Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Comment j’ai dû abandonner le mariage pour une maison


Publié le 3 juillet 2014 par Mademoiselle A

J’ai été obligée d’abandonner mon projet de mariage… Pour le remplacer par un autre, tout aussi enthousiasmant.

Non, il ne s’agit pas d’un bébé ! Beaucoup de chroniqueuses chez Mademoiselle Dentelle l’ont bien prouvé, bébé et mariage ne sont pas incompatibles. Non, moi, ce qui m’a éloigné de ma préparation de mariage, c’est une maison.

Plantons le décor

Je suis une jeune étudiante infirmière de 23 ans, et Chéri est un étudiant ingénieur de 24 ans. Pour mes études, j’ai eu l’occasion de partir en ERASMUS pendant 3 (longs) mois, en Roumanie.

Un peu enhardis par cette « épreuve » qui nous attendait, nous avons décidé de nous fiancer. Pas de demande romantique style film américain pour moi, mais ce n’est pas le sujet, la demande inaperçue du reste du monde que je lui ai faite me convient parfaitement.Je finis par partir, et nous nous languissons du moment où nous pourrons enfin être réunis pour de bon. Chéri vient passer une de ses deux semaines de vacances avec moi en Roumanie, et repart. Inutile de te dire que c’était encore plus dur après son départ qu’avant, heureusement que nous avions Skype.

Et une ou deux semaines plus tard, Chéri me passe un coup de téléphone. « Écoute, il faut absolument qu’on parle de quelque chose. Je viens de visiter une maison avec mon père, c’est dans le lotissement où ils habitent, on pense la prendre, tu en dis quoi ? »

Oui, on fait rapide, c’est cher de téléphoner à l’étranger sur un portable. Chéri m’explique qu’en plus, ils ont déjà réfléchi au prêt, et que le prix de ce prêt serait moins cher que le loyer que nous payions sur le moment. Alors je dis oui, et nous raccrochons. Je reste assise au bord de mon lit, sans pouvoir m’en remettre : je vais me marier et devenir propriétaire !

Quelques jours plus tard, je reçois quelques photos. Nous sommes au mois de Mars. Voilà mon futur chez-moi — qui a cette heure où je t’écris, deviendra mon chez moi dans deux jours !

extérieur de la maison

Le choix

Je ne vais pas le cacher, puisque tu dois forcément te poser une question en particulier depuis tout à l’heure : « mais comment fais-tu pour payer une maison alors que vous êtes tous les deux étudiants ?? ».  Nous n’avons pas payé la maison. Ses parents l’ont fait, dans un souci de lui léguer une partie de leur argent, tout en évitant les taxes sur les droits de succession.

Mon beau-père et ma belle-mère lui ont tous les deux fait une donation, et Chéri a mis ses économies avec, pour payer la moitié de la maison. Le reste, c’est un prêt contracté par mon beau-père, ce qui nous permet d’avoir un super taux (3,2% !), que nous n’aurions jamais eu en tant que jeunes étudiants sans moyens.

Comme je viens de le dire, Chéri a mis ses économies dans la maison. Elles s’élevaient tout de même à 10.000€ ! Du coup, mes économies à moi ne suffisent plus pour payer un mariage comme celui que nous imaginions, et nous avons des travaux à faire. Il était impensable pour moi de demander à mon beau-père de rendre son argent à Chéri (c’est juste ingrat). Plus de mariage pour l’instant, donc. Eh bien ça choquera peut-être, mais ça m’a mis un coup au moral.

Ça n’a rien changé entre nous, c’est même un engagement au même titre que le mariage, et c’est une chance que peu de personnes de mon âge ont ! Et en plus, c’était un de mes rêves/projets de vie, que j’avais pensé pour plus tard… Mais qui nous permettra d’agrandir la famille quand le moment sera venu, sans avoir besoin de déménager à nouveau. Mais ça me stoppe net dans ma frénésie de début de préparation de mariage, et je me sens presque « volée », sur l’instant.

Me lancer dans ce beau projet a résolu mon problème de déprime de préparation de mariage avortée. Et puis il y a beaucoup de travail pour la « réhabiliter », je te laisse en juger :

salle à manger avant nettoyage

Où la contrainte temps fait son apparition

Je suis étudiante, et je rentre tout juste de stage à ce moment de l’histoire. Nous sommes tout début avril.

J’apprends que les travaux ne devront pas nous prendre plus de trois mois, parce que le préavis de l’appartement est donné pour début juillet. Ça nous laisse donc le mois d’Avril, durant lequel je n’ai pas cours du fait de mon statut ERASMUS, le moi de mai, où je reprends les cours, et le mois de juin, où tombent tous mes partiels.

Ai-je oublié de dire que j’étais en dernière année de licence ? J’ai donc également un mémoire à écrire. En ce qui concerne Chéri, il est en stage, et en plus de son mémoire de Master 1, il a un rapport de stage et une soutenance à assurer au mois de Juin, et sera donc indisponible tous les jours de la semaine d’avril à fin juillet. Et nous avons décidé de tout faire nous-mêmes.

Tu vois les soucis arriver ?

Ce qui nous sauve un peu, c’est ce mois d’avril pendant lequel je n’ai pas cours, et le fait que mon beau-père, qui est à la retraite (ancien électricien chez EDF), a déjà refait un certain nombre d’appartements lui appartenant pour les louer par la suite. Chéri l’a beaucoup aidé depuis qu’il a l’âge de le faire. Quant à moi, je sais bricoler, et j’apprends vite.

Il nous faut donc faire en trois mois environ : l’électricité (qui n’est pas au normes), la plomberie, la cuisine, la salle de bain, et toute la déco à refaire (dont des matériaux qui auraient dû disparaître depuis longtemps car dangereux). C’est le début d’une période où le moindre moment de libre sera consacré à ce projet maison… et où je vais bientôt me rendre compte de l’ampleur de la tâche.

chambre avant nettoyage

Je viendrais te raconter tous ces travaux, si tu veux !

Et toi ? Tu as dû repousser un projet important pour un autre ? Est-ce qu’il t’es déjà arrivé de te sentir dépossédée d’un projet qui te concerne ? Tu imaginerais devenir propriétaire avant 25 ans ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

21   Commentaires Laisser un commentaire ?

sarah

coucou, alors nous c’est le contraire qui s’est passé. Enfin au début nous avions prévu d’acheter une appartement, puis de nous marier l’été suivant. Sauf que l’entreprise ou je travaillais a fermée, licenciant tous les employés (sinon c’était pas drôle…). Du coup, niveau prêt pour acheter c’était mort, il fallait de novueau attendre que j’ai 1 an d’ancienneté dans mon nouveau job… donc en attendant on a échangé nos plans et on est partis sur le mariage. Ce qui au final n’était pas plus mal car un mariage une fois que c’est pasé c’est fini, il n’y a plus rien a faire. alors qu’une maison, il y a toujours des travaux, et surtout des mensualités à payer… j’ai plusieurs de mes amis qui ont acheté avant de se marier et qui maintenant peinent financièrement pour économiser en vue d’un futur mariage.

le 03/07/2014 à 08h38 | Répondre

Mademoiselle A

Dans notre cas, les mensualités de la maison sont moins élevées que notre ancien loyer, ce qui fait déjà du bien. Nous sommes encore étudiants donc aidés par les APL (du moins un peu), et le prêt n’étant pas à notre nom … nous ne sommes pas tenus de rembourser mon beau-père tout de suite, si tu vois ce que je veux dire.
Par ailleurs, je travaille pendant mes vacances, et je suis en train de me former pour un deuxième boulot, à la maison cette fois, et qui paye rubis sur l’ongle (création de site web !). Donc nous avons une situation propice, et des solutions !

Je te souhaite de pouvoir bientôt acheter ta maison 🙂

le 03/07/2014 à 10h25 | Répondre

sarah

c’est cool alors si vos mensualités sont moins cher que votre loyer! dans ce sens là c’est sur qu’il n’y a pas photos alors pour acheter et pouvoir préparer un futur mariage 🙂 nous c’est bon, on s’est marié et 1mois plus tard on trouvait la maison… on déménage ce weekend!!!! moi euphorique? :p

le 03/07/2014 à 11h31 | Répondre

Madame fuschia

Pour mon cas, c’est un peu différent, nous nous somme fiancés en novembre 2011…. au moment de la demande je me suis imaginé un mariage en 2012. Mais nous sommes partis à la recherche d’un petit achat d’un bien pour pouvoir le louer afin d’avoir un apport quand nous souhaiterions acheter notre maison à nous. Mais au fur et à mesure des visites, nous ne trouvions rien à acheter avec notre petit budget. et un jour on a visité une grange à rénover, le proprio etait prêt séparer la maison en plusieurs logements. Mais on eu un coup coeur et on s’est dit cette maison c’est la notre on a donc emprunter une somme boueaucoup plus importante que prévue mais pour un vrai chez nous !!! Aprés 6 mois de travaux non stop 4 semaines de vacances+ tout les weeks+ tout les soirs et une bonnes parties des nuits.. nous avons eménagé dans la grange qui est devenus notre Loft !!!!! Du coup on a répousssé le projet mariage à septembre 2013. Je suis d’accord avec Sarah avec une maison avec travaux il n’ y a jamais de fin dé dépense. Avec les frais de notre mariage nous avons stopper les travaux, nous commencons à nous replonger dans les travaux.

Je te souhaite un bel emènagement et j’ai hâte que tu nous raconte l’aventure travaux.

le 03/07/2014 à 09h11 | Répondre

Mademoiselle A

Merci, je m’y mets bientôt 🙂
Nous avons emménagé avec succès, et les dernières choses qui restaient à finir (cuisine, salle de bain) avancent bien : j’ai pu prendre ma première douche il y a peu de temps ! 😀

le 03/07/2014 à 10h32 | Répondre

Nilith lutine

Tu viendras nous montrer tout ça ? 🙂

le 03/07/2014 à 10h39 | Répondre

Mademoiselle A

Bien sûr ! Il ne me reste plus qu’à rédiger les articles.

le 03/07/2014 à 14h30 | Répondre

Miss Pop

Alors alors!!! comment est elle maintenant cette maison??

le 07/10/2014 à 18h12 |

Nilith lutine

Ici ce qui a été repoussé, ce sont les essais bébés, pour une maison. On pensait rester plus longtemps où nous sommes actuellement, faire un bébé ici, et dans quelques années, la maison.
Mais comme on se sent mal ici, on n’a pas envie de rester là avec un bébé, on a donc interverti les deux projets…

Je t’admire d’avoir réussi à bien accueillir cette nouvelle… Non, pas celle de devoir repousser le mariage (enfin si, aussi !), mais surtout celle de l’achat d’une maison que tu n’avais même pas pu visiter ! 😮 Mais comme tu n’évoques pas cette déception-là, je crois que ça ne t’a pas particulièrement posé problème ? Tant mieux ! 🙂

le 03/07/2014 à 09h55 | Répondre

Mademoiselle A

Les essais bébé, bien que fortement désirés par les deux parties, sont au point mort de notre côté car ma formation exige une certaine forme physique (debout tout le temps, personnes à déplacer, soigner, etc), donc avec un gros ventre, pas possible. Et si jamais la grossesse nécessite du repos, je ne pourrai alors pas avoir mon diplôme ! Ca sera donc lancé après, voire après le mariage si je réussis à tenir jusque là.

Pour ce qui est de la visite de la maison, Chéri avait pris plein de photos (celles qui sont dans l’article entre autres) pour me permettre de voir. Et, gros avantage, dans le lotissement, toutes les maisons sont faites pareil à l’intérieur, et mes beaux-parents en possèdent une. Je savais donc déjà à quoi elle ressemblerait, à peu près 😉

le 03/07/2014 à 10h29 | Répondre

Nilith lutine

Ah oui effectivement si l’intérieur est identique partout, ça aide ! 🙂
Et sinon, habiter à côté de chez tes beaux-parents, c’est « facile » pour toi, ou quand même un peu bizarre ? 🙂 Je dois dire que, même si je m’entends bien avec mes beaux-parents, je n’aimerais pas vivre juste à côté, ni même dans la même ville. (Et en fait, à côté de chez mes parents non plus, bien que je m’entende parfaitement bien avec eux !)

le 03/07/2014 à 10h38 | Répondre

Croco

Je trouve ta question presque bizarre. J’ai habité dans la même résidence que mes grand-parents paternels jusqu’à ce que je quitte le domicile familial, et maintenant mes parents habitent même l’appartement au dessus de chez eux. Et je trouve ça génial. Je ne compte pas le nombre de mercredi après-midi qu’on a passé chez eux (le week-end on partait dans notre maison de vacances à 200 m de chez nos autres grand-parents). Et maintenant, quand ils ont besoin d’une course ou qu’on les amènent pour un examen médicale, ils peuvent facilement demander à mes parents ou à mon petit frère. Et en même temps, chacun est chez soi, il n’y a pas de contraintes. J’adorerai vivre dans la même ville que mes parents ou beaux-parents (d’ailleurs, pour les beaux-parents, on essaye de les convaincre de se rapprocher pour leur retraite !).

le 03/07/2014 à 12h39 | Répondre

Mademoiselle A

Personnellement je le vis très bien, parce qu’ils ne sont pas envahissants. J’entends par là que si je (nous) ne les invite(ons) pas, ils ne viendront pas. Ils peuvent toujours nous joindre sur nos portables s’ils ont besoin de nous, mais il n’y a pas réellement de cohabitation.
Quant à habiter dans la même ville, ça n’empêche pas de se voir seulement de temps en temps, avec le reste de la famille 🙂 aucune obligation (mais je suis très famille, donc ça ne me dérange pas)

le 03/07/2014 à 14h36 |

Madame Violine

Je ne trouve pas sa question « bizarre »… Je n’aimerais pas non plus habiter près des parents. Mais vous commencez dans la vie, c’est important le soutien des parents ! Et puis, vous ne vivrez peut-être pas toute votre vie dans ce lotissement ! Bonne continuation !

le 03/07/2014 à 14h54 |

Madame vélo

Oui je pensais à ça aussi : je n’aurais jamais pu dire « oui » pour une maison que je n’aurais pas visitée moi-même. Il y a le ressenti, le « coup de coeur » qui est très important à mes yeux. Mais en effet, si tu n’en parles pas c’est que ça n’a pas dû te poser de problèmes 🙂

le 03/07/2014 à 10h29 | Répondre

Die Franzoesin

Moi j´ai pensé la meme chose que Mme Lutine 😉 ! Bien sur chacun est libre d´envisager les choses comme il le souhaite mais j´ai besoin de beaucoup d´indépendance. Je n´aurais pas envie que mes parents connaissent mon emploi du temps journalier, ni de dépendre d´eux financièrement (dans ce cas précis).

le 03/07/2014 à 13h42 | Répondre

Mademoiselle A

Pour l’instant nous sommes étudiants, donc nous n’avons pas vraiment le choix. Mais nous comptons nous « sortir de cette situation » le plus rapidement possible.

le 03/07/2014 à 14h37 | Répondre

Croco

Ce n’est pas parce qu’on habite à quelques centaines de mètres de chez ses parents qu’ils connaissent notre emploi du temps ! C’est sur qu’en habitant dans la même ville, tu as plus de chance de les croiser pas hasard, mais même ça, ça n’arrive pas tout les jours (à moins d’habiter dans un petit village, mais Mademoiselle A n’a pas précisé si c’était le cas).
Personnellement je trouverais ça pratique d’avoir mes parents ou beaux-parents pas loin. Cela permet de s’inviter à diner sans devoir dormir les uns chez les autres, laisser les enfants de temps en temps quand on veut faire quelque chose en couple sans être obligé de trouver une babysitter… Enfants nous avons beaucoup profité de nos grand-parents (et réciproquement), et je pense que c’est une chance que nous n’aurions pas eu si nous avions habité loin de chez eux. Mais ce n’est que mon avis.

le 03/07/2014 à 16h24 | Répondre

loulou

Coucou!
Et bien je rejoins un peu les autres coms: pour l’achat de la maison comme ça, très rapidement sans l’avoir vue, chapeau!!!
Sinon pareil je ne ovudrais pas habiter trop près de mes parents et beaux parents. Depuis que j’ai un bébé encore moins!!! Les relations ont changé depuis, elles sont toujour sbonnes, mais ils veulent venir beaucoup plus souvent voir le petit.
Par contre, si le prêt est au nom de tes beaux parents, la maison l’est elle aussi? Car non mariés, si tu as investi de l’argent là dedans, il faut quand même être sûre que ta part es tbien protégée. Je ne vois pas le mal partout hein mais en cas de séparation il faut quand même assurer tes arrières!

Ici nous avons acheté en 2010, fiancés en 2011, mariés en 2013 et parents en 2014. On a fait plus ou moins dans l »ordre » mais c’était surtout financier. Je suis contente d’avoir fait chaque projet après l’autre donc je pense que c’est une bonne chose que vous n’ayez pas tout fait en même temps. Tu ne profiterais pas des préparatifs de la même façon! c’est bien de te consacrer à la maison, puis au mariage ou au bébé. Enfin, ce n’est pas imposisble beaucoup de mes amies l’ont fait, mais acheter ou construire enceinte, c’est fatigant ;-). Et vu ma grossesse (qui a nécéssité de l’alitement) je suis contente de n’avoir eu que ça à gérer sur le coup 😉

En tout cas bon emménagement 😀

le 03/07/2014 à 15h29 | Répondre

Nemo

Ici, on a reporter le bout de choux pendant 7 ans parce qu’on avait pas les moyens de l’accueillir correctement. Ça fait 2 ans qu’on reporte notre mariage car on ne sait pas comment on va pouvoir le financer. Et malgré un budget de plus de 3000€ par mois, nous avons dû renoncer à tout projet d’achat immobilier il y a 2 ans et pour au moins 2 ans encore.
Alors le report des projets on connaît.

Bon faut dire qu’on a dû bosser pour financer nos études donc on a rien pû mettre de côté et, financièrement, nos parents ne sont d’absolument aucune aide. Mais bon c’est pas comme si on avait 10 ans de plus que toi…

le 10/07/2014 à 23h02 | Répondre

loukoum

acheter une maison sans la visiter, sans la choisir à 2,avec l’argent de ton homme et de tes beaux parents, dans le même lotissement… bouh que de chaînes au pied ! ils vont choisir le papier peint ? la peinture… ?et le papier c….. fait attention..c’est Ton amour, Ta vie, Ton histoire..
et l’arrivée d’ un BB par la suite c’est compliqué…même si en tant qu’infirmière et des horaires décalées tu pourras être soulagée par les contraintes de planning..mais beaucoup ( trop ) de chaînes qui t’accrochent à ta belle famille…c’est risqué. Mme Loukoum divorcée 2 ans et une 2ème vie..

le 02/12/2014 à 08h36 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?