Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Comment j’ai écrit mon premier roman


Publié le 26 août 2014 par Nya

Tu as toujours rêvé d’écrire sans oser te lancer ? Ta plume te démange mais tu as le trac ?

Le NaNoWriMo est fait pour toi !

NaNo… quoi ?

Le National Novel Writing Month, mois de l’écriture de roman, revient chaque année au mois de novembre pour t’aider à te lancer dans l’écriture ! Créée aux États-Unis il y a quelques années, cette initiative, désormais internationale, consiste à se jeter dans un abandon littéraire sans précédent pour écrire 50 000 mots en un mois. Soit environ 175 pages. Soit 1667 mots quotidiens. Tout ça entre le 1er et le 30 novembre.

Autant te dire que le clavier chauffe, que les idées fusent et que l’abandon littéraire dont je parlais deux lignes plus haut est tout sauf abstrait. J’y ai participé à trois reprises.

Édition 2011

Je fais la connaissance du Nano en octobre 2011 sur Internet. Depuis mes 20 ans, j’ai toujours écrit d’une manière ou d’une autre pour des blogs, sans jamais franchir le cap de l’écriture au long cours. Emballée, je me lance sans filet dans une histoire d’heroic-fantasy peuplée de grands félins. Je suis transcendée, j’avance régulièrement, les mots viennent tous seuls et je franchis le cap de la première semaine avec brio.

Le 8 novembre, mon homme me demande en mariage. Bim, comme ça. Non mais noooon, et mon Nano alors ?

Tu t’en doutes, mon cerveau a dû choisir entre le tourbillon littéraire du Nano et le tourbillon émotionnel lié à mon nouveau statut de fiancée. Résultat des courses : je me suis abonnée à 117 blogs de mariage, et mes grands chats ont connu une fin prématurée. Je jette l’éponge vers le 15 novembre, à environ 20 000 mots (quand même).

Édition 2012

Le 1er novembre 2012, je suis à un mois et demi de mon mariage, avec une furieuse envie d’en finir avec les préparatifs. Je me dis que le Nano me sauvera de la folie de la dernière ligne droite en me ménageant des moments loin de tout ce qui a trait au mariage.

Je me relance à corps perdu dans l’écriture en ayant préparé une trame chapitre par chapitre, commence une histoire de science-fiction avec des lapins, participe à des rencontres avec d’autres nanoteurs. Cela me change efficacement les idées, mais la gestion des invités et les détails de dernière minute me rattrapent.

Caramba. Je dois choisir entre rater la finalisation de mon mariage et rater le Nano. Je te laisse deviner quel fut mon choix. Je m’arrête à environ 16 000 mots, terrassée par le manque d’idées et le bar à chocolat chaud à coordonner.

écrire un roman avec le NaNoWriMo

Crédits photo (creative commons) : Anonymous Account

Édition 2013

Plus rien en vue, ni fiançailles, ni mariage, ni aucun projet imminent ! Cette année, c’est la bonne.

Je me lance sur un fait divers qui m’a toujours fasciné : l’affaire du col Dyatlov. Un fait divers qui se prête à multiple interprétations et pourrait être traité de façon réaliste, fantastique, avec des extraterrestres ou des vampires russes. Ou des zombies russes. Mes années gothiques me rattrapent, et j’imagine une aventure d’horreur dans la toundra. Je socialise avec la communauté en ligne, je m’applique, le fait de m’appuyer sur un fait réel m’aide énormément et en bon petit soldat, je termine mes 50 000 mots le 27 novembre.

Et c’est comme ça que j’ai écrit mon premier roman !

Quel est l’intérêt de ce projet ?

Il n’y a rien à gagner du tout, hormis la satisfaction d’avoir écrit, (peut-être) atteint les 50 000 mots et donné vie à un vrai roman. L’idée est de donner l’envie et l’occasion d’écrire à des personnes qui n’osent pas en temps normal.

En définissant un cadre temporel strict (le mois de novembre), on peut se fixer un objectif : tenir un mois, ce n’est pas si long que ça. Et si tu y parviens… tu pourras toujours revenir sur ton roman par la suite et qui sait, l’étoffer et le faire publier ?

Et honnêtement, un projet avec autant d’énergie créatrice a-t-il vraiment besoin de justification ? C’est positif, décalé, bon enfant, bref, ça a tout bon !

Comment se lancer dans une folie pareille ?

Pour participer, il suffit de s’inscrire en ligne sur le site du Nano et de renseigner ton nombre de mots au fur et à mesure sur ton profil. C’est le site qui valide si tu as réussi le Nano, c’est-à-dire si tu as atteint les 50 000 mots fatidiques. Le site ne contrôle rien et se fonde sur ta bonne foi. Comme de toute façon, on participe pour la gloire, rien ne sert de tricher !

Une fois inscrite, libre à toi de participer à la communauté des nanoteurs : les écrivains en herbe sont actifs en ligne grâce à des forums de discussion et d’aide. Tu peux aussi franchir le cap et les rencontrer dans la vraie vie dans pas mal de villes en France.

L’idée est de se motiver mutuellement en écrivant ensemble, le tout dans une bonne ambiance puisque tout le monde est là pour écrire de la quantité, pas de la qualité. Ce qui ouvre la porte à pas mal de fantaisie et de n’importe quoi !

Les nanoteurs se rassemblent très souvent et si tu es dans une grande ville, il y aura toujours quelqu’un avec qui écrire. À Lyon, nous étions une vingtaine à nous réunir plus ou moins régulièrement l’an passé. La moyenne d’âge est assez jeune (22-23 ans) et l’ambiance est très détendue !

Comment avoir une expérience positive du Nano ?

  • Mieux vaut préparer son roman dans les grandes lignes : protagonistes, chapitres… Partir d’une bonne idée sans savoir où l’on va, c’est très spontané mais je ne suis pas sûre que ça mène à quelque chose. Je préfère définir mon histoire chapitre par chapitre, quitte à dévier ensuite.
  • Ne pas prendre de retard : mieux vaut essayer de s’en tenir aux 1700 mots par jour que de bâcler 10 000 mots par week-end.
  • Dire à ses proches qu’en novembre, on n’est là pour personne. Écrire tous les jours demande du temps, beaucoup de temps.
  • S’attendre à des coups de mou, à ce que ton histoire piétine… C’est là que la communauté du Nano est très utile pour te soutenir.

Pendant les trois éditions auxquelles j’ai participé, j’ai écrit comme jamais et j’ai adoré voir les mots filer sur mon écran. Je ne reviendrai peut-être jamais sur mes grands félins médiévaux et mes lapins du futur, mais ils garderont toujours une place spéciale pour moi : ce sont les premiers héros de mes premières ébauches de romans ! Et même si je me suis arrêtée à 16 000 mots, ce sont toujours 16 000 mots que je n’aurais pas écrit en temps normal.

Je vais retenter cette année encore, car c’est une expérience dont la folie me plaît. On me sert sur un plateau l’occasion d’écrire, pourquoi ne pas la saisir ? J’aime le côté frénétique de cette initiative, mais aussi sa dimension conviviale, car elle permet de rencontrer d’autres apprentis scribouilleurs dans le même état d’esprit. Et qui sait ? Cette année, j’écrirai peut-être encore un roman en entier et cette fierté vaut bien un mois de folie littéraire !

Et toi, tu nanotes ? Cette expérience pourrait te séduire ? Tu écris dans ton coin sans avoir besoin d’un stimulus comme celui-ci ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

loulou

Ha tu as éveillé ma curiosité!
J’aimerais bien savoir ce que tu as écrit sur cette affaire que je ne connaissais pas et qui m’intrigue à présent que j’ai lu la page Wikipédia…

le 26/08/2014 à 12h46 | Répondre

Nya (voir son site)

Je n’ai pas compris ta question ? :p
En tout cas, si l’aventure te tente, n’hésite pas !

le 26/08/2014 à 13h56 | Répondre

loulou

Je recommence! 🙂
En fait j’ai lu la page Wikipedia sur l’affaire dont tu parles, les morts non élucidées. Et je me demande bien ce que tu as pu écrire comme dénouement au final 😉

le 26/08/2014 à 14h11 | Répondre

Nya (voir son site)

Comme j’ai choisi un angle d’horreur-fantastique, je pouvais m’autoriser un dénouement sombre (tout le monde meurt) et vague (une entité maléfique s’en prend à cette expédition… Mais qui est-elle vraiment, nous ne le saurons jamais…).
Après, je n’ai pas écrit un chef d’oeuvre, mais je me suis bien amusée 🙂

le 26/08/2014 à 15h24 | Répondre

Chat-mille (voir son site)

Ça a l’air super (je connaissais mais quand une vraie personne te le vend, ça donne tout de suite plus envie) (je crois que Claire Gezillig me l’avait déjà vendu l’année dernière et il m’avait déjà fait de l’oeil) ! Mais avec mon hyperactive hyperdépendante de 4 mois, c’est juste impossible (l’année dernière, d’ailleurs, c’était déjà mon hyperactive, dans mon ventre, qui, en me rendant malade comme un chien, avait fait avorter mes rêves littéraires). J’ai déjà du mal à écrire un article de blog par mois, alors un roman…

le 26/08/2014 à 12h49 | Répondre

Nya (voir son site)

Rien ne t’empêche de te fixer un objectif plus en phase avec ton temps libre, et de profiter de la dynamique du Nano pour écrire quand même 🙂 Le forum et le groupe Facebook sont une source inépuisable d’encouragements, et tu verras que tu es loin d’être la seule à avoir un autre objectif que les 50 000 mots.

le 26/08/2014 à 13h57 | Répondre

Julie M.

Hum… Bon ben tu m’as donné envie de m’inscrire cette année. Et c’est parti !

le 26/08/2014 à 13h28 | Répondre

Nya (voir son site)

Cool une nanoteuse de plus ! Si tu rentres dans le concept, c’est une expérience exaltante pendant un mois 🙂

le 26/08/2014 à 15h25 | Répondre

Nilith lutine

Ce doit être compliqué de cumuler activité professionnelle, autres activités à côté (ménagères comme de loisirs « régulières »), avec le Nano par-dessus, non ?
Est-ce que tu as dû limiter un peu ton travail et la plupart des autres activités pour tenir tes plus de 3 pages quotidiennes ?

Je suis bien tentée je dois dire ! 😉

le 26/08/2014 à 15h59 | Répondre

Tût

Je réponds avec un peu de retard : c’est tout à fait possible de cumuler d’autres activités avec le NaNo. Je me dégageais une demi-heure entre midi et 2, une heure et demie certains soirs, et quelques heures le week-end.
Je n’ai pas limité mon boulot du tout, et je n’ai pas arrêté le sport. J’ai rogné sur le temps que je passais devant les jeux vidéo ou… à looser sur FB et twitter. 😀

le 18/09/2014 à 17h20 | Répondre

Mademoiselle Pimprenelle

Whaou!
Moi qui ait du temps devant moi, j’ai bien envie de m’inscrire…:)
Merci du bon tuyau! 🙂

le 28/08/2014 à 14h16 | Répondre

MlleMora

Ah ça me donne envie ce nano, c’est sympa comme concept, faut que j’aille voir ça ! Ca commence bientôt si j’ai bien compris ! Merci Nya pour avoir fait partager !

le 17/10/2014 à 14h24 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?