Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Focus sur la Nouvelle-Écosse


Publié le 6 octobre 2016 par Freesia

Aujourd’hui, je viens te parler d’un petit endroit que j’ai appelé « ma maison » pendant un certain laps de temps. Encore méconnue, je vais te présenter… la Nouvelle-Écosse.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Késako ?

C’est comme la Nouvelle-Calédonie ? Hum… Pas tout à fait. C’est pourtant aussi « dans » l’océan. Mais c’est à côté du Nouveau-Brunswick. Ça te parle un peu plus ? Non ? Pas grave, je ne vais pas tourner autour du pot trente ans. C’est une province canadienne, une des plus petites, en fait. Elle se situe totalement à l’est du Canada et fait partie de ce qu’on appelle les « maritimes ».

2016-09-27_0006

C’est une péninsule, presque entièrement bordée par l’océan Atlantique et qui vit beaucoup de la pêche. Elle offre des paysages très diversifiés, apaisants, maritimes principalement, mais pas que (marais, rivières, falaises, champs, forêts, lacs…), et fait le bonheur des Canadiens qui viennent y passer leurs vacances d’été. Son slogan (qu’on trouve notamment sur leurs plaques d’immatriculation) est d’ailleurs : « Canada’s Ocean Playground » (soit « l’aire de jeux océanique du Canada »).

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Côté gastronomie, ici, c’est le côté maritime qui prime ! Homard, pétoncles, chaudrée de fruits de mer, saumon à l’érable… Ici, on s’en régale sous toutes les formes ! Par exemple, on trouve des lobster rolls (sortes de hot-dogs au homard) dans n’importe quel restaurant ou fast-food. Mais n’oublions pas la rapure (rapie pie) acadienne (sorte de hachis de viande, de graisse et de pommes de terre à manger avec de la mélasse), les myrtilles (qu’on appelle bleuets par ici), le Hodge Podge (sorte de soupe ou ragoût de légumes, mangé surtout en été), le donair (saucisse des maritimes), les garlic fingers…

Enfin, parlons peu, parlons bien, que trouve-t-on dans nos verres ? Eh bien… du vin, du whisky et de la bière ! La Nouvelle-Écosse est une région viticole, on y trouve quelques vignobles qui valent le détour. D’ailleurs, certains vins blancs dont les Tidal Bay me manquent… Tu peux trouver une multitude de microbrasseries (microbrewery) super bonnes au détour de tes pérégrinations, dont la plus connue est Keith’s à Halifax.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Un peu d’histoire

Province anglophone, on y trouve néanmoins des communautés acadiennes (attention à ne pas confondre les Acadiens avec les autres Canadiens francophones, comme les Québécois) à de nombreux endroits. Cela s’explique par son histoire compliquée.

Historiquement, les Français (provenant principalement du Poitou et de la Normandie) s’y sont installés au XVIIème siècle. Ils ont transformé les marécages qui s’y trouvaient en des terres fertiles et ont construit plusieurs forts militaires.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Malheureusement pour cette communauté francophone qu’on appelle désormais acadienne, les terres ont été cédées définitivement aux Anglais au milieu du XVIIIème siècle, qui l’a déportée (retour en France, en Angleterre, dans les Antilles ou en Louisiane, où a été fondée la communauté Cajun). Quelques uns se sont cachés dans les bois ou dans les provinces environnantes, en attendant de pouvoir revenir sur leurs terres plusieurs décennies plus tard.

Au même moment, une communauté écossaise (d’où le nom de « Nouvelle-Ecosse ») s’y est installée à son tour (notamment au nord de la péninsule, sur l’île du Cap-Breton), ainsi que des colons allemands au sud de l’île. Enfin, il ne faut pas oublier les habitants originels de la province : les « Indiens » Mikm’ak (en majorité). Toutes ces communautés et immigrations successives ont laissé leurs empreintes dans cette province.

Si tu veux en savoir plus, je te laisse te renseigner sur Internet, ou mieux encore, sur place !

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Comment y aller ? Comment se déplacer ?

Il n’existe pas de vols directs en provenance de Paris pour se rendre à Halifax, la capitale de la province. Icelandair propose néanmoins des vols réguliers vers la Nouvelle-Écosse, avec une escale à Reykjavik (la capitale islandaise).

Petit aparté. Si tu veux visiter l’Islande, n’hésite pas : Icelandair propose une escale de plusieurs jours sans frais supplémentaires pour te permettre de la parcourir. Un bon moyen de découvrir deux destinations qui valent le coup ! Tu peux également faire escale à Montréal, Toronto ou Francfort.

Le voyage en train est aussi possible (de Montréal, avec de nombreux arrêts en Gaspésie et au Nouveau-Brunswick) avec Viarail. Attention, le trajet dure vingt-deux heures, mais il te permet de voyager « autrement ».

Il existe enfin trois ferrys qui te permettent de rejoindre les provinces avoisinantes. L’un part de St John, Nouveau-Brunswick, et arrive à Digby, Nouvelle-Écosse. Un autre assure la liaison entre l’île du Prince Edward et le Cap-Breton. Et le dernier offre une traversée entre Yarmouth, Nouvelle-Écosse, et Portland, Maine, USA.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

La province a beau être petite à l’échelle canadienne, il est nécessaire à mon sens de prendre une voiture pour faire le tour de la péninsule. Facile à louer, pratique et économique (l’essence est moins chère au Canada), c’est finalement le moyen de locomotion à privilégier. Emprunte les « scenic roads » !

Mais si tu veux, tu peux effectuer quelques trajets en car (liaison entre les principaux endroits via le Maritime Bus), ou alterner les différents moyens de transport (ferry, car, train, voiture).

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Quand y aller ? Combien de temps y rester ?

Selon moi (après avoir vécu les quatre saisons), la période à privilégier se situe entre mi-mai/juin et octobre.

Le printemps arrive tardivement (mi-mai, le sol peut encore être enneigé), mais la plupart des sites rouvrent au début ou au milieu du mois de mai (se renseigner au préalable). Il fait généralement beau, et la province est déserte.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

L’été est LA saison touristique (les Canadiens adorent y aller pendant leurs vacances). L’avantage, c’est que tout est ouvert, qu’il y a beaucoup d’animations, de festivals et de choix dans les activités. L’inconvénient, c’est qu’il peut y avoir de nombreuses personnes sur certains sites.

L’arrière-saison (septembre) est vraiment agréable : il pleut un peu, mais les températures sont généralement douces.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Octobre est LE mois de l’automne. Si tu aimes les jolies couleurs de l’automne canadien, que tu préfères les sentiers plus déserts et des températures encore un peu douces, c’est le moment d’y aller (de fin septembre jusqu’à fin octobre). Les couleurs automnales sont de mise dès la fin du mois de septembre, avec une apogée mi-octobre.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

L’hiver, tu peux également y aller : les températures sont généralement plus douces (entre – 5 et – 25°C) dans cette région qu’ailleurs (merci la proximité océanique). Il y a néanmoins moins de sites ouverts (certains parcs ferment au public entre fin octobre et mi-mars), de la neige et moins de restaurants.

Ce n’est pas une province où tu peux aller skier (excepté du côté de Windsor, il me semble), mais tu peux quand même y trouver ton compte. Sache toutefois que la période de « grand froid » et des blizzards se situe généralement entre janvier et mars, et qu’il peut ÉNORMÉMENT neiger en quelques heures.

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

Attention, les saisons peuvent être complètement différentes d’une année à l’autre. Moi, par exemple, j’y ai vécu un hiver redoutable avec énormément de blizzards, de neige et de tempêtes. Les Néo-écossais étaient étonnés de ces chutes de neige si importantes et improbables ! De plus, la météo est réputée pour être changeante : il peut facilement pleuvoir à 9h et faire un soleil radieux à 10h. Prévois donc des tenues pour tous les temps et toutes les températures !

Si tu comptes visiter toute la Nouvelle-Écosse, je te conseille de partir au moins une semaine. Tu peux coupler la visite de la Nouvelle-Écosse avec un séjour au Nouveau-Brunswick (une bonne semaine de visite/randonnée aussi), sur l’île du Prince Edward (quatre jours suffisent) ou en Nouvelle-Angleterre aux USA (Maine, Vermont, Massachussets…).

Visiter la Nouvelle-Ecosse Canada

La prochaine fois, je te donnerai mon petit top personnel des lieux à visiter !

Toutes photos : Photos personnelles

Et toi, tu connaissais la Nouvelle-Écosse ? Tu as déjà visité ? À quelle saison ? Qu’en as-tu pensé ? Raconte !

Toi aussi, tu veux nous donner des conseils de voyage ? C’est par ici !


Pssst ! Accueillir des voyageurs chez toi et gagner un complément de revenus, ça te tente ? Deviens hôte sur Airbnb !

Commentaires

12   Commentaires Laisser un commentaire ?

Colore la vie

Oh ton article me projette là-bas! Je suis aussi dans une phase où énormément de projets me sautent dessus et je peux dire qu’un nouveau s’est rajouté à la liste!
J’ai hâte de voir ta liste de « top-sites »! 🙂

le 06/10/2016 à 12h03 | Répondre

Freesia

Je ne peux que te conseiller ! Et pis, comme personne ne connait, c’est l’occasion de faire un voyage où les autres ne te diront pas « ah oui, moi aussi j’ai… » 😛 *comment ça j’adore être unique ?*

le 06/10/2016 à 14h47 | Répondre

Miss Chat

Hahaha à chaque fois que je lis des trucs sur la bouffe au Canada (le blog de Nya, ton article ici), j’ai l’impression de prendre des kilos rien qu’en lisant 😀
Ca a l’air tellement beau !! Vivement ton article suivant sur les lieux à visiter du coup !

le 06/10/2016 à 13h21 | Répondre

Freesia

J’avoue … J’ai pris genre 5kg là bas! 😛

le 06/10/2016 à 14h48 | Répondre

Nya (voir son site)

Merci ! J’y vais justement ce week-end à l’occasion du week-end d’Action de Grâce : on va à Halifax et Wolfville pour faire le tour des vignobles dans la vallée de l’Annapolis. On a déjà fait ce circuit l’an dernier à la même époque et on avait adoré.
Je ne suis toujours pas allée à Cap-Breton mais ça me démange ! Le seul hic : les 4-5 heures de route, sur un week-end ça fait beaucoup.

le 06/10/2016 à 13h52 | Répondre

Freesia

Le Cao Breton est juste fantastique mais je n’y suis allée qu’une fois parce que justement 5h de route sur un week-end, ça mange toute une journée quoi…
Ohlala bah profite bien de la vallée 🙂 j’habitais à Wolfville justement car c’est là bas que j’enseignais et j’adorais aller me boire une bouteille de vin (méga locale pour le coup) le vendredi soir avec ma collègue 😛 Ou une bière de la brasserie Paddys. Ou les deux.
Autour de Wolfville, il y a énormément à faire et à voir donc bonne fin de semaine !

le 06/10/2016 à 14h51 | Répondre

Cricri2

Tu donnes vraiment envie d y aller! Je ne connaissais pas du tout.

le 06/10/2016 à 21h42 | Répondre

Freesia

J’espère qu’un jour tu auras la chance de visiter cette petite province alors 🙂

le 17/01/2017 à 16h20 | Répondre

MlleMora

Ma meilleure amie y a vécu plusieurs mois, et comme toi, elle a vécu un hiver redoutable et les habitants en étaient tous étonnés…

le 07/10/2016 à 09h23 | Répondre

Freesia

L’hiver 2014 ? (selon les analyses et les mémoires des habitants, c’était le plus incroyable depuis 1977 :P)
L’hiver cette année s’annonce bien rude aussi 🙂

Dans tous les cas, c’est le lot d’aller vivre au Canada je crois 😀

le 17/01/2017 à 16h22 | Répondre

Mlle Moizelle

Je plussoie, j’ai aussi très envie d’y aller! je ne connaissais pas du tout cette région. Mais bon, il y avait « écosse » dans le titre, alors ça ne pouvait qu’être beau! :-p tes photos sont très jolies.

le 14/10/2016 à 13h40 | Répondre

Freesia

Hihi Cours (enfin plutôt vole, il y a quand même un océan qui nous sépare de la NE :P) et vas-y dès que tu peux 🙂
Et merci 🙂

le 17/01/2017 à 16h23 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?