses, aussi bien des matières premières que des petits plats faits maison.

Ma nouvelle vie de femme de marin

Un jour, une gentille dame anglaise, qui aurait pu être ma mère, m’a appris sa philosophie de vie : « Be ready to be surprised ! » Depuis, j’y repense régulièrement. La vie est décidément pleine de surprises… Comme ce jour où, en escapade à Brest, j’ai fait une rencontre marquante. Un marin !!

Je voudrais te raconter un peu ce que c’est, pour moi, d’être une femme de marin en 2015.

Tatouage étoiles

Être enfin une adulte aux yeux de mes parents

Il y a quelques années, aux environs de mes 28 ans, j’ai fait une sorte de seconde crise d’adolescence. J’ai appelé ça en plaisantant « ma crise de la vingt-huitaine ».

On peut dire, si on veut résumer, que ça a été une période où mes relations avec mes parents, et surtout avec ma mère, ont été assez mauvaises. Je voulais être reconnue comme une adulte et, de leur côté, j’avais l’impression que cette idée coinçait complètement, qu’ils me considéraient encore comme leur petit enfant.

Cœur sur la main

J’ai un coeur, même si je ne veux pas être maman !

Depuis une quinzaine d’années (j’en ai 32), il m’arrive de parler autour de moi du fait que je ne suis pas tentée par avoir des enfants. L’idée de la maternité me repousse beaucoup plus qu’elle ne m’intéresse. Je ne suis pas maman, peut-être que je ne le serai jamais, et ça me va très bien, c’est un choix.

Malheureusement, ce choix me paraît souvent très mal perçu par les personnes avec qui j’en parle. Je rencontre souvent une grande incompréhension, qui me frustre la plupart du temps. Je voudrais profiter de cet article pour donner un aperçu de ce que je vois et j’entends, et donner mon éclairage personnel sur la question.