Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Je suis candidate sur une liste pour les élections municipales


Publié le 24 février 2020 par Doupiou

Tout est dans le titre ! Je suis officiellement inscrite sur une liste pour les élections municipales de mars 2020. Alors comment cela s’est-il passé ? Qu’est-ce que cela implique ?

Aller, je te raconte tout !

L’expérience professionnelle

Je suis fonctionnaire territorial depuis une dizaine d’années maintenant. En fait, dans ma vie professionnelle je n’ai connu que le service public, je n’ai presque qu’aucune expérience de le privé (en dehors des emplois vacances).

Je travaille donc depuis quelques années dans une commune où je suis responsable d’un service. J’ai une solide expérience dans une grosse quantité de domaines liés au service public.

Dans la commune où je suis, les élus sont très présents. Je travaille en équipe permanente avec mon adjoint. Je suis donc totalement consciente de l’investissement que demande un mandat d’élu communal.

L’envie de s’investir

Je disais à Mari Barbu que je souhaiterais m’investir dans notre nouvelle commune de résidence une fois que Barbouille serait rentré à l’école. En effet, je suis déjà membre du conseil d’administration de la crèche et je me voyais mal cumuler autant de réunions et d’investissement entre l’école et la crèche. J’avais donc dans l’idée de rentrer dans l’association des parents d’élèves en septembre 2021.

Un mandat électoral m’intéressait bien entendu ; mais pas maintenant. Je me trouvais trop jeune pour exercer un mandat et surtout, avec deux enfants en bas âge, l’implication me semblait impossible. Six ans ce n’est quand même pas rien !

Mais comme tu le constates, le destin en a décidé autrement…

Les premiers signes

De part mon travail, je connais le maire et le premier adjoint de ma nouvelle commune de résidence. Je travaille dans la commune limitrophe à celle de mon domicile et mes deux maires sont en très bons termes.

Mon maire de domicile me contacte début janvier car il veut nous voir pour nous faire visiter notre nouvelle commune de résidence, Mari Barbu et moi. Il s’assure aussi que nous serons bien présents à la cérémonie des vœux à la population. Je lui réponds par l’affirmative et bloque un matin pour cette fameuse visite.

Lors de la cérémonie de vœux, la salle des fêtes est pleine à craquer. Avant son discours, le maire vient nous saluer puis le premier adjoint me dit de rester pour le verre de l’amitié car il veut me parler.

Une fois le discours terminé, discours durant lequel le maire annonce sa nouvelle candidature pour un sixième mandat, le maire me prends l’épaule et me présente à un grand nombre de personne. Il est rapidement interpellé par des citoyens et j’en profite pour m’éclipser discrètement.

En rentrant, Mari Barbu me dit : il va te demander d’être sur sa liste. L’idée fait son chemin dans ma tête pendant la semaine qui nous sépare de notre rendez-vous pour la visite de la commune. Mais pour moi, cela ne sert à rien de tirer des plans sur la comète tant que je n’ai pas de demande officielle. Néanmoins, Mari Barbu et moi-même commençons à envisager cette possibilité.

Crédit photo (creative commons) : epicioci

La demande

Rendez-vous au bistrot du village un vendredi matin pour prendre un café avec le maire. Nous commençons à discuter de tout et de rien quand le premier adjoint arrive. Il est chef d’une grosse entreprise et je sais que son emploi du temps est particulièrement chargé alors je suis étonnée de le voir à ce rendez-vous.

Alors que nous faisons une visite des bâtiments communaux, Mari Barbu me glisse discrètement : tu sais, je suis chef d’entreprise et je sais comme il est difficile de se libérer en journée, il n’est pas là par hasard.

Et c’est donc au milieu du parc de jeux, sous un grand soleil qui réchauffe l’air glacial de l’hiver, que se tient cette conversation :

Maire : « bon comme tu le sais je suis candidat aux prochaines élections. Et tes compétences nous intéressent fortement. Avec toutes les personnes qui frappent à la porte de la mairie pour s’inscrire sur ma liste, j’ai de quoi en monter deux. Mais je t’ai gardé une place au chaud parce qu’on te veut vraiment. Tu en penses quoi ?

Premier adjoint qui acquiesce de la tête, l’air sérieux

Mari Barbu : oui !

Moi : euh… J’avoue que je serais très intéressée. Mais euh… il faut que je demande l’accord de mon maire (* aparté : de manière à ne pas rompre l’obligation de réserve et un éventuel conflit d’intérêt)

Maire : j’ai demandé à C. (mon maire) Il est d’accord et nous avons longuement échangé sur toi.

Moi : euh bon ba, il faut que je réfléchisse. Je connais l’investissement et je ne veux pas répondre à la va-vite.

Mari Barbu : mais dis oui ! Je m’arrange pour garder les enfants pendant les réunions !

Maire : bon écoute, je te laisse réfléchir et tu me redis ce soir ? »

Pendant tout le reste de la visite, Mari Barbu n’arrête pas de hocher de la tête.

Durant le repas de midi, mon cher et tendre me dit que c’est une réelle opportunité et que je devrais être flattée d’avoir été repérée pour mes compétences. Il est très fier de moi ce qui me touche énormément.

La décision

J’en parle donc l’après-midi même à mon maire employeur et mon directeur pour obtenir leur accord.

Je leur signifie bien qu’il n’y aura aucun amalgame entre mon statut de fonctionnaire et celui d’élu.

J’ai leur approbation à tous les deux !

C’est donc l’esprit tout guilleret que j’appelle mon maire de résidence : c’est ok, tu peux compter sur moi pour ta liste !

Je suis enchantée de pouvoir faire cette belle expérience et de mener ma vie professionnelle côté fonctionnaire, comme un mandat côté élu ! Je vois cette opportunité un peu comme obtenir le beurre et l’argent du beurre !

La prochaine fois, je viens te raconter comment se passe la campagne électorale !

Et toi ? Es-tu dans un conseil municipal ? Est-ce que cette expérience t’intéresserais ? Dis-nous tout !

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Viviane

Moi aussi, candidate en position éligible et néophyte de la politique ! C’est très prenant mais c’est super intéressant comme engagement citoyen. En tout cas bravo et bon courage. Reste 18 jours !

le 24/02/2020 à 08h21 | Répondre

Doupiou

Je te souhaite d’excellentes élections et beaucoup d’expérience et de bonheur dans ton mandant !

le 24/02/2020 à 09h27 | Répondre

Virg

Pour le coup, j’ai quand même un petit blocage sur ta situation entre fonctionnaire et obligation de réserve + engagement politique donc de fait sortie de cette obligation de réserve. Je ne comprends pas comment c’est possible en fait, tu dis simplement que tu as rassuré le maire employeur mais, quelque part, les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent.
Surtout ne prend pas mon propos de mauvaise manière; à l’écrit, c’est difficile d’exprimer une émotion, donc imagine plutôt un smiley en grande perplexité 😉
Pour le reste, je comprends très bien cette envie d’ailleurs, de continuer à s’investir; d’apprendre de nouvelles choses. Tu ne serais pas verseau par hasard ? Je cherche pourquoi j’ai toujours l’impression de me lire dans tes articles.

le 24/02/2020 à 08h29 | Répondre

Doupiou

En fait c’est le préfet qui est compétent pour juger si le statut d’un fonctionnaire de part son grade ou son service est éligible à un mandat. Par exemple, le fonctionnaire ne doit pas exercer ses services sur le territoire de la commune de son mandat. Ainsi, je ne peux pas être fonctionnaire + élu dans ma commune, de même les agents du département ne peuvent pas exercer un mandat sur le département dont ils dépendent.
Dans mon cas, le préfet à tranché, même si la commission que je vais intégrer est directement liée aux fonctions que j’exerce, ma commune de résidence et celle de mandant ne dépendent pas de la même intercommunalité.
Après dans les petites communes nous fonctionnons beaucoup « à la parole ». Bien entendu mes employeurs sont disposés à me faire un courrier conforme s’il était nécessaire !

Et non je ne suis pas verseau mais bélier ! En tout cas merci pour ton commentaire !

le 24/02/2020 à 09h26 | Répondre

Virg

Merci à toi pour cette explication, donc cet aspect est réglementé, c’est vrai que c’est assez vague l’histoire du devoir de réserve du fonctionnaire quand on est dans le privé.

le 24/02/2020 à 13h45 | Répondre

Cricri2j

Ça me tenterait beaucoup aussi d exercer un mandat local. J attend aussi que mes enfants grandissent un peu.
En tout cas je ne te connais pas mais te lis beaucoup et si je pouvais je voterai pour toi 🙂

le 26/02/2020 à 08h50 | Répondre

Doupiou

Chouette ! Une première électrice ! Merci beaucoup !
Pour ce qui est de l’investissement, tout dépend de ton rôle (les adjoints ont plus de charges que les conseillers par exemple) et de la taille de ta commune ! Mais c’est une expérience très enrichissante !

le 26/02/2020 à 09h18 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?