Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes conseils manga : de la légèreté avant tout !


Publié le 23 novembre 2018 par Colombine

J’ai commencé à lire des mangas quand j’avais 20 ans. Forcément aujourd’hui, 18 ans plus tard, mes goûts et mes centres d’intérêt ont changé. C’est plus difficile pour moi de vraiment accrocher à des histoires de lycéennes qui découvrent l’amour (même si je relis toujours avec énormément de plaisir certains des mangas que j’ai découvert lors de cette période).

Après une période creuse, j’ai finalement réussi à retrouver des titres qui m’ont plu voire passionnée. Dans des styles assez variés on peut trouver son bonheur en dehors des shojos et shonen.

Aujourd’hui, je préfère les titres qui s’attachent à montrer la vie quotidienne, des instants amusants. Et heureusement il y a de quoi trouver mon bonheur. Voici une petite sélection spéciale « bonne humeur » !

Crédits photo : Meijii

Yotsuba & ! de Kiyohiko Azuma (chez Kurokawa)

Yotsuba Koiwai est une petite fille énergique de 5 ans qui emménage avec son papa dans un nouveau quartier. Très vite, elle s’incruste dans la vie de ses voisins les Hayase et de leurs 3 filles un peu plus âgées qu’elle. Assez ingénue, Yotsuba a beaucoup de choses à découvrir sur la vie et tout ce qui l’entoure.

J’ai un faible pour les histoires trop choupinettes où on a envie de couvrir le personnage principal de bisous tant il est attendrissant. Avec Yotsuba je suis gâtée. Sa bonne humeur, ses réactions souvent imprévisibles et sa bouille toute mignonne avec ses couettes me font complètement craquer. Et pas que moi d’ailleurs, ses voisines aiment beaucoup ses lubies également. Les personnages qui gravitent autour d’elle (son papa, l’ami de celui-ci…) sont assez atypiques sans être trop loufoques. L’atmosphère générale qui se dégage des histoires, très marquée par la vie japonaise, me plait également énormément. C’est frais, c’est drôle sans être niais et ça met de bonne humeur. Une vraie bouffée de plaisir !

Chi, une vie de chat de Konami Kanata (chez Glénat)

Distraite pendant quelques secondes, Chi, une petite chatte, perd sa maman. Elle est heureusement recueillie par la famille Yamada. Les parents et le petit garçon, Yohei, tombent sous le charme de cette petite boule de poils qui a tout un monde à découvrir… et un caractère déjà bien trempé.

Je fonds complètement devant Chi. Oui, je sais que c’est un manga plutôt à destination des jeunes enfants. Mais rien à faire, j’ai tout lu sans aucun déplaisir les 12 premiers tomes que possède ma médiathèque tant c’est mignon. Ses mimiques, ses réactions, ses découvertes… tout est drôle. C’est très agréable à lire. Les commerciaux ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : les goodies et produits divers à l’effigie de la petite chatte fleurissent un peu partout.

Barakamon de Satsuki Yoshino (chez Ki-oon)

Handa Seishu est un jeune homme qui ne vit que pour la calligraphie. Il est arrogant et réagit très violemment au verdict d’un célèbre critique. Il s’exile donc sur une petite île dans l’optique de travailler au calme à son art. Mais le calme ne dure jamais bien longtemps dans le village campagnard où il s’installe et sa maison devient le lieu de rendez-vous de tous les chenapans du coin.

Rien de bien fou avec ce titre. Les aventures quotidiennes de maître Handa et des enfants qui gravitent autour de lui sont très agréables à lire. C’est assez drôle de voir ce citadin pur jus être confronté à cette vie simple de la campagne, aux traditions et rituels qu’il ne connaît pas. Il y a bien sûr l’opposition ville/campagne mais le titre ne s’arrête heureusement pas là et on suit l’évolution du calligraphe, ce qui permet au titre de ne pas tourner en rond. La petite Naru a un côté Yotsuba je trouve, en beaucoup moins naïve cependant. C’est simple comme lecture mais j’adore.

Une sacrée mamie de Yoshichi Shimada et Saburo Ishikawa (chez Delcourt)

Akihiro est un petit garçon turbulent qui vit avec son grand frère et sa maman qui les élève seule. Pas facile pour une veuve dans les années 50 d’y arriver et elle finit par envoyer Akihiro chez sa grand-mère à la campagne. La séparation est difficile mais il va s’adapter à cette nouvelle existence rude et pauvre.

Malgré le résumé ci-dessus n’aies crainte, ce manga n’est absolument pas triste. Au contraire, on ressort de cette lecture revigoré et plein d’optimisme. Oui, la vie de Akihiro avec sa grand-mère est au combien difficile. Il ne mange pas tous les jours à sa faim, porte des vêtements rapiécés et sa grand-mère travaille pour un salaire de misère. Malgré tout, c’est la joie qui transpire tout au long des pages, entre les bêtises de Akihiro et le bon sens de la grand-mère qui apprend à son petit-fils des valeurs essentielles. Et malgré cette pauvreté, on sent surtout leur générosité. Certains pourront trouver qu’il y a trop de bons sentiments mais pour ma part j’ai vraiment apprécié. Petite mention pour le dessin qui est assez réaliste et vraiment bien travaillé.

—–

Et toi, as-tu lu ces séries ? Y en a-t’il d’autres sur le mode « léger » que tu aimes ?

 

Commentaires

11   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nathalie (voir son site)

Dernièrement j’ai adoré « les vacances de Jésus et Bouddha » ! C’est à propos de Jésus et Bouddha qui parte en vacances sur Terre. C’est truffé de références aux 2 religions (et quelques autres ici et là) sur un ton humoristique.

le 23/11/2018 à 08h13 | Répondre

Colombine

Je connais de nom, mais je ne sais pas pourquoi j’ai toujours eu l’impression que c’était une série « sérieuse ». Du coup je vais jeter un coup d’oeil merci !

le 23/11/2018 à 19h35 | Répondre

Nathalie (voir son site)

Je n’ai lu que les 2 premiers tomes qui sont très drôles ! C’est un jeu sur les codes des 2 religions transposés dans un univers de gens normaux (donc par ex ils doivent faire attention avec les miracles, puis il y a des jeux de mots type « ceci est mon knorr » etc.)

le 24/11/2018 à 11h02 | Répondre

Madame Colombe

Bonjour,

Merci pour vos idées de lecture. J’ai adoré Chi, qui a une place de choix dans ma bibliothèque. J’ai acheté et lu les tomes au fur et à mesure.
J’ajouterai à votre sélection « Le Paradis des Chiens ». Je ne possède pas tous les volumes, mais c’est un manga très émouvant.
Des chiens décédés et aimés de leur maître ont l’opportunité de leur écrire une lettre. Il faut lire ces tomes au compte-goutte.
Prévoyez tout de même les mouchoirs!!

le 23/11/2018 à 12h28 | Répondre

Colombine

Je ne connais pas du tout ! Ma médiathèque le possède apparemment, j’irais voir ce que ça donne (avec des mouchoirs donc !)

le 23/11/2018 à 19h54 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Merci pour cette chouette sélection ! J’en connaissais déjà deux et je vais garder les références des autres sous la main 🙂

le 23/11/2018 à 15h45 | Répondre

Colombine

Je suis curieuse de savoir lesquels tu connaissais. Les 2 premiers commencent à être connus…

le 24/11/2018 à 00h16 | Répondre

Madame Parenthèses

Merci pour ces conseils de lecture !! J’y jetterai un oeil à l’occasion, je suis déjà pas mal de séries mais pas de ce genre et un peu de bonne humeur fait toujours du bien !!

le 23/11/2018 à 16h50 | Répondre

Colombine

Si tu as déjà beaucoup de séries en cours, je conseille Une sacrée mamie. Il n’y a que 11 tomes et elle est finie.

le 23/11/2018 à 19h57 | Répondre

Madame Nounours (voir son site)

Merci pour cette sélection de mangas. Certaines séries dont tu parles dans ton article comme Yotsuba ou Chii je les connais mais jamais eu l’occasion de les lire mais j’en ai entendu du bien en général. Je plussoie pour le manga de « Les vacances de Jésus et Bouddha » qui est très amusant, c’est une série à découvrir. Après je recommande aussi le manga « Bride Story » qui est vraiment pas mal ou « The Silent Voice » ainsi que le manga « Orange » qui selon moi sont excellents.

le 26/11/2018 à 12h04 | Répondre

Colombine

Je connais très bien les 3 derniers mangas que tu cites 🙂 Pour moi ils ne rentrent pas vraiment dans la catégorie « manga légers » et j’ai prévu d’y consacrer un autre article !

le 27/11/2018 à 09h20 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?