Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Idées pour gérer et faire fructifier son argent


Publié le 13 octobre 2016 par Nya

Des fois, je me prends à rêver à un cursus scolaire qui aurait compris des éléments qui servent vraiment dans la vie d’adulte : remballer un garagiste malhonnête, remplir sa déclaration d’impôts, gérer son argent. On peut dire que c’est le boulot des parents d’enseigner ça, mais honnêtement, un module « vie pratique » au lycée, ça n’aurait pas été du luxe. Parce qu’on sait tous calculer le théorème de Pythagore, mais alors pour remplir la feuille 2042C de la déclaration d’impôts, il n’y a plus personne.

Bref, mon sujet d’aujourd’hui, c’est la gestion de l’argent. Pas évident non plus, hein ? Par gestion, j’entends : avoir des comptes équilibrés qui permettent de payer ses factures et de mettre de côté, et faire fructifier ce qui a été économisé. Je sais que je touche à un sujet sensible, je vais citer des chiffres que tu trouveras peut-être aberrants, mais je te fais confiance pour les commentaires.

Voici quelques pistes qui m’aident pour bien gérer mon argent. Si tu en as envie, je peux te faire la suite de cette chronique : des pistes pour investir son argent quand on a épuisé toutes les possibilités de base.

Gérer son argent

Crédits photo (creative commons) : 401(K) 2012

Avoir plusieurs comptes épargne

Je possède un compte courant, comme tout le monde, ainsi qu’un Livret A et un Plan Épargne Logement (PEL). Ce ne sont assurément pas les produits d’épargne les plus intéressants, mais ils sont un bon début. À noter, la tenue d’un compte épargne est gratuite.

Le Livret A dégage 0,75 % d’intérêts, tandis que le PEL est actuellement à 2,5 %.  Je cumule les deux car ils n’ont pas la même fonction :

  • Le Livret A est moins bien rémunéré, mais je peux retirer de l’argent quand je veux.
  • Le PEL est plus intéressant, mais il fait office de « matelas » : sauf si on l’utilise pour un emprunt immobilier, impossible de casser son PEL sans pénalités. Et impossible d’en retirer une partie : on ne peut l’utiliser qu’en une fois.

En gros, je partage mes économies pour moitié dans l’un et l’autre : le livret A est mon fonds pour mes voyages (ma principale dépense perso), et le PEL est mon fonds pour les gros projets (maison notamment).

Ils ne sont pas encore plafonnés, mais quand ce sera le cas, je me tournerai vers des investissements plus rémunérateurs, mais aussi plus risqués.

Épargner systématiquement

Je sais que tout le monde ne peut pas épargner beaucoup, mais voici ce qui fonctionne pour moi.

Disons, pour simplifier, que je gagne en moyenne 2000€ par mois. Disons que mes charges sont les suivantes :

  • 600€ de prêt immobilier
  • 400€ de charges récurrentes (charges de copropriété, assurances auto et habitation, cotisations pour la mutuelle…)
  • 200€ de courses alimentaires
  • 100€ de frais non récurrents mais prévisibles (pneu crevé, visite chez le médecin…)
  • 200€ d’argent de poche

Je sais que je vais dépenser 1500€ par mois. Sur mon compte courant, je ne garde donc que 1500€ disponibles. Le reste part pour moitié sur mon Livret A, pour moitié sur mon PEL. Si je gagne plus, je m’autorise un petit plaisir (typiquement des sushis ou des livres) et le reste part dans l’épargne. De cette façon, je rends cet argent « indisponible » pour ne pas céder à la tentation de le dépenser. Je pourrai toujours aller piocher dans mon Livret A pour payer mes impôts ou faire une grosse dépense comme un frigo, mais l’argent du PEL est bel et bien économisé.

Pour mettre de l’argent de côté, deux solutions : dépenser moins, et/ou gagner plus.

Pour gagner plus, on peut faire une formation pour changer de branche, développer une activité complémentaire, changer d’entreprise, augmenter ses tarifs, monter dans la hiérarchie, louer une chambre à un étudiant, louer sa voiture…

Pour dépenser moins, on peut déménager pour habiter plus près de son lieu de travail, changer de voiture pour un modèle qui consomme moins, changer de forfait de téléphone, emprunter des livres à la bibliothèque au lieu de les acheter, opter pour une banque sans frais… Plus facile à dire qu’à faire, je sais bien.

Inutile de vivre comme un moine : il suffit de trouver des domaines où on est prêt à faire des petits sacrifices. Perso, je n’ai plus de budget beauté depuis que je ne vais plus chez le coiffeur et que je m’épile à la maison, parce que je me moque complètement de ces domaines : environ 300€ économisés chaque année. Idem pour la carte de transports en commun : j’ai récupéré un vélo, et zou : 700€ en moins chaque année (par contre, j’ai un budget chien, maintenant) !

Hormis le loyer, la santé et les courses, il n’y a pas grand-chose d’indispensable… mais il y a du superflu qui peut te tenir à cœur, et c’est ton droit de garder tes dépenses dans ce domaine, que ce soit un parrainage d’enfant, une visite chez le coiffeur indispensable à ta détente ou un budget salle de sport pour te défouler. Personnellement, hors de question de rogner sur le bien-être de mes animaux (par la vaccination, notamment), mes sorties du weekend (kayak, randos) et un massage de temps en temps.

M’accorder de l’argent de poche… en liquide

Chaque mois, je vais retirer 200€ en liquide, et commence un jeu : tenir tout le mois avec cet argent pour mes dépenses personnelles du quotidien (hors voyages, forcément) : mangas, cafés avec les copines, ciné, tissu pour la couture… Les rares restaurants et sorties en amoureux sont payées par le compte joint.

Selon tes habitudes, 200€ par mois rien qu’à soi, ça va te sembler énorme. Ou riquiqui. Honnêtement, il y a beaucoup de mois où je dépense 50€, parce que j’ai beaucoup de boulot, parce que les copains sont en vacances et que je ne suis pas sortie… Et d’autres où je vais être un peu juste, parce qu’il y avait beaucoup d’anniversaires ou que j’ai découvert un nouveau café que j’adore.

Quand vient la fin du mois, soit je bascule l’argent qui reste pour essayer de durer jusqu’à la fin du mois suivant, soit je le dépose sur un compte épargne.

Avoir une vision globale

Là, on rentre un peu dans un domaine ésotérique et lointain : prévoir son avenir. À défaut d’être Madame Irma, je peux avoir des projets : l’un d’eux serait de faire des placements judicieux pour faire fructifier mes économies comme boule de neige. L’autre serait d’avoir assez pour ne plus me soucier de travailler pour gagner ma vie. Doux rêves, hein ? Si la question t’intéresse, je t’invite à aller lire (en anglais) le blog de Mr Money Mustache, chantre de la retraite anticipée. Disons, à 40 ans.

L’argent ne fait pas le bonheur, mais si on peut le mettre à profit et l’asservir à nos besoins, c’est aussi bien. Un point s’impose : mon projet, ce n’est pas de gagner de l’argent pour gagner de l’argent. Avoir un travail qui me rapporte 10 000€ par mois, ça ne m’intéresse pas parce que ça veut dire pas mal de responsabilités, des horaires de fou… Je préfère rester auto-entrepreneur, gagner moins de 32 600€ par an et pouvoir écrire cette chronique pendant mes « horaires » de travail. Mais il est certain que si on fait des choix intelligents avec l’argent qu’on a, et qu’on le fait bien travailler, l’argent est aussi un moyen vers une fin : s’en libérer finalement l’esprit.

Revenons à la vision. Qu’est-ce que je veux : m’acheter un bateau ? Payer la maison de retraite de mes grands-parents ? Ma maison de retraite ? Acheter un immeuble pour engranger des loyers ? Quoi qu’il en soit, mieux vaut penser à faire fructifier mon argent, même si je n’ai qu’un petit pactole.

L’une de mes pistes pour l’instant est de faire des investissements locatifs : j’ai un appartement en location à Lyon, et j’espère en avoir d’autres à l’avenir. Ça vient en complément de mes comptes épargne, et j’espère que d’ici mes 40 ans, mes investissements seront en pilote automatique (si aucune crise ne passe par là : il y a toujours de l’incertitude dans ce type de pari financier).

Bref, j’espère que cette chronique t’aura intéressée, et je prends toutes tes astuces pour gérer ton argent et le faire fructifier en commentaires !

Et toi ? Comment tu gères ton argent ? Tu as un budget prédéfini pour le mois ? Tu arrives à épargner ? Dis-nous !

Toi aussi, tu veux nous donner des conseils et astuces ? C’est par ici

Commentaires

38   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

Je fonctionne beaucoup comme toi.
En gros en fin de mois, lorsque je fais mon virement sur le compte joint que je partage avec mon mari, il me reste entre 0 et 400€. Du coup je fais moit moit sur mon livret a et sur mon pel. En parallèle mon mari et moi nous avons chacun un ldd associé à notre banque en ligne pour notre compte joint. Toute les semaines nous faisons un virement de 25€ chacun. C’est un petit pécule qui nous a permis de payer le mariage, de payer nos vacances, de payer des impondérables …
Pour le moment c’est tout ce que l’on peut se permettre.

le 13/10/2016 à 08h07 | Répondre

Nya (voir son site)

C’est toujours mieux que rien, ou pire encore, de finir le mois dans le rouge ! Les sommes que je donne sont volontairement fictives et arrondies pour être parlantes, j’espère que ma chronique n’a déclenché de complexes chez personne.

le 13/10/2016 à 17h07 | Répondre

LeMerlanFrit (Fanny) (voir son site)

J’ai un peu le même système que toi pour gérer l’argent. J’ai un tableau Excel sur Google Sheets (accessible partout y compris sur mon smartphone) où j’ai noté mes dépenses récurrentes. Je me suis réservé une partie « loisirs » et une partie « imprévus ». Le restant a donc été calculé et part en épargne. Je note ensuite mes dépenses mensuelles « loisirs » et « imprévus » pour savoir où j’en suis et quand il me reste un peu de sous en fin de mois c’est du bonus pour le mois suivant, ou quand il en reste vraiment beaucoup ça part en épargne.

le 13/10/2016 à 08h07 | Répondre

Nya (voir son site)

Je suis admirative devant ton système de feuilles Excel ! je n’ai pas du tout la patience/la détermination de tenir de « vrais » comptes et Excel me donne des boutons. Ce serait pourtant utile pour savoir si on a un peu forcé sur un poste de dépenses en particulier.
Pour le moment, je sais qu’on a X dépenses fixes, que j’ai ces 200 $ d’argent de poche, et généralement on s’autorise un ou deux extras dans le mois, donc pas besoin de faire des comptes rigoureux.

le 13/10/2016 à 17h08 | Répondre

ally

Merci Nya pour cet article interessant. Petite précision concernant le PEL: son taux de rémunération varie selon l’époque où il a été ouvert et évolue avec la courbe des taux. Un PEL ouvert aujourd’hui ne rapporte plus que 1%, c’est la contrepartie des taux bas…
L’autre placement peu risqué qui peut valoir la peine, ce sont les parts sociales dans les banques mutualistes. En gros tu deviens sociétaire de ta banque, tu as le droit de participer aux AG, tu as quelques avantages (coût de la garantie réduite en cas d’achat immobilier, frais plus bas sur les cartes bancaires…) Chez moi ça rapporte un peu plus de 2%, et c’est disponible à tout moment, je dois juste faire la demande à ma conseillère.
Et sinon, pour ceux travaillant dans une entreprise qui y a souscrit, il y a le PEE (plan épargne entreprise), qui n’est pas forcément très intéressant en terme de rémunération mais en revanche les versements y sont desfiscalisés et tu peux en plus dans certains cas bénéficier d’un abondement de ton employeur (ex: pour 3000€ placés, 1000€ d’abondement) et là ça peut carrément valoir le coup. La contrepartie, c’est que cet argent est bloqué pendant 5 ans, sauf cas particuliers (achat de résidence principale, mariage, séparation, changement d’entreprise…). Et bien évidemment comme tu le dis toi même, l’investissement dans la pierre, à terme, ça peut également rapporter (mais ça peut aussi être source de contraintes,selon le locataire sur qui tu tombes..).

le 13/10/2016 à 08h07 | Répondre

Madame Alto

Et bien le taux de dividendes proposé par ta banque est pas trop mal! Je suis allée avec une amie nous faire expliquer les parts sociales que son conseiller lui avait souscrit: vu que les bénéfices engendrés sont principalement réalisés par des emprunts, le taux de dividende avoisine chez elle plus tôt les 0,75%/1% ( comme le livret A +/-).
Dans mon entreprise, nous avons un PEE et l’abondement est versé uniquement si investissement sur des supports un peu risqués voir risqués. Mais qui du coup, on peut espérer un plus gros rendement! Pour ma part, je ne fais pas de versement volontaire, mais j’arrive à utiliser le max de mon abondement avec l’intéressement versé dessus chaque année. Et lorsque je me suis mariée, j’en ai profité pour le vider 🙂

le 13/10/2016 à 11h30 | Répondre

Nya (voir son site)

Merci pour tes précisions ! J’ai été un peu légère dans mes vérifications pour les taux des livrets et PEL, mes excuses !
Merci pour aussi pour les infos sur les parts sociales et les PEE. Ici au Canada les PEE avec abondement de l’employeur existent aussi, c’est un système très intéressant pour ceux qui y ont droit

le 13/10/2016 à 17h12 | Répondre

Ars Maëlle (voir son site)

Merci pour tes conseils qui me semblent très judicieux et efficaces, mais que je n’ai jamais été capable de mettre en oeuvre. Un mauvais apprentissage quand j’étais jeune (je pense que qqn pourrait faire un article DMT sur l’éducation à l’argent, Un énième blog de maman a abordé le sujet et c’est très intéressant), et aujourd’hui des rentrées d’argent complètement imprévisibles et de avances médicales régulières non négligeables m’empêchent de savoir où j’en suis et d’avoir une approche systématique pour l’épargne. Je vais quand même essayer ton idée du liquide, ça me paraît vraiment plein de bon sens, même si ce pose la question fondamentale : le budget pour la petite baguette chaque jour, il est dedans ou pas ?

le 13/10/2016 à 08h41 | Répondre

Nya (voir son site)

Haha la question fondamentale ! Mais au Canada… baguette… quelle baguette ? Snif… 😉
Si j’achetais du pain régulièrement, évidemment que la baguette ne ferait pas partie de l’argent de poche mais des dépenses récurrentes. L’argent de poche, c’est vraiment pour les petits plaisirs qui ne font pas partie du quotidien : une pâtisserie par semaine, ou un livre par mois…

le 13/10/2016 à 17h14 | Répondre

pitch

Très bons conseils ! pour ma part je fais un peu l’inverse de toi. Dès réception de mon salaire je fais un virement automatique sur mon PEL et mes livrets, je ne garde que 100-200€ sur mon compte chèque et j’alimente mon CC dès que je fais des achats. Pourquoi? déjà pour faire jouer les intérêts de mes livrets au max. Il faut savoir que les intérêts sont calculés bimensuellement sur le montant de ton livret au 1er et au 15 du mois. Donc j’ai tout intérêt à avoir le maximum d’argent sur mon livret le 30-31 et le 14, quitte à refaire un virement sur mon CC le 2 et le 16. Certes les taux étant très bas je ‘gagne’ de moins en moins ces dernières années mais ca fait toujours plaisir début janvier quand les comptes sont au plus bas (ou pas selon notre père noel…) d’avoir cette petite ‘récompense’! et généralement je fais don de ces intérêts à des associations comme ça hop, défiscalisation 🙂 ou comment faire d’une pierre deux coups!

le 13/10/2016 à 08h57 | Répondre

Nya (voir son site)

Super intéressant les intérêts bimensuels ! C’est le cas de toutes les banques ? Perso je ne reçois les intérêts de mes comptes qu’une fois par an et je croyais qu’ils étaient calculés au 31 décembre… J’ai tout faux ?

le 13/10/2016 à 17h16 | Répondre

pitch

heu désolé mais oui tu as faux 😀 si toute l’année tu as 100€ sur un compte et tu fais un virement de 10 000€ le 31 décembre ca ne va pas rien t’apporter de plus ^^ En tout cas en France, je ne sais pas comment ça marche à l’étranger … sur mon compte en ligne je peux voir à n’importe quel instant combien d’intérêts j’ai déjà cumulé depuis le début de l’année sur chacun de mes comptes (au CA par exemple quand je vais dans le détail de mon compte c’est marqué dans la deuxième ligne juste avant l’historique des opérations…).

le 13/10/2016 à 17h36 | Répondre

Madame Alto

Je me permets de nuancer la réponse: Oui le calcul des intérêts est réalisé sur des périodes de tous les quinze jours mais où tu as raison c’est que le reversement des intérêts est effectué uniquement le 31/12 sur le livret A.

le 13/10/2016 à 18h10 | Répondre

Flora

On fonctionne plus ou moins de la même façon sauf que pour le moment on n’a pas de PEL et nos économies vont directement dans la rénovation de notre maison qu’on fait par grosse phase tous les 2;3 ans. MAIS je n’ai pas du tout ta volonté ! Si à la fin du mois je n’ai plus d’argent de poche et que je veux me payer un resto (notre péché mignon) je vais piocher dans mon compte épargne. Et on déteste faire les comptes tous les 2 donc souvent on fait l’autruche ! Si on veut quelque chose, on n’a pas envie de se restreindre pour le futur (enfin on fait attention quand même et on est pas très dépensier).
Je trouve très intéressante ta technique de l’argent de poche en liquide, je vais essayer ça pour voir si ça permet de mieux respecter le budget 🙂

le 13/10/2016 à 09h17 | Répondre

Flora

Ah oui on fait aussi un plan d’épargne pension. En Belgique c’est une espèce de pension complémentaire très encouragée par l’état. 30% de la somme déposée (plafonnée) est déductible des impôts. C’est super rentable comme système mais on ne peut toucher le contenu de son épargne qu’à la retraite, mais on peut arrêter les versements quand on veut.

le 13/10/2016 à 11h38 | Répondre

Nya (voir son site)

Rassure-toi, je suis d’être aussi rigoureuse que la chronique le fait paraître. Il m’arrive de contourner légèrement le principe de l’argent de poche pour les achats dits « d’investissement » : une paire de chaussures qui me fera les trois hivers à venir, un beau sac qui devrait durer de nombreuses années… Le genre d’achats que je fais deux fois par an 😉
Pour les restos, comme cela passe sur le compte joint, je m’impose moins de contraintes car de toutes façons on ne sort pas toutes les semaines (peut-être 1 ou 2 restos par mois ?), je sais que ça ne plombera pas le budget.
Moi aussi j’ai horreur de faire les comptes ! Je me contente de vérifier qu’on a assez pour ne pas être dans le rouge mais j’aurais horreur de faire des diagrammes pour savoir où j’en suis sur tel poste de dépenses sur les quatre derniers mois et demi… (même si je conçois que ça puisse parler à d’autres personnes !).

le 13/10/2016 à 17h20 | Répondre

Virgine

Je note l’idée de l’argent de poche en liquide, elle me paraît vraiment bonne.
De notre côté, nous avons tous les deux des salaires hyper variables. Du coup, la gestion mensuelle n’est tout simplement pas possible.
On a donc pris notre revenu moyen des dernières années (moyenne basse), nos charges moyennes (tout en annuel) et je mets systématiquement l’épargne de côté que j’ai calculée à peu près de la même manière que toi. Du coup, je n’ai pas de surprise, mon compte fait des pics et des « pocs » mais nous ne sommes jamais à découvert.
Pour l’instant, nous n’en sommes qu’aux LDD car nous finissons tout juste de clôturer le crédit de nos études, des premiers travaux de la maison + le crédit immo en cours. En revanche, nous n’avons emprunté la maison que sur nos salaires de base de manière à ne pas nous mettre en difficulté dans les années « basses » et surtout nous l’avons empruntée sur 15 ans. Ainsi, je m’assure en quelque sorte de n’avoir plus aucun crédit dans 12 ans.
Après, j’ai plus tendance à jouer avec le crédit car nous sommes un peu pressés par le temps (bébé arrive !). Ainsi, nous avons contracté un crédit pour des travaux dans la maison, que je compte rembourser avant la fin, par anticipation grâce à l’épargne et par des dividendes (pas entrepreneure, mais présidente salariée SASU 😉 ). Cela nous coûte un peu mais cela nous permet aussi d’avancer.

Après, comme la retraite me semble très très lointaine et un doux rêve pour notre génération, j’envisage dès que possible d’investir pour nous deux, même si c’est une petite somme, dans un plan dédié.
Pour bébé à venir, je sais que j’ouvrirai direct deux Livrets : un pour lui et un pour nous (études, permis). Quitte à ne mettre que des petites sommes, je me dis qu’on sera bien content de trouver tout ça dans 20 ans.

Pour les voyages, je vise l’assurance-vie. Attention, je parle de voyages qui coûtent cher, hein ? pas des vacances au camping du coin ou du weekend à Londres, pour celles-là, notre épargne « quotidienne » suffit.

Petite correction, il me semble que le Livret A est plafonné à 22 000 €.

le 13/10/2016 à 09h29 | Répondre

Nya (voir son site)

Pour la retraite, file jeter un oeil au blog que je mentionne dans l’article, ça donne de l’espoir 😉
Pour l’argent de poche en liquide, je croyais que c’était courant car mon homme et moi fonctionnons pareil, j’avais même hésité à le mettre dans la chronique. Mais au vu du nombre de commentaires, je suis contente d’avoir inclus ce détail.
Effectivement, avoir un salaire très variable doit compliquer les choses, mais je vois que vous avez trouvé votre équilibre.
Je n’y connais rien en assurance-vie, comment fonctionnent-elles ?

le 13/10/2016 à 17h31 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Merci pour cet article très intéressant ! Je suis tout à fait d’accord avec toi sur les cours d’école qui manquent. Et je réclame donc la suite ! J’ai été rassurée de voir que je faisais à peu près comme toi. Je note l’idée de l’argent de poche en liquide, j’aime beaucoup mais le problème c’est que je dépense principalement (pour ne pas dire beaucoup trop) mon argent sur internet, il faudrait que je trouve un moyen de « matérialiser » ces dépenses… Une idée ?

le 13/10/2016 à 09h42 | Répondre

Mademoiselle Bulle

Je suis d’accord, les cours « Vie pratique » auraient un intérêt certain !! Perso, il m’a fallu plusieurs mois pour comprendre la différence Sécu/Mutuelle, et pourquoi, étant étudiante, je devais cotiser pour une Sécu alors que j’étais toujours rattachée aux comptes de mes parents…

Pour matérialiser tes dépenses virtuelles, je propose ceci (basé sur la façon dont ma grand-mère a arrêté de fumer) : créer une tirelire « dépenses web » (que tu peux customiser à partir d’un pot tout bête ou acheter toute faite), et mettre chaque mois une somme fixe ; lorsque tu veux acheter quelque chose sur Internet, tu vérifies combien tu peux dépenser, et une fois l’achat fait, tu le remets dans ton porte-monnaie pour les dépenses quotidiennes. Après, il faut prendre le réflexe d’aller regarder dans la tirelire à chaque achat !

Pour l’épargne, j’ai carrément 4 comptes ^^ PEL, CEL, Livret A (ouvert par mes parents à ma naissance), LDD (et une Assurance-vie). Il faut d’ailleurs que je regarde quelles sont les secteurs dans lesquels je peux demander à ce que mon argent soit investi, parce que, comme Pitch, j’aimerais pouvoir faire en sorte de faire une bonne action tout en épargnant !

le 13/10/2016 à 10h38 | Répondre

Nya (voir son site)

Merci Die Franzoesin (je peux t’appeler FranFran ? J’ai toujours peur de faire une faute à ton pseudo 😉
En y repensant, je me dis que j’ai eu du mal à savoir gérer mon argent en entrant dans la vie adulte car je n’ai jamais eu d’argent de poche étant enfant. Si je voulais quelque chose, je demandais à ma mère, qui restait décisionnaire. Ce n’est qu’à 16 ans que j’ai eu une carte de retrait et que j’ai commencé à gérer un peu… mais apprendre bien plus tôt ne serait pas du luxe. Surtout si on arrêtait de penser que l’argent est sale et que les enfants ne doivent pas avoir de l’argent dans les doigts (ici au Canada, les petits peuvent avoir des cours « d’entreprise » dès le primaire, où ils apprennent à gérer un mini budget au profit d’une cause caritative par exemple… j’adore).

Pour tes dépenses en ligne, je comprends car j’ai eu le même problème : en ligne, on ne se rend pas forcément compte de l’argent qui nous file entre les doigts. Comme le dit Mlle Bulle, une appli tirelire où tu notes tes dépenses du mois ? C’est un peu contraignant et cela demande de l’auto-discipline… Je ne crois pas qu’il existe de logiciel bridant les dépenses en ligne, mais ça pourrait être pratique.

le 13/10/2016 à 14h19 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Hi hi Fran-Fran est le pseudo de mon pseudo, à l’origine inventé par notre super Camille (je crois… elle confirmera !), tu peux bien sûr l’employer aussi je l’aime bien 😉 .
Concernant la matérialisation de mes dépenses, je vais m’inspirer de vos propositions et créer une rubrique spéciale dans mon bullet journal pour cela ! Je pense que je pourrais m’y contraindre étant donné que j’y note déjà beaucoup de choses…
C’est dingue en tout cas je ne suis pas du tout dépensière en général, mais une fois sur Amaz.. ou Zala… la garantie de pouvoir tout renvoyer me fait faire des folies !

le 13/10/2016 à 14h34 | Répondre

Camille

Je plaide coupable 😉

le 13/10/2016 à 15h49 | Répondre

Madame Licorne

Je fonctionne quasiment comme toi ! Je vire mes économies en début de mois et m arrangé pour ne pas avoir à piocher dedans. Mais j avoue qu on vend pas mal de choses sur un site de particuliers à particuliers qui nous permet d avoir tjs un peu de liquide pour des petits plaisirs…
Par contre pour faciliter cette gestion on est mensualisé pour les impôts c est plus difficile chaque mois mais on n est pas obligé de sortir une grosse somme par trimestre ou en fin d année en piochant dans les économies…
Les assurances vie sont aussi un bon moyen de placement un peu plus rémunérateur que le pel et avec de l argent bloque pendant 8 and seulement… Les taux d intérêts disponibles grave aux pel étant assez peu intéressant par rapport aux taux actuels…
Et l éducation à l argent est importante ! Qd je vois comment mon mari gérait son argent au début où on s est rencontre…

le 13/10/2016 à 10h12 | Répondre

Nya (voir son site)

Ah le Bon Coin… Comme il me manque ! Il nous a permis pas mal d’extras, tout comme le fait de louer notre voiture le week-end !
On est aussi mensualisés pour les impôts, qui sont prélevés sur un compte spécial (haha on a sans doute le retour du nombre de comptes courants/épargne tenus par un couple… je crois qu’on en a une quinzaine à nous deux), sur lequel arrive nos revenus locatifs, ce qui nous permet de ne pas nous en soucier.

le 13/10/2016 à 17h34 | Répondre

Hermy

Un très bon article et comme toi et FranFran, je trouve qu’on devrait avoir des cours de gestion domestique. Je me retrouve assez dans ton fonctionnement mais j’avoue que depuis l’arrivée du choupi (et ce que nous coûte la crèche), cette organisation a été un peu mis à mal mais on commence enfin à s’y retrouver.

le 13/10/2016 à 10h39 | Répondre

Nya (voir son site)

Merci ! Non mais c’est vrai quoi : on apprend à lire, à écrire, à compter, mais pas à gérer son argent alors que c’est si capital pour simplement exister ? À l’école ou à la maison, je milite vraiment pour qu’on laisse les enfants apprivoiser l’argent, apprendre à épargner et tenir des comptes à leur niveau.

le 13/10/2016 à 17h37 | Répondre

Madame Alto

Article intéressant !
J’avais pensé justement faire un billet sur les différences entre les possibilités d’investissements hexagonaux, mais qui était plus axé sur les nébuleuses des contrats qui ne sont pas forcément bien expliqués (comme la fiscalité/ la fiscalité décès/ sortie en rente viagère etc.), j’attends la suite de celui-ci avec impatience alors 
Petites précisions sur les données fournies dans l’article :
– Le taux du livret A et du PEL ne sont pas fixes (déjà mentionné dans un précédent commentaire) : ainsi le PEL est à 1% en ce moment et le livret A à 0,75%. La différence est que le taux du PEL reste figé à celui lors de l’ouverture du PEL (si on souscrit à 2%, ce sera 2% toute la vie du PEL),
– Le Livret A et le PEL sont plafonnés : seuls les intérêts générés peuvent dépasser le plafond, (61 200€ pour le PEL et 22 950€ pour le livret A)
– Il n’y pas de pénalités si on sort du PEL avant un achat immobilier. Si on rachète avant les 2 ans du PEL, les intérêts sont recalculés au taux du CEL (qui est beaucoup moins intéressant que celui du PEL !). Si on rachète avant 4 ans, on garde le taux du PEL, mais les droits à la prime d’état pour un achat sont soit perdus soit diminués. Personnellement, vu que les taux d’emprunt immobilier proposés lors de la sortie d’un PEL sont au-dessus du marché, je ne trouve pas très grave de perdre la prime à l’état.

le 13/10/2016 à 11h21 | Répondre

Nya (voir son site)

Merci pour les précisions ! Oups je ois que j’ai donné des chiffres bien faux… Mes excuses et merci pour ces infos précieuses !
J’adorerais lire ta chronique sur les investissements puisque tu connais manifestement ton sujet 🙂

le 13/10/2016 à 15h17 | Répondre

Miss Chat

Ton conseil sur l’épargne systématique est très bon ! 🙂 C’est très lié à ta situation financière évidemment mais dans le passé, mon mari et moi avions mis en place un versement automatique vers notre épargne chaque mois, bien pratique pour économiser de manière sûre.
J’adore ton conseil sur l’argent de poche en liquide, je n’y avais jamais pensé !! Pas applicable pour moi qui utilise exclusivement une carte bancaire mais génial !
La vision globale, je crois que c’est le plus dur en fait…
On n’a pas tout à fait les mêmes produits bancaires que la France (et on s’en sert en tout cas différemment !) mais je sais que nos deux pays sont parmi les plus gros épargnants européens. Perso, je n’ai qu’un seul compte épargne parce que je ne vois pas l’intérêt de le dédoubler (vu les taux, la gratuité et notre législation bancaire). Par contre, j’ai beaucoup de placements (assurance pension privée, titres, actions, etc.) qui sont gérés par quelqu’un et que je considère comme un matelas pour le futur.

le 13/10/2016 à 11h42 | Répondre

Nya (voir son site)

Merci ! C’est super intéressant de voir les différences entre les pays, j’adorerais en lire plus sur les solutions que vous avez en Belgique. Je ne savais pas qu’on était parmi les plus gros épargnants européens… Ma chronique a vu le jour après avoir constaté les différences de mentalités entre France et Canada en termes de rapport à l’épargne et à l’endettement, et il est vrai qu’il existe certainement une culture de l’argent (et de l’épargne) propre à chaque pays, indépendamment de sa situation financière.

le 13/10/2016 à 17h39 | Répondre

Miss Chat

Je vais me pencher sur la question mais je ne sais pas s’il y a grand-chose à dire. Le Belge est très casanier et frileux avec la banque : il y a beaucoup de solutions bancaires différentes mais peu sont réellement utilisées…
Hé si, on fait le top 3 avec l’Allemagne ! 🙂 C’est vrai que c’est très différent d’un pays à l’autre du coup ce serait hyper intéressant que tu nous parles du Canada !

le 17/10/2016 à 12h26 | Répondre

Christelle

Article très intéressant, surtout que j’ai justement rdv à ma banque demain pour voir leur proposition d’assurance vie (et aussi pour négocier une baisse de mes frais bancaires !)
J’ai CC, livret A, lep dans une banque, CC joint et Ldd dans un autre. Mon mari a aussi reparti ses finances et celles de son entreprise dans 2 banques différentes et c’est assez intéressant de mettre régulièrement les 2 banques en concurrence niveau frais, prêts, …
Niveau gestion quotidienne, dès que là payé arrive, je décompte tous les frais fixes du mois (tt est mensualisé ou presque), que ce soit au niveau compte perso ou joint, avec un petite part qui part en livret A ou Ldd. Je sais ainsi dès le début du mois, ce qui me reste à la fin et vu que je decom pte chaque dépense au fur et à mesure (oui j’ai des classeurs très épais et détaillés ^^ »), je sais toujours ce que je peux encore dépenser même si j’en ai bien plus sur le compte. Le revers de cette méthode, c’est que je suis nullissime si on m’enlève ma CB et mon classeur, et qu’on me donne de l’argent liquide à gérer. Dès que j’ai trop de liquide, ça part trop vite alors que paradoxalement, sortir la CB me freine ^^ Mais lorsque j’ai un peu de liquide (remboursement divers, étrennes. .), j’en mets de côté pour me faire plaisir pendant les soldes

le 13/10/2016 à 22h02 | Répondre

Tamia (voir son site)

Ton article est très intéressant. Comme toi et Fran-Fran, des cours de « Vie pratique » seraient vraiment un plus. Tous les parents n’ont pas le réflexe d’apprendre la gestion de l’argent à leurs enfants !
Mon système est assez proche du tien : je verse une somme fixe sur mon PEL, la somme nécessaire aux dépenses du couple sur le compte commun et ce qui reste reste sur mon compte courant, et je mets sur mon compte épargne à la fin du mois ce qui reste. La raison de ce fonctionnement : j’ai des dépenses de santé imprévisibles qui peuvent vraiment plomber mon budget… Par contre, les remboursements sécu et mutuelle vont automatiquement sur mon compte épargne.
De plus, mon entreprise propose un PEE que j’alimente avec mon abondement annuel de cette manière je m’assure d’avoir de l’argent de côté.

le 14/10/2016 à 10h55 | Répondre

Miss Sushi

salut! moi ce qui m’intéresse c’est comment tu loues ton appart à lyon? meublé ou pas? régime micro-foncier ou réel? merci!

le 20/10/2016 à 21h08 | Répondre

Corinne

Merci pour toutes ces idées ! Perso, j’en mets déjà quelques-unes en pratique. Afin de faire fructifier mon argent, j’ai également préféré investir dans un placement immobilier ( https://www.corum.fr/ ) qui ne demande pas de ticket d’entrée exorbitant. Cela me permet de bénéficier d’un complément de revenus dont je m’en sers par la suite pour booster mes économies.

le 10/11/2016 à 06h30 | Répondre

Jean

Hello, superbes idées, je reconnais que les idées sont bonnes et que je vais t’en piquer une, deux, voire toutes. De mon côté, pour économiser de l’argent, j’ai investi sous les conseils d’un ami dans les SCPI (terme un peu barbare je te l’accorde). C’est un placement tout simple qui permet de recevoir des loyers tranquillement et petit à petit se constituer un trésor de guerre en cas de coup dur. Je suis passé par France SCPI, https://francescpi.com/ mais il y a d’autres sites sur le sujet !

le 14/05/2018 à 18h57 | Répondre

Madame Colombe

Merci Nya pour cette chronique et pour vos bons conseils en général.
Comme vous, je me cantonne à un certain montant d’argent de poche par semaine.
À la fin de la semaine, je mets ce qu’il reste dans un pot en verre et je pioche là dedans pour acheter des babioles pour la maison.
J’ai un livret A ainsi qu’un plan d’épargne entreprise tres intéressant en terme d’abondement de la part de l’employeur.
Et je partage votre avis: on devrait avoir des cours de ce genre à l’école.

le 17/07/2018 à 21h35 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?