Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Et si on partait ? Episode 4 Se jeter dans l’inconnu


Publié le 22 janvier 2018 par Chacha d'avril

Me revoilà, plusieurs mois après mon dernier article sur notre envie de partir en province.

Que s’est il passé depuis ? Beaucoup de choses et en même temps très peu. Je t’explique :

Credit photo (creative commons) : Pexels

Rechercher un travail

Depuis mon dernier article écrit début septembre, j’ai envoyé plus de 150 candidatures spontanées pour trouver un poste de documentaliste en Dordogne. Quelques unes ont engendré des réponses, malheureusement toutes négatives. Aucune réponse positive jusque là.

J’envisage donc sérieusement d’abandonner mon métier pour trouver un emploi administratif plus général qui me permettrait de vivre dans le département de nos rêves.

L’Homme, lui a eu une toute autre démarche dans sa recherche d’emploi. Il a quitté son emploi et est parti 10 jours en Dordogne, prospecter sur place. Notre fille a très mal vécu ces quelques jours. L’Homme a donc ensuite continuer à chercher un emploi à distance, de chez nous.

Lui non plus n’a pas eu beaucoup de réponses positives suite à ces candidatures.

Ce n’est pas pour autant que nous avons baissé les bras.

En plus de la recherche d’emploi, nous avons avancé sur deux autres points très importants.

L’annoncer à notre entourage

Nous avons commencé à en parler autour de nous. A nos familles et nos amis.

Les réactions ont été largement positives. Les personnes de plus de 40 ans nous ont toutes dit «vous avez raison, c’est à votre âge qu’il faut le faire, moi je regrette de ne pas l’avoir fait, maintenant je suis bloqué ici».

Je ne sais pas si nous ne connaissons que des frustrés de l’Île de France mais cette unanimité nous a à la fois étonné et conforté dans notre choix.

Nos amis très proches et notre famille étaient très heureux pour nous bien qu’un peu triste de nous voir partir à 500 km d’eux. Ça me semble totalement normal comme réaction. J’imagine que moi aussi je serais triste si quelqu’un que j’aime s’éloignait autant. Mais la promesse de week-end/vacances dans notre futur chez nous a suffit à leur redonner le sourire.

Déménager

Et oui, déménager. La cause et le but de notre démarche.

Notre appartement est vendu, enfin presque, le rendez-vous chez le notaire est pris, ce n’est plus qu’une question de semaines.

Crédit photo (creative commons) : congerdesign

On a un peu regardé les annonces immobilières pour se donner une idée des prix et possibilités sur place et nous sommes tombés sur l’annonce de rêve. Un coup de coeur total, pour l’Homme comme pour moi. Cette maison a tous nos critères de recherche et en plus elle est jolie et bien située.

Mais elle est en vente depuis de nombreux mois. On s’inquiète un peu : et si il y avait un défaut caché ? Doit on s’en inquiéter vraiment ? D’ici à ce qu’on trouve un travail et qu’on passe nos périodes d’essai, elle ne sera plus en vente de toute façon. Nous essayons de ne plus y penser.

Mais on n’y arrive pas. Cette maison est dans nos esprits et chaque semaine, on vérifie si elle est toujours en vente. Alors, un jour l’Homme appelle l’agence immobilière. Finalement, si la maison est toujours en vente, c’est parce que le propriétaire refuse d’en baisser le prix. Mais elle est en parfait état. Le prix ne nous gêne pas (c’est l’avantage de venir d’Île de France) mais rebute les habitants du coin. On a peu être une petite chance qu’elle soit toujours en vente quand on sera dans la capacité d’acheter (croisons les doigts).

Sinon, nous avons commencé à faire les cartons. Tout le salon est en cartons déjà.

A la fin de mon CDD, nous partirons tous les trois dans notre pied à terre en Dordogne pour chercher du travail sur place.

Nous partons dans l’objectif de ne plus revenir en Ile de France. On va chercher du travail, en trouver (plus ou moins rapidement), prendre une location pour libérer le pied à terre familial puis, une fois nos périodes d’essai passées, on achètera une maison. Peut-être LA maison.

Alors, les jours avant de partir,on va mettre tout le reste de l’appartement en cartons. Et un jour, une fois nos emplois trouvés, on viendra chercher meubles et cartons pour les stocker dans notre location et/ou dans un box (c’est un point que l’on doit encore éclaircir).

Fous ? Nous ?

Des fois, c’est ce que je me dis. On va se lancer dans l’inconnu total dans 10 jours. Et pourtant, j’ai hâte.

Hâte d’être tous les deux au chômage dans une maison qui ne nous appartient pas, hâte de chercher activement un travail, qui ne sera sûrement pas le travail de mes rêves. Parce que j’ai hâte de commencer notre nouvelle vie, en Dordogne. Avoir une maison à nous, vivre plus calmement, avec une qualité de vie totalement différente de celle qu’on a en Ile de France.

Et tu sais quoi ? On vient d’apprendre que l’Homme a un entretien d’embauche deux jours après notre arrivée en là-bas !!!

Peut-être que les choses vont aller encore plus vite qu’on ne le croyait…

Et toi ? Comment as-tu envisagé ton déménagement ? As-tu peur de l’inconnu ?

Commentaires

25   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Parenthèses

Je ne dirai pas fous ! Peut-être téméraires, mais là encore, je pense que le mot est un peu trop fort. Parce que ce que tu décris relève de l’envie viscérale, apparemment. Ce n’est pas un projet sans importance, vu la façon dont tu en parles, ça ressemble plus à une nécessité pour vous deux de partir, loin, là où vous serez heureux !

Il paraît qu’il vaut mieux avoir des remords que des regrets… Alors ne vous en faites pas, je pense que vous n’auriez eu que des regrets en vous retenant !

J’espère que l’entretien d’embauche de ton mari a donné quelque chose !!! Et pour toi, peut-être que les concours de la fonction publique des postes de bibliothécaire peuvent être envisagés ? Ou alors, documentaliste en milieu scolaire (mais ça relève du CAPES, il me semble) ? Je croise les doigts pour que vous trouviez tous les deux un travail qui vous convient !!

le 22/01/2018 à 11h25 | Répondre

Chacha d'avril

Merci pour tous tes encouragements ^^
J’ai pensé aux solutions que tu exposes mais les inscriptions aux concours sont plutôt en fin d’année, alors je verrai dans quelques mois où j’en serai.
Pour l’instant, après deux semaines de recherches sur place, aucun remords ou regret ne nous assaille ^^

le 22/01/2018 à 16h34 | Répondre

Raphaelle

Wow trop cool! Je dois dire que je vous admire énormément! De notre coté nous avons caressé un projet d’expatriation pendant 1 ans et demi mais qui s’est soldé par un échec (nous cherchions à distance tous les deux mais sans succès). Peut-être aurions-nous dû sauter le pas comme vous et partir sans aucune garantie mais ça nous faisait trop peur (j’ai été en chômage de longue durée par le passé, ça laisse des traumatismes..). Plein de succès à vous!

le 22/01/2018 à 11h40 | Répondre

Chacha d'avril

Ôh merci c’est très gentil !
Je suis désolée que votre projet n’ai pas abouti. Partir sans rien à l’étranger, c’est prendre vraiment beaucoup de risques et je comprends que vous n’ayez pas tenté, je ne sais pas si je l’aurai fait aussi…

le 22/01/2018 à 16h38 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Vous n’êtes pas fous, vous vivez vos rêves et vous avez raisons!! J’espère que tout se fera rapidement pour vous: le boulot, la maison et tous ce que vous souhaitez pour une nouvelle vie épanouie loin de l’Île de France.

le 22/01/2018 à 12h14 | Répondre

Chacha d'avril

Merci merci !! Je l’espère aussi !! <3

le 22/01/2018 à 16h39 | Répondre

Madame Zou (voir son site)

Je pense que c’est très courageux. Certes c’est quitté son confort, mais si ça marche, ton retour sur investissement sera conséquent : une meilleure qualité de vie conforme à vos inspirations, et ça n’a pas de prix ! Je vois trop de gens aigris & tristes de leur situation. Certains collègues ont dénigré mon départ en se fondant sur des raisons bidons : et si ça se passe mal ? tu déménages pour un aussi petit jardin ? et bla bla… Bref, il faut faire parfois ce qu’on ressent, et pas ce que la société ou les autres attendent de nous. Alors bravo et j’espère que vous trouverez vite des emplois 🙂 🙂

le 22/01/2018 à 14h25 | Répondre

Chacha d'avril

Tu as tout à fait raison !! Et bravo à toi aussi d’avoir réussi à partir. Les raisons évoquées par tes collègues sont un peu bêtes je trouve… (surtout le coup du jardin)

le 22/01/2018 à 16h40 | Répondre

Claire (voir son site)

Génial!
Hâte de connaitre la suite. Je vous souhaite le meilleur même s’il y aura probablement quelques moments difficile au début 🙂

le 22/01/2018 à 16h29 | Répondre

Chacha d'avril

Haha merci !! La suite n’arrivera pas tout de suite, nous sommes partis il y a seulement deux semaines. Mais promis, dès qu’il y a du nouveau, je vous tiens au courant 😉

le 22/01/2018 à 16h41 | Répondre

Madame Colombe

Tous mes voeux pour votre nouvelle vie et votre projet de « sweet home ».
Je vous comprends car mon mari et moi avons quitté à l’automne dernier un appartement récent( et tout confort) pour acheter une maison ancienne.
Malgré les travaux à prévoir, on ne regrette pas notre choix car l’environnement est bien meilleur et notre quotidien s’en trouve facilité.

Je vous trouve très courageux d’avoir osé faire ce que beaucoup de gens projettent mais n’osent réaliser.

le 23/01/2018 à 19h14 | Répondre

Chacha d'avril

Merci beaucoup pour vos encouragements, ça me touche beaucoup.
Je vous trouve vous très courageuse, je me sens incapable de prendre une maison avec plein de travaux à faire. Félicitations pour votre achat qui semble vous combler totalement.

le 25/01/2018 à 16h44 | Répondre

Titine

Hâte de lire la suite !
Et tu as raison de sauter le pas,aucun regret ainsi.
Perso, nous sommes partis de la région parisienne (Yvelines )pour la Franche-Comté il y un peu plus de 3 ans. On a aucun regret, on a gagné en qualité de vie, on a construit notre maison, on a un 2eme enfant et on se sent bien dans notre region d’adoption.
Après, ce qui est différent de toi c’est que nous sommes partis car mutation de mon mari donc niveau emploi on avait plus de sécurité.
Aujourd’hui, on sait que d’ici quelques années on peut potentiellement encore déménagé car mutation possible. Mais j’espère que nous ne reviendrons pas en region parisienne car je crois que ce serait complique pour nous. Une fois qu’on a goûté à la province c’est dur d’en partir. ..

Bon courage a toi et hate de lire la suite

le 23/01/2018 à 21h16 | Répondre

Chacha d'avril

Wahou c’est exactement la situation dans laquelle j’aimerais me trouver dans quelques années ! Félicitations d’avoir réussi. C’est sur qu’avoir déjà un des deux emplois la bas doit vraiment aider. J’espère que si vous déménagez vous trouverez un lieu qui vous correspond tout autant

le 25/01/2018 à 16h46 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Fous, je ne pense pas ! Il nous arrive d’aller en Île de France, et, à chaque fois, Sir Givré et moi arrivons à la même conclusion: on n’aurait jamais pu y vivre ! Du coup si la vie nous y avait amené… on aurait tout fait pour en repartir aussi vite. Donc pour moi, c’est naturel, et certainement pas fou :D.
(oui, bon, comme ça, j’ai l’air de cracher sur la région. C’est pas le cas. Mais juste… on a grandi avec une certaine idée de ce à quoi notre environnement de vie ressemblerait. Et c’est pas ça.)

le 23/01/2018 à 21h25 | Répondre

Chacha d'avril

Je comprends. J’ai grandi en Ile de France mais au fin fond de la Seine et Marne dans un tout petit village La ville ce n’est définitivement pas pour moi. Alors quand on vient de province et qu’on aime ça, la « vraie » région parisienne, c’est un autre monde

le 25/01/2018 à 16h52 | Répondre

MlleMora

Tu sais ce que j’en pense, je trouve ça super, vous ne regretterez pas ! En tout cas, nous, on ne regrette pas (après c’était plus facile car on avait nos boulots). Maintenant, on se demande même si on pourrait pas s’installer aux Antilles ou à La Réunion, si nos jobs le permettent, pour une durée déterminée !
Le truc c’est qu’une fois qu’on a sauté le pas, on se rend compte que tout est possible !

le 25/01/2018 à 13h14 | Répondre

Chacha d'avril

Oh merci pour tes encouragements qui m’aident toujours. Tout est possible, oui c’est vrai, mais la peur nous fait souvent croire le contraire.
Les Antilles, quel challenge ! La vie est tellement différente là bas, je ne sais pas si ça me plairait.

le 25/01/2018 à 16h54 | Répondre

Tamia (voir son site)

Fous : non ! Vous osez vous donner les moyens de vivre votre vie dans un endroit qui vous plait !
Certes, vous allez connaitre des hauts et des bas (qui n’en a pas), mais vous serez dans un environnement qui vous plait.
Nous avons fait le pari fou assez similaire il y a un an ! Grand changement et franchement nous n’avons aucun regret. On a rencontré des difficultés, mais on les accueille beaucoup plus facilement et sereinement que si nous étions restés en région parisienne. Nous nous donnons les moyens de vivre comme nous en rêvons !
Je vous souhaite un bon déménagement, une bonne acclimatation et je croise les doigts pour vos recherches d’emploi.

le 31/01/2018 à 15h27 | Répondre

Chacha d'avril

Merci pour tes encouragements, j’espère que nous nous en sortirons aussi bien que vous !

le 05/02/2018 à 14h51 | Répondre

Virg

Fous, tout de suite les grands mots 🙂 si vous l’êtes, nous le sommes aussi, nous sommes partis à la fin de nos études, donc Monsieur au chômage et moi lançant mon activité indépendante… c’était en 2008, aujourd’hui nous avons notre maison et les deux jobs, et on le vit très très bien 🙂 🙂 🙂
Vous avez raison, il faut se lancer, sinon, vous ferez partie de ceux qui vous ont dit « faites-le maintenant, vous ne le ferez pas plus tard ».

le 04/02/2018 à 09h03 | Répondre

Chacha d'avril

Wahou, votre parcours me fait rêver ! Félicitations d’avoir osé et si bien réussi !

le 05/02/2018 à 14h52 | Répondre

Virg

Attention, on n’avait que deux valises et nos deux « fesses » à promener, vous vous lancez avec les enfants, pfiouuuu, respect 😉

le 05/02/2018 à 15h25 | Répondre

MELODIE

je me retrouve tellement dans ton projet sauf que pour moi et mon mari, c’est une opportunité professionnelle qui lui a été proposée dans la commune ou habite toute notre famille en pays de la loire ! Etant enceinte de mon premier enfant, je n’avais pas forcément de freins de mon côté, et on sait dit que c’était un signe qui nous était envoyé pour quitter la région parisienne et qu’une opportunité comme celle ci ne se représenterait peut être pas (du moins aussi proche de nos familles!) tout s’est accéléré en décembre et janvier ou nous avons du planifier une recherche de maison (une maison!!! et non un appartement 🙂 ) un changement de maternité et de médecins, de sage femme etc….donc je suis rentrée chez mes parents début janvier pour commencer les cours accouchement et mon mari est resté sur Paris faire tous le déménagement et finir son préavis à son travail pendant deux semaines! nous avons emménagé il y a trois semaines et il a également enchaîné son nouveau travail sans pause! on vient de terminer la chambre de bébé et j’accouche normalement dans deux semaines! sportif mais aucun regrets!!

le 12/02/2018 à 10h41 | Répondre

Chacha d'avril

C’est génial quand tout s’enchaîne aussi bien ! Je vous souhaite beaucoup de bonheur dans votre nouvelle maison et avec ce petit qui arrive très bientôt.

le 12/02/2018 à 14h39 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?