Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Madame Givrée

Chroniqueuse Madame Givrée, 30 ans, mariée en décembre 2012 à Sir Givré, une maison en bois, deux chats, anglophile, et pleine de projets.

Ses contributions

Mes traditions de Noël préférées

J’ai toujours aimé Noël. Ce n’est pas pour rien que j’ai choisi de me marier au plus près possible de Noël. J’avais raconté mon mariage hivernal sur Mademoiselle Dentelle. Mes parents et grands-parents n’ont jamais eu de cheminée, mais j’ai tout de même dans la tête cette image idéalisée de Noëls en famille bien au chaud, d’une ambiance chaleureuse et d’un moment plein d’amour. J’aime l’odeur du sapin, les échanges de cadeaux, le rituel du calendrier de l’Avent, cette impression que tout le monde, d’un coup, est de bonne humeur, les couleurs, les odeurs, les paillettes, la flamme des bougies.

C’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai eu envie de te parler de ces traditions que je trouve amusantes ou attendrissantes, celles qui me plaisent et que j’ai déjà adoptées, ou que j’ai très envie d’adopter.

Quand j’ai fait un crédit pour me soigner

Comme je te l’ai expliqué dans un article précédent, quand j’avais la vingtaine, j’ai arrêté de m’alimenter. Je ne saurai jamais si c’est à cause de cette période de ma vie que mes dents se sont mises à casser les unes après les autres, dans les années qui ont suivi, mais le dentiste de mon enfance (et moi-même) le suspecte fortement et, comme je n’ai jamais eu aucun problème avant cet épisode anorexique, je pense qu’on peut considérer qu’il n’y a pas de hasard.

Toujours est-il que, un an après que j’ai arrêté de m’alimenter, une de mes molaires s’est cassée net, en mangeant un bonbon, au cinéma avec mes élèves.

Mon expérience dans une école anglaise

J’avais toujours voulu partir vivre en Angleterre. J’en rêvais depuis l’enfance, et je m’étais promis de le faire, à l’âge adulte. Alors quand l’occasion s’est présentée au milieu de ma dernière année d’études, à 19-20 ans, tu peux imaginer que j’ai sauté sur l’occasion ! J’étais en fac d’anglais, et ce qui se fait beaucoup à la fin d’études de langues, c’est de partir un an à l’étranger pour faire de « l’assistanat », comprendre : aller travailler dans une école pour être assistant de professeur de langue, et faire profiter aux élèves de notre expérience en tant que natif du pays dont ils étudient la langue.

A toutes celles qui sont angoissées

Chère personne anxieuse, c’est vrai, tu pourrais être complètement différente si l’anxiété ne faisait pas partie de ta vie. Tu serais moins compliquée, moins parano, moins obsessionnellement organisée peut-être, tu aurais moins tendance à tout analyser.

Tu serais le genre de personne à te réveiller le matin et te faire un café sans avoir planifié la moindre seconde de ta journée à peine commencée. Tu pourrais organiser ton travail sans avoir à prendre beaucoup, beaucoup d’avance pour avoir l’impression de maîtriser ton temps et ton énergie, tu pourrais peut-être même improviser une partie de ta journée sans avoir peur de ce qu’il va se passer.

Des calendriers de l’Avent sans cadeaux

Depuis quelques années, je ne suis plus très enthousiasmée par les calendriers de l’Avent classiques, contenant du chocolat. J’imagine que ça doit être ça, le fameux « cap des trente ans ». Hahaha. Haha. Ha. J’ai même été vraiment déçue par le calendrier de l’Avent d’une grande marque de chocolat que mon mari m’a offert l’an dernier, et que j’ai trouvé très peu fourni et d’une qualité assez médiocre.

D’une façon générale, et bien que d’autre part j’aime énormément tous les objets liés à Noël, je ne suis plus très sûre d’apprécier ces calendrier qui nous distribuent de la nourriture, des boissons, ou des objets. Bien sûr, il y a bien les calendriers de l’Avent alternatifs, d’ailleurs, mes copines chroniqueuses sont assez prolixes sur le sujet. Moi, ce qui me plaît, ce sont les calendriers de l’Avent dits « sans cadeaux ».

Halloween me met mal à l’aise

Halloween me met mal à l’aise. C’est paradoxal, me diras-tu, parce que je baigne dans la culture anglo-saxonne depuis de nombreuses années et c’est bien plus populaire dans les pays anglophones que chez nous.

Les quantités de bonbons vendues en magasin, tout ce sucre, le faux sang, les déguisements plus ou moins douteux, les emprunts à d’autres cultures de plus en plus décriés sur la toile, les costumes hyper sexy, même pour les toutes petites filles, en vente dans tous les magasins, la surabondance d’orange et de noir, la célébration de ce qui est moche et de ce qui fait peur… c’est tout ce que je déteste.

La construction de notre maison en bois: l’étage

La dernière fois, je t’ai raconté comment nous avons construit notre maison en bois et l’avons rendue habitable en quelques mois. J’avais précisé à la fin de l’article que lors de notre emménagement en décembre, nous avions un rez-de-chaussée relativement aménagé, et rien à l’étage. Faute de moyens, la salle de bains n’avait pas été achetée. Nous vivons en face d’une piscine et avions pris un abonnement à la piscine, et y allions tous les jours pour nager et prendre notre douche!!

Bon, quand je dis qu’il n’y avait rien à l’étage, soyons claires : il y avait des plaques de plâtre au mur et un plancher au sol. Il y avait même quelques bandes d’enduit faites, parce que j’avais avancé le plus possible avant d’emménager.

Trucs et astuces pour un meilleur sommeil

Le sommeil est toujours plus ou moins compliqué pour moi: je m’endors facilement (grâce à une série de trucs et astuces trouvées au fil du temps), mais je fais beaucoup de cauchemars et je me réveille à de nombreuses reprises pendant la nuit, ce qui alimente ma fatigue devenue chronique, et mes angoisses. Quand j’en parle autour de moi, je me rends compte que je suis loin d’être la seule à avoir du mal à m’endormir quand je suis loin de chez moi, ou à rester endormie. Voici donc une liste de ce qui peut aider quelqu’un comme toi ou moi.

Mes adresses gourmandes à Rouen

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec toi mes adresses gourmandes à Rouen. A l’instar de Leaureine, je viens te parler de découvertes culinaires et de lieux où te restaurer rapidement (ou pas) mais très correctement avant de découvrir la ville, qui est à un peu plus d’une heure de Paris, et idéalement située en Normandie.

J’ai testé pour toi: le miracurl de Babyliss

Je n’avais pas vraiment prévu d’acheter celui que j’appelle maintenant mon « petit bijou », mais la perspective d’aller à un mariage avec les cheveux en bataille, faute de temps et de compétences pour les coiffer correctement, ou d’aller chez le coiffeur, m’a décidée à me pencher sur la question des appareils pour boucler les cheveux. Ce qui tombait particulièrement bien, c’est que je venais de gagner des bons d’achats à utiliser sur Internet. J’ai saisi ma chance !

Sélection shopping pour mon bureau

Sir Givré appelle ça à moitié affectueusement, à moitié agacé « mon côté bonne élève ». Quand arrive la rentrée, j’ai une envie folle d’acheter plein de papeterie et jolies décorations qui ne feraient pas cinq minutes sur mon bureau (rapport au fait que j’aime que mon bureau soit rangé, fonctionnel, peu encombré, et, je pense, au fait que je sois très maladroite). J’ai aussi envie d’acheter plein de choses qui me seraient utiles au quotidien.

Voici ma sélection du moment.

Mes résolutions de la rentrée

La rentrée scolaire pointe le bout de son nez et, pour la plupart des gens, ça veut dire retour au travail après une période de congés. A quelques exceptions près, c’est donc l’occasion rêvée pour promettre, jurer, que cette fois-ci, c’est sûr, tu vas tout changer ! Ou, au moins, essayer de prendre quelques bonnes habitudes.

Je dois dire que j’ai tendance à ne pas le faire en janvier: au milieu de l’hiver, je souffre souvent de déprime saisonnière, je suis généralement enrhumée, et, surtout, je suis noyée sous la masse de travail. Avoue que les conditions ne sont pas exactement réunies pour chambouler mon quotidien.

Se réconcilier avec soi-même

Il n’y a pas longtemps, je me suis surprise dans la voiture à me refaire le film d’une conversation que j’avais eue avec une collègue dans la journée, et imaginer ce que je lui aurais dit si je n’avais pas peur de casser l’ambiance, d’être celle qui revient toujours avec sa liste de traumatismes longue comme le bras.

Du bon usage de ton portable

Si tu es avec une amie et qu’il sonne, regarde le numéro. Si tu connais la personne, juge de l’importance de l’appel, décroche, ou non. Pense à t’excuser au passage.