Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes astuces pour sauver ma santé mentale


Publié le 11 décembre 2017 par Nya

On ne le dira jamais assez, la santé mentale, c’est précieux. Je milite pour que les médecins fassent des bilans mentaux au même titre que les bilans physiques à chaque consultation. Au Canada malheureusement, si les médecins généralistes sont plus sensibilisés à la santé mentale, les consultations spécialisées sont très chères et non remboursées si on n’a pas une bonne mutuelle, ce qui rend le suivi à long terme presque impossible. Voici quelques astuces que je mets en oeuvre au quotidien pour essayer de la ménager autant que possible.

Une appli de fertilité pour contrer le syndrome pré-menstruel

Je te rassure, j’ai toujours aussi peu envie de laisser une trace biologique ! J’ai pourtant installé une appli de fertilité sur mon téléphone, non pour scruter mes jours favorables, mais pour anticiper les jours défavorables, c’est-à-dire le syndrome pré-menstruel. Les règles sont presque un soulagement en comparaison au déluge hormonal qui m’envoie au fond du trou durant la semaine qui précède. Un jour tout va bien, et le lendemain, je me prends une envie de tout quitter en pleine face. Savoir que ces creux de la vague sont le signe de l’arrivée imminente de mes règles et non d’une authentique envie de divorcer/de vendre ma maison et mon chien/de vivre sur les routes m’aide énormément à relativiser, et permet à mon couple de tenir durant les quelques jours de crise en redoublant de douceur et de hygge.

Un calendrier partagé pour soulager la charge mentale

La charge mentale, on sait déjà toutes ce que ça veut dire. Penser à tout, tout gérer… c’est épuisant à la longue. Il y a quelques années, fatiguée de tenir l’agenda de mon cher et tendre et de penser à sa place, j’ai mis en place en calendrier partagé en ligne. Certes, c’est toujours moi qui tiens le calendrier, mais maintenant, mon homme ne me redemande plus sept fois à quelle heure il doit amener la voiture chez le garagiste ni à quelle date nous organisons une soirée vins et fromages ce mois-ci. Un grand bol d’air frais !

Des moments à soi, rien qu’à soi

Cela semble fou de la part de quelqu’un qui travaille seule chez soi presque tous les jours, mais j’ai besoin de moments rien qu’à moi. Parce que finalement, entre le travail, le ménage, les sorties du chien et les courses diverses et variées, j’ai beau être seule, mes journées ne sont pas de tout repos. Alors les moments égoïstes, où je n’y suis pour personne, à tricoter ou lire dans la véranda, j’en ai besoin. Et j’essaie de ne plus les faire passer après tout le reste, même si ce n’est pas évident. Mon moment « à moi » préféré, c’est mon bain, un vrai rituel de dimanche soir, ou aller prendre un café au Starbucks de la librairie du coin, pour être entourée de ce que j’aime le plus au monde après le voyage : des livres (lire en voyage, c’est encore mieux, mais cela ne relève plus du quotidien !)

Des rappels pour tout et n’importe quoi

Je sais bien qu’on nous dit partout qu’il faut entraîner sa mémoire pour éviter Alzheimer plus tard, ne pas faire de listes de course, ne pas noter les rendez-vous chez le médecin sur le frigo… Mais honnêtement, quand je fais ça, je rate la moitié de mes rendez-vous et mes courses au supermarché ne ressemblent à rien. Oublier quelque chose me stresse, alors j’essaie de déléguer le plus possible les rappels à mon calendrier en ligne. Je règle des rappels par courriel un jour ou une heure avant, selon. Débarrassée de la peur d’oublier, je suis plus sereine.

Des compléments alimentaires pour mieux dormir

C’est un point qui porte peut-être à polémique, et je te conseille de consulter un médecin ou pharmacien avant de te lancer là-dedans (c’est tout pour les remarques légales !). En milieu d’année, j’ai opéré un virage vers le véganisme. Si refuser d’acheter de la laine ou du cuir, c’est relativement facile, ne plus manger d’aliments d’origine animale a été plus difficile. Des bleus partout et une grosse fatigue plus tard, une analyse sanguine me revient avec un résultat choc : je n’ai plus de fer. Du tout. Évaporé. Mon médecin m’a donc mise sous cachets de vitamine B12 et fer. Je remarque depuis trois mois que je suis plus en forme, que je dors mieux (je ne me réveille plus que 10 fois au lieu de 30 fois par nuit ! Grande avancée) et donc que je suis moins irritable. C’est sûrement un tout, mais je pense que ces cachets ont joué sur mon bien-être.

Me déconnecter pour redevenir créative

Le gros mot ! J’ai remarqué récemment que dans les périodes de fatigue mentale, je suis scotchée à mes écrans presque 24 heures sur 24, et que c’est un cercle vicieux. Je déprime de ne pas faire certaines choses, je vis ces choses par procuration en ligne, ce qui me fait déprimer, et augmente mon besoin de vivre par procuration… STOP ! Décrocher pendant la pause déjeuner et le week-end est salutaire. Je me suis forcée à reprendre des activités manuelles comme le tricot ou la couture, et ça me fait un bien fou de ne pas être sur un écran.

Voilà mes petits efforts pour être plus détendue au quotidien. Et toi, qu’est-ce que tu fais pour être plus sereine et te désencombrer l’esprit ?

Photo : Arpenter le chemin

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Givrée (voir son site)

Merci pour cette liste ! J’applique également un certain nombre de choses pour préserver ma santé mentale. Je reviendrai plus tard pour en faire la liste, il faut que je réfléchisse un peu 🙂 !

le 11/12/2017 à 13h35 | Répondre

Nya (voir son site)

Si tu as des astuces à ajouter pour reposer son esprit, je serais ravie de les lire !

le 13/12/2017 à 17h49 | Répondre

Flora

J’ai toujours cru avoir un mental d’acier mais en ce moment je crois bien que j’ai besoin de tes petits conseils. Merci 😉

le 11/12/2017 à 16h40 | Répondre

Nya (voir son site)

Le mental, ça dépend aussi des hormones, du contexte et on peut s’avérer un roc dans certaines situations et être plus fragiles dans d’autres. J’ai été fragile mentalement jusqu’à 20 ans, puis un roc inébranlable pendant ma vingtaine, je suis redevenue plus vulnérable depuis mes 30 ans… Ce n’est pas forcément une question de volonté mais d’équilibre chimique dans le cerveau, et savoir reconnaître quand on a besoin de se ménager et se dire stop est toujours une bonne idée 🙂

le 13/12/2017 à 17h48 | Répondre

merle

Je rajouterai : pratiquer du sport ! Et pourtant j’y étais complètement allergique ^^. Mais depuis 1 an que je travaille depuis la maison, avec un bébé, le sport est un moyen pour moi de déconnecter, de me défouler, et de me sentir « fière » d’avoir réussi à faire chaque séance.

le 11/12/2017 à 21h53 | Répondre

Nya (voir son site)

Sans même faire du sport intense, simplement aller se balader en forêt oxygène le cerveau et permet d’oublier momentanément ses soucis, je trove ! Excellent point.

le 13/12/2017 à 17h46 | Répondre

Sapparot

L’agenda en ligne? Lequel utilises tu? Envoie t’il des reminders aux interesses?
Je serais bien contente d’en savoir un peu plus parce que ca pourrait aider mon marina se rappeler de trucs importants alors que je suis en deplacement professionnel (situation qui va s’intensifier a la puissance plein temps pour les 6 prochains mois). Merci d’avance!

le 13/12/2017 à 04h38 | Répondre

Nya (voir son site)

J’utilise le calendrier d’Outlook, il suffit de partager certains événements avec leur courriel. Maintenant que tu le dis, je ne sais pas si on peut envoyer des rappels uniquement à l’autre personne, mais on peut programmer des rappels pour tout le monde.

le 13/12/2017 à 17h45 | Répondre

Die Franzoesin (voir son site)

Je me retrouve bien dans ta liste d’astuces ! Je rajouterais aussi un point sur les repas… A la fois équilibrés parce que notre corps nous en remercie toujours à sa façon mais qui font aussi plaisir à la gourmande que je suis !

le 13/12/2017 à 22h03 | Répondre

Zoé (voir son site)

concernant la charge mentale, j’ai quand même quelque chose à ajouter… la plupart des fois où je parle de ça avec d’autres femmes tout le monde se met d’accord pour dire qu’il faut changer et après discussion avec leur homme on en revient à « il fallait me le dire chérie de faire ça ou ça et je le ferais! »
Et ici je vois le même principe, passer d’un agenda standard à électronique peut simplifier la vie mais ne change pas le principe d’organiser et noter tout pour 2. Chez nous, j’essaie d’être conséquente, et j’ai eu une vraie discussion avec mon mari. Et surtout j’ai appris aussi à lâcher du lest. Tant pis si les courses ne sont pas faites ou la maison encore sale, mais maintenant c’est de moins en moins rare que mon homme pense à acheter du pain avant de rentrer (alors que je ne savais même pas qu’il en fallait) ou même qu’il me rappelle d’aller chercher la lessive qu’il a lancé. Et l’agenda est fixé au mur et chacun est responsable de mettre à jour sa colonne. On est pas encore égaux pour tout mais je travaille aussi sur le point des relations avec la famille, l’organisation des cadeaux, soirées, s’occuper de la garde-robe de notre bébé etc… et j’encourage celles et ceux qui aimeraient changer les choses en profondeur, à avoir une vraie discussion pour un vrai partage de la charge mentale…

le 15/12/2017 à 08h53 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?