Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La tricothérapie ou les bienfaits du tricot


Publié le 2 mai 2018 par Leaureine

Me revoilà avec mon activité de mamie, mon passe-temps relaxant, ma petite manière de créer des choses-rien-qu’à-moi, j’ai nommé le tricot !

Mais le tricot pour quoi faire? Qu’est ce que ça peut bien m’apporter? Laisse moi t’en parler plus précisément !

Une manière de personnaliser son dressing et d’afficher sa personnalité

Qui n’a jamais eu l’envie d’avoir des vêtements rien qu’à soi, que personne d’autre n’aurait dans son dressing? Qui n’a jamais galéré à trouver LE pull doudou d’hiver dans une couleur improbable (mais tellement aimée) ?

Avec le tricot – comme avec la couture – tu peux créer toi-même des pièces de ton dressing, que tu pourras porter, que tu pourras chérir et aimer, et qui colleront parfaitement à ta morphologie et à ce que TOI (et non l’industrie de la mode) tu aimes. Tu pourras personnaliser tes tricots, en forme, en couleur, en motif, et créer tes petits accessoires de l’hiver (bonnet, mitaines, headband, snood, écharpe) pour être toi-même (et avoir chaud) en toutes circonstances !

Crédit photo : photo personnelle 

La satisfaction de créer soi-même

Alors oui, tricoter prend du temps (surtout quand on débute), et peut-être que tes réalisations ne seront pas parfaites sur tous les plans. En même temps, quel bonheur de créer soi-même ! De pouvoir dire « C’est moi qui l’ai fait !!! ».  Pour moi, c’est une satisfaction et un plaisir infini que de terminer un tricot et de me dire « C’est bon : il n’est pas parfait, mais il me plait, et je vais le porter avec plaisir ! ». ça booste l’ego, surtout quand tes proches/collègues/gens dans la rue te disent « Woua ! J’adore votre bonnet il est trop beau »… quel compliment ! que ça fait du bien !

S’occuper l’esprit et les mains

Tout le monde s’ennuie, à un moment ou à un autre. S’ennuyer c’est bien, c’est sain, ça permet de se trouver de nouveaux défis et de nouvelles envies. Mais s’ennuyer pour moi, c’est aussi parfois synonyme de déprime, et de gavage alimentaire. Avec mon tricot, je ne m’ennuie pas, je suis occupée, je dois réfléchir (mine de rien, pour ne pas me planter dans mes comptes de mailles par exemple !), et en même temps je peux discuter, regarder la télé, surveiller ma fille qui joue avec ses duplo…

Je déteste le foot. Mais j’aime mon mari. Et mon mari aime le foot. Et alors? Et alors les soirs de match, nous passons quand même du temps ensemble : je tricote sur le canapé à côté de mon mari, on discute, on rigole, je me moque des commentateurs (« Il faut jouer le ballon, là ! »…parce qu’on fait quoi d’autre dans le foot en fait?), tout en avançant ma petite création !

Crédit photo : photo personnelle 

Faire travailler son cerveau, et son corps

Le tricot c’est aussi une manière de faire travailler sa tête ! Eh oui ! Le maniement des aiguilles et les points utilisés demandent une certaine coordination, et une agilité cérébrale. De plus, cela demande du rythme, qui maintient notre cerveau éveillé. Tricoter améliore également la motricité manuelle, et permet de soulager les douleurs d’arthrite par exemple.

Le tricot est donc bon pour la santé !!!!

Crédit photo : photo personnelle 

Se détendre

Il semblerait que le tricot apaise, fasse diminuer les hormones du stress, et dopent les molécules du bien-être (pour peu qu’on comprenne les explications du patron !!). Tricoter, ça fait du bien. Je dirai même que c’est « hygge », tu sais, du nom de cette façon de vivre scandinave… et même si la laine fait penser à l’hiver, le tricot, c’est une activité que tu peux pratiquer en toutes saisons (même si je dois dire que ça me fait davantage rêver l’hiver au coin du feu, avec un chocolat chaud à portée de main).

Alors, prête à t’y mettre ?

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

La comtesse Bleue (voir son site)

Tu le sais, je suis entièrement d’accord avec toi ! Très bon thème pour la reprise aujourd’hui 😉
Je crois que ce qui me plaît le plus de mon côté c’est d’avoir l’esprit occupé. Quand les idées tournent trop et trop vite, je trouve que canaliser l’esprit par le tricot est un moyen d’enrayer la machine et de retrouver le calme nécessaire pour ensuite réfléchir calmement et prendre du recul. (bref, team mamies ici aussi !)

le 02/05/2018 à 09h58 | Répondre

Madame Fleur (voir son site)

Je suis comme toi, pratiquer une activité manuelle comme le tricot, le crochet ou la couture ça me détend énormément et me permet de penser à d’autres choses. Après j’ai pas toujours envie mais j’ai comme des phases 😁
Et comme tu dis cela fait vraiment du bien au moral de dire c’est moi qui l’ai fait quand on te demande où tu as acheté ta réalisation.

le 03/05/2018 à 08h30 | Répondre

Sarah

Tu me donnes envie de me remettre au crochet mais en fait j’ai aucune idée de ce que je pourrais faire : D

le 03/05/2018 à 16h32 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?