Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le télétravail, fausse bonne idée?


Publié le 6 novembre 2017 par Mme Alenvers

Aaaaah, le télétravail !!!

Ce doux nom dont la simple évocation fait rêver de nombreux employés…

Pour moi aussi, il y a quelques années alors que je n’en profitais pas encore, il s’agissait en quelque sorte du Graal absolu de l’employé moderne.

Crédit photo: Pexels.com

Mais j’ai vite déchanté et je t’explique pourquoi et comment je suis passée

… du rêve

  • Plus besoin de me lever à 7h pour commencer à travailler à 8h30 ! Je pourrais profiter de mon lit 1h de plus tous les jours !!! Youhouuuu

via GIPHY

  • Je m’imaginais pouvoir travailler du canapé ou même de mon lit en matant une série en même temps… oui, le rêve n’a pas de limite.
  • Je me disais qu’en toute logique je gagnerai 3h par jour (2h de trajet et 1h le midi) et que je pourrais donc en profiter pour faire les tâches ménagères, cuisiner, me mettre du vernis, faire du sport …
  • Et les jours de grooooosse flemme je pourrais même travailler en pyjama ! No comment, le kiff ultime, on en rêve tous !
  • Seule chez moi, je pourrais écouter la musique à fond! Ne pas être obligé de porter ce casque horrible qui, en plus de me décoiffer, me fait mal aux oreilles, je dis oui !
  • À la fin, je serais quand même vachement plus efficace sans être dérangée toutes les 5mn par mes collègues
  • Et puis c’est quand même hyper pratique pour caser des rendez-vous en semaine et ne pas avoir à attendre 3 mois un samedi matin de libre
  • Exceptionnellement, je pourrais même envisager de travailler ailleurs que chez moi, non ? Sur la plage, où au bord de la piscine, on s’en fout du moment que j’ai internet !

… à la réalité

  • En fait, je me lève bien à 8h… mais je me couche à minuit maintenant. Niveau sommeil, j’ai rien gagné !
  • Bon, travailler de son lit ou du canapé, franchement y’a que si tu n’as jamais essayé que tu ne peux pas comprendre. C’est mission impossible avec un portable ! Et puis ça fait mal au dos. C’est nul. Bouh.
  • Les tâches ménagères je suis au taquet. La lessive, les courses, l’aspirateur, voir le repassage, tout y passe. Même ce qui était normalement géré par chéri. Bref, j’ai gagné 3h mais j’en utilise 4 pour mes activités perso… du coup, le soir ce n’est pas à 17h30 que je termine mais à 18 -19h. Enfin, quand chéri ne prend pas toute la bande passante avec ses jeux vidéos…
  • Le pyjama, sérieusement on oublie. Quand tu te fais surprendre une fois par le facteur qui te dépose un colis, tu ne réitères pas. En plus, il faut bien que je sorte faire les courses…
  • La musique? Quelle musique? maintenant que je travaille dans le silence complet je n’ai plus besoin de musique pour cacher les bruits de mes collègues ! Par contre, les bruits de tondeuse ou de déneigeuse c’est plus compliqué à camoufler.
  • J’avoue que le télétravail pour gérer ses rendez-vous personnels c’est bien pratique. Sauf quand dès 8h du matin tu attends 1h dans la salle d’attente du médecin, ou qu’il y a des bouchons sur la route. Et je ne te parles pas des réunions de travail de dernière minute qui te forcent à annuler ton rendez-vous bloqué depuis plusieurs semaines.
  • Niveau efficacité c’est sûr que je ne suis pas dérangée par mes collègues (je peux même les bloquer sur la messagerie instantanée gniark gniark). Enfin, ça c’est quand j’ai une bonne connexion internet. Parce que l’hiver chez moi avec la neige, parfois ça coupe. Va expliquer ça à ton chef après…
  • Adieux, doux rêves de travail sur la plage… déjà la sable et les ordis ça ne fait pas bon ménage. Essaies si tu oses. Et puis, je suis amenée à imprimer et signer des documents presque tous les jours, donc à moins d’avoir une imprimante portative, c’est pas demain que je pourrais concilier le travail en vacances.
  • Mais tout ça ce n’est rien comparé à mes parents qui m’appellent en milieu de journée, ou mon mari qui me demande d’aller lui chercher sa voiture parce que c’est bien connu, quand tu fais du télétravail, TU NE TRAVAILLES PAS !

via GIPHY

Bref, tu l’auras compris, le télétravail a ses avantages mais aussi ses inconvénients si on s’organise mal ou si notre environnement de travail à la maison n’est pas adapté. Le plus compliqué pour moi a non pas été de changer de ligne internet mais de faire comprendre à mes proches que oui, oui, je suis chez moi mais JE TRAVAILLE. Donc non aux appels à n’importe quelle heure de la journée (la solution a été simple, je débranche le fixe et je laisse mon mobile en silencieux!) et non aux sollicitations avant 18h. Pas facile pour chéri qui rentre à 17h et qui aimerait bien profiter du bureau aussi (où nous avons nos 2 PC).

Et toi tu télétravailles? Tu as rapidement trouvé tes repères ou tu préfères travailler au bureau? Dis-moi tout !

Commentaires

25   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Zou (voir son site)

J’ai bien ri devant certains phrases 🙂 En effet, je pense que le télé-travail ne s’applique pas à tous. Il faut une certaine rigueur. Il m’arrive d’en faire en périodes creuses, et je l’avoue je lance parfois une machine à laver, MAIS sinon j’évite de perdre du temps sur d’autres tâches de la maison. Typiquement je vais m’acheter à manger chez le traiteur pour gagner du temps et surtout j’ai un espace de travail distinct. Bref, j’aime bien mais ça vaut le coup lorsque tu es sur un travail qui ne nécessite pas forcément beaucoup d’échanges sans urgence & échéance (en tout cas pour mon travail). Et très honnêtement, je suis plus cool aussi ces jours là, car je sais aussi que ce ne sera pas la course pour aller chercher mon fils à la crèche dans les temps 🙂

le 06/11/2017 à 10h35 | Répondre

Mme Alenvers

c’est intéressant d’avoir ton point de vue car perso je préfère travailler chez moi quand c’est le rush car je suis plus efficace chez moi sans être dérangée plutôt que dans l’open space de 30 personnes. C’est plus compliqué par contre pendant les périodes creuses où je suis alors tentée de faire autre chose …

le 06/11/2017 à 20h59 | Répondre

Marjorie

Moi ça me fait pas rêver le télétravail… Enfin si un peu, j’aurais aimé à l’occasion mais je sais que ce n’est pas fait pour moi : je n’ai aucune rigueur et je serais bien incapable de bosser chez moi. Par contre rester en pyjama j’ai aucun soucis et si le facteur passe j’en ai rien à cirer 😀

le 06/11/2017 à 11h02 | Répondre

Mme Alenvers

Je conçois très bien que ce ne soit pas pour tout le monde et c’est professionnel de le reconnaître alors que d’autres en profiteraient …

le 07/11/2017 à 20h05 | Répondre

Miss Chat

+1000 ! Et le télé-travail, ça me connait, je ne fais plus que ça 4 jours par semaine !
Je valide tout particulièrement le fait de prendre encore plus de temps que d’habitude aux tâches personnelles… Et aussi la famille qui ne parvient pas à comprendre que c’est du temps de travail à part entière et que non, je ne peux pas me barrer tout l’aprèm pour aller faire les boutiques avec Mamie -_-

le 06/11/2017 à 11h27 | Répondre

Mme Alenvers

ah ça me rassure de voir que je ne suis pas la seule comme ça ! heureusement que j’habite loin de ma famille sinon je crois qu’ils se pointeraient en milieu de journée chez moi …

le 07/11/2017 à 20h09 | Répondre

Marie B

Ah je me suis faite avoir aussi au début.
Et puis je me suis mise des règles.
Je fais les mêmes horaires qu’au bureau (de toute façon j’ai les belettes à aller chercher à la crèche donc je ne peux pas bcp dépasser), je me suis installée un bureau pour avoir un vrai lieu de travail (et là on cherche une maison avec une dépendance pour vraiment séparer le lieu de travail du lieu d’habitation) et je me force à me préparer aussi bien que si j’allais au bureau.
Au final j’ai gagné mon temps de trajet et j’évite de laisser empiéter mon travail sur ma vie perso!

le 06/11/2017 à 11h48 | Répondre

Mme Alenvers

Si j’avais su ça avant qu’on achète notre maison peut être qu’en effet un bureau indépendant aurait été une solution… mais comme notre bureau c’est la pièce où on passe tout notre temps en même temps je ne me vois pas passer toutes mes soirées dans une autre pièce que celle ou est chéri 🙂 il n’y a pas de solution universelle il faut juste trouver le bon équilibre 🙂

le 07/11/2017 à 20h11 | Répondre

Lady Rainbow

Ton article m’a bien fait rire ! Le teletravail cpour moi c’est tous les jours car mon equipe est en Italie et moi je bosse de chez moi en Angleterre. Je m’habille tous les matins parce que j’aime pas rester en pyjama 😉 Par contre je travaille assise a mon bureau, d’ailleurs dans notre piece bureau on a 3 bureaux : un pour le mari bien sur, un a moi pour le travail, et un a moi pour les loisirs. Cote horaires, j’adore la flexibilite ! Je commence le matin entre 9h et 9h30, je peux prendre le temps de me faire un petit the ou grattouiller les chats en surveillant mon outlook d’un oeil. Le midi, je mange devant mon ordi, soit en bossant soit en regardant une video youtube selon ma charge de travail, et le soir je n’ai pas trop de souci pour m’arreter de bosser vu que ma fille rentre de la creche avec son papa. Meme si je regrette parfois de ne pas avoir de collegues a qui parler la journee, je n’echangerai mes conditions de travail pour rien au monde, je suis tellement tranquille ! ^^

le 06/11/2017 à 12h00 | Répondre

Mme Alenvers

C’est clair que je me plains en caricaturant un peu quand même mais moi non plus je ne reviendrais pas en arrière ! j’adore la flexibilité justement que ça apporte et les quelques petits désagréments valent bien ça 🙂

le 07/11/2017 à 20h18 | Répondre

Claire

Le sujet tombe à pic! Je suis musicienne, je pars donner cours entre 14h et 16h (en fonction des jours) et je rentre entre 20h et 21h. Mais toute la préparation se fait depuis la maison… Mon conjoint a le même métier, même contraintes, donc on est deux à travailler depuis la maison… Et je galère… Je suis en pleine réflexion sur comment m’organiser mieux, comment ne pas perdre autant de temps à zoner, etc… Dur dur ! Allez, ça va venir…

le 06/11/2017 à 12h05 | Répondre

Mme Alenvers

C’est sûr qu’à deux ça doit demander une certaine dose d’organisation ! bon courage 🙂

le 07/11/2017 à 20h19 | Répondre

Marie

Cet article vient pile poil car j’ai fais ma demande de télétravail la semaine dernière! Et pour toutes les raisons que tu as citée!( sauf peut être le fait de rester en pyjama, je n’aime pas ça 😊). Je vais vite me prévoir des gardes fous pour tomber (le moins possible), dans les pièges que tu as rencontrée!

le 06/11/2017 à 14h01 | Répondre

Mme Alenvers

Je te rassure j’ai un peu grossis les traits de certains points négatifs 🙂 le meilleur moyen de savoir c’est de tester par soi même. Certains préfèrent se lever tôt et prendre une grosse pause à midi, d’autres faire une grass’mat’ quitte à zapper le lunch ou d’autres qui condensent tout dans la matinée pour finir plus tôt … l’avantage c’est que selon la journée et les besoin ont peut adapter et moduler à notre envie . Et puis parfois il vaut mieux mater un film le midi pour reprendre ensuite en pleine forme que se ‘forcer’ à travailler sans être efficace 🙂

le 07/11/2017 à 20h23 | Répondre

Nya (voir son site)

Moi j’adore travailler chez moi ! Et au bout d’un moment, le facteur ne s’étonne même plus de me voir en pyjama/jogging/pas coiffée et on s’y fait tous 😉
La clé c’est de se voir un comme un vrai professionnel (hormis le pyjama) qui travaille pour de vrai, et pas comme une entrepreneuse au foyer qui gère en plus les tâches ménagères. Je ne nie pas mon rythme de vie est moins fatigant que celui de mon homme et ça ne me dérange pas de le soulager parfois d’une course ou d’une réponse à un mail, mais j’essaie de ne plus me faire avoir à gérer à la fois maison et boulot en une même journée de travail.
Et travailler avec son chat sur les genoux et des ronrons en bande sonore, on en parle ?! 🙂

le 06/11/2017 à 15h39 | Répondre

Mme Alenvers

Ca par contre je ne suis on ne peut plus d’accord, le travail passera toujours avant mes machines à laver. Je m’octroie ces petites dérives les jours où je suis moins chargée. Mais il m’arrive aussi de travailler de 7h du matin à 15h non stop lorsque j’ai un document urgent à rendre.
J’imagine très bien le chat, par contre le lapin qui gratte sa cage et qui fout le bordel quand je suis en TC j’ai pas trop envie d’en parler :p

le 07/11/2017 à 20h27 | Répondre

Mme Grenouille

Pour ma part, le télétravail c’est un peu l’excès inverse : je travaille plus qu’au bureau ! Comme j’économise le temps de trajet, je commence à bosser plus tôt et fini plus tard, je déjeune devant mes mails…
Par contre, aucun scrupule à porter une tenue décontractée et à m’installer dans le canapé !

le 06/11/2017 à 21h27 | Répondre

Mme Alenvers

Je comprends, j’étais comme ça avant… jusqu’à mon burn out. Depuis, je ne me fais plus avoir, si je dois commencer tôt pour une raison Y alors je termine aussi plus tôt et inversement ou alors je note mes heures supp’.
Et pour le coup je suis en jogging généralement, ca me motive à aller courir le midi comme ça, mais le pyjama avec la visioconférence nan définitivement j’oublie :p

le 07/11/2017 à 20h30 | Répondre

MlleMora

J’avoue, j’aimerai bien ! Il faudrait que je trouve un poste qui est compatible avec le télé travail, pour le moment c’est pas possible malheureusement…

le 07/11/2017 à 13h40 | Répondre

Mme Alenvers

Je te suggère de relire juste tous les points négatifs 🙂 non mais je comprends que ça puisse faire envie, surtout quand on a une vie de famille ça permet de voir ses enfants. Je pense que cette méthode de travail est amenée à se démocratiser, alors peut être que tu pourras en profiter plus rapidement que prévu ?

le 07/11/2017 à 20h33 | Répondre

Nad

C’est vraiment une question de caractère. Je ne pourrais jamais travailler chez moi. Déjà petite je détestais faire mes devoirs pour la simple et bonne raison que quand je passe la porte de ma maison, le travail doit rester sur le perron. Si vraiment j’étais obligée de travailler chez moi je réserverais une pièce rien que pour ça (comme au bureau finalement) et dès qu’il serait 17h, hop! Fermée à clé! 😀

le 07/11/2017 à 18h42 | Répondre

Mme Alenvers

C’est sûr que c’est une question de caractère, comme pour tout au final. Moi je déteste l’open space avec les gens qui viennent me déranger toutes les 5minutes mais bon quand on n’a pas le choix on fait avec 🙂

le 07/11/2017 à 20h36 | Répondre

Madame Yoga

J’ai eu l’occasion de tester le télétravail lorsque j’étais enceinte et j’avoue que j’ai apprécié : pas de transports en commun et le stress qui va avec, possibilité d’être en tenue décontractée (pas de pyjama mais en legging/débardeur!), possibilité de m’allonger lorsque je le souhaitais… J’ai tellement aimé que j’ai demandé à recommencer une fois par semaine lorsque je reprendrai le travail!

Pour les points négatifs que tu cites j’avoue qu’aucun ne m’a posé problème donc tout est une question de personnalité!

le 08/11/2017 à 06h35 | Répondre

Marina

Je l’attendais cet article 😉
en janvier, après plusieurs années d’un poste où je partais de la maison à 8h30 pour revenir à 19h30 (1h30 de trajet par jour), je suis passée en télétravail : mon lieu de travail est à 400 kms de chez moi, j’y vais deux fois trois jours par mois et le reste du temps je travaille de chez moi.
Avec un peu de recul, je peux dire qu’il faut être conscient, avant d’envisager cette solution, de ce que çà recouvre comme réalité. Etant une introvertie pure selon le MBTI, le silence et l’isolement ne me dérangent pas vraiment (je dirais même que j’ai une fâcheuse tendance à trop m’y accoutumer et qu’entendre les enfants arriver le soir m’agresse de plus en plus les oreilles). Par contre je pensais naïvement qu’économisant le temps de trajet, j’aurais plus de temps pour moi. Pas du tout en fait : je bosse tout autant dans mon travail, mais j’en fais beaucoup plus aussi pour la maison et les enfants : c’est à moi maintenant que reviennent les devoirs, la préparation des repas… Mon chéri, qui a géré toutes ces tâches ces dernières années, peut maintenant se recentrer sur son boulot…
Je confirme aussi que c’est très difficile pour l’entourage d’entendre qu’on a un VRAI travail, particulièrement pendant les vacances scolaires : ne pouvant pas me dispenser de travailler 16 semaines par an… je me retrouve à devoir expliquer à ma famille que oui, les enfants sont en vacances et moi à la maison, mais non, je ne peux pas faire du vélo, les emmener à la piscine ou jouer à dobble avec eux…
Je ne regrette pas parce que le confort d’être chez soi est à ce prix ; mais j’ai signé pour au moins 5 ans dans cette organisation et je pense que je serai heureuse, à terme, de retourner au bureau chaque matin !

le 08/11/2017 à 22h15 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?