Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Cinq bonnes raisons d’aller au Canada en hiver


Publié le 16 février 2018 par Nya

Mon pays c’est l’hiver… dit la chanson. Si je te dis Canada, tu penses sûrement au froid, à la neige, au grand méchant hiver… C’est l’une des inquiétudes principales des nouveaux arrivants et des visiteurs dans ce beau pays. Va-t-on finir congelé ? Va-t-on perdre des phalanges si on ose nos doigts à l’air libre ? Et comment respirer les narines gelées (ce qui, je l’admets, est un problème quand on descend sous -20°C…) ?

Mais si je te disais que sous des abords rudes se cache l’un des meilleurs moments de l’année ? Voici cinq bonnes raisons d’oser le Canada en hiver :

La magie hivernale

Sauf si tu as une déveine incroyable, tu devrais profiter d’une neige au sol continue entre décembre et mars. Dans un hiver classique, il y a deux types de temps : les chutes de neige et le grand soleil. Que tu préfères une balade nocturne sous les flocons qui tombent paisiblement ou une sortie ensoleillée au lendemain d’une chute de neige, la magie hivernale est au rendez-vous. Sauf si tu habites en Haute-Savoie, avoue que ce n’est pas tous les jours qu’on peut se promener dans ce genre de paysage !

Les balades en forêt

Qui dit neige, dit sports d’hiver. La meilleure façon d’apprécier l’hiver, ce n’est pas d’enchaîner les séries sur Netflix dans ta chambre d’hôtel, mais de sortir et te réchauffer avec un peu d’exercice ! J’adore faire des promenades en raquettes, où le silence de la forêt n’est dérangé que par le bruit de nos pas. Le mieux, c’est encore d’ouvrir la trace ! Si tu es plus sportive que moi, le ski de fond est un bon moyen de profiter du grand air au milieu des arbres. Et quel meilleur endroit que le Canada, avec ses forêts presque littéralement infinies, pour se balader dans la Nature ? Tu pourrais même croiser des lynx, des renards ou des orignaux (ou juste beaucoup d’écureuils gris, gros comme des chats… c’est dépaysant aussi !).

Les chiens de traîneau

D’accord, d’accord, faire une balade en traîneau, c’est être au grand air. Mais cette activité est si mémorable qu’elle a droit à sa propre section. Le Canada est souvent plat ou vallonné, ce qui rend les lieux parfaits pour s’initier à la conduite d’attelage (je sais de quoi je parle : j’ai essayé en Haute-Savoie, c’était INTENSE). Un baptême consiste généralement en une promenade d’une heure ou deux, et si l’activité te plaît, il existe ensuite des formules plus longues, sur une journée, ou pourquoi pas un raid de plusieurs jours avec camping sous la neige ? Pour moi, les chiens de traîneau sont l’incarnation de l’exaltation hivernale, tant leur joie de courir est communicative, et que la vitesse rend la balade excitante ! Attention toutefois à choisir un prestataire respectueux des chiens et non une usine où les bêtes sont maltraitées.

L’ambiance de fête

Nombreux sont les événements en hiver. Pas question de laisser les gens se morfondre alors qu’il fait nuit tôt et que l’on a tous tendance à être moins actifs ! Les municipalités mettent le paquet pour éviter la déprime générale ! Cela passe par des festivals, des concerts, de la location de raquettes gratuites, le tout souvent accompagné de chocolat chaud. En décembre, le pays se transforme en concours de décorations de Noël lumineuses, et je te conseille vivement la ville de Québec, dont la vieille ville semble faite pour l’ambiance des fêtes. En janvier et février, ce sont les carnavals d’hiver, et en mars, le temps des sucres avec un rituel : aller à la cabane à sucre pour déguster pancakes et tire d’érable (sirop d’érable versé chaud sur la neige pour en faire des bonbons). Tu vois, on ne s’ennuie jamais !

Le réconfort après l’effort

Après une belle sortie dans le froid, quoi de mieux que de rentrer dans un petit café chaleureux, ou de se préparer une bonne tasse de chocolat chaud ? L’hiver canadien invite au hygge et à vivre des moments douillets. Bon nombre d’hôtels sont d’ailleurs dotés de belles cheminées, de jacuzzi brûlants et cultivent cette ambiance de chalet. Même si tu loues un appartement, il y a fort à parier qu’il ait au moins un plaid ou deux et des bougies pour regarder tomber la neige, bien au chaud depuis ton canapé.

Et le froid dans tout ça ?

Avec un bon matériel de ski (manteau, moufles et écharpe épais) et surtout des bottes rembourrées à grosse semelle, le froid n’est généralement pas un problème. Évidemment, quand le vent fait baisser la température à -40°C, on a tendance à ne pas rester dehors très longtemps, mais si tu fais une activité sportive comme des raquettes ou de ski de fond, tu devrais à peine le sentir ! Et si vraiment le froid est trop intense pour ton équipement, tu trouveras des vêtements vraiment adaptés à tous les coins de rue… le froid, ça nous connaît !

Si l’hiver au Canada t’intéresse, je t’invite à venir voir tout ce qu’on peut y faire de beau sur mon blog de voyage.

Toutes photos : Photos personnelles

Et toi, l’hiver au Canada (ou dans un pays nordique), ça te fait rêver ? La lecture de cette chronique t’a donné envie de t’emmitoufler dans un plaid ? Raconte-moi tout !


Pssst ! Accueillir des voyageurs chez toi et gagner un complément de revenus, ça te tente ? Deviens hôte sur Airbnb !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme tracteur

Gniiiiiii, c’est du rêve que tu me vends là.
Je suis attiré par le Canada depuis des années, avec mon chéri on a dit qu’on irait un jour, mais il est pas forcément fan d’y aller en hiver. Je crois que si on se décide dans pas trop longtemps, je lui ferai lire ta chronique pour aider à le décider.
Allez, on se la garde pour les moments de déprime, ça me remontera le moral

le 16/02/2018 à 07h39 | Répondre

Nya (voir son site)

Y aller en été ou en automne, c’est un bon début s’il redoute le froid hivernal 😉 Par contre, évitez à tout prix le « printemps » (avril-juin), peu clément et pluvieux. Avril est d’ailleurs encore un mois d’hiver ici !

le 16/02/2018 à 14h08 | Répondre

Raphaelle

Je vais aller faire un tour dans les Rocheuses (Banff/Jasper) en avril et si ce n’est techniquement plus l’hiver il semblerait tout de même que la neige soit au rendez-vous! On croise donc un peu les doigts pour les belles choses que tu décris ici (et en parallèle un peu aussi pour que les routes ne soient pas encore bloquées..)

le 16/02/2018 à 16h41 | Répondre

Nya (voir son site)

Je pense pouvoir certifier sans trop me tromper que tu auras de la neige ! Au bord de la mer, on a de la neige jusqu’à mi avril environ, alors en altitude… Le tout, c’est simplement d’y être préparée 🙂 Les Rocheuses sont superbes, j’espère que tu vas aimer !

le 19/02/2018 à 01h42 | Répondre

Lumi

Ça donne tellement envie ! <3

le 16/02/2018 à 16h58 | Répondre

Bibichu

Ah l’hiver!!! Dès que la température baisse je lance la saison du thé et des goûters tout chaud sous mon plaid!
Bon cette année, côté froid et neige on est très gâté, mais je ne peux pas vraiment en profiter à cause de ma grossesse (heureusement il me reste les raquettes et le ski de fond, et les balades bien sur). Mais là en ce moment j’attends avec impatience le temps des sucres! Je veux aller à la cabane et me goinfrer au rythme des chants traditionnels!!!!

le 19/02/2018 à 21h17 | Répondre

Nadia

Je suis canadienne (québécoise pour préciser) et faut m’expliquer pourquoi tous les français veulent faire du chien de traîneau… du chien de quoi? On fait ça où?

le 24/05/2018 à 02h30 | Répondre

Nya (voir son site)

Les chiens de traîneau sont l’incarnation d’une image du Grand Nord qui nous est chère, d’autant plus que les séjours dans les pays nordiques ont le vent en poupe. Si l’Ontario ou le Québec sont loin d’être le « Grand Nord » à la façon du Yukon ou de l’Alaska, il n’en reste pas moins que leurs conditions en hiver sont magiques pour des Européens. Aller faire une sortie avec des chiens de traîneau, c’est un peu toucher du doigt Jack London et son Appel de la forêt, c’est vivre l’imaginaire hivernal, s’imaginer pionnier, profiter d’une activité de glisse dans le silence… Nous n’avons pas la culture du sport mécanique et les skidoos semblent bien peu poétiques en comparaison.
On peut faire des excursions en traîneau à chiens autour de Québec, dans les Laurentides, au Nouveau-Brunswick…

le 24/05/2018 à 14h05 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?