Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Coudre – Partie 2 : le matériel


Publié le 10 janvier 2020 par Colombine

Une fois que j’ai décidé de me lancer, il a fallu choisir le matériel : la machine mais aussi tous les accessoires.

Le choix de la machine à coudre

J’ai lu énormément d’articles en ligne sur comment choisir ma machine à coudre. J’ai repéré ce qui me semblait indispensable :

  • qu’elle soit mécanique et non électronique (avec un mécanique, mon chéri se sentait de jeter un coup d’œil en cas de panne)
  • pouvoir régler le point en longueur ET en largeur
  • au niveau des points, je voulais le minimum : avant, arrière, zig-zag, boutonnière. Mais pas forcément des points décoratifs.
  • avoir l’enfile aiguille simplifié
  • qu’il y ait comme accessoire un pied pour la fermeture à glissière
  • et le nerf de la guerre : le prix ! Moins de 150€

J’ai souhaité une machine qui me permette de ne pas être limitée dès que j’aurais acquis un peu d’expérience et ça a été le cas : je l’utilise encore aujourd’hui. Et tous mes critères se sont effectivement révélés indispensables pour moi !

Photo personnelle

Si j’avais une chose à changer : je prendrais une électronique. En effet, la mienne est un peu bruyante et cela peut être gênant quand tu couds dans la pièce de vie comme c’est mon cas. Et comme j’ai eu zéro problème depuis mon achat malgré une utilisation intensive, Mon Chéri n’a jamais eu à y mettre le nez…

Le matériel indispensable

Mon chéri m’ayant offert la machine à coudre, j’ai pu acheter tout le petit matériel qui me semblait indispensable. Il faut savoir que la couture n’est pas forcément un loisir bon marché. Entre le tissu, les ciseaux, les aiguilles, les rubans… Tout ça peut revenir cher !

Avec la machine était fourni tout le matériel pour l’entretien. J’ai cependant racheté de l’huile pour machine à coudre et régulièrement je fais une petite session nettoyage.

Chacun(e) a ses préférences en matière de matériel. Je vais t’indiquer ce que je trouve utile pour ma part mais d’autres pourront donner un autre son de cloche.

  • des aiguilles pour la machine à coudre. J’ai pris une boîte avec diverses tailles ce qui me donnait une palette pour coudre tous types de tissus. Avec le recul, je me rends compte que j’utilise essentiellement des 80 universelles. J’ai aussi acheté des aiguilles pour la couture à main (car oui, quand on coud on fait également beaucoup de couture à la main).
  • des épingles avec embout rond (2 boîtes) et des épingles à nourrisse (une dizaine).
  • des ciseaux. J’ai acheté 2 types de ciseaux : un ciseau de couturière (j’y ai mis le prix, sans aucun regret car 6 ans après je l’utilise toujours), un ciseau à broder. Attention, les ciseaux de couture ne doivent surtout pas servir à couper autre chose (comme le papier) car cela les abîme.
  • un découd-vite : indispensable pour moi (oui oui, je découds très souvent, c’est ça être tête en l’air !) Beaucoup de couturières détestent cet outil qui fait des trous dans le tissu. En 6 ans d’utilisation, cela ne m’est arrivé qu’une seule fois. Je conseille un modèle assez grand pour une bonne prise en main et plus de solidité : j’en ai acheté un trop petit qui s’est cassé très vite.
  • un tapis de découpe ainsi qu’un cutter rotatif. Mon tapis est assez grand (80 cm de long) mais je regrette vraiment aujourd’hui de ne pas avoir investi dans un tapis encore plus grand tant c’est pratique ! (j’ai un chéri pénible maniaque soigneux qui préfère quand je protège la table avec ce tapis).

Crédits photo (creative commons) : Adonyi

  • une règle-équerre de 60 cm ainsi qu’un ruban de couturière.
  • des craies de tailleurs (j’utilise également beaucoup des crayons à papier).
  • un couturomètre : petit instrument très utile pour les ourlets.
  • du fil : j’ai d’abord investi dans du fil blanc basique et enrichi au fur et à mesure avec d’autres couleurs. Et j’ai également acheté des canettes.
  • du papier patron. J’utilise du papier de soie que je trouve très pratique mais je sais que certaines couturières trouvent tout aussi pratique et moins cher d’acheter des nappes en papier blanc.

J’avais fait ma sélection en cherchant sur Internet. J’ai acheté tout ça dès le départ et c’est encore aujourd’hui ce dont je me sert vraiment.

Ces gadgets inutiles

Malheureusement, comme beaucoup je pense, je me suis parfois laissée tenter par du matériel qui ne m’a au final pas/peu servi et que je regrette :

  • un ramasse aiguilles aimanté : acheté dès le départ et jamais utilisé.
  • une roulette à double marquage : je ne dois pas être douée, mais impossible pour moi de savoir comment l’utiliser ! Ça ne marque pas suffisamment le tissu…
  • des crayons craie. J’ai également du mal à marquer le tissu avec…

Ce que j’ai acheté au fur et à mesure

Il y a du matériel qui ne m’est apparu comme utile qu’après plusieurs mois de couture :

  • un pied pour fermeture à glissière invisible quand j’ai commencé à être assez habille pour les vêtements.
  • une pince pour fixer les boutons pression : c’est un achat que je ne regrette vraiment pas. Je déteste faire des boutonnières et coudre un bouton. de même pour les vêtements d’enfant, je trouve beaucoup plus pratiques les boutons pression !
  • un appareil pour faire les biais. Je trouve ça tellement pratique de pouvoir faire mes propres biais rapidement.
  • une boîte à couture !
  • et une chose que je n’ai pas achetée mais qu’on m’a transmise : un dé un coudre (celui de ma grand-mère couturière professionnelle avant son mariage… ce que je n’ai appris qu’il y a peu). Indispensable pour toute la couture à la main !

—–

Et toi, quels sont tes indispensables pour coudre ? Et ce que tu regrettes d’avoir acheté ?


Commentaires

20   Commentaires Laisser un commentaire ?

Mme Rationnelle

Merci pour ce partage ! Ni eau canetted, as-tu testé des modèles en plastique et en métal ? Ma maman, couturière professionnelle ne jure que par des canettes métalliques, mais beaucoup de machines pour débutants ont des canettes en plastiques. Quel est ton avis ?
Pour les aiguilles, tu dis surtout utiliser des 80. Quel genre de couture fais-tu le plus avec ? Cela inclut-il de la couture sur jersey, coton, dentelle, tulle et jeans, par exemple, ou toujours le même genre de tissus ?
Accepterais-tu de dire quel modèle de machine tu as, ses avantages et inconvénients ? J’avais commencé avec une Singer 8280 mais je faisais régulièrement des noeuds avec le fil, et je ne sais toujours pas si la machine était défectueuse, ou si le problème venait de moi (j’ai pu la renvoyer et me la faire rembourser, mais sans savoir s’il y avait vraiment un défaut), et j’hésite depuis sur quoi acheter à la place.
Merci pour ton retour et tes conseils !

le 10/01/2020 à 08h25 |

Colombine

Pour ce qui est des canettes, j’ai testé les 2. Celles en plastique glissent parfois un peu moins bien mais je ne couds pas assez pour voire une réelle différence.

Avec des aiguilles de 80, je couds essentiellement du coton d’habillement. Pour le tulle, il faut des plus fines. Idem pour le jersey, il faut des aiguilles spécifiques (à bout rond). Mais je n’ai jamais vraiment cousu le jersey uniquement avec ma machine à coudre, je n’aime pas trop le rendu « pas assez pro ». Et comme j’ai appris seule, le jersey m’a longtemps fait peur. Mon Chéri m’a offert une surjeteuse il y a 3 ans, c’est à partir de ce moment que je m’y suis mise.

J’ai une Singer tradition 2273. Je n’y trouve pas d’inconvénient autre que le bruit qu’elle fait. Même avec beaucoup d’épaisseur elle assure ! Mais je sais que Singer n’est plus vraiment réputé comme marque…

Pour ce qui est du fil, j’avoue que je ne sais pas. Quand il m’arrive ce genre de souci, j’ai tendance à poser la question sur des forums de couture il y a toujours une bonne âme qui a la solution 🙂

le 11/01/2020 à 19h11 |

Welna

Merci pour ces bons conseils ! J’aimerais vraiment (vraiment vraiment) me mettre à la couture, mais j’ai peur d’investir dans tout ce matériel pour me rendre compte que, finalement, ça ne me plait pas …

le 10/01/2020 à 09h35 |

Madame Fleur

Je trouve que le meilleur moyen de débuter sans trop dépenser en ne sachant pas si tu vas aimer, ce serait peut être de faire un ou deux cours pour apprendre les bases et voir si c’est un passe temps que tu aimes.
J’ai pour ma part commencé avec une machine Lidl qui faisait très bien ce que je lui demandais. Et je me suis équipée au fur et à mesure de mes projets : du fil, des canettes, des épingles …

le 10/01/2020 à 10h19 |

Colombine

Madame Fleur a raison, la machine Silvercrest de chez Lidl n’est pas très chère et a une excellente réputation !! C’est idéal pour celles qui débutent et n’osent pas mettre beaucoup.

Après, des épingles et du fil, une règle normale, de quoi tracer, un ciseau et c’est bon. Je pense que si tu démarres avec peu ça suffit 😉 Avec ma machine était fournies des aiguilles et des canettes. Au final avec 30€ je pense que tu peux avoir tout ce qu’il faut pour débuter. Petite astuce : j’ai eu très souvent offert des petites pochettes avec l’essentiel comme aiguilles à main, fil, dé à coudre, petits ciseaux… Tu peux à mon avis très facilement en trouver.

Je plussoie l’idée du cours, je n’ai pas trouvé par chez moi mais ça peut permettre de savoir si ça va plaire.

le 11/01/2020 à 19h20 |

Welna

Je souffle l’idée d’un cours de couture à m’offrir en cadeau à mon mari depuis quelques temps mais … je crois que je vais me l’offrir moi-même 😀 Mais je pense qu’effectivement, il vaudrait mieux que je commence par un cours avant de m’équiper car j’ai peur d’être vite perdue.

le 13/01/2020 à 10h02 |

Claire (voir son site)

Merci pour cet article, j’ai découvert ce qu’était un couturomètre. Pour l’instant, je me débrouille avec le mètre ruban pour mes ourlets ; est ce que cela te facilite vraiment la tâche ?
Je te rejoins sur l’appareil à biais, c’est super pratique.
J’ai acheté un porte aiguille aimanté et m’en sers principalement pour attraper les épingles que j’entends tomber mais que je n’arrive pas à voir.
Et pour le choix de la machine, ma prof de couture recommande aux débutantes de commencer avec une mécanique, car « les débutantes maltraitent les électroniques et elles tombent en panne rapidement ». Moi, je me suis directement achetée une électronique, j’ai pris des cours pour éviter de la maltraiter justement…

le 10/01/2020 à 09h42 |

Colombine

Personnellement je trouve le couturomètre vraiment utile et bien mieux à utiliser que la règle ou le mètre ruban. L’avantage est qu’on peut régler la distance qu’on veut, elle restera la même. Et c’est tellement plus maniable et ça reste en place.

Ta prof de couture a bien raison. Je ne maltraite pas forcément la mienne mais j’avoue que je ne l’ai jamais entretenue comme j’aurais dû…

le 11/01/2020 à 19h23 |

Madame Fleur

Moi je change souvent d’aiguilles de machine pour m’adapter à ce que je couds et au final, j’utilise beaucoup les aiguilles fines pour la viscose ou le jersey.
Moi l’outil que j’utilise beaucoup, c’est le coupe fil. Beaucoup plus pratique que le ciseau à découper qui est quand même grand pour couper les fils qui dépassent.
Le couturomètre est sur ma liste car je trouve cela plus pratique que le mètre ruban.

le 10/01/2020 à 10h16 |

Colombine

Je n’ai jamais testé le coupe-fil. Est-ce que ça évite de faire des trous ?

le 11/01/2020 à 19h25 |

Marmotte

Oh merci ! Moi aussi je découvre le couturometre !
Je viens d’acheter une pince pour les boutons pression et j’ai sur ma liste le tapis de découpe !
J’ai attaqué la couture depuis seulement 2 mois et j’adore !
Seuls inconvénients à mon sens : il faut de la place et du temps ! Mais c’est tellement de fierté quand on arrive à faire ce qu’on veut !

le 10/01/2020 à 18h51 |

Colombine

Je reconnais que c’est un loisir qui prend de la place. Mon rêve est d’avoir une pièce dédiée ! Parce que là c’est malheureusement impossible de m’y mettre pour seulement 15 minutes, ça me prend trop de temps pour tout installer…

le 11/01/2020 à 19h28 |

Hermy

Je rajouterai (mais comme tu le dis si bien, cela dépend de chaque couturière) :
– une règle japonaise que j’aime d’amour !!!
– des poids (ici des rondelle en acier de bricolage font très bien l’affaire)
– des petites pinces en plastiques pour maintenir les patrons ou la pliure du tissu.

le 10/01/2020 à 22h16 |

Colombine

Je n’ai jamais testé la règle japonaise. Quels en sont les avantages ?

Je n’ai pas de poids non plus, je fat avec ce que j’ai sous la main…

Et pour les pinces, j’en ai effectivement et je les utilise de plus en plus pour maintenir des tissus que les épingles abiment.

le 11/01/2020 à 19h30 |

Rusalka

Ta liste d’indispensables est vraiment sympa !
Souvent, je m’adapte avec ce que je trouve : des livres, un pot à crayon, etc. pour servir de poids sur le patron quand je le reporte sur le tissu, par exemple.
Pendant longtemps j’avais une règle de bureau pour tracer.
Mais je me suis équipée d’un tapis et d’un cutter récemment et j’ai ajouté une règle épaisse pour faciliter le travail… Et je n’arrive pas à l’utiliser ! Quand je passe à côté avec le cutter, la lame coupe moins facilement. Dommage.
Côté machine, j’ai longtemps cousu avec une Singer 15K à pédale, mais à force de me sentir limitée (pas de jersey possible, pas de zigzag pour les finitions), j’ai demandé conseil en boutique et j’ai acheté une Elna 540. Je l’adore et ai offert la même à ma sœur récemment !

le 11/01/2020 à 20h36 |

Colombine

Pour le cutter ça ne m’étonne pas, ça ne doit pas être très pratique à utiliser avec une règle épaisse. As-tu essayé avec une règle plate ?

le 14/01/2020 à 20h26 |

Rusalka

En fait, c’est une règle de patchwork, donc elle est bien plate, mais elle fait quelques mm de plus en épaisseur que mon triple décimètre d’écolière !

le 15/01/2020 à 07h55 |

Colombine

Ah oui, donc ce n’est pas normal… 🙁 Je ne sais quoi te conseiller. je trouve ça tellement utile et pratique pour ma part !

le 15/01/2020 à 09h52 |

Elodie

Ici je ne me passe plus de mes ciseaux crantés et de ma pince à pressions.
J’utilise depuis mes débuts une Singer Mademoiselle dont je suis très contente.
J’imagine que la plupart d’entre vous êtes en France donc vous avez accès facilement à de chouettes tissus, moi sur mon île isolée je commande souvent sur Mode4U en leur demandant de noter « cadeau » et ils m’offrent les FDP je suis fan.
En fait heureusement que je ne suis pas en France car ma trousse à couture déborde déjà mais je me laisserai tenter par plein de trucs hihi

le 12/01/2020 à 05h42 |

Colombine

Je reconnais que pour ce qui est de la mercerie, ce n’est pas très compliqué d’acheter du tissu (surtout que j’ai longtemps habité à 2 minutes d’un magasin !) Heureusement que tu as trouvé une astuce pour trouver une fournisseur !

le 14/01/2020 à 20h33 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.