Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

On construit notre maison : l’opportunité de départ


Publié le 17 janvier 2018 par Doupiou

Avec Mari Barbu on s’est toujours imaginés vivre dans une jolie maison. Lui aime bien les maisons récentes et design, je préfère les corps de ferme chaleureux et joliment rénovés. Avoir une maison, c’est pour nous un but, le projet de notre vie.

Dans notre département frontalier avec la Suisse, les prix de l’immobilier sont juste hallucinants ! Alors nous avons décidé d’acheter un premier appartement avant de pouvoir prétendre s’installer dans une villa. Nous sommes restés deux ans dans notre appartement que nous avons entièrement rénové à notre goût. Et puis au retour des vacances d’été, un petit habitant en plus dans mon ventre, on se demande comment on va pouvoir aménager notre immense cave en chambre pour laisser la notre à petit Barbouille à naître.

On fait passer une agence ?

Nos voisins, ayant vendu il y a un mois de cela, sont passés par une agence immobilière locale pour vendre leur bien. Je décide donc de les contacter avec une question toute simple : faut-il transformer mon T3 en T4 où se vendra-t-il mieux en l’état ?

Un samedi après-midi, je reçois les deux patrons de l’agence qui font le tour complet de notre appartement. Le verdict tombe : il sera bien plus simple de vendre un T3 qu’un T4, car les gens qui recherchent trois chambres sont plus dans l’acquisition d’une maison avec un terrain autour.

J’en parle à Mari Barbu. Bon on fait quoi ? On se laisse la semaine pour réfléchir, peser le pour et le contre, et surtout faire des estimations financières.

Durant cette semaine, je n’y pense plus trop mais Mari Barbu déniche un terrain avec un constructeur local sur un célèbre site internet. Il l’appelle et fixe un rendez-vous dans la semaine. Il trouve ensuite un autre terrain et contacte aussi le constructeur pour un entretien.

Le rendez-vous avec le premier constructeur ne se passe pas très bien. Il refuse de nous donner un montant précis de la construction de la maison : « oui c’est dans le budget « . Mais encore monsieur… Il nous dit même qu’il ne travaillera avec nous que quand nous aurons vendu notre appartement. De plus, le terrain n’est déjà plus disponible…

Le second rendez-vous se passe bien mieux : plans à l’appui, visite sur place du terrain, devis détaillé des travaux et taxes… Mari Barbu étant dans le bâtiment et moi dans l’urbanisme, nous sentons le sérieux du commercial.

Bon c’est bien beau tout ça mais notre appartement ?

Nous décidons de recontacter l’agence et de mettre notre appartement en vente. Oui en une semaine. Nos voisins ayant mis huit mois à vendre, on se dit qu’on est large ! Trois jours après, une visite, quatre jours après contre-visite, le lendemain : offre des acheteurs. Euh ça va un peu vite là non ?

Bon, nous validons le prix négocié par les acheteurs puis nous signons le compromis. Cela nous laisse trois mois pour trouver une location et surtout, avancer dans la maison.

source photos : pixabay

On se lance ?

Je n’aurais jamais penser construire ma maison. Le terrain de 700 m² avoisine les 185 000 euros chez nous, alors trouver un grand terrain, peu cher et bien situé, je me demandais à quel moment ça allait cafouiller !

Nous re-contactons le second constructeur pour lui annoncer que nous allons faire affaire avec lui. Il nous propose un rendez-vous la semaine suivante pour caler la partie administrative et finaliser le devis des travaux.

Je stress. C’est un sacré investissement. Financier bien sûr mais énergétique aussi ! C’est très étrange d’être « de l’autre côté » : j’instruis des permis de construire toute l’année et là c’est moi qui me trouve dans le statut de « demandeur »!

Nous revoyons donc le commercial, mettons à jour le devis des travaux, signons le contrat et versons le premier chèque d’acompte et retournons voir le terrain avec nos parents.

Le banquier accepte notre demande de prêt et c’est parti !

Tout est allé très très vite. En l’espace d’une quinzaine de jours, nous vendions l’appartement et programmions la maison. Du coup, on n’a pas eu vraiment le temps de se poser et de réaliser. D’ailleurs, nos parents ont su après la signature que nous avions vendu l’appartement. Vraiment dans notre tête, c’était une succession d’opportunités. Même si la rapidité des choses nous a décontenancés, on se dit que c’est ainsi que ça devait se passer.

Je parle d’opportunité dans mon titre, car c’est exactement le terme qui revient dans ma bouche. Nous n’avons pas eu plusieurs visites pour notre appartement mais une seule (je ne compte pas la contre-visite du coup), nous n’avons pas visité plusieurs terrain mais un seul, qui correspondait à ce que nous voulions.

Et maintenant ?

Nous signons bientôt le compromis de vente du terrain et souhaitons déposer le dossier de permis de construire dans la foulée. Du coup c’est à nouveau une semaine marathon qui va se préparer !

Il va aussi falloir commencer les cartons car l’échéance du déménagement approche à grands pas et surtout : trouver une location ! Il faut trouver le bon timing entre trop tôt et trop tard.

Et puis avec mon ventre qui s’arrondi de plus en plus, je commence à angoisser de devoir tout mener de front…

Bien sûr je te donne rendez-vous très vite pour te raconter les suites de cette aventure !

Et toi ? As-tu fait construire ? Comment cela s’est passé ? Est-ce que tu veux faire construire ? Dis-nous tout ! 

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Bobette (voir son site)

Une sacrée aventure qui démarre!! J’ai hâte que tu nous racontes la suite! Mon mari rêve de faire construire, moi ça m’effraie énormément ^^

le 17/01/2018 à 11h09 | Répondre

Cricri2j

On aimerait faire construire mais ici en île de France le prix des terrains qui nous plaisent sont dans les 300 000€ pour 200m2!! Donc on va peut être se rabattre sur un appartement plus grand ou une maison à rénover.
J ai hâte que tu nous racontes la suite.

le 17/01/2018 à 14h10 | Répondre

MlleMora

C’est super que vous vous soyez lancés ! Tu arriveras à tout gérer j’en suis sûre !
Ici, j’avoue que j’aimerai bien me débarrasser de notre maison pour une toute neuve mieux agencée et plus dans nos goûts, mais on ose pas vraiment se lancer, les terrains sont très chers dans notre commune et on ne veut pas s’éloigner de nos boulots…

le 18/01/2018 à 13h38 | Répondre

Madame Rêveuse

Waou, effectivement ça a l’air de s’être fait super vite tout ça !
Nous avons fait construire en 2017, mais nous avons pris le temps : le temps de voir un courtier afin qu’il nous trouve les meilleures offres de prêt, le temps de rassembler un peu de pécule pour l’apport, le temps d’aller voir des terrains, leurs avantages et leurs inconvénients par rapport à notre budget, le temps d’en parler à nos parents pour une petite aide, le temps de comparer les différents constructeurs et de bien choisir le nôtre (attention aux contrats illégaux…), et le temps de voir venir pour déménager et faire les travaux de finition en toute sérénité !
Le fait de devoir tout mener de front avec le ventre arrondi (et tout ce qui l’accompagne), je comprends que tu stresses un peu !
Nous on avait lancé le projet bébé avant les recherches, mais finalement il n’arrive que maintenant, lorsque nous sommes bien installés (le petit malin) ! 😉
Hâte de lire la suite de vos aventures 🙂

le 19/01/2018 à 15h06 | Répondre

Choupichette (voir son site)

Je suis terriiiiiblement jalouse (mais très heureuse pour vous de la facilité du projet !)
Nous nous sommes lancés dans le projet de la construction il y a un an… et aujourd’hui nous nous tournons vers de l’existant car c’est une galère sans nom de trouver un terrain dans notre coin (seine et marne)

le 19/01/2018 à 15h48 | Répondre

Miss Chat

C’est vrai que tout s’est enchaîné très vite pour vous ! Mais « on le sent » quand c’est la bonne chose à faire 😉 Peu importe que ça soit une seule visite ou la 100e, à un moment, on sait que c’est bon !
On a eu un raisonnement assez similaire au vôtre et je me retrouve quasi à 100% dans votre situation !

le 24/01/2018 à 10h33 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?