Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes résolutions de la rentrée


Publié le 28 août 2017 par Madame Givrée

La rentrée scolaire pointe le bout de son nez et, pour la plupart des gens, ça veut dire retour au travail après une période de congés. A quelques exceptions près, c’est donc l’occasion rêvée pour promettre, jurer, que cette fois-ci, c’est sûr, tu vas tout changer ! Ou, au moins, essayer de prendre quelques bonnes habitudes.

Je dois dire que j’ai tendance à ne pas le faire en janvier: au milieu de l’hiver, je souffre souvent de déprime saisonnière, je suis généralement enrhumée, et, surtout, je suis noyée sous la masse de travail. Avoue que les conditions ne sont pas exactement réunies pour chambouler mon quotidien.

Crédits photos (creative commons): Pexels

J’aime particulièrement les vacances scolaires parce qu’elles me donnent invariablement l’opportunité de faire un point sur moi-même, un bilan professionnel, personnel et sur ma relation avec Sir Givré. Ce moment de calme et de solitude (parce que Sir Givré travaille et que je suis seule à la maison pendant au moins la moitié des vacances) me permet aussi de prendre conscience de ce que j’ai plutôt réussi cette année scolaire, et ce qui reste à améliorer.

Aujourd’hui, je partage donc avec toi mes résolutions pour la rentrée !

Cette année, je vais être or-ga-ni-sée !

Je t’ai vue éclater de rire devant ton écran ! Mais je suis tout à fait sérieuse. A vrai dire, j’ai déjà commencé à me réorganiser ces dernières années. C’est pour ça que je sais que je vais réussir, parce que je change une petite chose à la fois.

Par exemple, il y a deux années scolaires, c’est l’organisation du ménage à la maison que j’ai revue entièrement: tous justes sortis d’une période de construction de maison assez intense, nous avions pris de mauvaises habitudes : Sir Givré avait délaissé sa partie des tâches ménagères au profit d’activités plus prenantes, et surtout plus essentielles si on voulait emménager dans des temps corrects… De mon côté, j’avais assimilé à la perfection l’art du « on fera ça ce weekend ». Résultat: le samedi, je passais plus de quatre heures à ranger tout ce qui traînait, faire la vaisselle, dépoussiérer, aspirer la maison, nettoyer les sols et j’en passe. Fraîchement arrivés dans notre nouvelle maison, j’ai pris l’habitude de passer l’aspirateur tous les jours (parce que nous avons des chats qui perdent beaucoup leurs poils…), et de faire la vaisselle au moins tous les deux jours. Côté Sir Givré, je lui demande de mettre et débarrasser la table, passer l’aspirateur à l’étage une fois sur deux, et mettre systématiquement ses vêtements sales dans le panier et pas partout dans la maison…

Les bonnes habitudes étant plus facile à perdre qu’à prendre, deux ans après, on n’est pas encore au niveau pré-construction de maison, à savoir: on partageait presque équitablement les tâches ménagères. Mais j’ai bon espoir qu’on revienne à ce niveau là un jour…

Crédits photos (creative commons): Ulleo

L’an dernier, j’ai changé ma façon de gérer mon emploi du temps – au sens large, pas seulement mon emploi du temps d’enseignante. J’ai admis l’idée que, décidément, les agendas et autres Bullet Journals n’étaient pas faits pour moi, mais alors, vraiment pas ! Cette obligation de mettre tel événement, rendez-vous ou remarque dans la bonne case, ou sur la bonne page, au bon endroit, à la bonne heure, de façon systématique… j’en attraperais des boutons. Non, ce qui fonctionne pour moi, c’est un carnet fourre-tout. De taille variable selon la période (et la taille de mon sac à main), je le remplis au fur et à mesure de dates de rendez-vous, de notes, de remarques, de rappels et de numéros de parents d’élèves que je dois appeler. Tout est assez linéaire, il n’y a ni organisation, ni code couleur, ni numérotation de page, et, ma foi, c’est comme ça que je m’y retrouve le mieux. L’été, c’est un petit carnet à glisser dans mon sac à main. Pendant l’année scolaire, c’est plutôt un petit cahier à carreaux, ce qui me laisse de la place pour prendre des notes sur les productions orales de mes élèves, entre autres.

Mon objectif pour l’an prochain ? Côté maison, j’aimerais trouver un système qui fonctionne pour éviter de faire les lessives à la dernière minute, quand un de nous deux se retrouve sans vêtements. Côté travail, je suis très bien organisée pour la préparation des cours mais il faut que je réussisse à ne plus imprimer et photocopier mes documents à la dernière minute.

Cette année, je vais faire du sport

C’est sûrement le point le plus difficile pour moi. J’ai abandonné l’aquagym parce que les horaires ne me convenaient pas. Je n’avais pas envie de reprendre le judo ou la danse. Pour la première fois de ma vie, l’an dernier, j’ai abandonné un sport en cours d’année : mes maux de tête me faisaient terriblement souffrir et j’étais sans arrêt coincée du dos, donc plus de badminton pour moi. Je déteste courir et mon dos ne me le pardonnera pas de toute façon. Ces derniers points physiques n’étant pas réglés, mes choix sont assez limités…

Crédits photos (creative commons): Free-photos

J’ai récemment acheté un vélo et j’ai passé les vacances à en faire un petit peu tous les jours. Ce n’est pas énorme, parfois vingt minutes, parfois 45 minutes, selon ma forme, mes douleurs, et ma motivation, mais je me dis que c’est mieux que rien du tout. J’aimerais vraiment garder le rythme à la rentrée.

Cette année, je vais cuisiner

Fini de nous ruiner en commandant des pizzas ou en craquant sur un burger lors d’un samedi après-midi chargé ! Si je pouvais vraiment me motiver à cuisiner plus, à faire plus de repas maison, et même — ô joie — à préparer en avance pour ne pas craquer en semaine, fatiguée et déprimée, sur un plat préparé ou sur la facilité du surgelé gras, salé et sucré, je pense que j’aurai vraiment accompli quelque chose. De même, si j’arrivais à me tenir à apporter mon repas au travail tous les jours, peut-être que je ne craquerais pas autant sur le fondant au chocolat à tomber par terre du chef au travail !

Et toi, tes résolutions, tu les préfères en septembre, en août, ou pas du tout ? Est-ce que tu vois ce retour au travail après l’été comme un nouveau départ ? 

Commentaires

15   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

Comme je te comprends !
J’ai un peu les mêmes ambitions cette année, et ce sera d’autant plus important que cette rentrée, on a notre fille à gérer en plus.
Il fait donc que l’on se trouve une organisation pour que chacun y trouve son compte.
Je ne reprends que dans 3 semaines mais autant commencer avant, le rodage ne se fera sans doute pas sans accros !
J’avoue avoir déjà fait pas mal d’effort sur les tâches ménagères, maintenant je suis comme toi faire à manger tous les jours ne serait pas un luxe !

le 28/08/2017 à 07h30 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Le plus dur en période de rodage, c’est de ne pas culpabiliser parce qu’il y a des ratés ! Bon courage pour le rodage, et la reprise :).

le 29/08/2017 à 12h09 | Répondre

sarah (voir son site)

pour moi les résolutions c’est hiver et été, en même temps que mes bilans professionnels, j’aime bien faire un point tous les 6 mois histoire de rectifier le tir en cours de route 🙂 pour cette rentrée ce sera donc du sport avec une compétition à la fin pour bien me motiver, des voyages en solo, et des weekends (en solo ou pas) pour prendre le temps de sortir de chez moi et passer moins de temps sur les réseaux sociaux ! et niveau santé c’est de continuer sur ma lancé végétarienne et mieux cuisiner ces petits plats.

le 28/08/2017 à 08h44 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Des résolutions bi-annuelles ? Alors là, tu as tout mon respect :D. J’ai déjà du mal à en prendre une fois par an…

le 29/08/2017 à 12h10 | Répondre

Croco

En voila des bonnes résolutions ! Je reconnais que je suis très mauvaises là dessus, je n’en prends plus pour ne pas être déçue de ne pas les avoir tenues !
Pour le vélo, la meilleur solution pour ne pas lâcher, c’est de trouver des trajets pour lesquels il peut être ton moyen de transport régulier. Pour ça, n’hésite pas à rajouter des sacoches pour pouvoir aller chercher ton pain, faire le marché ou emporter tes livres et cahiers, et prévois un équipement adapté aux météos moins sympathiques que celles de l’été (poncho et/ou pantalon étanche, chaussures qui ne prennent pas l’eau, gants…). Avant de déménager, j’allais travailler en vélo, 5km par jour ça ne parait pas beaucoup mais ça maintien en forme (et en plus c’est bon pour l’environnement) !

le 28/08/2017 à 12h58 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Pour le vélo, c’est ce que je fais, je vais chercher le pain à vélo maintenant. Cela dit mon travail est à 23 km de la maison, ça fait loin pour faire de l’exercice.

le 29/08/2017 à 12h13 | Répondre

Croco

Effectivement, 23 km, ça fait beaucoup. J’ai fait 18 km en stage, mais ce n’était que 6 semaines et en été ! Le pain, c’est déjà ça, surtout si tu y vas tous les jours.

le 29/08/2017 à 12h58 | Répondre

MlleMora

Pour les lessives, personnellement je ne me prends pas la tête (mon mari ne porte pas de chemises pour aller bosser, je précise), du coup, on met TOUT dans la machine à laver, comme si c’était un sac de linge sale. Quand c’est plein, paf on fait tourner à 40°. Pouf dans le sèche-linge juste à côté (l’air est très humide à Bordeaux, ça ne sèche pas bien sur un étendoir) et pif plié et rangé (on ne repasse absolument rien, on n’a même pas de fer à repasser). Voilou pour notre astuce de feignasse ! 🙂
J’ai un peu les mêmes résolutions que toi, mais le sport, je crois que ça ne sera pas pour cette année encore, mais je vais essayer d’aller plus souvent à vélo au boulot !

le 28/08/2017 à 13h20 | Répondre

Marjorie

Ahah moi aussi je suis membre du club feignasse, on fait tout pareil pour le linge. J’avoue j’ai quelques culottes et chaussette rose, et ma fille a toute une collection de body qui sont devenus bleus… M’en fou royalement xD

le 29/08/2017 à 01h09 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

😮 J’adorerais avoir ce genre de lâcher prise ! *je suis un peu toquée sur les bords *
Cela dit, j’ai déjà du mal à faire en sorte que les vêtements de Sir Givré atterrissent dans le panier à l’étage, plutôt que sur le sol à côté du panier, alors si c’est pour l’entraîner à aller les mettre en bas à l’autre bout de la maison, euh… On a encore du boulot :D.

le 29/08/2017 à 12h15 | Répondre

Elodie

Pour les lessives, j’ai trois bassines : le blanc, les couleurs et le foncé. Avec un mari et un enfant, ça se rempli rapidement, du coup un jour sur deux je fais une lessive. comme j’ai un étendage de petite capacité, je fais des petites machines mais régulièrement. J’engueule régulièrement mon mari parce qu’il a mis du noir dans le blanc ou inversement, et un jour peut être je mettrai mes « menaces » à éxécution : je ne m’occuperai plus de son linge s’il ne met pas ses fringues dans les panières.

le 20/09/2017 à 13h56 | Répondre

Thé Riz

J’avoue que les bonnes résolutions, ce n’est pas mon genre. Je ne me dis jamais « nouvelle année = nouveau début », je n’attends pas quand je veux prendre une nouvelle habitude, sans pour autant agir sur des coups de tête (enfin, pour ça, j’essaie, je me soigne). Pour autant je trouve ça très bien d’en prendre, c’est symbolique, et si ça peut aider à se sentir mieux dans sa peau ! J’attends encore cependant que mon chéri applique sa résolution du nouvel an « je vais faire la vaisselle dès qu’il y en a et ne pas attendre ! » hahahaha… Mais je ne peux pas le blâmer, ça c’est mon truc. Il n’y a jamais rien qui traîne chez nous : j’arrive à faire tous les jours l’aspirateur, la vaisselle et la préparation des repas (on ne mange rien de tout préparé, et je dois lui faire des pâtes une fois par mois maximum, idem pour le riz). En période de cours je prépare nos repas à emporter le midi le soir, comme ça je n’ai pas à me presser le matin. Toutes les semaines je change les draps, je fais les carreaux, je lave le frigo et on fait de fond en comble la poussière et le sol ainsi qu’une lessive (c’est à peu près une par semaine, à deux ça se remplit moins vite et je lave certaines pièces à la main comme mes tenues de sport quand il faut les laver vite). Presque tous les jours l’un de nous fait un passage au supermarché (on préfère des petites courses régulièrement qu’un grand plein où il nous arrive de perdre des aliments, et le gaspillage c’est INTERDIT chez nous).
Du coup les journées sont remplies de 6h à 23h mais je suppose que c’est possible parce qu’on est étudiants… Même si, malgré le fait que l’on n’ait pas des journées de 8h-20h de cours, on fait les mêmes créneaux (enfin on finit souvent de travailler bien plus tard comme je l’ai dit plus haut) car on travaille dur pour nos études, entre le droit pour moi et la fin du master pour lui… Ce n’est pas comparable à un travail.
Heureusement on a un petit appartement, pas d’animaux, pas d’enfant, donc plus de temps à consacrer aux études et à la vie quotidienne ! Mais à cause de mes troubles alimentaires, je mets un point d’honneur à cuisiner, et tout est fait maison (ou presque) : un max de fruits et légumes du jardin de ma grand-mère, smoothies maison, pâtes (brisées/sablées) fait maison, gâteaux pour le dessert, biscuits pour le petit déjeuner et les petits creux, … Je ne peux pas manger de la nourriture industrielle, ça me rend malade (psychologiquement!). J’arrive à faire tous les jours ou tous les deux jours au moins 1h de sport, j’ai opté pour le vélo d’appartement, je travaille en même temps du coup ! Quand je veux m’aérer l’esprit, je mets un épisode de série (c’est rare cependant, je suis toujours à la saison 2 de Gossip Girl en plusieurs mois…) et je fais du renforcement musculaire, c’est mon yoga ! Et je vais souvent à la fac à pied (l’aller-retour prend une heure, j’avoue que trop souvent j’opte pour les transports en commun qui réduisent ce temps de moitié, comme ça j’ai plus de temps pour travailler, mais j’enregistre vocalement mes cours et je les écoute sur la route parfois, comme ça j’arrive avec tout en tête !) et mon chéri se rend à la sienne à vélo.
Quand il fait beau et que l’on se fabrique un peu de temps libre, on aime aller marcher, on a la chance d’avoir un petit bois à proximité, ça nous fait 45 minutes de marche en amoureux, c’est vraiment notre pause. Loin de nos responsabilités, juste nous et la nature… :).
J’espère que je pourrais, même après les études, tenir ce rythme de vie à 200 à l’heure, j’ai besoin d’avoir des journées remplies, toujours une chose à faire, des objectifs à accomplir !
Je te souhaite de réaliser au mieux tes objectifs, entamer de bonnes résolutions permet, j’ai l’impression, de libérer le cerveau d’un poids, redonne confiance et motivation :). Bon courage à tous pour la reprise du travail après ces vacances ;).

le 29/08/2017 à 10h30 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Je suis fatiguée rien qu’à te lire :D. Non, sérieusement, je reconnais beaucoup la « moi d’il y a dix ans » dans ce que tu racontes. Et puis… j’ai eu un boulot loin de chez moi et qui me prenait beaucoup de temps. J’ai fait une dépression, aussi, et on a construit une maison. Et tout est parti en live à partir de ce moment là !!
Cela dit je suis bien d’accord avec toi sur un point: si je vois que quelque chose a besoin de changer, je n’attends pas le début de l’année suivante pour modifier mon comportement ou mes habitudes. Cela ne m’empêche pas d’aimer l’idée de nouveau départ, à chaque début d’année.

le 29/08/2017 à 12h20 | Répondre

Thé Riz

Eh oui, c’est le souci de ce train de vie : l’imprévu peut y être fatal ! Mais c’est aussi dans ma nature un brin hyperactive (pas dans le sens médical du terme bien sûr). Je fatigue mon entourage également… Haha.
Après une période de dépression, la nouvelle maison et de nouvelles résolutions peuvent permettre la reconstruction. Le changement est parfois dur mais ça a du bon ☺️.

le 29/08/2017 à 12h55 | Répondre

Madame Bobette (voir son site)

Je te comprends bien. Quand j’étais encore à l’école, j’étais un peu comme toi. Et maintenant que le rythme scolaire n’intervient plus dans ma vie, j’ai plutôt tendance à prendre mes bonnes résolutions en janvier (même si tu as raison, ce n’est pas vraiment la période la plus favorable!!)
Je pense que quand Tess rentrera à l’école, septembre redeviendra cette période pleine de résolutions.
Je te souhaite de les tenir en tous cas 🙂

le 30/08/2017 à 12h19 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?