Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Une escapade à Copenhague


Publié le 9 septembre 2019 par Bibi

J’habite dans le Sud de la Suède, mais la grande ville la plus proche de moi, c’est Copenhague, au Danemark. Il suffit juste de traverser le bras de mer, et on y est! J’ai donc passé beaucoup de temps à arpenter ses rues dynamiques et chargées d’histoire. Un peu méconnue selon moi, cette capitale est l’endroit parfait pour s’échapper le temps d’un weekend ! Voilà donc les clés pour un agréable séjour dans la capitale scandinave.

A voir à Copenhague

Rudentaarn

Rudentaarn, qui en Danois signifie « tour ronde », porte bien son nom. C’est en fait un bâtiment totalement cylindrique, avec à son sommet un dôme contenant le plus vieil observatoire fonctionnant d’Europe. La vue à elle seule vaut le détour, mais l’intérieur est aussi très étonnant: pas d’escaliers, juste un chemin de pierre qui monte en spirale vers le sommet. A la base, c’était pour pouvoir monter les lourds équipements au sommet de la tour, mais c’est aujourd’hui l’occasion d’organiser une course de monocycles une fois par an ! Un spectacle délirant.

Entrée et visite 25 DKK adultes / 5 DKK enfants
Plus d’informations
ici

Crédit photo: juliettegrbs

Tivoli

Situé en plein milieu de la ville, à deux pas de la gare centrale, ce parc d’attractions est l’un des plus vieux d’Europe. Il est dit que Walt Disney, qui y a fait un tour, s’en est inspiré pour son DisneyWorld. Et pour cause : le charme désuet des bâtiments, les attractions pour tous les âges, et les décorations majestueuses pour Noël ou Halloween en font un incontournable pour les familles. Il est un peu cher, puisqu’il faut payer l’entrée puis chaque manège, mais l’ambiance qui s’en dégage est incomparable, surtout si tu y vas avec des bambins !

Plus d’informations ici

Entrée de Tivoli, Copenhague

Crédit photo (creative commons): www.all-free-photos.com

Nyhavn

C’est l’image de carte postale que l’on associe à Copenhague. Après avoir descendu Strøget et contourné l’Opéra Royal, tu trouveras facilement ce petit canal entouré de maisons aux couleurs vives. Ancien quartier malfamé, c’est devenu l’endroit où les touristes affluent et où les locaux prennent un verre.

C’est aussi de là que partent les bateaux qui font découvrir la capitale depuis les canaux. Même si c’est très touristique, c’est ce que je conseille à beaucoup de gens qui viennent me rendre visite. Cela permet de voir la Petite Sirène sans faire 30 minutes de marche (et honnêtement, cette statue n’est pas si intéressante que ça), de voir un quartier que l’on aurait délaissé sinon, et d’apprendre plein d’anecdotes rigolotes sur les bâtiments de la ville.

Nyhavn, Copenhague

Crédit photo (creative commons) : skeeze

Christiavna

Si tu aimes l’art de vivre alternatif, le Street Art et l’architecture étrange, tu dois passer par Christiavna!

Pour la petite histoire, en 1971, en pleine crise du logement, une ancienne caserne est occupée par un groupe d’hippies, d’artistes et de chômeurs. Les résidents écrivent rapidement une charte et proclament l’indépendance de ce périmètre : la « commune libre de Christiania » est née ! Depuis, cette véritable ville dans la ville possède ses assemblées citoyennes, son propre drapeau et sa propre monnaie. Elle a droit à ses propres règles également, parmi lesquelles l’interdiction des drogues dures (la vente de cannabis est donc autorisée), de courir ou de prendre des photos.

Si beaucoup retiennent avant tout l’accès légal à la marijuana, moi j’aime surtout l’ambiance baba cool qui se dégage, avec un chouette artisanat et de nombreux cafés ou restaurants qui jalonnent les rues piétonnes. Un petit tour vaut le détour !

Les 3 palais royaux

Le Danemark est une monarchie constitutionnelle. Avec des siècles de rois et de reines qui se sont succédés à la tête du pays, la capitale est pleine de bâtiments qui renvoient à cette riche histoire…

Rosenborg Castle est à l’origine la résidence estivale de la famille royale, construite par Christian IV. C’est mon palais préféré! Niché dans le parc Kongens’ Have, c’est maintenant un musée avec un intérieur intéressant et, surtout, les joyaux de la couronne danoise au sous-sol.

Entrée 115 DKK
Plus d’informations
ici.

Christianborg était le palais royal jusqu’à ce qu’il brûle en 1884. Il accueille toujours le parlement Danois, et la Court Suprême de justice. On peut en visiter une partie pour admirer les tapisseries et le décorum de la salle du trône. La visite passe par la cuisine royale, la grande salle de réception, les ruines sur lesquelles sont construites le château et même les étables.

Entrée 160 DKK
Plus d’informations
ici

Crédit photo: juliettegrbs

Le palais d’Amelienborg est là où réside actuellement la reine et est à deux pas de Nyhavn. Ce sont en fait quatre bâtiments rococco (dont deux ouverts au public) regroupés autour d’une grande place carrée, avec une statue en son centre. L’endroit est surtout intéressant pour sa perspective sur la cathédrale et le nouvel opéra, de l’autre côté du canal.

Si tu peux, passe quand c’est la relève de la garde: tous les jours, aux alentours de 11h30, la nouvelle garde quitte ses baraques au 100 Gothersgade et rejoint en grande pompe le palais d’Amelienborg, pour relever leurs compatriotes à 12h00.

Palais d'Amelienborg avec la garde de Copenhague

Crédit photo: Bente Jønsson

A faire à Copenhague

Descendre Strøget

Strøget est une grande rue piétonne, au centre de la ville, et traversant la principale zone commerciale. Rues et petites ruelles qui la jonchent sont remplies de boutiques, de restaurants, entre grandes marques et petites maisons: il y en a pour tous les budgets. Pour une expérience totalement danoise, il faut passer voir Lego et Georg Jensen, Royal Copenhagen ou Illums Bolighus.

Crédit photo: juliettegrbs

Louer un vélo et explorer la ville la plus cycliste du monde

Si tout se fait à pied, Copenhague est avant tout une ville faite pour les vélos. On voit plus de vélos que de voitures dans les rues, et pour cause : un tiers des danois de la capitale utilisent leur vélo pour aller au travail ! Et ils ont de bonnes raisons : avec 350 km de pistes cyclables surélevées, séparées de la route et très sûres, Copenhague est considérée comme la meilleure ville cyclable. Pour rejoindre les plages, les forêts, les parcs et d’autres attractions au nord et au sud de la ville, il suffit de pédaler dans la bonne direction ! Les distances sont courtes.

Niveau budget, comptes environ 75 DKK/€ 10 pour un jour de location et 350 DKK/€ 47 pour une semaine.

Dénicher une bonne affaire à Nørrebro

Nørrebro, c’est le quartier étudiant, bohème et multiculturel au nord-ouest de la capitale. Regorgeant de boutiques vintages, de magasins indépendants et d’antiquaires, c’est l’alternative moins coûteuse que Strøget pour trouver un joli souvenir.

Mais le quartier est aussi connu pour ses nombreux bars. Autour des rues Blågårdsgade, Rantzausgade, Stefansgade et de la place Sankt Hans Torv se trouvent parmi les bars les moins chers et les plus animés de Copenhague. De nombreux centres culturels accueillent des concerts, bref, c’est le coin branché où passer une bonne soirée.

Manger Danois

Le smørrebrød :
Le quoi ? Le smørrebrød, bien sur! A prononcer « smeurbreud », c’est un sandwich ouvert sur du pain noir. Tu en trouves partout, et à toutes les sauces, car c’est LA spécialité danoise. Si tu veux combiner deux incontournables de Copenhague, je te conseille de déguster ceux du restaurant Kompasset, au bout de Nyhavn.

Smorrebrod danois

Crédit photo: Aline Ponce

Kødbyen:
Pour une expérience culinaire différente, il faut te diriger vers le Kødbyen, l’ancien quartier des abattoirs. Ces anciennes halles accueillent toujours un marché, mais également beaucoup de stands de nourriture diverses et variées. D’avril à septembre, il y a plus de 40 foodtrucks et autres cabanons proposant des spécialités de tous les pays et beaucoup de curiosités culinaires propres à attirer tous les foodies.

Les pâtisseries:
Comment manquer cet incontournable danois? Si tu n’as pas peur des kilos en trop et de l’appropriation culturelle (car ces pâtisseries sont avant tout des viennoiseries… de Vienne!), n’hésite pas à essayer les nombreuses « bageri » qui joncheront ton parcours. Si j’ai toujours le mal du pays pour un bon croissant de la boulangerie d’en face, je me console dans ces salons de thé souvent très confortables, avec un cinnamon roll ou un wienerbrød. Mes endroits préférés: Andersen Bakery, juste en face de la gare centrale (donc sur mon chemin dès que je vais en ville) ou bien Sankt Peders Bageri, près de l’université.

Avec plus de temps

Coté pratique

Quand y aller

Il faut à mon sens éviter les mois d’hiver. D’octobre à avril, la nuit tombe très tôt (vers 15h) et rend donc toute visite extérieure difficile. De plus, s’il ne neige pas si souvent que ça, il fait quand même froid: le climat est maritime, ce qui signifie beaucoup de bruine et de vent, désagréables quand on est en vadrouille. Si pour autant tu veux expérimenter un vrai hiver Scandinave, je te conseillerai alors la période de Noel: les décorations sont chouettes, Tivoli est enchanteur, et tu croiseras de nombreux marchés de Noël où acheter des « Tomtens », les Pères Noëls scandinaves.

Crédit photo (creative commons): Couleur

La meilleure période pour s’y rendre reste néanmoins l’été ou le printemps, de mai à septembre. Avec un peu de chance, le temps est clément, et c’est le moment où les Scandinaves revivent et sortent. Il y a forcement plus de touristes, mais je n’ai jamais trouvé ça trop pénible dans cette ville (bon, après, j’ai habité à Paris, donc peut-être que ma jauge est faussée).

S’y rendre

Kastrup, l’aéroport de Copenhague, est un pivot pour les vols scandinaves. Il n’est donc pas compliqué de trouver un vol pour s’y rendre. De Paris, comptes 2 heures et en moyenne un peu moins de 100 euros pour un aller-retour.

S’y déplacer

Copenhague n’est pas très grande, et tous les points d’intérêts sont accessibles à pieds. Le réseau de métro ou de bus est très développé, mais les billets coûtent cher selon moi. Comme cité plus haut, le meilleur moyen d’explorer la ville est encore de louer un vélo!

Payer

Le Danemark, même s’il fait partie de l’EU, n’est pas à l’euro. Il faut donc tout payer en couronnes danoises, ou « DKK ». 1 couronne vaut 0,13 euros au moment où j’écris ces lignes. Personnellement, je multiplie le montant par 10 puis rajoute 20%, ça donne à peu près le bon montant.

Tu as déjà visité Copenhague? Donne tes impressions et tes bons plans en commentaires ! Et si tu as des questions, j’y répondrais avec plaisir.

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madeleine

Génial comme destination. On y a été pour Noël (en semaine, la semaine avant Noël)
C était magique. Notre hôtel était celui de tivoli (le féerique parc d attractions, rien à voir avec euro Disney, c est comme un voyage dans le passé, qui sent bon le popcorn)
Un bon plan: il existe un pass qui donne accès aux transports, à la plupart des musées et à tivoli en illimité. Il a été plus que rentabilisé !! Le soir, nous allions boire notre vin chaud et manger sur le pouce dans la magie de Tivoli…
Bref, super…
Dommage que ce soit si loin… Pour éviter l avion, c est galère…

le 09/09/2019 à 08h40 | Répondre

Bibi

Noel est ma période préférée pour faire un tour a Tivoli, c’est vraiment magique! Et je te rejoins, par rapport a Disney il y a un charme en plus je trouve.
Je ne savais pas que la City Card incluait Tivoli en illimité, du coup c’est vraiment avantageux… J’avoue que je n’ai jamais eu de raisons de la prendre, mais nos prochains visiteurs auront peut-être l’occasion !

le 09/09/2019 à 17h28 | Répondre

Madame Parenthèses

Ca donne envie !! Copenhague fait partie de ces villes que j’ai envie de visiter sans trop savoir pourquoi… Ben tu viens de me donenr tout un tas de raisons ! ^^

le 09/09/2019 à 10h47 | Répondre

Emilie

Nous avons séjourné 2 semaines à Copenhague l’an dernier en juillet en pleine canicule.
En lisant ton chouette article je me rends compte que nous n’avons rien manqué de ce que tu listes.
Nous nous sommes également échappés 2 jours à Legoland depuis Copenhague et deux fois en Suède pour emprunter le mythique pont de l’Oresund (mon fils est passionné de ponts).
Nous logions à 2 pas de la gare en Airbnb et nous avons été enchantés par ces vacances.

le 09/09/2019 à 18h06 | Répondre

Cricri2j

Je rêve de visiter Copenhague aussi. Je garde précieusement ton article pour l’emmener avec moi dès que j y vais.
Penses-tu que c est une ville qui se visite facilement avec des enfants en bas âge?

le 09/09/2019 à 21h14 | Répondre

Bibi

De manière générale je trouve que les pays scandinaves sont exemplaires pour l’accueil des fami

le 13/09/2019 à 10h14 | Répondre

Bibi

Désolée, petit souci électronique. Je disais qu’en Scandinavie tu trouves des tables à langer partout, des chaises hautes à tous les restaurants, des passages facilités aux poussettes. Copenhague est très chouette pour les plus jeunes (ma fille de 1 an en a déjà fait le tour!) Le musée national par exemple est très bien pensé pour les enfants
Mais du coup privilégie plutôt le printemps, en hiver c’est moins agréable avec un enfant.

le 13/09/2019 à 10h17 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?