Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Rigel

Je suis Rigel, mariée à M. Tad, maman de Choupinette et d'un futur Numérobis.
Je n'aime pas le matin (sauf si on s'accorde pour dire que le matin peut commencer à partir de 10h) et le dimanche soir. J'aime les plannings bien organisés, le sport et le chocolat (qui devrait être considéré comme un aliment de base !).

Ses contributions

Donnons

Ceci est un article absolument pas objectif et qui a clairement pour but de te convaincre 🙂

L’Arménie

L’Arménie, voilà un petit pays peu connu, et pas très touristique. Nous y avons passé une petite semaine, et nous ne nous sommes pas ennuyés.

La fascination des sommets

Mes lectures d’adolescence ont été bercées de récit de haute montagne. D’abord sous forme romanesque avec Premier de cordée, puis Les Conquérants de l’Inutile (Lionel Terray), Annapurna premier 8000 (Maurice Herzog), Triomphe et tragédies à l’Eiger (Rainer Rettner), La mort suspendue (Joe Simpson) et mon favori d’entre tous Carnet du vertige (Louis Lachenal). Pourquoi je te raconte tout ça ? Parce que fin janvier, un sauvetage fabuleux de l’alpiniste Elisabeth Revol sur le Nanga Parbat a été réalisé.

Pourquoi je voue un culte au drive

Les deux supermarchés les plus proches sont à une dizaine de km de la maison (à toi qui n’est pas francilienne : 10km = 20min si ça roule bien, 1h ou plus quand ça ne roule pas !). Les parkings du coin sont immenses. Comme il y a minimum 3 entrées (pour le « petit » supermarché) et au moins une dizaine pour le grand, les parkings sont gigantesques.

C’est comme ça que ça m’est arrivé plusieurs fois de sortir après avoir fait mes courses et ne plus me souvenir où se trouve la voiture. Tu peux te moquer ! N’empêche que quand tu as ton caddie plein et 7500 places de parking sur 3 niveaux à inspecter… et bah tu te sens seule !