Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Des jeux de société spécial Japon – Partie 2


Publié le 17 décembre 2019 par Colombine

Après t’avoir parlé des jeux courts qui se déroulent dans un univers japonais, je vais maintenant m’attaquer aux jeux plus complexes et plus longs.

Crédits photo (creative commons) : TheAndrasBarta

Tokaïdo

Tokaïdo : route importante reliant Edo (ancien nom de Tokyo) à Kyoto

Tokkaïdo peut se jouer jusqu’à 5 personnes. Dans ce jeu, chaque joueur incarne un voyageur sur cette route. Ainsi, chacun leur tour, les joueurs cheminent comme ils veulent le long de cette route : observer le paysage, manger, aller au onsen (bains chauds japonais), refaire un peu sa bourse en travaillant, acheter des souvenirs… Autant d’activités très plaisantes à effectuer. Le tout sans dé, c’est chaque joueur décide où s’arrêter.

Crédits photo : Philibert

Chaque action rapporte des points. On paie pour aller au onsen, mais plus on en fait, plus cela rapporte de points. De même, plus on prie dans les temples et fait des offrandes plus cela rapporte de points.

Les personnages proposés (orpheline, artiste, marchant…) peuvent être joués simplement (c’est-à-dire qu’ils n’auront aucune influence sur la manière de jouer) ou avec leur spécificité ce qui peut modifier et corser le jeu.

Visuellement, le jeu est vraiment superbe et très réussi. J’adore les couleurs choisie, les dessins, le plateau blanc très épuré.

Crédits photo : Philibert

On avance comme on le désire, sans dé, très tranquillement. Si tu désires un jeu dans lequel il y a de la tension, passe ton chemin ! Ici c’est vraiment très calme, les interactions sont assez minimales. A la maison nous aimons bien y jouer, on sort toujours apaisés… et avec un peu le sentiment d’avoir visité le pays.

A noter l’extension Tokaïdo Crossroad qui apporte de nouveaux personnages et de nouvelles cartes. Et j’ajoute que ce jeu est une création d’Antoine Bauza dont je t’ai parlé dans mon précédent article.

Tokaïdo – Age : à partir de 9 ans. Prix : 35€. Durée d’une partie : 45 minutes.

Honshu

Honshu : plus grande île du Japon

Crédits photo : Philibert

Petite boîte, petit prix, Honshu est cependant un jeu qui dure longtemps, n’est jamais répétitif et demande beaucoup de stratégie. Les joueurs incarnent des seigneurs du Japon médiéval, et doivent agrandir leurs domaines. Le but étant d’avoir le domaine qui rapporte le plus de points possible.

Comment se joue-t-il ? Chaque joueur reçoit 6 cartes représentant des « parcelles ». Chaque carte comporte des déserts, des forêts, des habitations, des lacs, des prairies et des ressources (bois, fer, eau…) Et chaque carte est numérotée de 1 à 60. A tour de rôle, les joueurs choisissent une carte de leur jeu, celui ayant la plus forte carte choisit celle qui lui plaît le plus parmi toutes celles sélectionnées. Il est possible de miser une ressource que l’on possède pour remporter la carte désirée. Ensuite, il faut placer la carte sur la table pour agrandir son domaine : au moins l’un des éléments doit être posé sur ou sous une carte déjà existante.

Au bout de 3 tours, les joueurs échangent leurs cartes. Puis vient une 2ème « tournée » avec de nouveau 6 cartes distribuées. A la fin, les points se décomptes en fonction de chaque élément : chaque case forêt/village/prairie/ressources rapporte un nombre de points définis.

Cela peut apparaître minimaliste (le visuel l’est également d’ailleurs) mais c’est un jeu vraiment intéressant et qui a une bonne rejouabilité avec des parties qui ne se ressemblent pas. D’autant qu’il existe des variantes qui permettent de corser un peu le jeu (les desserts sont pris en compte, les forêts rapportant plus de points…)

Honshu – Age : à partir de 9 ans. Prix : 15€. Durée d’une partie : 45 minutes.

Kanagawa

Kanagawa : nom d’une préfecture japonaise. Ici il s’agit d’une référence à l’une des œuvres du grand peintre japonais d’Hokusai (la grande vague de Kanagawa)

Crédits photo (creative commons) : wikilmages

Chaque joueur est un peintre élève de Hokusaï. En digne héritier du maître, il a envie de développer son atelier et de réaliser les plus belles estampes.

Crédits photo : Philibert

Attention, jeu très complexe ! Les règles ne sont vraiment pas évidentes à comprendre. En tout cas nous avons eu du mal à les mettre en pratique. La première partie s’est faite à tâtons (bien plus que sur d’autres jeux). Et cela prendra du temps à expliquer à des personnes ne le connaissant pas, le plaisir de jouer ne sera pas instantané.

Chacun son tour, les joueurs choisissent de prendre les cartes sur le plateau ou d’attendre de nouvelles cartes (au risque de ne pas en avoir d’intéressantes pour eux). Une fois les cartes récupérées, on les place dans son atelier dans l’ordre que l’on souhaite. Une fois la carte posée, on place ou déplace un pinceau ou un petit pion.

Si on réalise une estampe qui correspond à l’un des diplômes proposés (exemple : 3 paysages « arbre »), on peut le réclamer. Mais attention, là encore on peut le refuser en espérant obtenir un diplôme supérieur… mais plus compliqué à obtenir. Le gagnant est le joueur ayant remporté le plus de points « harmonie ».

Crédits photo : Philibert

Une fois le jeu maîtrisé, il est vraiment très agréable à jouer. L’idée du « stop ou encore » est intéressante et permet d’introduire une dose supplémentaire de challenge. Est-ce qu’on se sent prêt à aller plus loin au risque de tout perdre ?

Je signale que ce jeu aussi possède une extension : Kanagawa Yokaï. Elle propose plus de sujets d’estampes à peindre.

Kanagawa – Age : à partir de 10 ans. Prix : 25€. Durée d’une partie : 45 minutes.

Takenoko

Takenoko : pousse de bambous

L’empereur de Japon vient de recevoir un panda de Chine. La jardinier est chargé de prendre soin de l’animal et de lui aménager une belle bambouseraie… ce qui n’est pas évident car chaque fois qu’il a le dos tourné, le panda dévore ce qui est à portée !

Crédits photo : Philibert

Dans ce jeu, chaque joueur doit remplir des missions pour gagner des points. Grignoter 2 bambous roses, faire pousser un bambou de 4 pans de hauteur sur une tuile vertes, aménager 4 tuiles jaunes en losange…

Le tour de jeu se décline en plusieurs temps : on lance le dé pour savoir avec quel élément aléatoire on va jouer (faire 2 fois la même action, avoir droit à une action supplémentaire, pouvoir faire pousser les bambous sur la tuile de notre choix…) puis on choisi 2 actions à effectuer en fonctions des objectifs que l’on a.

Ce jeu a un design vraiment mignon, notamment les 2 petites figurines du jardinier et du panda. La règle du jeu est par ailleurs présentée sous forme très ludique ce qui est agréable et original. Il est très simple à expliquer et même les joueurs néophytes d’y retrouvent de suite, tout comme les enfants même jeunes s’ils ont l’habitude des jeux de société. C’est d’ailleurs l’un de ses points faibles : si on est amateur de jeux un peu corsés, il va apparaître trop simple.

Crédits photo : Philibert

Pour ce jeu également il existe une extension : Takenoko Chibi que je n’ai pas testée : visiblement, la situation se complique car l’empereur reçoit une panda femelle. (Et rien que pour info : c’est encore un jeu d’Antoine Bauza !)

Takenoko – Age : à partir de 8 ans. Prix : 32€. Durée d’une partie : 45 minutes.

—–

Et toi, connais-tu ces jeux ? Y en a-t-il d’autres que tu souhaiterais faire découvrir ?

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Lo

Juste un petit mot sur l’extension chibits du takenoko: elle est sympa, mais n’apporte finalement pas grand chose à part de nouvelles cartes missions et un deuxième « lac »… du coup c’est une des extensions de jeu qui selon moi ne vaut pas tellement la peine au vu du prix… elle ne complexifie pas le jeu et ne lui donne pas ce renouveau qu’on a avec plein d’autres extensions de jeux…

le 17/12/2019 à 08h42 | Répondre

Colombine

J’hésitais justement à acheter l’extension de Takenoko. Si tu dis qu’elle n’en vaut pas la peine, on va plutôt s’orienter vers d’autres jeux.

le 18/12/2019 à 13h08 | Répondre

Rusalka

Je valide (forcément) Honshu et Tokaïdo !
C’est d’ailleurs intéressant d’apprendre qu’il y a une extension pour ce dernier, ça me donne une idée de cadeau de Noël…

J’avais remarqué les 2 autres jeux en boutique, mais je trouvais Takenoko un peu trop enfantin, et si tu dis que la règle de Kanagawa est compliquée, ça ne m’encourage pas.
Ces suggestions sont en tout cas sympas pour réfléchir et donner des idées, merci !

le 17/12/2019 à 22h14 | Répondre

Colombine

Oui, le Takenoko s’adresse davantage à des enfants je trouve. On peut y jouer adulte, mais ça manque un peu de challenge…

Quant au Kanagawa, on n’y a presque pas joué, c’est peut-être pour ça que les règles me semblent encore aujourd’hui complexes.

le 18/12/2019 à 13h19 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?