Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Changer sa cuisine : savoir ce que l’on veut


Publié le 3 février 2016 par Mme Alenvers

Ça fait désormais un an et demi que nous avons emménagé dans notre chez-nous et nous avons ENFIN la cuisine de nos rêves. De la façon dont j’insiste sur le « ENFIN », tu te doutes bien que ça n’a pas été sans anicroches pour les naïfs novices en travaux que nous étions.

C’est pour ça que je vais t’expliquer point par point notre dernière année, afin que, si toi aussi tu envisages des travaux dans ta maison, tu saches à quelles difficultés tu auras (peut-être) à faire face.

C’est parti mon kiki !

Juin 2014

Ayééééé ! Nous sommes propriétaires. Nous jubilons, nous avons trouvé notre petit nid d’amour ! La maison est fonctionnelle en tout point, aucuns travaux urgents ne sont à prévoir.

Cependant, nous sommes d’accord sur un point : la cuisine, bien que très fonctionnelle, n’est pas DU TOUT à notre goût (coucou la faïence rose…). Ce sera donc la première pièce à revoir.

Elle est sacrément moche, cette cuisine, mais rien ne presse. Je me dis qu’en nous laissant l’hiver pour réfléchir à nos souhaits, nous serons larges pour avoir une jolie cuisine pour l’été 2015.

Cuisine moderne

Crédits photo (creative commons) : Aleksey Gnilenkov

Octobre 2014

Après trois mois d’utilisation, mes yeux commencent à saigner, avec cette faïence rose. Je n’en peux plus, je veux une nouvelle cuisine ! (Bon, en vrai, il me faut surtout un nouveau projet pour m’occuper l’esprit…). Nous commençons donc à « brainstormer » nos envies. Et là, c’est le drame…

En effet, vois-tu, comme nous avons déjà une cuisine, nous avons la possibilité de choisir entre une rénovation des meubles existants (pour donner un coup de jeune), ou bien carrément une nouvelle cuisine, avec de nouveaux meubles, une nouvelle disposition et de nouveaux appareils électroménagers. Nous sommes grosso modo d’accord sur les différents points à changer et ce que nous aimerions en résultat final, mais nous ne savons pas du tout ce qui est possible ou pas en pratique.

Surtout que nous avons une contrainte, et pas des moindres : nous avons un parquet, et nous ne savons pas à quoi ressemble celui-ci sous les meubles, ni même s’il existe. Donc, quoi que nous choisissions, nous voulons garder le même emplacement au sol, afin de ne pas avoir de démarcation de teintes. Mais comme la cuisine actuelle a été entièrement réalisée par l’ancien propriétaire, nous ne savons pas si les meubles ont des dimensions standards ou pas… Bref, beaucoup d’inconnues dans notre équation.

Je me dis alors que le plus simple serait d’aller voir des professionnels. Ils pourraient nous dire ce que l’on peut faire ou pas, et à quel prix, afin de nous aider à choisir entre une simple rénovation ou un changement complet. Facile, non ? Eh bien non.

Chéri fait un gros blocage avec le principe de devis pour faire marcher la concurrence. Il a l’impression que dès la porte du magasin passée, on est « piégés » et on doit continuer avec eux. Et parce que ce n’est pas suffisant, Chéri fait aussi un blocage avec les artisans. (Si tu es artisan, n’y vois rien de personnel, je ne suis d’ailleurs pas d’accord avec Chéri sur ce point-là, mais j’ai un mari tellement maniaque et méticuleux qu’il ne fait confiance à personne. Il a clairement peur que le travail ne soit pas réalisé correctement.) De ce fait, Chéri aimerait bien le réaliser lui-même, ce chantier. Mais bon, pour ça, il faut quand même savoir ce que l’on veut… Tu vois le cercle vicieux ?

C’est comme ça que nous avons passé tout l’hiver à essayer de trouver des solutions et des réponses à toutes nos questions… sans succès.

Mars 2015

Six mois ont passé, mais niveau cuisine, nous en sommes toujours au même point, à savoir : RIEN.

J’en ai carrément marre, car je vois que si je ne prends pas les choses en main, c’est pas demain que je l’aurai, ma jolie cuisine. Cette faïence rose (encore elle) me nargue depuis bien trop longtemps.

Je commence à éplucher les pages jaunes à la recherche d’un cuisiniste qui, en plus de vendre, saura nous conseiller au mieux. Je me dis aussi que passer par un architecte pourrait être pas mal, et c’est peut-être aussi ce qui rebutera le moins Chéri. Pour le coup, la chance est avec nous : il y a un cuisiniste architecte à côté de chez nous. Rendez-vous est pris, sans l’accord de Chéri. Je ne te cache pas qu’il n’était pas super emballé quand je lui ai annoncé et encore moins quand, de surcroît, je lui ai demandé de m’accompagner…

Nous arrivons donc un samedi de mars chez le cuisiniste, avec un Chéri très méfiant… mais qui, contre toute attente, sort du rendez-vous le sourire aux lèvres ! Eh oui, le cuisiniste a, comme par magie, levé les doutes sur beaucoup de nos questions.

Il nous a expliqué ce qu’on pourrait faire avec une simple rénovation ou avec un changement total et nous a donné un prix approximatif (5000-8000€ pour une rénovation, et le double pour une nouvelle cuisine). Il nous a conseillés sur les couleurs qui iraient le mieux dans notre intérieur tout en bois, et nous avons aussi pu voir les meubles et leur aspect directement dans le magasin, ainsi que les différentes pierres pour le plan de travail. Enfin, il nous a réalisé une première esquisse en 3D, afin que nous puissions mieux nous projeter dans cette hypothétique nouvelle cuisine.

Par contre, de nouvelles questions se sont ajoutées, du type :

  • Qu’est-ce qu’on met sur les murs : peinture, crédence, pierres de parement, couleur ?
  • Qu’est-ce qu’on fait de l’électroménager actuel : on le garde, au risque que ça s’intègre mal, ou on le change ?
  • Comment sont gérées l’électricité et les arrivées d’eau et de gaz ?

Donc, si tu es dans le même cas que nous, voici une petite liste de points sur lesquels réfléchir en amont, pour t’aider à définir ton projet (et accessoirement, pour ne pas être prise par surprise lors du rendez-vous avec le cuisiniste) :

  • Ton budget maximum, en pensant à inclure si besoin les artisans autres que le cuisiniste, comme le plombier, le plaquiste ou l’électricien, ainsi que les frais de décoration (nouveaux interrupteurs, nouveaux luminaires…) et le matériel à acheter pour les travaux que tu penses réaliser toi-même (peinture, pinceaux, taloche…).
  • La date butoir pour la fin des travaux. Un conseil, prévois un mois de retard : si tu veux une cuisine terminée pour fin septembre, dis fin août au cuisiniste, ça t’évitera quelques déconvenues…
  • Tes priorités : ce que tu veux absolument changer ou inclure, et ce qui est moins important, afin de t’aider à respecter ton budget.
  • Ce que tu peux faire toi-même, afin de diminuer les coûts. Comme par exemple, démonter l’ancienne cuisine ou peindre les murs.
  • L’aménagement des nouveaux meubles, en fonction des arrivées d’eau, de gaz, d’électricité et des contraintes réglementaires en terme de sécurité. Pour les meubles en hauteur, réfléchis à la hauteur pratique et accessible par tous.
  • Les petits détails pratiques, tels que poignée ou pas poignée, deux meubles de 45cm de large ou un grand de 90cm, trois tiroirs ou deux, des tiroirs ou des placards, hauteur des crédences, hauteur des plinthes…
  • Les couleurs et le style de ta cuisine : plutôt industrielle ? Moderne ? Provençale ? Etc.
  • Les travaux annexes, qu’il pourrait être intéressant d’inclure dans ce projet : tu n’as pas de lave-vaisselle ? Pense à prévoir un espace dans un meuble si tu songes à en installer un plus tard. Tu n’as pas assez d’interrupteurs ? C’est le moment d’en ajouter.
  • Les prix de l’électroménager que tu souhaites changer, pour mieux négocier avec le cuisiniste.

Après ce rendez-vous, nous ne sommes toujours pas décidés sur ce que nous allons faire, mais au moins, nous avons plus d’informations pour faire notre choix ! Et surtout, nous avons établi un premier contact très concluant avec un cuisiniste. Nous nous laissons le temps de réfléchir à tous ces points, et nous convenons d’un autre rendez-vous quelques semaines plus tard.

Et toi ? Tu as fait changer ta cuisine ? Comment as-tu fait ? Vers quel prestataire t’es-tu tournée ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

C’est très étrange car je ne cuisine pas beaucoup mais dans une maison, je trouve que la cuisine et sa décoration sont d’une grande importance.
Cela donne un plus !
J’espère que tu viendras nous parler du ta cuisine uen fois que vous aurez fait un choix.

le 03/02/2016 à 08h21 | Répondre

Mme Alenvers

Tout à fait d’accord! surtout que chez nous la cuisine est inévitable elle est ouvert et donne directment sur le sallon-salle à manger, et les chambres. Autant dire que notre cuisine moche on ne voyait que ca en entrant 🙂 bien sur je vais revenir vous parler de nos travaux, des péripéties… et si vous êtes sages vous aurez le droit à une petite photo des travaux finis 😉

le 04/02/2016 à 08h18 | Répondre

Lauriane (voir son site)

Comme Mme Fleur, j’ai hâte de voir le résultat !
Nous on a carrément fait inverser la cuisine et la salle de bain, donc pour la disposition tout était possible. J’adore concevoir, donc on n’a même pas envisagé de passer par un cuisiniste, c’était Ikea direct (j’ai été à contrepied de certains conseils du vendeur, et j’ai bien fait).

le 03/02/2016 à 09h07 | Répondre

Mme Alenvers

Pour nous le cuisiniste avait vraiment 3 rôles : 1. nous voulions quelque chose qui s’harmonise vraiment avec le bois de notre chalet et donc nous voulions ses conseils, 2. nous voulions pouvoir faire du sur-mesure pour tout ! (à la base j’étais partis sur un mur végétal…) 3. nous voulions des matériaux de qualité, surtout le plan de travail en granit noir. Même si nous ne savions pas dans quelle direction partir, nous avions dès le début des exigences bien particulières sur le rendu final de la nouvelle cuisine et seul un cuisiniste pouvais nous aider dans notre cas. Tout dépend vraiment de ce que l’on recherche, heureusement qu’il y en a pour tous les goûts 🙂

le 04/02/2016 à 08h24 | Répondre

MlleMora

Tu nous raconteras la suite !
J’ai toujours l’image des cuisinistes un peu escroc qui te font croire qu’ils te font une super ristourne quand tu entres dans le magasin et après tu te sens obligé de traiter avec eux.
il vaut mieux pouvoir comparer, même si c’est pénible de devoir demander plusieurs devis…

le 03/02/2016 à 12h56 | Répondre

Mme Alenvers

Oui oui je vais revenir ! Pour le coup nous ne sommes pas naifs et un cuisiniste qui dès le début nous aurait « appaté » à coup de réductions nous nous aurait clairement fait fuir 😉 Faire faire plusieurs devis c’est bien… ca permet de négocier et de faire baisser le coût… mais au détriment de la qualité? j’en parlerais dans un prochain article mais au final, si on négocie pour baisser le prix mais qu’on se retrouve avec une cuisine avec des malfacons car le cuisiniste a fait le minimu pour entrer dans le budget… je préfère largement avoir quelque chose de fini et propre quitte à mettre un peu plus cher. Mais ce n’est que mon avis 🙂

le 04/02/2016 à 08h29 | Répondre

Mme Pétillante

J’ai connu ça y a pas longtemps, pas facile de choisir sa cuisine. On a fait des travaux de rénovation dans notre maison il y a un an. C’est simple, on a tout rasé au rez de chaussé, laissant uniquement les murs externes et les colonnes porteuses. L’ancienne cuisine était très vieille et petite, je n’avais aucun plan de travail. Et étant une vraie passionnée de cuisine, mon chéri m’a fait le plus beau des cadeaux, un budget énorme (à mes yeux) et une liberté totale dans le choix de la cuisine.
J’ai commencé par aller à la route du meuble pour voir tous les cuisinistes et voir ce qui se fait. C’était très intéressant car dans tous les magasins où j’allais, j’ouvrais tous les placards et je regardais les différents meubles. J’ai découverts des choses que je ne connaissais même pas !
Au final j’ai fait faire trois devis, un chez Ixina et deux autres chez des cuisinistes locaux moins connus. Et j’ai fini par prendre le plus cher des trois ! Enfait la nana était aussi décoratrice d’intérieur donc elle a vraiment su me conseiller pour le choix de la cuisine. Elle m’a posé des questions qu’aucun des autres cuisinistes ne m’a posées. Du genre quels appareils électroménagers utilisez-vous au quotidien ? Elle n’a pas hésité à me dire quand mes idées n’étaient pas en adéquation avec le style de cuisine que j’avais choisi, contrairement aux deux autres qui étaient vraiment dans un esprit commercial, ils accédaient à tous ce que je leur demandais. Ma cuisine aurait pu ressembler à un truc en patchwork !
Ma plus grande fierté c’est d’avoir choisi un piano de cuisson de chez Falcon ! C’est cher mais ça en vaut largement la peine quand on cuisine beaucoup comme moi. Et le deuxième craquage c’est le plan de travail en granite noir du Zimbabwe.
Bref, il faut vraiment aller voir ce qui se fait pour se faire une idée. Je crois que j’ai mis 3 mois avant de vraiment me décider sur le choix final de la cuisine au niveau des matériaux, meubles, électroménager etc.
En tout cas pour les meubles bas, je conseille fortement de prendre des tiroirs à l’anglaise, même pour les verres ! Au début on se dit que c’est bizarre mais après on se rend compte que c’est tellement pratique !
Bref, je vais arrêter là car j’ai déjà écrit un pavé, mais j’adore trop ma cuisine et je suis super contente d’être tombée sur une cuisiniste aussi géniale. 😀

le 03/02/2016 à 13h47 | Répondre

Mme Alenvers

C’est exactement le style de cuisiniste que je recherchais dès le début, quelqu’un qui ne soit pas là juste pour la vente, mais qui sache aussi nous conseiller sur des côté plus « pratique » (du genre il vaut mieux mettre la colonne ici au lieu de là car avec le passage ca ne va pas être pratique…). Certes en général ils sont plus cher car ils ont une valeur ajoutée, mais en général cela vaut aussi le coup car on a à la fin quelque chose d’unique et de fonctionnel. Je vois qu’ on a les même goût car nous aussi le granit noir c’était LA condition sine qua non, et tous nos meubles sont aussi des tiroirs à l’anglaises. nous n’avons aucun placard et c’est tellement pratique!!!!

le 04/02/2016 à 08h35 | Répondre

Mme Pétillante

Oui elle a vraiment su bien me conseiller afin que tous les éléments de la cuisine soient pratiques et surtout harmonieux. Elle nous a même conçu une espèce de niche (étagères) sur mesure à l’entrée de la cuisine qui donne super bien et tout le monde nous en parle à chaque fois. Ahhh vous aussi vous avez opté pour le granite noir ? C’est vraiment super beau, et tu verras, c’est tellement pratique. Plus besoin de sous-plat, tu poses tes casseroles direct dessus et l’entretien est super facile. 🙂

le 04/02/2016 à 09h04 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?