Menu
A la une

Quand le confinement nous rapproche

Au tout début des mesures de confinement, j’avais le cerveau complètement absorbé par une nouvelle organisation familiale et professionnelle. Comment gérer le télétravail, la garde des enfants, les jours de permanence au boulot entre Mari Barbu et moi …

Et puis j’ai remarqué une chose toute bête que nous nous sommes dit avec ma famille, mes amis et mes collègues : on va quand même se manquer les uns les autres !

Je me suis donc surprise à prendre bien plus de nouvelles de mes proches pendant le confinement qu’en temps normal !

Avec la famille

Avec ma famille très proche, nous habitons tous à environ vingt minutes de route les uns des autres. Pourtant, ce n’est pas pour cela que nous nous voyons souvent. On essaie de se voir une fois par semaine mais parfois on peut rester presque deux mois sans se voir.

Avec le confinement, c’est conversations vidéos whatsapp ou skype tous les deux jours ! Même si nos rendez-vous ne sont pas très longs, on profite de prendre des nouvelles plus régulièrement ! Près de yeux et près du cœur !

Du côté de ma famille moins proche (comprends mes cousins, oncles et tantes), on a fait un groupe whatsapp géant (oui avec près de cent personnes dans la famille du côté de ma maman, nous sommes nombreux !) et je trouve cela génial de papoter avec mes petites cousines (les enfants de mes cousins) que je ne vois qu’une fois tous les trois ans, pour les mariages ou les enterrements. J’apprends à les connaître et je prends beaucoup de plaisir à cela !

Crédit photo (creative commons) : StartupStockPhotos

Avec les amis

Ma meilleure amie est infirmière. En ce moment elle est sur le front alors elle préfère m’appeler que d’envoyer des messages. Nos conversations durent très longtemps et je sens qu’elle a besoin d’évacuer tout ce stress accumulé.

Avec mes amies, on préfère les conversations téléphoniques le soir quand les enfants sont couchés et qu’on ne risque pas d’être interrompues toutes les dix minutes !

Et là encore, même si nous nous voyons très régulièrement, on s’appelle encore plus souvent !

Ce confinement m’a donné la possibilité de dire à une grande amie tout ce que j’avais sur le cœur pour elle. Elle a été toute chamboulée et moi soulagée et heureuse d’avoir pu vider mon sac de toutes ces belles choses que j’avais à son égard.

Avec les collègues

La journée, on a tous la tête dans le guidon. Les seuls moments OFF sont à midi (et encore, avec 45 minutes cela ressemble plus à des micro réunions autour d’un sandwich qu’une vraie pause !) et pendant les quelques repas qu’on se fait à l’année.

A la base, nous avions créé un groupe whatsapp pour organiser nos prochains repas. Et puis ce groupe s’est progressivement transformé pour le confinement. Dans ce groupe, on ne se donne pas de nouvelles les uns des autres : non c’est un groupe pour rigoler et se détendre ! On se fait des blagues, on s’envoie nos projets d’aménagement des maisons pour occuper les journées, on fait des apéros vidéo… Bref on discute de tout sauf du boulot et du confinement ! Et cela fait un bien fou au moral ! J’ai l’impression de connaître des facettes moins sérieuses de mes collègues.

Tout cela pour te dire qu’ici, le confinement a eu un effet positif en terme de lien social : on prend bien plus de nouvelles que si on se voyait comme avant !

Et toi ? Prends-tu aussi plus de nouvelles de tes proches ? Ou rien n’a changé ? Quels outils utilises-tu pour rester en contact ? Dis-nous tout !

A propos de l’auteur

Salut ! Moi c'est Doupiou ! Je suis mariée et maman de 2 enfants. Tatouée, motarde, fan de foot mais aussi très coquette, addict aux robes et aux talons : je suis pleine de contradictions ! J'essaie toujours de positiver et je crois fort au karma ! Je viens te raconter ici notre projet de construction mais aussi quelques tranches de ma vie !

1 Comment

  • Rusalka
    14 avril 2020 at 14 h 45 min

    Je ressens la même chose que toi, l’impression que ce confinement nous permet de prendre plus de temps pour échanger des nouvelles.
    Ma sœur et moi courons avec nos plannings farfelus toutes les semaines : on a le temps de s’appeler tous les 2 jours désormais.
    Je ne vois ma tribu de cousines que 2-3 fois par an : on a créé un groupe WA avec échange de photos, menus de confinement, et nouvelles.
    Le groupe des amies de fac est plus actif aussi, on échange sur nos quotidiens de télétravail, nos loisirs.
    Bref, il faut bien trouver du positif dans cette aventure !

    Reply

Laisser un commentaire