Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Se faire tatouer, conseils avant le grand saut


Publié le 26 juillet 2019 par Doupiou

Comme tu peux le lire dans ma présentation, je suis une fille tatouée. C’est marrant parce que même en 2019, quand on dit « tatouage » on pense aux bras bariolés de têtes de morts de bikers !

Et bien non, on peut avoir des tatouages sans pour autant ressembler à un brouillon de Picasso. D’ailleurs, au travail, tous mes collègues savent que je suis tatouée mais peu connaissent l’ampleur des mes jolies tâches !

Cet article n’a absolument pas pour but de te dire quoi faire, et d’ailleurs, je ne suis pas une professionnelle du tatouage. Il fait écho à celui de Lys le Yéti. Simplement, je souhaite te prodiguer quelques conseils si tu veux sauter le pas, des conseils d’amie à amie !

Une longue réflexion : la base

Si je m’étais jetée à corps perdu dans mon premier désir de tatouage, je me serais retrouvée avec un tribal dans le bas du dos à dix-sept ans. Vas-y, tu peux te moquer, c’est gratuit !

Alors, attention, je ne dis pas que toutes les personnes ayant un tribal dans le bas du dos le regrettent hein ! Mais moi, oui je l’aurais regretté…

La réflexion, c’est le conseil primordial que je peux te donner. Personnellement, j’ai réfléchi pendant un an minimum pour chacune de mes pièces. Un an pour trouver le motif que je souhaite, un an pour adapter ce motif à l’emplacement. Si au bout d’une année, l’envie était toujours là et je n’avais pas changé d’avis sur le motif, je passe au salon.

Alors cela peut paraître long, mais j’estime que pour une chose que tu vas garder à vie sur toi, une toute petite année ce n’est rien du tout !

Réfléchis bien aussi sur le motif. Comme dans la mode, le tatouage a des tendances. Je t’en parlais plus haut, il y a une dizaine d’années c’était le style tribal ; maintenant les tatouages graphiques ou ornementaux en dentelle sont très présents. Tu peux bien sûr t’inspirer d’une tendance, mais évite les reproductions de trucs déjà vu, ce serait dommage de croiser des personnes avec le même motif que le tien…

La taille du motif doit entrer en compte, et surtout avec l’emplacement. Les grosses pièces conviennent au dos ou à la cuisse par exemple. Si tu souhaites un motif bourré de détails, évite de le faire trop petit : il ne tiendra pas dans le temps. Pour cet aspect, ton tatoueur sera le meilleur conseil.

Enfin, réfléchis à l’emplacement. On a beau être en 2019, dans le milieu professionnel, les tatouages peuvent encore être mal perçus. Et je parle en connaissance de cause, c’est le cas dans mon travail… Je n’ai qu’un tatouage facilement visible l’été : sur ma cheville et mon pied. Pour mon dos tatoué, tout dépend de la façon dont je m’habille, souvent les débardeurs ou robes ne laissent entrevoir que 5 % de la pièce !

Crédit photo : brenkee (Pixabay)

La recherche d’un tatoueur

Tout dépend déjà du style que tu veux. Certains tatoueurs sont des vrais artistes du réalisme mais nuls en new-school, là où d’autres travailleront en couleurs contrairement à celui qui fait du noir et gris.

Je te conseille une recherche par style, tout d’abord. Ensuite, vois le feeling avec le tatoueur. N’hésite pas à te rendre dans le salon pour feuilleter les book (et te rendre compte de l’hygiène par la même occasion).

L’hygiène, parlons-en un peu. Tu retrouveras sur cette page du SNAT, toute la réglementation en matière d’hygiène et de précautions ; notamment sur le tatouage à domicile qui est illégal…

Il faut que tu fasses confiance en ton tatoueur. Après tout, il va avoir ta peau pendant quelques heures sous l’aiguille de son dermographe. Pour se faire, je te conseille vivement d’aller jeter un œil sur le site du Syndicat National des Artistes Tatoueurs qui regorgent de précieux conseils pour trouver ton Graal !

Ne choisis pas le premier venu parce que son shop est en-dessous de chez toi. C’est ce que j’ai fait pour mon premier. Le tatoueur était sympa mais très lunatique. Il avait pignon sur rue depuis plus de trente ans et était capable du meilleur comme du pire. Bon, je ne suis pas tombée sur son jour le plus favorable…

Les délais de rendez-vous sont aussi révélateurs. Les « bons » tatoueurs ont souvent plusieurs semaines ou mois d’attente.

Pour mon dos, j’ai craqué sur le style d’une tatoueuse à 1h30 de route de chez moi. Tant pis, j’ai fais la route mais je ne le regrette pas du tout !

La période

Je terminerais mes conseils sur le choix de la période pour se faire tatouer. Je les ai toujours fait avant l’été et, franchement, ce n’est pas l’idée du siècle car exit la plage et les bains de soleil ! Bon l’avantage de l’été c’est que je pouvais me balader en haut de maillot de bain chez moi le temps de la cicatrisation !

A mon sens, le printemps est la meilleure période. En automne, si ta peau a pris le soleil pendant l’été elle sera plus sensible, en hiver c’est parfois compliqué de faire respirer ton tatouage et les vêtements doivent être impérativement en coton !

Voilà pour mes petits conseils non exhaustifs sur l’avant du tatouage ! Bientôt, je te te propose un article sur le « pendant » !

Et toi ? Tu as envie de te faire tatouer ? Peut-être en as-tu déjà ? Quels conseils donnerais-tu pour mûrir un projet ? Trouver un tatoueur ? Dis-nous tout !

Commentaires

13   Commentaires Laisser un commentaire ?

Athéna

Déjà un tatouage ici, un petit chat tout mignon qu’on croirait crayonné sur mon avant bras gauche.
D’autres envies de tatouages, 2 qui sont sûr à 100%, 1 que je veux depuis bientôt 10ans, j’ai juste pas encore trouver le bon tatoueur et l’autre que je veux depuis bientôt 1 an, mais pareil, le problème c’est le tatoueur, la tatoueuse que je veut ne tatoo que sur Paris et j’ai paris en horreur. Donc j’attend qu’elle fasse une visite dans une autre ville. Lol.
J’aimerai des runes de protections le long de la colonne vertébral mais en handpoke et ces compliqué de trouver un tatoueur qui fait du handpoke.

Mais ce qui me retient surtout pour le moment c’est l’argent, car un tatouage c’est pas donné…. Faut que je mette de côté 😉

le 26/07/2019 à 07h34 | Répondre

Doupiou

Ah oui le budget ! Je n’en ai volontairement par parlé car il dépend de tellement de facteurs !

le 26/07/2019 à 08h51 | Répondre

Toscane

Je veux un tatouage depuis mes 15 ans… J’en ai 38 et je n’ai toujours pas sauté le pas…
Par peur certainement, manque de sous aussi…
Et puis mon cher et tendre n’est pas un adepte du tatouage…
Je veux le même style depuis que j’ai 15 ans, les motifs ont évolué au fil du temps mais pas tant que ça.
Par contre, je ne sais pas quel tatoueur choisir puisque je n’y connais absolument rien en style.
Je sais que je vais me faire. De plus, j’ai beaucoup grossit avec mes grossesses… Poid que je n’arrive pas à perdre. Est ce qu’il vaut mieux attendre que je maigrisse ? J ai peur que si je le fais maintenant, mon tatouage se déforme et que ça fasse horrible…
Pas évident…

le 26/07/2019 à 07h50 | Répondre

Doupiou

Tout dépend de l’endroit où tu souhaites le faire. C’est évident que si tu veux perdre beaucoup de poids, les zones à risques pour la déformation du tatouage vont être : ventre, hanches, cuisses, poitrine…
Bien sûr, un tatouage sur le pied, l’avant bras où le haut du dos pourrait moins bouger.
Perso j’avais préféré perdre du poids après ma première grossesse avant de me faire ma première grosse pièce dans le dos. Par contre après ma deuxième grossesse, j’ai sauté le pas de ma deuxième grosse pièce avant de perdre tous mes kilos mais il ne m’en reste que 5

le 26/07/2019 à 08h53 | Répondre

Nathalie (voir son site)

J’ai un petit tatouage au poignet.

J’ai toujours aimé les tatouages, mais je n’en ai fait un que quand j’ai eu la certitude profonde de ce que je voulais et où je le voulais ! Et après avoir attendu 6 mois je l’ai fait. J’ai attendu parce que je voulais le faire pour une occasion spéciale qui tardait à venir et au final j’ai sauté le pas sans attendre plus (heureusement, sinon j’attendrais encore).

Mon ex m’avait dit que les tatouages le degoutaient donc je m’étais interdit d’en faire :(. Je pense qu’en fait ça me tenait vraiment à coeur, et que quelqu’un qui tient à moi m’aurait encouragée même sans aimer les tatouages (comme Marina dont le témoignage m’a beaucoup émue ! https://www.sous-notre-toit.fr/pourquoi-decider-se-faire-tatouer/ ).

Du coup je suis tatouée et ravie !

le 26/07/2019 à 09h02 | Répondre

Doupiou

Merci pour ton partage d’expérience !
J’ai souvent ce débat aussi avec mon mari qui a un tatouage de taille moyenne, donc insignifiant par rapport à mon dos bariolé. Il a toujours eu un droit de regard sur mes tatouages parce qu’il a l’œil pour énormément de détails et a d’excellentes idées. Il est plutôt doué en dessin, c’est donc lui qui me dessin au crayon à maquillage une esquisse du tatouage pour voir s’il y a des modifications à apporter avant le jour-J.
Pourtant, il le sait, il ne m’interdira jamais de m’en faire d’autre. Il connaît mon projet pour terminer définitivement tout mon dos et même s’il n’est pas très chaud dans l’immédiat : mon corps ne regarde que moi

le 26/07/2019 à 10h45 | Répondre

Nathalie (voir son site)

C’est beau <3

le 27/07/2019 à 21h46 | Répondre

bidos

j ai toujours rêvé d avoir un tatouage mais je n avais jamais sauter le pas ,jusqu au décès de mon frère dure et longue épreuve, mais que je recevrai si cela été possible car j ai eût le temps pour me remplir de lui,et le soir de son enterement, j ai eût une envie incontrôlable d un phénix,pourquoi??je ne sais pas mais une fois trouvé le dessin ,j ai franchie le pas , aujourd’hui après mon troisième tatouage le dernier que je mûri depuis 1 ans (l arbre de vie) pour mes racines et pour sa force de renaître des épreuve..tout cela pour dire ,oui ,mes tatouages je l ai aime pour moi comme des bijoux à vie ,et mon tatoueur et le fils de mes amis d enfance je lui fais entièrement confiance ,,merci Max!!

le 26/07/2019 à 16h01 | Répondre

Doupiou

Merci pour ton témoignage !

le 06/08/2019 à 21h03 | Répondre

Céline

Pour se faire une idée des différents styles de tatouages, de peaufiner son idée et de s’imprégner de la culture tatouage le mieux c’est encore de faire une convention. Il en existe à travers tout le pays. Les plus anciennes sont à privilégier parce qu’elles savent comment accueillir le public et mettre l’ambiance. Privilégiez les conventions internationales pour avoir un aperçu de ce qui se fait ailleurs, parfois les français sont à la traîne en matière de techniques et de rendu ! Enfin, la mode est au minimalisme, des tout tout petits tatouages mais ils ne feront pas long feux dans le temps et il faudra soit recouvrir soit raffraichir d’ici deux ans, pas terrible !

le 26/07/2019 à 17h36 | Répondre

Doupiou

Ah oui je suis d’accord avec toi sur les conventions et la mode aux minuscules tatouages. On peut penser que pour un premier tatouage ça rassure mais finalement les tout petits tatouages ne tiendront pas dans le temps

le 06/08/2019 à 21h06 | Répondre

Virg

Je plussoie le « attention emplacement et boulot » ! J’ai fait mon premier sur le haut de l’épaule pensant que ça suffirait mais non, je galère un peu à m’habiller en manches courtes l’été car elles ne suffisent pas à le cacher. Du coup, je suis plutôt manches 3/4 ou jusqu’aux coudes. Je me suis mise récemment au crochet je réfléchis à customiser des hauts avec des pièces crochetées pour rallonger un peu ses maudites manches un poil trop courtes ou pas assez serrées pour le cacher.
En ce qui concerne le motif, j’avoue ne pas comprendre ceux qui en cherchent un dans un catalogue. Les miens sortent de ma têtes, ils ont un sens pour moi uniquement. Je dessine comme un pied mais j’ai fait une ébauches de l’idée et le tatoueur m’a proposé plusieurs dessins, on les a peaufiné ensemble.
Pour le troisième, c’est par contre un dessin tout fait mais il m’a frappée tout de suite. Je pense le faire styliser à ma manière, toujours cette idée que le tatouage doit avoir un sens pour moi et être le mien. En revanche, j’attends d’avoir 40 ans et de faire définitivement une croix sur un désir de grossesse car, vu l’emplacement envisagé, je pense qu’il pourrait être déformé par une prise de poids excessive ou des vergétures. Ce serait dommage !

le 29/07/2019 à 10h19 | Répondre

Doupiou

Pourtant c’est dommage dans le milleu professionnel qu’il y ait encore des réticences aux tatouages.
J’ai emmené mon fils aux urgences à 1 mois 1/2 et l’infirmière qui lui a fait les examens avait une magnifique tortue style japonais sur le bras. 3 mois après mon fils’ est retourné aux urgences et j’ai reconnu cette fille avec son tatouage et je lui ai dit : oh cool vous êtes la pro des prises de sang sur les bébés !
Elle a rigolé quand je lui ai expliqué avoir reconnu son si joli tatouage

le 06/08/2019 à 21h11 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?