Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Sophie


Derniers articles commentés

cosmétiques naturels

Mes cosmétiques naturels

Aujourd’hui, ce n’est pas la féministe, ni l’entrepreneure qui te parle, mais la bobo hippie, pour changer !

Je vais te parler de ma salle de bain, qui est en train de subir une sérieuse cure d’amincissement en vue de ne contenir plus que des produits naturels.

Ne pas être féministe

Pourquoi je ne me sens pas féministe

Le féminisme est un sujet sur lequel j’ai beaucoup de choses à dire, que je n’ose le plus souvent pas dire. Mais le moment est venu, je crois, parce que répondre en commentaire à demi-mot sur le sujet ne suffit pas.

J’aurais pu décider de publier cet article en catimini, sur mon blog privé. Mais j’aime trop le débat pour ça. Alors je choisis de le faire sur cette plateforme que beaucoup de féministes convaincues utilisent. Avec l’envie d’essayer de leur expliquer pourquoi, le plus souvent, quand je les lis, je ne me sens pas, mais alors pas du tout concernée.

J’essaie de rationaliser ma garde-robe

Le concept de « garde-robe minimaliste » commençant à faire des adeptes en ligne, tu en as peut-être déjà entendu parler ? Il s’agit de rationaliser un maximum ses vêtements pour n’avoir que des bons basiques assortis et le moins de vêtements possible.

Ça faisait un moment que j’avais envie de donner une identité plus forte à ma garde-robe, je me suis donc intéressée au concept… Posséder moins, avoir plus de style, et moins me creuser la tête ? Je dis oui !

Fan d'une chanteuse

Si j’existe, c’est d’être fan… ou presque

Aujourd’hui, je vais te parler d’un trait de ma personnalité qui, s’il ne me caractérise pas complètement, a tout de même une place importante dans ma vie. C’est quelque chose qu’il n’est pas toujours facile d’avouer, même s’il n’y a là rien de honteux, de répréhensible ou d’illégal. Je suis fan, voilà, c’est dit.

Je me suis souvent interrogée sur ma « fanitude », et de ces interrogations sont nées quelques réflexions que j’ai eu envie de partager avec toi.

Femme dormant

Éloge de la sieste

Le bon moment pour la sieste, c’est celui où tu piques du nez dans ton livre, sur ta serviette ou sur tes dossiers. Cela peut être à 11 heures, à 14 heures juste après le déjeuner, à 16 heures, voire à 18 heures… Peu importe. L’important, c’est surtout de repérer les symptômes qui montrent sans équivoque que tu as grand besoin d’une sieste, disons là, maintenant, tout de suite…

Quand ces symptômes surviennent, mieux vaut se laisser aller et dormir, plutôt que de lutter vainement : tu risquerais de rester éveillée certes, mais complètement dans le pâté. Pour la productivité, on a vu mieux…

Famille indienne

Nous sommes tous ethnocentrés

Être ethnocentré, ça veut dire lire les actions des autres par le prisme, le filtre de sa propre culture. Ce processus est surtout inconscient. Tu vas juger quelqu’un impoli/intrusif/bizarre juste parce qu’il n’agit pas suivant les mêmes règles que ta culture.

Je vais te donner des exemples très simples, tirés de mon vécu personnel, pour que ce soit plus clair.

Femme rénovant une maison

Les 12 commandements du parfait rénovateur

Avec mon chéri, nous faisons partie de ces personnes un peu folles qui ne connaissaient pas grand-chose (voire que dalle) à la rénovation mais qui, optimistes par nature et grands naïfs surtout, pensions que c’était faisable finger in the nose. Histoire d’avoir une belle maison « DIY » à notre goût et de faire des économies, le tout en un temps record. Naïfs, je t’ai dit…

Je vais te présenter ici l’impact que la vie dans les travaux peut avoir sur ta vraie vie, celle d’avant le chantier !