Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

On construit notre maison : la fin de la mission du constructeur


Publié le 26 septembre 2019 par Doupiou

Je suis enfin de retour pour te parler à nouveau de la construction de notre maison. Il s’en est passé du temps depuis ma dernière chronique liée à la construction n’est-ce pas ?

Tu te doutes que ce long silence était rempli de mauvaises surprises pour Mari Barbu et moi…

Alors que s’est-il passé ?

Des nombreuses erreurs à reprendre

Au fur et à mesure de nos visites sur le chantier, Mari Barbu a relevé quelques problèmes.

Cela allait du petit couac d’une vis mal placée à des plus grosses erreurs comme une bâche de sous-toiture trouée ou une toiture non conforme.

Je t’avoue que j’ai allègrement laissé Mari Barbu gérer la chose. A chaque fois qu’il se rendait sur le chantier (une fois par semaine), il découvrait une nouvelle mauvaise surprise.

Ajoutons à cela plusieurs semaines sans aucun artisans sur le chantier, un constructeur aux abonnés absents et on obtient le cocktail explosif d’un gros niveau d’énervement.

Nous étions dégoûtés de cette maison. Nous avons pensé à la vendre, nous avons cherché d’autres biens sur la commune car je refusais de changer PetitePerle d’école.

Je passais deux fois par jours devant ce qui allait être ma future maison et détournait volontairement le regard du chantier. J’en étais dégoûtée.

Un constructeur dans le flou

A la suite de tous les vices rencontrés, nous avons fait plusieurs rapports écrits au constructeur.

Au conducteur de travaux dans un premier temps, puis au directeur général dans un second temps.

Parfois nos mails avaient des réponses. Toujours les mêmes : on prend RDV sur le chantier puis on passe des semaines à attendre que quelque chose bouge.

Parfois nos mails n’avaient pas de réponses.

Nous avons bloqué les versements. Mais cela ne semblait pas plus les faire bouger.

Puis, le conducteur de travaux nous annonce son départ. Un autre le remplace. Il se pointera en petites tennis en toile sur le chantier après une grosse averse (true story) et nous n’aurons à faire à lui que deux fois. Un nouveau conducteur de travaux arrive.

Il prend immédiatement contact avec nous et Mari Barbu et lui se rendent sur le chantier. Il est effaré des erreurs commises. Il nous promet que tout va rapidement se terminer et que cela nous sera favorable. Il nous parait sincère et honnête mais maintenant, nous sommes devenus très méfiants.

Crédit photo : blitzmaerker (Pixabay)

La longue attente

Pendant ces longs mois d’attente, j’ai complètement mis cette maison entre parenthèse. Je refusais d’y mettre les pieds, laissant Mari Barbu seul avec son angoisse et son stress.

Je regrette terriblement aujourd’hui. Je regrette de ne pas m’être plus investie. J’avais pris 500 photos pendant la phase de construction pour montrer à nos enfants l’évolution de notre maison. Plus aucune photos depuis plus de six mois. Exceptées celles dans le dossiers des malfaçons…

Mari Barbu a tout géré comme un chef. Dès qu’il me parlait de la maison, je changeais de conversation. Mais dans l’ombre, il s’est occupé d’absolument tout.

Le cou de collier final

Avant de partir en vacances, le terrassier nous contacte pour faire la mise en place des terres. Il commencera le chantier à notre retour de vacances.

Nous avons maintenant un excellent contact avec le nouveau conducteur de travaux qui a le souhait de terminer notre maison le plus rapidement possible et de livrer un bien conforme en tout. Il sait aussi que le délai contractuel de livraison après le démarrage du chantier approche et que les pénalités par jour de retard sont très élevées.

Avec le terrassier, nous passons en direct pour ne pas perdre de temps avec des intermédiaires. Il travaille très bien et nous pouvons lui demander des extras au contrat (que nous payons de notre poche bien entendu).

A l’heure où j’écris cet article, nous sommes à deux mois de la date légale de remise des clés. Le terrassier termine à la fin de la semaine et le charpentier qui doit reprendre intégralement ses erreurs (et il y en a !) doit venir la semaine prochaine.

Je commence à nouveau à prendre plaisir à regarder mon chantier en passant devant …

Mais nous n’avons qu’une hâte, en avoir terminé avec le constructeur et pouvoir avancer les travaux intérieurs !

Et toi ? Est-ce que tu as rencontré des difficultés dans la construction ? As-tu des conseils à donner ? Dis-nous tout !

Commentaires

2   Commentaires Laisser un commentaire ?

Colombine

Ça n’a pas dû être facile tous ces mois sans voir rien avancer. C’est normal que tu te sois découragée ! Le constructeur n’a vraiment pas été à la hauteur… Je croise les doigts pour que vous emménagiez très rapidement maintenant !

le 26/09/2019 à 18h23 | Répondre

Doupiou

Merci ! On espère déménager rapidement maintenant !

le 27/09/2019 à 09h50 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?