Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes bons plans pour m’habiller et lire sans trop dépenser !


Publié le 13 février 2020 par Rosa Evril

J’ai plusieurs passions dans la vie, parmi elles la mode et la lecture ! Mais malheureusement, comme la plupart d’entre nous je ne peux pas dépenser sans compter et j’ai donc dû trouver des astuces pour me faire plaisir sans devoir rogner sur l’essentiel. Et comme je suis sympa, je te les partage !

Crédit photo (creative commons) : QuinceMedia

Mes bons plans pour les achats de vêtements et accessoires

Depuis aussi longtemps que je me souvienne j’ai toujours été fan de vêtements et de looks, et j’ai des goûts très éclectiques donc pour résumer je n’en ai jamais assez ! L’avantage, c’est que j’ai beaucoup de choix dans ma penderie, je cherche rarement un vêtement en particulier donc je suis toujours contente d’une nouvelle trouvaille. L’envers du décor, c’est qu’il y a encore quelques années j’achetais sans trop réfléchir et, même si chaque pièce était peu chère, d’une part la somme mensuelle grimpait vite, et d’autre part j’avais rarement le temps de tout porter ce qui insidieusement me frustrait pas mal. Nous avons toutes connu la « Marie Kondo mania », pour ma part j’ai suivi ça de très loin mais je dois dire que la montée du minimalisme assortie à une réduction obligatoire et drastique de mes dépenses pour cause d’autres projets a engendré une belle prise de conscience et m’a amenée à revoir ma vision des achats mode. Fini la boulimie et bienvenus les achats raisonnés et réellement sources de plaisir !

Crédit photo (creative commons) : Pexels

Les bases de mon rapport à la mode étant posées, je te partage ci-dessous cette vision et mes bons plans !

  • Privilégier les achats en période de réductions : tu vas me dire, c’est évident, mais ce n’est pas toujours facile de s’y tenir ! De manière générale, j’essaie de ne jamais acheter un vêtement au prix fort. S’il n’est plus là quand arrive le moment des soldes, c’est qu’il n’était pas pour moi !
  • Aller dans les magasins « outlet », comme Mistigriff, Stokomani ou les Aubaines (outlet de la Redoute) pour ceux que je pratique. Les prix sont très intéressants et permettent de s’offrir des pièces de qualité pour un prix parfois divisé par 3 ou même plus. Pour les Aubaines, ça permet en plus de voir les matières et finitions et essayer par rapport au site en ligne.
  • Acheter en seconde main : c’est ma solution préférée ! Je te conseille de faire un tour dans les braderies et les brocantes, il y a beaucoup de vieilles choses mais on trouve aussi des pépites ! Par exemple, j’ai trouvé il y a peu un manteau de marque, 80% laine, comme neuf, pour 10 euros ! De manière générale, pour ce type d’achat hors grosses pièces je mets rarement plus de 5 euros car cette solution a quand même des inconvénients : petits défauts difficiles à repérer, pas de possibilité d’essayer, et bien sûr ça reste quand même des vêtements potentiellement portés donc usés. Concernant les friperies, je reste un peu plus dubitative car je trouve qu’il y a un réel « effet de mode » qui peut pousser certains commerçants à vendre des vêtements ou accessoires parfois très démodés et/ou usés pour des prix à mon sens pas forcément très intéressants. Par contre, si tu es Lilloise je te conseille de faire un tour au Club des Fringues qui a un concept original : tu viens avec des vêtements ou accessoires (en très bon état) et moyennant une petite participation tu peux repartir avec des vêtements de la boutique amenés par d’autres modeuses. Ce n’est pas l’idéal si tu veux plutôt désencombrer mais ça permet de donner une nouvelle vie à des vêtements que tu ne portes plus et avoir de nouvelles choses sans devoir les acheter !
  • Eviter les enseignes de fast-fashion milieu de gamme et privilégier les petits prix : un des gros problèmes de l’industrie de la mode à mon sens (il y en a beaucoup d’autres), c’est le rapport qualité/prix. Je suis toujours assez triste de payer plusieurs dizaines d’euros pour un vêtement qui se découd très vite/perd un bouton/bouloche au bout de seulement quelques utilisations. Je préfère donc acheter dans des enseignes où les prix sont plus bas et la qualité pas moindre (voire meilleure !) comme Kiabi ou Primark. Je trouve ces magasins intéressants à la fois pour les basiques et pour les pièces un peu plus originales ou colorées. Pour le moment je n’ai jamais été déçue !
  • Réparer/customiser : même en n’étant pas très habile de ses mains, il est plutôt facile de recoudre un bouton, réparer une couture ou coudre un renfort pour garder plus longtemps ses vêtements abîmés. Il est aussi possible de couper, relooker bref pimper un vêtement encore beau mais un peu démodé pour lui donner une seconde vie !
  • Les achats sur internet (neuf et seconde main) : je ne m’attarderai pas sur cette partie car je ne pratique pas moi-même, j’ai trop besoin de voir ou toucher le vêtement pour qu’il me plaise. En plus je suis entre deux tailles et deux pointures donc c’est vraiment compliqué si je n’essaie pas ou si je ne peux pas au moins estimer à vue de nez si le vêtement va m’aller ! Mais je serai ravie que tu partages en commentaire si tu as des bons plans là-dessus.

Je terminerai cette partie en mentionnant que je n’ai volontairement pas parlé de l’aspect environnemental et éthique de l’industrie de la mode, non pas parce que je n’y suis pas sensible mais parce que je n’y connais pas grand-chose. Je serais donc ravie que si la partie précédente te fait faire des bons sur ta chaise, tu nous fasses part en commentaire, en toute quiétude bien sûr, de tes connaissances sur le sujet !

Ceci étant dit, je passe à une autre de mes passions, la lecture !

Mes bons plans pour lire sans compter

Je suis une lectrice compulsive : en moyenne je lis 4 à 5 livres par mois ! Tu imagines bien que si je devais tout acheter, mon compte bancaire crierait « Ouille ! » depuis longtemps !

Crédit photo (creative commons) : LubosHouska

Parmi mes lectures, on trouve surtout des romans, des livres de développement personnel et de loisirs créatifs. Pour les trouver j’ai plusieurs astuces :

  • La principale, ce sont les médiathèques, une des inventions les plus intelligentes et admirables du monde entier (oui j’adore les bibliothèques si tu n’avais pas remarqué). Celle où je vais fait partie d’un réseau de médiathèques et on peut réserver en ligne n’importe quel livre du catalogue, qu’on peut faire livrer en quelques jours dans la médiathèque de son choix. Si l’ouvrage est déjà réservé ou emprunté, il y a un système de file d’attente et on patiente jusqu’à ce que l’article soit disponible et livré dans notre bibliothèque. Le système informatique fait que quand l’article est disponible, on vient le chercher à notre guise en libre-service (il y a un casier spécial et des bornes de prêt) mais personne d’autre ne peut l’emprunter entre deux. L’inconvénient est que ça limite beaucoup les interactions humaines, et je suppose les possibilités d’emploi. Emprunter des livres à la bibliothèque permet de tester des auteurs nouveaux ou de lire toute une série du même auteur, le seul inconvénient je dirais est de devoir attendre que le livre soit disponible pour les nouvelles parutions et les livres prisés (je suis enfin en train de lire les Testaments de Margaret Atwood après plusieurs mois d’attente).
  • Les boîtes à livres : une autre formidable invention qui se démocratise ! En gros, le concept, c’est de déposer les livres qu’on ne souhaite plus garder dans des petits aménagements faits exprès (des anciennes cabines téléphoniques, des armoires semblables aux cages à oiseau, des étagères) et de prendre ou non d’autres livres en retour. J’ai trouvé quelques belles lectures par ce biais, notamment des livres de développement personnel. On en trouve de plus en plus (même dans les centres commerciaux !), l’inconvénient étant la difficulté de les répertorier et donc d’y aller exprès (on tombe plutôt dessus par hasard).
  • Emprunter ou récupérer des livres à la famille, amis, collègues… les gens de mon entourage savent que j’aime lire et j’ai donc la chance qu’au détour des conversations on me propose souvent de me prêter ou donner un livre en particulier.

Tous ces moyens me permettent d’assouvir ma passion de la lecture sans trop dépenser et sans encombrer mon intérieur ! Au final, avec toutes ces astuces, je peux te dire que je n’ai pas acheté de livre depuis plusieurs années !

Pour terminer, je sais que ma liste n’est pas exhaustive ! Pour la compléter, n’hésite pas à partager tes propres astuces ou à commenter !

Commentaires

16   Commentaires Laisser un commentaire ?

Virg

Pour les livres, j’ajoute le plan gibert jeune ou gibert Joseph, où l’on trouve du neuf et de l’occas et qui rachète ton occas sous certaines conditions. En revanche, je ne sais pas si c’est implanté ailleurs qu’en IDF

le 13/02/2020 à 10h08 | Répondre

Rosa Evril

Oui j’en ai entendu parler entre la rédaction et la publication de l’article ! Ça n’existe pas partout mais il y a un service de reprise en ligne (et de vente aussi je suppose)

le 13/02/2020 à 10h43 | Répondre

Welna

Oui, il y a de la vente en ligne, c’est d’ailleurs comme ça que j’achète quasiment tous mes livres (et les magasins existent aussi dans ma région, qui n’est pas l’IDF). J’essaie de toujours acheter d’occasion, mais pas tout le temps facile de patienter !

le 13/02/2020 à 14h24 | Répondre

Madame Parenthèses

Et en terme de librairie d’occasion, il y a Recyclivre, une association qui s’implante dans pas mal de régions et qui dispose aussi d’un site internet ! https://www.recyclivre.com/ 🙂

Merci pour ton article, c’est très intéressant ! J’achète de moins en moins de neuf aussi, et pas que pour les habits et les livres. Les sites de vente d’occasion ou les brocantes sont idéales pour trouver l’objet dont tu as besoin 🙂

le 13/02/2020 à 11h17 | Répondre

Rosa Evril

Merci pour ton commentaire ! Oui je n’ai parlé que des livres et de la mode dans mon article mais je suis une adepte des brocantes et de la recup pour tous les objets, mais il faut faire attention à la provenance quand même, j’ai dû me séparer d’un panier en osier car il y avait des petites bebetes dedans !

le 17/02/2020 à 17h36 | Répondre

audrey

Pour les livres, je passe aussi beaucoup par l’emprunt à mon entourage, et je nous ai inscrit il y a peu, bébé et moi, au reseau de mediathéque de notre petit village, c’est trop chouette!!!On a aussi via le CE de ma boite, le prix lecteurs roman et bd, du coup chaque année on a 10 romans et 10 bd à decouvrir.

Pour les vetements j’utilise beaucoup vinted, pour mon fils mais aussi parfois pour moi.

le 13/02/2020 à 12h57 | Répondre

Rosa Evril

Merci pour ton message ! C’est pas mal aussi de pouvoir passer par le CE !

le 17/02/2020 à 17h37 | Répondre

Marine

Une autre idée pour des livres vraiment pas chers, c’est Emmaüs.
J’y vais tous les mois, les livres sont en général à 50cts pièce et en plus tu fais une bonne action en les achetant !
Je ramène également ceux que je ne veux plus et la boucle est bouclée 🙂

le 13/02/2020 à 13h10 | Répondre

Rosa Evril

Je ne savais pas qu’il y avait aussi des livres à Emmaus ! C’est une bonne chose à connaître aussi !

le 17/02/2020 à 17h38 | Répondre

Aurélie B

Merci pour cet article, pour les livres, je fais un peu comme toi. Et puis comme je suis professeur documentaliste, je lis pas mal de livres qui appartiennent au CDI dans lequel je travaille. Sinon, il m’arrive aussi d’acheter beaucoup de livres sur les brocantes. On en trouve souvent entre 50 centimes et 2 euros, ce qui vaut vraiment le coup…

le 13/02/2020 à 13h12 | Répondre

Rosa Evril

Merci pour ton commentaire, il y a aussi les foires aux livres qui peuvent être intéressantes !

le 17/02/2020 à 17h39 | Répondre

Azu

Perso, j’aime tellement lire que je préfère m’acheter les livres pour les avoir et pouvoir les relire à loisir (bon ok… il n’y a que Harry Potter que je relise vraiment haha).
Pour les vêtements, c’est vrai que je saute un peu au plafond de te voir dire que tu « investis » dans du bas prix. Car bas prix, veut aussi dire que les personnes qui les fabriquent sont très mal payées… Mais c’est vrai que ça peut être dur de s’habiller entre l’éthique et l’écologie des vêtements. Surtout si tu aimes bien la mode. De mon côté j’achète assez peu de vêtements et j’essaie donc de faire attention à leur provenance. Il y a pas mal de marques qui se sont développées, mais c’est sur que du coup elles sont plus chères (mais comme je n’achète vraiment pas beaucoup, ça me va).
Pour ce qui est de la seconde main, je passe par le site/appli Vinted, que je trouve très chouette. Quand j’ai des doutes sur la taille ou la pointure, il m’arrive de me rendre en magasin pour essayer, et ensuite acheter sur Vinted (bon c’est pas forcément facile pour tout, mais ça marche plutôt bien pour les chaussures car c’est facile à retrouver).

le 13/02/2020 à 15h57 | Répondre

Croco

Tu pourrais donner les marques de vêtements écolo/éthique que tu achètes ? Comme j’achète peu, j’essaie de me tourner vers ce genre de vêtement, mais j’ai du mal à trouver des trucs qui me plaisent (surtout pour les pantalons).
Et sinon, pour les livres, j’ai presque complètement arrêté d’acheter pour moi à part les BD, j’en ai même donné quelques uns à ma bibliothèque (où je pourrais les emprunter si j’ai envie de les relire !).

le 14/02/2020 à 14h20 | Répondre

Rosa Evril

Merci pour ton commentaire, je suis moi aussi fan d’Harry Potter 🙂
Pour la mode, comme tu dis ce n’est pas facile de cocher toutes les cases quand on aime la mode… Je suis consciente que je n’ai pas la meilleure façon de faire même si j’achète de plus en plus en seconde main… Je suis intéressée pour connaître les marques dont tu parles si tu veux bien en parler. Pour vinted c’est une bonne idée de pouvoir essayer avant ! Mais il faut chercher quelque chose d’assez classique ou grand public pour pouvoir le trouver en magasin non ?

le 17/02/2020 à 17h43 | Répondre

Madame Colombe

Je suis également une grande férue de livres, mais j’évite les grosses dépenses. Pour les livres d’occasion, il y a les vide greniers où les prix sont imbattables. Et pour le côté caritatif, sachez que dans ma région ( sud) l’armée du Salut profite des beaux jours pour organiser des déballages où sont vendus des livres à très bas prix. Je complète avec les boîtes à livres et une amie grande lectrice qui me prête des livres neufs, et a qui je donne des livres d’occasion ( on suit toutes les deux la même saga policière). Du coup, de temps en temps, je me fais plaisir en achetant des livres neufs.
J’ai testé aussi deux sites de troc de livres, mais le choix est plus limité, et les tarifs postaux en augmentation sont dissuasifs.

le 13/02/2020 à 20h17 | Répondre

Rosa Evril

Merci pour ton commentaire, je ne connaissais pas les ventes de l’armée du Salut, je regarderai si ça a lieu dans ma région aussi. Je sais qu’il y a des ventes régulières des Petits Frères des Pauvres mais je ne suis pas sûre qu’il y ait des livres

le 17/02/2020 à 17h44 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?