Menu
A la une / récit de fête

Fêter Thanksgiving, la fête positive au creux de l’automne

Pour moi, l’automne n’est pas morose du tout. C’est une de mes saisons préférées ! J’adore la nature dorée qui se reflète sur les routes mouillées, l’air frais illuminé par le soleil rasant et les feuilles qui virevoltent dans le vent.

Et puis il faut dire que chez nous, l’automne, c’est aussi une suite de fêtes qui se termine avec Noël comme apothéose. Ça commence avec une fête de rentrée en septembre, puis Halloween en octobre et Thanksgiving en novembre. Une succession d’occasions pour se retrouver entre amis autour d’un bon repas.

Adolescente aux Etats-Unis, Thanksgiving me plaisait tout particulièrement. Parce qu’elle est beaucoup moins commerciale que toutes les autres fêtes, le côté spirituel du remerciement n’est pas autant éclipsé qu’il peut l’être à Noël, par exemple. Et même si la légende sur l’origine de la fête est teintée du sang de tous les indiens qui ont été massacrés par les colons ensuite, j’aime beaucoup le côté symbolique de l’entraide et du don.

C’est une fête positive, où on peut prendre un moment, entre deux bouchées de viande et de sucre, pour contempler tout le positif qui remplit nos vies. Au creux du mois de novembre, c’est bien de ça dont nous avons besoin !

Alors depuis quelques années, j’invite nos amis à célébrer Thanksgiving avec nous.

Au menu : une dinde énorme !

dinde thanksgiving

(En vrai, pas si énorme que ça : la plus grosse dinde que j’ai trouvé en France faisait 7 kilos. Autant dire qu’il me serait impossible de passer sa tête dedans comme le fait Monica dans Friends. Est-ce que j’en ai envie ? Mmmm, non. Peut-on donc dire que ça tombe bien ? Mmmm, ok. Bref. Disons quand même une dinde énorme.)

A côté de la dinde, des « sides » (à prononcer « saïdz »), c’est à dire des « plats d’accompagnement » à ce qui est traditionnellement un repas qui tourne autour de cette grosse dinde en mode spéciale dédicace aux végétariens :

  • De la sauce aux airelles, qu’on peut faire soi-même (encore faut-il trouver des airelles) ou acheter toute faite chez Ikea.
  • Du « gravy » (à prononcer « gwrévi »), qui n’est autre que le jus de cuisson de la dinde épaissie avec de la farine et délayée avec du bouillon. De dinde. Forcément.
  • Un gratin de patates douces. Oui, avec des chamallows fondus et gratinés dessus. C’est bizarre et très sucré, mais personnellement, je suradore, alors chaque année je me retrouve à trier les chamallows blancs des roses pour faire mon gratin bizarre.
  • Des champignons poêlés à l’ail et au persil.
  • Des carottes et panais rôtis.
  • De la purée de pomme de terre à l’ail, à la crème et au beurre. A manger noyée dans une piscine de « gwrévi ».
  • De la courge rôtie. N’importe laquelle fait l’affaire, mais ma préférée, c’est la courge butternut. Miam.

Pas d’entrée, on attaque directement avec cette armée de plats disposés sur la table. A un bout de table, le « chef de famille » découpe la dinde devant tout le monde.

découpe dinde thanksgiving

Une fois l’estomac bien rempli, on fait l’impasse sur le fromage (le plateau de fromage est bien trop français, et puis franchement, à ce stade, plus personne n’a faim !) et on passe directement au dessert.

C’est aussi l’occasion pour moi de faire un peu chauffer mes neurones à décoration (oui, ce sont des neurones à part) et chaque année, je fais une déco de table sur le thème de l’automne.

L’année dernière par exemple, j’ai pailleté et peint en doré plein de petites coloquintes pour en faire des centres de table et collé des feuilles séchées sur le mur à l’aide de patafix.

déco automne coloquinte paillette

déco table automne coloquinte paillette

Joli, non ?

Et toi, tu as déjà fêté Thanksgiving ? Tu aimes ça, les chamallows gratinés et la confiture d’airelles avec la dinde ? Raconte !

Toi aussi, tu veux nous raconter une fête que tu as organisée ?  C’est par ici !

A propos de l’auteur

Je suis entrepreneur, auteur et fondatrice de plusieurs sites (dont celui-ci !). Je viens de quitter la région parisienne pour m'installer en Ardèche avec mon mari, nos 4 enfants et notre chien. J’adore recevoir, décorer et surtout cuisiner. Tellement, d'ailleurs, que j'ai aussi un blog cuisine où je propose des recettes crées avec des produits locaux et de saison.

9 Commentaires

  • Lady Rainbow
    21 novembre 2014 at 11 h 00 min

    Super idee ! Je vais essayer de faire ca l’annee prochaine.

    Reply
  • Sarah
    21 novembre 2014 at 12 h 10 min

    J’adore la pumpkin pie!!!! Et ce gratin de chamallow patates douces me fait de l’œil 😉 pourquoi on fait pas thanksgiving ici????? :'(

    Reply
  • Bibichu
    21 novembre 2014 at 20 h 43 min

    Depuis notre expatriation nous fêtons l’Action de Grâce au Québec. Sauf que nous on ne fait pas de dinde (à deux c’est trop) alors nous préparons un bon repas bien cuisiné. L’année dernière c’était du canard, cette année du lapin. Mais bien sur pour le dessert c’est tarte à la citrouille avec de la crème fouettée. MIAM!!!

    Reply
  • Nya
    21 novembre 2014 at 22 h 11 min

    On a raté le Thanksgiving canadien (le deuxième lundi d’octobre), une semaine avant notre arrivée, mais on pourrait se rattraper en fêtant la date américaine.
    J’aime bien l’idée d’identifier les éléments positifs dans notre vie, et pourquoi se priver d’une fête en ce mois de novembre un peu morne ? J’ai justement une conserve de citrouille dans mon placard pour faire une tarte (que j’adore aussi ^^) !

    Reply
  • Sapparot
    22 novembre 2014 at 14 h 53 min

    Depuis que je vis a l’etranger, j’ai toujours eu la chance d’avoir des amis americains dans les parages. J’ai pu donc feter Thanksgiving en Thailande, en Afghanistan, en Haiti…. Mais il m’a fallu attendre l’annee derniere pour le feter aux USA. C’etait vraiment super et emouvant d’etre accueillie par la famille des mes amis comme l’une des leurs.
    C’est une tres belle tradition

    Reply
  • Marion
    24 novembre 2014 at 14 h 19 min

    On peut venir chez toi cette année ??? Ca me tente bien toute cette effusion de bouffe et de sucre 🙂
    Peut-être que l’année prochaine sans dire que c’est Thanksgiving on fera aussi un repas de mi-automne pour attendre Noël 🙂

    Reply
  • aurélia
    27 novembre 2014 at 14 h 44 min

    moi qui pensais que personne ne fêtait thanksgiving ici en France, je suis ravie de découvrir cet article, qui me donne envie de tester le gratin aux chamallows! j’ai fait moi aussi un petit goûter de thanksgiving, quelques photos sur mon blog : http://www.aureliaholderphotographie.com/2014/11/aurelia-holder-photographie-photo_18.html

    Reply
  • Marina
    28 novembre 2014 at 13 h 24 min

    Je repense à cet article parce qu’on vient juste de m’inviter à un repas de Thanksgiving demain soir !! on me demande de confectionner une entrée ou un apéro, qu’est-ce que je peux faire pour rester dans le thème ? Je pensais à des petits clubs sandwich avec Philadelphia aux herbes et bacon ?? Sinon, il y a qq chose de typique ? Je ne trouve pas d’entrée dans les menus traditionnels proposé sur internet… Merci !!

    Reply
  • Milune
    4 décembre 2014 at 19 h 55 min

    Je n’ai jamais fêté Thanksgiving de ma vie, mais cet article me donne très très envie, pourquoi pas l’an prochain?

    Reply

Répondre à Marina Cancel Reply