Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

On construit notre maison : l’intérieur


Publié le 22 janvier 2020 par Doupiou

Et voilà ! Nous avons enfin les clés de notre maison ! Laisse-moi de narrer ces semaines compliquées et tellement fatigantes qui ont rythmées notre vie avant le déménagement tant attendu !

Semaine 1 

Le peintre s’affère tous les jours à notre demeure. Entre le temps de préparation des murs, la protection des fenêtres, les sous-couches et les idées originales que je lui ai demandées, il en a pour au moins trois semaines.

Durant cette semaine, nous commandons tout ce qui nous manque : placards, sanitaires, parquet…Le carrelage nous est aussi livré.

Mari Barbu travaille tout le dimanche sur les escaliers.

Semaine 2

Le peintre s’affaire toujours. Durant cette semaine, nous ne pouvons pas trop avancer pour ne pas le gêner.

Nous en profitons pour commencer quelques cartons et Mari Barbu se charge d’installer les WC.

Le dimanche, Mari Barbu termine les marches d’escaliers et la porte de la buanderie.

Semaine 3

Le peintre termine à la fin de cette semaine. Il reviendra dans un mois quand le carrelage sera posé pour mettre les couches finales.

Nous sommes allés chercher le parquet, les choses sérieuses vont pouvoir commencer…

Semaine 4

Mari Barbu travaille à la maison jusqu’à 23h le soir après son travail pour pouvoir avancer le parquet. Entre la préparation du sol et les nombreuses découpes à faire, c’est un travail de titan.

Le dimanche, nous profitons de son anniversaire pour faire un petit off avant une grande série de fins de semaines chargées…

Semaine 5

Les carreleurs commencent. Je suis tout excitée à l’idée de voir cette maison prendre vie au fur et à mesure de l’habillage des sols ! Leur délai est estimé à environ une grosse quinzaine de jours.

Durant cette semaine, nous devons faire attention au carrelage tout frais. Je ne me rends pas à la maison mais Mari Barbu continue la fastidieuse installation du parquet le soir en semaine.

Le dimanche, on pose du parquet toute la journée.

Crédit photo (creative commons) : jackmac34 (Pixabay)

Semaine 6

Le carrelage dans la pièce de vie est terminé et les artisans finissent le reste au début de la semaine suivante.

Mari Barbu termine aussi la pose du parquet.

Le dimanche, on réquisitionne nos deux papas pour nous aider à monter la cuisine. Nous ne sommes pas trop de quatre ! On termine doucement la journée avec l’installation de quelques appliques dans les chambres qui sont terminées au sol.

Semaine 7

Les carreleurs ont donc terminé. Nous recevons au début de cette semaine les placards des chambres.

Une fois n’est pas coutume, Mari Barbu s’occupe tous les soirs de la semaine à monter les placards.

Le dimanche, nous terminons officiellement la salle de bain. Les carreleurs ayant fini leur mission, il nous restait à la paroi de douche à installer ainsi que les vasques à repositionner.

Semaine 8

Mari Barbu est bien malade. Il se met un peu en off les soirs de cette semaine pour ne pas se fatiguer davantage.

Le dimanche, nos deux mamans se joignent à nous pour faire le ménage pendant que nous installons le placard de notre chambre.

Semaine 9

Le peintre vient faire quelques retouches rapides sur les murs qui ont été un peu abîmés par les travaux. Il termine officiellement sa mission. Nous en profitons pour remonter les derniers radiateurs.

La maison est enfin habillée du sol au plafond, notre salle de bain est opérationnelle, la cuisine n’est plus qu’en manque de l’électroménager.

Electroménager que nous récupérons cette semaine-là.

Le dimanche, je commence à remplir les placards et tiroirs des quelques cartons que j’ai eu le temps de faire. Mon beau-père me file un coup de main à monter le lit de Barbouille et nous installons les dernières appliques au plafond.

Semaine 10

Enfin. Notre maison est habitable ! Mari Barbu termine quelques dernières petites bricoles : un joint par-ci, une tâche à enlever par-là…

Nous pouvons commencer notre déménagement la semaine suivante !

Alors bien entendu, je te raconte tout cela en version très raccourcie ! Mais je suis épuisée juste à poser par écrit ces dix semaines très intenses. Mari Barbu a travaillé comme un acharné, nous avons la chance d’avoir nos parents disponibles pour un coup de main et surtout pour garder nos enfants le dimanche.

J’ai hâte de pouvoir emménager !

Et toi ? As-tu aussi fais beaucoup de travaux intérieurs toi-même ? Es-tu plutôt passée par des professionnels ? Dis-nous tout !

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Welna

Pfiou quelles semaines ! Je suis épuisée rien que de te lire ! Vous avez eu beaucoup de courage pour faire tant de choses vous-mêmes !!! Bon emménagement !

le 22/01/2020 à 09h46 | Répondre

Doupiou

Du coup toute cette fatigue cumulée des travaux nous a permis de relativiser notre déménagement qui s’est passé comme sur des roulettes !

le 22/01/2020 à 11h59 | Répondre

Virg

C’est quoi l’astuce pour survivre ? On se dit qu’on serre les dents deux mois et qu’après on part en vacances 2 mois ? 🙂 🙂 🙂
D’un autre côté, ça evite de vivre dans les travaux. Pour l’avoir vécu enceinte et avec enfant en bas âge, c’est l’enfer

le 22/01/2020 à 11h55 | Répondre

Doupiou

Vivre dans les travaux c’était totalement inconcevable pour moi. D’ailleurs j’ai exigé (côté prout prout sûrement !) que j’emménagerais quand les suspensions et appliques seraient posées !
On avait aussi l’avantage d’être en location à moins de 10 min de notre maison en construction. Donc une fois le préavis posé, on avait une marge plutôt confortable pour amménager

le 22/01/2020 à 12h01 | Répondre

Virg

On déménage cette année et j’ai prévu un plan similaire : une petite loc pas trop chère le temps de se décider sur le lieu et de trouver notre future + travaux effectués d’entrée de jeu pour ne pas revivre ça. J’ai entendu parler d’un système de prêt où on peut reporter le temps du préavis la première échéance du prêt, ce qui nous laisserait du coup aussi 3 mois pour faire des travaux.
Je crois que, vivre dans les gros travaux, on ne fait une fois. Après c’est « plus jamais ça ! » 😉

le 23/01/2020 à 20h42 | Répondre

Colombine

Oh que ça me rappelle des souvenirs !! Sauf que j’avais catégoriquement refusé de travailler le soir, sauf exception. Je savais que ce serait trop compliqué pour nous de tenir le rythme…

le 24/01/2020 à 09h24 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?