Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Être écolo quand on a peu de temps


Publié le 8 décembre 2019 par Padma

On a tous des emplois du temps très chargés. Par ailleurs, on reçoit une multitude d’injonctions (parfois contradictoires) : réussir sa vie professionnelle, bien élever ses enfants, prendre soin de son couple, de sa vie personnelle, de sa forme physique, de sa santé. Et par-dessus tout, il faudrait aussi prendre soin de la planète. Pas étonnant qu’on ait bien envie de passer cette dernière à la trappe. C’est elle qui a le moins besoin de nous, à première vue.

Et pourtant, c’est faux. L’une des difficultés majeures avec le changement climatique, c’est que les conséquences ne sont pas perceptibles immédiatement. Nos efforts auront une répercussion dans quelques décennies. On est tous accaparés par notre quotidien, les urgences, le court terme.

Crédit photo (creative commons) : Alexas Fotos

Pourtant, les gens se préoccupent de plus en plus d’environnement. Et même si la tâche nous semble insurmontable, qu’on se sent un peu Sisyphe au pied de la montagne, on peut aussi mettre des petites choses dans son quotidien. Il suffit de modifier quelques habitudes petit à petit. Sans adopter les gestes qui sont trop chronophages, trop compliqués, ceux qui ne nous conviennent pas. Par exemple, moi, passer au total zéro déchet, ça me met trop de pression. Et j’ai pensé aux copines toujours en manque de temps pour vous proposer quelques bonnes pratiques rapides à mettre en place.

Les repas

  • Manger des fruits et des légumes de saison

Je me suis imprimé un tableau des légumes de saison et je cherche des recettes pour les cuisiner. Par exemple, en ce moment, j’aime faire une quiche de poireaux ou un velouté de chou-fleur. Je me fais un petit carnet avec toutes mes recettes fétiches. Je sais que je serai ravie de manger mes tomates farcies l’été prochain parce que je les ai attendues pendant 6 mois (c’est mon plat préféré !).

  • Manger moins de viande

Il y a des tas de recettes végétariennes qui sont vraiment délicieuses. Je m’en suis fait un petit stock et j’ai même réussi à convertir mon mari qui ne jure que par la viande à tous les repas. Deux-trois repas sans viande par semaine, ce serait déjà un super pas ! Et c’est l’occasion de se régaler autrement.

  • Abandonner les bouteilles en plastique

Vive l’eau du robinet et les gourdes réutilisables. En plus, c’est moins cher et on ne se casse plus le dos à porter des packs d’eau. Ils font de très jolies gourdes en inox, si tu cherches des idées de cadeaux de Noël.

Crédit photo (creative commons) : Hans
  • Gâcher le moins possible de nourriture

Je planifie mes repas, et j’ai des recettes parfaites pour les restes : la pizza maison par exemple avec des restes de fromage, de légumes, une vieille tranche de jambon. Ou un cake salé. Il y a mille astuces pour ne pas jeter.

  • Cuisiner de grosses portions et congeler les restes

En prévision de l’hiver, j’ai congelé deux portions de crème de courgettes, une sauce à tomber que je mets sur les pâtes. Mes enfants en raffolent. En plus, c’est sans viande. Je fais aussi des glaçons de pesto maison pour accommoder mes spaghettis. Parfait pour des repas minute. Et sinon, un bon plat cuisiné me fait souvent deux repas car je mange les restes le lendemain midi. Une pierre, deux coups.

Faire ses courses

  • Prendre des sacs en tissu réutilisables

C’est vraiment un coup de main à prendre. J’ai mon sac de courses et je mets tous mes petits sachets dedans. J’en ai aussi d’avance dans mon sac à main. Du coup, je ne prends plus de sac en plastique. Je les refuse même dans les boutiques de vêtements.

  • Acheter en vrac

De plus en plus de magasins le font, même les supermarchés. Et puis, les lentilles corail et le quinoa dans de beaux bocaux en verre, c’est super joli dans une cuisine.

  • Rapporte tes boîtes en plastique

Si tu fais tes courses chez les petits commerçants ou au marché, ils sont de plus en plus nombreux à accepter les boîtes pour mettre la viande ou le fromage. Peut-être qu’ils te regarderont avec des yeux ronds la première fois, mais c’est aussi possible que les personnes dans la file d’attente derrière toi aient l’idée de faire pareil la fois d’après (ce fut mon cas à la boulangerie).

  • Achète des vêtements d’occasion ou moins de choses

Pas toujours facile à mettre en place, mais acheter moins, d’une manière générale, est un des moyens les plus efficaces de réduire son impact. Se demander « en ai-je vraiment besoin ? » avant chaque achat est une réflexion qui s’est insinuée petit à petit en moi. Le bon côté, c’est que ça permet de faire des économies. J’achète beaucoup plus d’occasion, et il y a aussi un vrai plaisir à dénicher la bonne affaire.

À la maison

  • Mets le thermostat à 19°

Et puis, il paraît que c’est bien mieux pour dormir. Si tu es frileuse comme moi, un bon pull et un plaid sur le canapé feront l’affaire.

  • Mets des mousseurs d’eau sur tes mitigeurs

Cela permet d’économiser de l’eau en plus. Sur les robinets de la salle de bains ou dans la douche, c’est un geste vraiment facile à adopter.

  • Une bouteille d’eau dans la cuve des toilettes

Si tu places une bouteille d’eau remplie dans la cuve, cela permet de diminuer le volume d’eau chassée à chaque passage d’un litre. Promis, ça ne nuira en rien à son efficacité.

  • Changer de fournisseur d’électricité

Greenpeace propose une liste de fournisseurs d’électricité qui font largement appel à de l’énergie renouvelable, et décrypte les pratiques derrière les promesses marketing qui sentent parfois fort le greenwashing. Le changement se fait rapidement et cela permet de promouvoir une énergie plus verte. Enercoop par exemple est un fournisseur qui fonctionne sur le principe de la coopérative avec des producteurs locaux.

Crédit photo (creative commons) : Pixabay
  • Faire du compost

Si tu as la chance d’avoir un jardin, adopter un composteur est un geste facile, économique, et qui permet de diminuer d’1/3 le volume de ta poubelle. Pour ma part, je dépose mes déchets organiques dans un composteur de quartier que je gère avec d’autres habitants. Ce genre d’initiatives se multiplient, et beaucoup de communes et de départements les encouragent. Renseigne-toi, ça vaut le coup !

Voilà une série de gestes qui ne prennent presque pas de temps. Il s’agit juste de modifier peu à peu son quotidien. Personnellement, chaque geste que j’ajoute au fur et à mesure me remplit d’une certaine satisfaction, parce que je m’aligne sur mes valeurs et mes convictions.

Et toi, est-ce que tu as des gestes très peu chronophages à nous suggérer ? As-tu adopté certains de ceux que je décris ?

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Jeanne

Merci pour cet article qui donne plein de petites idées. J’ajouterai
-Utiliser des cotons lavables, pour soi et pour les enfants, on peut les coudre soit même ou les acheter tout prêt et il suffit de les laver avec le reste du linge, ça ne rajoute pas de lessives supplémentaires.
-Banir le sopalin, a remplacer par un simple torchon ou des lingettes microfibres
-Utiliser du vinaigre blanc, savon noir etc au lieu des produits du commerce. Plus sain, écologique et économique !

le 08/12/2019 à 10h39 | Répondre

Cash Cat

Merci pour toutes ces précieuses astuces sur lesquelles je te rejoins. J’ai voulu éradiquer les bouteilles plastique et j’ai donc acheter une célèbre carafe à cartouche, l’au du robinet n’étant vraiment pas top chez moi. La bonne blague : les cartouche ne vont pas dans la poubelle de recyclage mais doivent êre rapportées aux revendeurs (qui n’en veulent pas la plupart du temps …). Le revendeur le plus proche de chez moi étant à 40 km,je stocke pour l’instant et je vais tenter le charbon. D’ailleurs si l’un(e) d’entre vous a tester les billes et les bâtons de charbon, je veux bien un retour d’expérience 🙂

le 08/12/2019 à 12h07 | Répondre

Padma

Je crois que les bâtons de charbon sont efficaces, mais je n’ai pas encore tenté, je sais que mon mari risque de me faire de gros yeux 😀
Nous aussi on a la célèbre carafe, mais je te rejoins, ce n’est pas idéal

le 09/12/2019 à 12h19 | Répondre

Mélinda

Je rajouterais les charlottes à plat et les cosmétiques solides à cette chouette liste de gestes faciles 🤗

le 08/12/2019 à 19h42 | Répondre

Madame C

Charlotte à plat ? Kezako ?

le 08/12/2019 à 23h17 | Répondre

Padma

C’est comme un chapeau en tissu, fermé par un élastique, que tu places sur le plat pour remplacer le film étirable 😉

le 09/12/2019 à 12h16 | Répondre

Elodie

J’ai adopté tous les gestes que tu décris sauf malheureusement les bouteilles d’eau. Je ne vous pas en France et l’eau chez moi est impropre à la consommation et ca me rend dingue…je compte investir dans une fontaine céramique. On a aussi lingettes, couches et cotons lavables.
J’utilise des wrap à la cire d’abeille des ruches du voisin et je tente de réduire mes cosmétiques et de privilégier les solides vaisselle shampoing savons.
pas de vrac chez moi mais j’adorerai!!

le 09/12/2019 à 11h38 | Répondre

Padma

Merci pour toutes vos bonnes idées ! C’est vrai qu’il y en a encore beaucoup, et j’ai vraiment sélectionné les plus simples. On fait au mieux selon son cadre de vie et son mode de vie. A l’impossible nul n’est tenu !

le 09/12/2019 à 12h18 | Répondre

Victor

Merci pour cet article. On utilise déjà ces astuces chez nous. 🙂
Pour des impacts encore plus importants qui ne prennent pas non plus de temps, on peut aussi : – limiter sa consommation de viande à 500 g/semaine (1 kg de viande de bœuf = 10/15 000 litres d’eau et 10 à 20 kg de C02) ou devenir végétarien / vegan
– diminuer / arrêter sa consommation de vidéo en ligne (netflix, youtube)
– diminuer / arrêter de prendre l’avion pour partir en vacances

le 09/12/2019 à 14h15 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?