Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Pour éviter le gâchis en cuisine


Publié le 26 février 2016 par Nya

Certaines personnes sont émétophobes, d’autres sont musophobes et moi, je suis gâchis-phobe. J’ai horreur de gâcher, ça m’angoisse et me met mal à l’aise, aussi bien mentalement que physiquement. Je n’ai aucun problème à recycler ce qui m’encombre, mais le gaspillage me donne des sueurs froides.

Voici donc quelques astuces pour ne pas gaspiller en cuisine, élaborées au fil des ans. Je ne mets pas forcément tout en pratique en même temps. Et évidemment, rien ne t’oblige à en faire autant.

Lutter gaspillage alimentaire

Crédits photo (creative commons) : Rob Bertholf

Gaspillage alimentaire

Quand on sait que de 1,2 à 6 millions de tonnes de produits alimentaires partent à la poubelle chaque année en France, ça donne le tournis. J’ai accueilli avec plaisir la loi sur le gaspillage dans les supermarchés. Mais à notre échelle, on peut aussi limiter la casse.

  • Fruits et légumes moches peuvent finir en compote, soupe ou purée, c’est bien connu. Il en va de même pour ces fruits qu’on ramène du (super)marché un peu talés, amochés, pourris d’un côté… Il suffit d’enlever la partie concernée et de bien faire cuire le reste.
  • Selon un épisode de Top Chef d’il y a quelques années, les pieds des champignons seraient une partie peu noble, destinée uniquement à la poubelle : mais non ! Ils sont parfaitement comestibles et méritent de finir en poêlée, comme les chapeaux.
  • Si tu utilises des produits bio, bien souvent, tu n’as pas besoin d’enlever la peau. Les pommes peuvent garder leur peau pour les compotes ou les tartes, les potimarrons et courges à peau verte se mangent tels quels… En plus, ça fait gagner du temps de préparation !
  • Les dates de consommation sont vraiment là à titre indicatif, sauf pour les produits avec un réel risque bactériologique comme la viande, le poisson, les œufs et le lait. La DLUO est une simple indication de consommation optimale : tu ne vas pas attraper la dysenterie parce que ton yaourt est périmé d’une semaine… ou d’un mois.
  • Les trognons de légumes peuvent être débités en petits morceaux pour finir dans une soupe ou un bouillon de légumes.
  • Pas franchement convaincue par ta soupe ou ta sauce tomate maison (ça m’arrive assez souvent…) ? Essaie de la sauver avec des épices, ou en la mélangeant à l’eau des pâtes pour leur donner du goût.
  • Quand on est malade, on récupère parfois l’eau de cuisson du riz pour accélérer la guérison. Je la récupère aussi pour donner un peu d’épaisseur à mes soupes (oui, je fais beaucoup de soupes !).
  • Le congélateur est ton meilleur ami : congèle de petites portions pour ne pas gaspiller, et ressors tes bocaux pour congeler tes soupes.
  • Dans l’idéal, ne rachète des produits frais que lorsque tu es sur le point d’avoir consommé tout ce que tu avais de frais dans ton frigo, pour ne pas céder à la tentation de manger en premier ce que tu viens de ramener.
  • J’adore faire des listes de menus quand je rentre des courses : je fais l’état des lieux de ce que je viens d’acheter, j’imagine des combinaisons avec le tout, et je laisse mes idées sur mon frigo, pour m’inspirer.

Gaspillage de vaisselle et d’espace

Plus que de « gaspillage »  à proprement parler, il s’agit plutôt ici de trucs pour ne pas te retrouver avec une cuisine comme un champ de bataille, et aussi pour aller plus vite.

  • Quand je fais cuire des pâtes/du riz/des céréales et d’autres légumes, je lance les féculents normalement, j’attends que l’eau soit en train de bouillir, et j’ajoute mes légumes en petits morceaux dans une passoire que j’installe sur la casserole, avant de couronner le tout d’un couvercle. Peu importe que l’eau touche ou non les légumes : ils cuisent à la vapeur. Selon le temps de cuisson des féculents, les légumes seront juste blanchis ou parfaitement cuits. Essaie simplement d’éviter les mélanges improbables, de type « pommes à l’eau et chou à la vapeur », car il y a forcément un transfert de saveurs.
  • « Une casserole pour tous les gouverner » : les plats de pâtes uniques (dits « one-pot pasta ») sont à la mode en ce moment. Leur créateur devait être quelqu’un avec une micro-cuisine, ou qui détestait la vaisselle. C’est en effet une excellente idée pour minimiser les plats à utiliser : tu prends des pâtes, tout plein de légumes, de la sauce, et tu fais tout cuire ensemble.
  • Dans la même veine, j’aime bien utiliser un même plat pour une recette : si je fais un gâteau, je mélange les ingrédients directement dans le moule (en touillant avec une cuillère en bois s’il est en téflon). Et si je fais, disons, une omelette aux courgettes, je fais d’abord revenir mes courgettes, puis j’ajoute les œufs dans le même plat. Ça semble basique, mais j’avais appris à cuisiner avec un plat pour chaque étape de la recette. Adopter l’équation « une recette = un plat » a été une révolution dans mon lave-vaisselle !

Gaspillage économique

  • J’utilise la chaleur résiduelle de mes plaques électriques : je coupe le feu à quelques minutes de la fin de la cuisson, ou j’en profite pour me faire chauffer un thé à feu éteint une fois mon plat terminé.
  • Pas la peine de noyer tes pâtes ou ton riz dans une casserole remplie à ras bord. Bien souvent, un litre à un litre et demi d’eau suffit pour deux personnes. J’adore quand je mets pile assez d’eau pour les cuire jusqu’à absorption complète, mais ça demande de l’entraînement.
  • J’ai tendance à n’utiliser mon four qu’une fois par semaine et à faire cuire plein de plats en même temps et à la suite, pour économiser à la fois de l’électricité (un four, ça consomme pas mal) et du temps : une fois que je suis lancée, j’y passe deux-trois heures et j’ai fini pour la semaine. Je congèle les plats pour les jours suivants.

Et toi, quels sont tes trucs pour ne pas gaspiller en cuisine ? Cuisines-tu aussi des parties moins nobles des aliments ? Pratiques-tu l’économie de récipients ? Viens nous dire !

Toi aussi, tu veux partager des astuces écolos ? C’est par ici !

Commentaires

18   Commentaires Laisser un commentaire ?

Eldalotë

Bonjour! Super article très inspirant!

Pour ma part, je fais le menu de la semaine avant de faire les courses, en privilégiant sur les premiers jours les aliments qui restent dans le frigo, comme ça je n’achète que ce que j’ai besoin, et en collant sur le frigo 1 liste avec ce qu’il y a dedans, et la DLUO, je ne jette pratiquement plus rien!

le 26/02/2016 à 08h18 | Répondre

Nya (voir son site)

Il m’arrive de faire des menus avant les courses, et aussi après !
Ta remarquer sur le fait de noter la DLUO me fait penser à un autre truc : dans le frigo, je range les aliments selon leur date de péremption pour ne pas prendre le risque de laisser périmer quoi que ce soit.

le 28/02/2016 à 00h56 | Répondre

Claire Gezillig

Merci de cet article super intéressant (je vais tester la cuisson à la vapeur des légumes au dessus des féculents 😉 )
Ici, c’est vraiment l’épluchage que j’évite : moins de gaspillage et cool pour la flemme, même le potiron, au four avec de l’huile d’olive, pas besoin d’éplucher 🙂

le 26/02/2016 à 12h14 | Répondre

Nya (voir son site)

Découvrir que les courges et potimarrons ne s’épluchent généralement pas a été une révélation dans ma cuisine ! Les patates au four permettent aussi d’éviter l’épluchage.

le 28/02/2016 à 00h58 | Répondre

Mlle Moizelle

Moi qui suis aussi à fond « anti-gaspi pour les énergies, j’avoue que le temps de cuisson des patates au four me refroidie nettement… Tu les cuis en même temps que quelque chose d’autre? En tout cas, à l’eau ou à la vapeur, ça exempte d’éplucher aussi…

le 05/03/2016 à 17h25 | Répondre

Nya (voir son site)

Je ne prépare jamais un seul plat au four 🙂 Par exemple ce soir, j’ai prévu un gâteau pour une occasion demain, et je vais en profiter pour faire une quiche et un gratin par la même occasion. Cela ne me dérange pas de congeler ensuite.

le 06/03/2016 à 23h23 | Répondre

Mlle Moizelle

Je crois que le problème est que nous sommes 2 TRES GRANDS gourmands… Impossible de laisser filer un plat fumant et odorant qui sort du four… (un exemple: mon mari est amoureux du bruit du fromage qui gratine, et quand il sort un gratin du four, il faut faire silence pour qu’il écoute cette douce musique… ^^). Donc parfois, on cuit un gateau en même temps que le pain par exemple, mais malgré le fait que le gateau soit pour le dessert et que nous essayons de manger le plus sain possible (pas de céréales après un plat qui contient des cérales, donc pas de gateau après de la semoule ou du pain par exemple… en principe!) nous allons tout de même craquer et manger une tartine (ou plus) de pain-tout-chaud-avec-le-beurre-qui-fond… :-/ Donc si je fais 3 gratins, on est chiches de tous les goûters, ou presque! :-p

le 07/03/2016 à 14h29 |

Madame Parenthèses

Que de bonnes idées !! La cuisson des légumes au-dessus des féculents me tente bien aussi…
Et pour le coup de mélanger les ingrédients directement dans le moule, c’est drôle, mais je me suis justement posée la question il y a peu, et je pensais que ça n’était pas pratique… Mais si tu le fais souvent, après tout, pourquoi pas essayer ?! Et ça fait moins de vaisselle à faire, donc moins d’eau gaspillée, youpi !

le 26/02/2016 à 12h40 | Répondre

Nya (voir son site)

Le seul inconvénient d’un mélange direct dans le moule, c’est la disparition de l’étape de léchage du saladier :p

le 28/02/2016 à 01h00 | Répondre

MlleMora

Super tes astuces ! Il y en a quelques unes que j’utilise aussi, sans m’être dit que c’était pour éviter le gaspillage… plutot parce que je suis faineante ! 🙂

le 26/02/2016 à 12h54 | Répondre

Nya (voir son site)

Haha la flemme est aussi un excellent argument !

le 28/02/2016 à 01h01 | Répondre

Mlle Moizelle

🙂 Je vois que nous avons beaucoup d’astuces en commun! Je pensais être la seule sur Terre (oui, carrément) à récupérer mon eau de cuisson de légumes et de féculents pour mes soupes! 😉 Et oui, très pratique de sauter l’étape épluchage quand on mage bio… Quel gain de temps! Par contre, j’avoue que je congèle pas grand chose… Mais ça changera quand on aura un plus grand congélateur aussi! Vive les solutions anti-gaspi! ^^

le 26/02/2016 à 14h28 | Répondre

Nya (voir son site)

Copiiiine ! Après, l’eau de cuisson des légumes, c’est un « bouillon de légumes » ; présenté comme ça, ça tout de suite plus classe et présentable en société :p

le 28/02/2016 à 01h02 | Répondre

Bérénice

La DLUO ???
C’est quoi ça ? Enfin si je le sais bien, mais je n’y prête presque pas attention. Et comme on va souvent au destockage alimentaire pour faire nos courses. On est habitués.
Ça aurait été bien de faire une photo avec ton montage de légumes sur cuisson de pâtes.
Et l’eau de cuisson des pâtes fini souvent en partie dans nos sauces car elle est chargée d’amidon et aide à les rendre bien liées et épaisses !

le 26/02/2016 à 14h32 | Répondre

Nya (voir son site)

Au boulot, je récupère souvent des produits que personne ne veut manger parce que la DLUO est dépassée… Je ne suis jamais tombée malade. Si un jour j’avais l’occasion d’aller glaner les produits parfaitement comestibles qui atterrissent dans les poubelles des supermarchés avec des freeganes, ça ne me dérangerait pas du tout.
Pour l’assemblage, c’est facile : une casserole, une passoire à deux poignées assez grande pour rester en équilibre, et un couvercle de la taille de la passoire.

le 28/02/2016 à 01h08 | Répondre

Mme Pétillante

Merci pour toutes ces astuces anti gaspillage ! J’en pratique déjà un certain nombre mais je connaissais pas la technique de cuisson vapeur avec une passoire au dessus de la casserole 🙂 Je vais tester !!
Sinon une autre idée dans le genre anti gaspillage : Faire infuser la peau d’une banane dans le lait/crème pour faire une panna cotta aromatisée à la banane 😉

le 27/02/2016 à 19h43 | Répondre

Nya (voir son site)

Super ton astuce de la peau de banane ! On peut aussi faire de la gelée avec des trognons de pommes et/ou des queues de fraise 🙂

le 28/02/2016 à 01h08 | Répondre

Flora

Faire le gâteau directement dans le moule ne complique pas le démoulage? La vaisselle est bien la seule chose que je n’aime pas dans la pâtisserie 😉

le 07/03/2016 à 14h44 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?