Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

C’était mieux avant ?


Publié le 14 septembre 2018 par Doupiou

Je suis une grande nostalgique. Il y a beaucoup de choses qui me rappelle le passé : des paysages, des lieux, des odeurs… Maintenant que j’ai des enfants, je suis triste de voir qu’ils ne grandiront pas de la même façon que moi. Oui, j’estime avoir eu une enfance idéale.

Je vois le monde qui change, et j’ai du mal à y voir du positif. Est-ce ma vision du passé était tronquée car mes yeux d’enfants ne voyait qu’une petite partie des choses ? Peut-être. Certainement même. Franchement Est-ce que c’était mieux avant ?

La société

La société actuelle me fait terriblement peur. Entre les agressions pour un regard mal interprété, les taux hallucinants d’accidents de la route liés à l’alcool et aux stupéfiants, la nervosité ambiante… Et encore je n’habite pas dans une grande ville !

Je me souviens quand je terminais plus tôt du collège, je rentrais chez moi à pied : trois quarts d’heure de marche dans des petites routes de campagne. Je n’avais jamais ressenti de l’insécurité. Maintenant avec tout ce qu’on entend, juste le fait d’entendre des pas derrière moi dans un parking souterrain me fait serrer très fort ma petite bombe lacrymogène au fond de mon sac à main…

Est-ce que par la passé on parlait moins des agressions ? Est-ce qu’on en parlait autant mais j’y faisais moins attention ? Aucune idée.

Je trouve globalement que les gens sont devenus bien plus nerveux. Je le remarque aussi à mon travail, et pourtant je travaille dans le service public dans un service où je ne suis pas constamment sollicitée par des usagers. Les personnes sont de plus en plus agressives et heureusement que je ne me laisse pas faire.

Et le terrorisme avec cela. Je me souviens avoir été profondément choquée après les attentats du 11 septembre 2001. Nous commencions le programme d’histoire de la Seconde Guerre Mondiale et un élève avait ironisé sur la troisième guerre mondiale. Mon professeur avait alors répliqué : « On est en plein dedans. Et cela s’appelle le terrorisme ». Nous le prenions pour un vieux sénile… Si nous savions …

Les paysages

J’ai toujours grandi à la campagne entourée de champs et de vaches. Je pensais que mes petits paysages ne changeraient jamais. Quelle naïveté !

Progressivement, les champs sont devenus des lotissements, les petits immeubles ont fleuris même dans des endroits improbables. Quand je vais chez mes parents, qui habitent à vingt minutes de chez moi, je ne reconnais plus rien. Les quelques maisons des années quatre-vingt-dix font terriblement vieillottes.

Je crois que c’est de voir toute cette urbanisation massive qui me mets un sacré coup au moral. J’ai l’impression de ne plus connaître les lieux où j’ai grandi. Au début j’étais en colère et dégoûtée, et puis je me suis dis qu’il fallait bien les mettre quelque part tout ces nouveaux habitants !

Ce qui me rend le plus triste c’est que j’ai du mal à me rappeler de certains lieux avant les constructions, comme si l’image devenait floue et allait disparaître.

Les programmes TV

Alors là c’est une grosse blague pour moi ! J’ai connu les six chaînes réglementaires puis l’arrivée progressive des abonnements à un nombre hallucinant de programmes. Je ne voyais pas l’intérêt d’avoir autant de choix ! D’ailleurs je n’ai jamais trop aimé regarder la TV.

Je me souviens des émissions sympa qui faisait participer un quidam comme le juste prix ou la brosse à dent. Je me souviens des premiers bêtisiers comme vidéo gag.

Et maintenant tu as des émissions où un animateur avec une pastèque à la place de la tête humilie en direct ses chroniqueurs et mets des nouilles dans leur slip pour faire « rigoler » ses téléspectateurs… Tu as de la télé-réalité en veux-tu en voilà avec des participants plus idiots qu’une huître laissant croire aux ado que tu peux gagner ta vie de la sorte.

Autant te dire que j’aime encore moins regarder la TV !

crédit photo : pezibear (pixabay)

C’est quoi le positif ?

En lisant mon article tu dois voir en moi la vieille mémé réfractaire au changement bloquée dans le vingtième siècle. Je te rassure, je suis loin de cela !

Déjà, je remarque qu’il y a de plus en plus de prises de conscience. Les gens se battent vraiment pour leurs idées.

En matière d’éducation notamment, je trouve que nous avons fait un sacré bon en avant pour lutter contre le sexisme. Je n’ai jamais vu autant de chartres contre l’éducation genrée fleurir dans les crèche et les écoles. Il y encore du travail, surtout pendant les fêtes de Noël où les catalogues conservent leur bleu et rose mais globalement je trouve que la société avance efficacement pour faire disparaître ce petit sexisme ambiant dans l’éducation.

Au niveau de l’écologie, il y a des progrès. Je me rappelle quand j’étais petite, le tri sélectif n’existait pas tout ! Alors que maintenant il me parait inconcevable de mettre les cartons dans les déchets ménagers ! Je pense qu’il y a encore beaucoup de chemin en matière d’écologie. Mais parlait-on des voitures hybrides et électriques il y a une trentaine d’années ?

C’est évident, il faut vivre avec son temps et accepter les changements. Et puis, entre nous, si tout était figé, on s’ennuierait beaucoup non ?

Et toi ? Est-ce que tu trouve que c’était mieux avant ? Préfère-tu l’époque à laquelle nous vivons ? Est-ce que tu es nostalgique ? Dis-nous tout !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Toupie

Juste pour info, depuis les années 2000 le nombre de tués sur les routes a été divisé par 2 ans et le nombre de crime et de délits est en régulière baisse. En réalité nous sommes bien plus en sécurité maintenant qu’il y a une vingtaine d’année…

le 14/09/2018 à 07h26 | Répondre

Viviane

Effectivement la mortalité routière a énormément diminué alors même que le nombre de véhicules a fortement augmenté. Quant à la violence, il y a environ 800 meurtres par an en France et les chiffres sont stables. En revanche les violences aux personnes ont effectivement augmenté.
Ce qui était mieux avant, c’est surtout qu’on était plus jeune et que les souvenirs sont magnifiés.

le 16/09/2018 à 11h20 | Répondre

Caro - Wondermumbreizh (voir son site)

Le monde d’aujourd’hui nous semble bien sombre car les sites d’info se multiplient.

Je suis aussi nostalgique de cette naïveté qui nous permettait de vivre sans se faire de soucis…

le 14/09/2018 à 15h18 | Répondre

MlleMora

Clairement ce sont les médias qui véhiculent ce sentiment d’insécurité et d’angoisse permanente. Quand on arrête de les écouter, bizarrement on se sent mieux.
En France, il y a beaucoup moins de violence qu’avant, mais paradoxalement on met sous cloche nos enfants… Les informations vont plus vite et atteignent les enfants trop tôt, c’est pour moi le plus gros souci…
Après, un enfant reste un enfant, j’espère qu’ils vivent la même naïveté qu’on a eu…

le 15/09/2018 à 15h12 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?