Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La construction de notre maison : les constructeurs


Publié le 8 juin 2016 par Madame D

Maintenant que nous savons à peu près ce que nous voulons, il est temps de se lancer. Premiers rendez-vous avec des constructeurs !

Parce que je suis une trouillarde, je préfère aller voir des constructeurs hyper connus, pour être sûre de ne pas tomber sur quelqu’un qui fera faillite avant la fin de notre maison. Mon mari est d’accord, on part là-dessus.

Choisir le constructeur de sa maison

Crédits photo (creative commons) : pixeltweaks

Constructeur n°1

La commerciale commence par nous faire visiter une maison témoin. La maison a plus de quinze ans, toutefois, l’espace est pas mal. On commence le devis.

La maison est assez chère, et on ne peut pas faire de modifications des plans (même pas pour les cloisons à l’intérieur). Ce qui est franchement nul ! Avoir une maison identique à des centaines d’autres en France, OK, mais ne même pas pouvoir placer les cloisons où nous voulons, ce n’est franchement pas intéressant.

Le plancher bois entre le rez-de-chaussée et l’étage nous met à terre. L’impossibilité de faire un accès intérieur au sous-sol total (puisque soi-disant la norme RT 2012 empêche les accès sous-sol intérieur à cause des déperditions de chaleur) nous achève.

Mais bon, comme c’est le premier constructeur que nous voyons et que j’ai tendance à très (trop) vite m’emballer, je suis presque prête à partir avec eux. Mais ouf, mon mari me raisonne, et nous allons voir d’autres constructeurs.

Constructeur n°2

À nouveau un très gros groupe. Il n’a pas très bonne réputation, à cause de certaines maisons qu’il faisait construire il y a trente ans et de son ossature métallique particulière. Cependant, nous habitons actuellement dans une maison de ce constructeur, construite en 2014, avec pompe à chaleur et RT 2012, et elle nous convient parfaitement.

Nous rencontrons le commercial dans une maison témoin. Et nous faisons le devis.

La maison est bien moins chère que la précédente. Nos options rentrent dans le budget. Le plancher est béton, et pas de problème pour le sous-sol total avec accès intérieur.

Il nous propose d’aller visiter des terrains avec lui. Nous acceptons. Nous sommes assez emballés.

Constructeur n°3

Cette fois, nous ne choisissons pas un constructeur à côté de chez nous, mais à côté de là où nous envisageons de faire construire. Le commercial propose de se déplacer chez nous pour faire un devis.

Son groupe appartient au même gros groupe que le constructeur n°2. Cependant, les maisons ont une structure traditionnelle, dans un style plus sympa. Mais le prix est plus cher. De plus, certains détails dans le discours du commercial nous embêtent : « Non Monsieur, je ne vous donnerai pas les informations techniques sur nos matériaux, c’est une relation de confiance entre vous et moi. » Eeeeuh… c’est-à-dire que… non ?!

Il nous propose d’aller visiter des terrains. Nous acceptons : après tout, ça ne nous engage à rien.

Nous avons la « bonne » idée de lui donner comme critère pour le terrain : « dans une ville qui ne dépend pas des écoles de la ville X ». La ville X, c’est là où travaille mon mari, et sa réputation n’est pas excellente. Du coup, je pense que le commercial fait un raccourci dans sa tête.

Ce qui me fait dire ça ? Ses dernières petites phrases avant de partir : « Oh, elle est mignonne, votre fille. Elle est baptisée ? » Non mais sérieux, qui est-ce qui pose ce genre de question ? Je ne sais pas, tu peux peut-être demander comment elle s’appelle ou quel âge elle a, avant de demander si elle est baptisée. Bref, ceci, ainsi que d’autres petites remarques, fait que j’ai l’impression d’être cataloguée.

(Je te raconte la prochaine fois les visites de terrains avec lui.)

Constructeur n°4

Pour terminer, nous allons voir un dernier constructeur. Celui-ci est spécialiste de la région que nous allons adopter, et les maisons ont un petit cachet supplémentaire. La commerciale, très gentille, se déplace chez nous.

Le devis n’est pas excessif, quoique quand même plus cher que celui du constructeur n°2. Mais certains points font mal : le plancher béton est en option, et le coût d’évacuation de la terre extraite lors de la construction est exorbitant.

Nous refaisons ensuite des devis plus détaillés avec les constructeurs n°2, 3 et 4.

La prochaine fois, je te raconte nos visites de terrains et de maisons (car pour être sûrs de notre choix, nous sommes aussi allés voir des maisons). Et notre choix de constructeur, qui en a découlé.

Et toi, as-tu fait construire ta maison ? Quels constructeurs as-tu contactés ? As-tu eu aussi de mauvaises surprises lors des devis ? Viens nous raconter !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Cricri2j

Merci pour ton récit. Hate de savoir la suite! J aimerai aussi faire construire d ici qq années donc toutes les infos sont bonnes à prendre 🙂

le 08/06/2016 à 13h15 | Répondre

Madame D

Je te comprend, je suis bien contente d’avoir des temoignages aussi !

le 10/06/2016 à 11h42 | Répondre

Madame Rêveuse

Ouh, je ne connais pas le constructeur n°3, mais rien que le fait de dire « je ne vous donnerai pas les informations techniques sur nos matériaux, c’est une relation de confiance entre vous et moi », ça ne me donne pas envie de lui faire confiance !
On met toutes nos économies dans un achat, c’est souvent l’achat d’une vie, c’est un projet de famille, cette maison sera la nôtre, on sera peut-être un jour amenés à la revendre, mais il ne veut pas nous dire en quoi notre maison sera construite ? C’est une blague ?!!!!!!!

le 08/06/2016 à 17h15 | Répondre

Madame D

On est d’accord !

le 10/06/2016 à 11h43 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

J’ai trop envie d’en savoir plus !!!
Quel suspens !!!

le 08/06/2016 à 20h02 | Répondre

MlleMora

C’est dingue que des constructeurs proposent encore le plancher bois de nos jours ! On a un plancher bois mais c’est une vieille maison où les combles ont été aménagés ! J’aurai jamais cru que dans le neuf ils puissent encore faire ça… Comme quoi…
Sympa le constructeur n°3, vous êtes cools d’avoir quand même fait des visites avec lui ! 🙂
Hâte de connaitre la suite !

le 08/06/2016 à 20h55 | Répondre

Madame D

Oui et ils sont assez nombreux a le proposer en plus. Mais on est parti sur du beton ! Surtout qu’avec des enfants, le bois c’est … bruyant !

le 10/06/2016 à 11h44 | Répondre

Miss Chat

J’aime bien ces histoires de constructions neuves 🙂 Encore !
« dans une ville qui ne dépend pas des écoles de la ville X » : heu ? En France, vous êtes obligés d’aller dans une école spécifique en fonction de là où vous habitez ?! Mais c’est débile comme idée :s

le 09/06/2016 à 10h27 | Répondre

MlleMora

Hihi oui c’est la carte scolaire, mais on peut avoir une dérogation sous certaines conditions il me semble…

le 09/06/2016 à 13h27 | Répondre

Madame D

Et oui, en france, la localisation de l’ecole depend completement de la localisation de ta maison. Quand j’etais au lycée, j’ai du choisir une option (italien) qu’il n’y avait pas dans mon lycée de secteur pour etre accepté dans un autre lycée (beaucoup plus proche pourtant en terme de distance).
C’est la loi du public.

le 10/06/2016 à 11h47 | Répondre

Miss Chat

Oula… J’imagine même pas ce que ça provoquerait comme révolution parentale si on instaurait ça chez nous 😀 Et il y a des écoles qui seraient pas franchement ravies non plus…
Bref, ok merci pour cette info !
Mais du coup je comprends d’autant mieux pourquoi c’est un critère important 🙂

le 10/06/2016 à 12h30 | Répondre

Madame BDC (voir son site)

Le doux souvenir des rencontres avec les constructeurs … Mon regret ? Ne pas avoir été vérifié sur Internet les avis des clients.
Et de ne pas avoir demandé le détail des devis. Parce que c’est bien beau de marquer « blabla ravalement extérieur » mais avec quelle épaisseur par exemple ? Ca nous aurait donné d’autres points de comparaison et surtout ça nous aurait évité de devoir remuer ciel et terre à cause d’un enduit qui se décolle … 🙁

le 23/06/2016 à 10h59 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?