Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Acheter un appartement : un achat de raison


Publié le 6 janvier 2016 par Leaureine

Ok, mes articles partent dans tous les sens. Je t’ai déjà parlé de ma cuisine… Et je t’ai promis de t’en reparler… Mais aujourd’hui, je viens t’expliquer comment j’en suis arrivée à acheter un appartement avec mon mari. Oui, oui. Je suis comme ça !

Donc revenons à nos moutons. Pourquoi avoir acheté un appartement ?

Tout a commencé en octobre 2014. Lassés de notre location où les malfaçons sont légion, Monsieur mon mari et moi commençons à parler déménagement. Je regarde les offres, et lorgne même du côté des maisons à vendre. Mais nous sommes en pleins préparatifs de notre mariage, on n’a encore jamais parlé d’acheter… Et puis, on n’est pas sûrs de rester à Caen, avec la réunification des régions… Pourtant, l’idée fait son chemin.

As-tu déjà fait le calcul de tout ce que tu as payé à ton propriétaire en quelques années de loyers ? Je te donne un exemple :

Un F3 à Caen. 700€ avec les charges. (700*12 mois)*3 ans = ?? Oui, oui 25 200€ !!

Et en plus, ton loyer augmente chaque année, tu as des rappels de charges…

Bref, là, on se dit que tout cet argent parti en fumée, c’est beaucoup. Et puis, les taux des prêts immobiliers sont en train de se casser la figure, ils sont très bas, les prix des appartements baissent. Je crois qu’il est temps qu’on achète, non ?

Appartements

Crédits photo (creative commons) : Rob Deutscher

Janvier 2015. Ça y est, on est mariés ! On est heureux, sur notre nuage, et on a envie de renouveau. Si on achetait ? Pour de vrai ?

Nous faisons vite une croix sur une maison. Pourtant, c’était notre rêve, d’avoir une maison, avec un petit jardin. Cependant, pour le moment, à Caen, ce rêve est encore bien trop cher pour nous, et nous ne voulons pas trop nous endetter. C’est un premier achat, on ne veut pas faire n’importe quoi.

Et puis, on se dit que pour le moment, nous ne sommes que deux (et un chat), nous ne savons pas trop quand nous agrandirons la famille (ni si nous l’agrandirons), nous ne savons pas si nous resterons une grande partie de notre vie dans cette région… Alors bon, on ne va pas non plus aller vers trop grand.

Au final, nous décidons de visiter des appartements F3 et F4 dans nos tarifs, et surtout, dans notre quartier. Oui, nous voulons rester dans le même quartier, car je travaille à 60km de Caen, et là, je suis du bon côté pour partir le matin, sans me farcir les bouchons. Et puis, il faut que mon mari reste proche du tramway, car nous ne voulons pas de deuxième voiture.

Nous en visitons beaucoup. Environ quinze. Des miteux, des coquets, des alambiqués, des vieux, des récents. Et nous trouvons notre bonheur. Un appartement légèrement plus petit que celui que nous louons, mais mieux agencé. Avec possibilité de le mettre à notre goût.

On s’y sent bien, dès la première visite, et ce malgré tous les cartons entassés par la locataire, qui va bientôt le quitter. Pour nous, ce n’est pas vraiment un coup de cœur, mais plutôt la raison qui parle. C’est celui qui nous convient le mieux, dans nos prix, dans le quartier que nous ciblons. Même si l’immeuble est ancien (1962) et que la copropriété est grande (cent appartements répartis dans huit bâtiments de quatre étages).

En parallèle de cette recherche, nous écumons les banques, à la recherche du meilleur taux. Que nous trouvons dans l’agence située juste en face de notre location. Nous faisons également appel au prêt patronal de l’employeur de mon mari. Ajoute à cela notre apport, et hop ! Nous voilà lancés !

Nous avons désormais un crédit à rembourser pendant onze ans. Quelques travaux d’aménagement à faire (dont la création de notre fameuse cuisine). Mais peu importe, nous voilà propriétaires.

De notre CHEZ-NOUS.

Et toi ? Tu souhaites aussi devenir propriétaire ? Tu as dû renoncer à acheter une maison faute de budget ? Comment se sont passées tes recherches ? Raconte-nous !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

14   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Fleur (voir son site)

C’est vraiment super ! Un achat après le mariage, j’en aurais rêvé mais vivant et travaillant à Paris, ce doux rêve est carrément inaccessible à l’heure actuelle.
Par contre je ne veux surtout pas compter combien j’ai déjà donné à mon proprio. Je sais déjà que je lui versé tous les mois plus de la moitié de mon salaire, je ne voudrais surtout pas me faire peut 🙂

le 06/01/2016 à 08h46 | Répondre

Leaureine

Ah c’est sûr, les prix parisiens sont peu incitatifs… et effectivement mieux vaut parfois s’abstenir du calcul !

le 06/01/2016 à 09h31 | Répondre

Lauriane (voir son site)

Félicitations ! (et seulement 11 ans d’emprunt, le rêve ! Pour nous c’est 25 ans…)
Attention, les charges (et les régularisations annuelles), on les paie aussi bien en tant que locataire que propriétaire de son logement (on en paie davantage en tant que propriétaire d’ailleurs). Il ne faut donc pas les compter dans le calcul.

le 06/01/2016 à 08h48 | Répondre

Leaureine

Absolument ! Mais là en tant que proprio tu sais exactement ce que tu paies et pourquoi, tu as un droit de regard et de décision sur les charges – pas toutes évidemment…
Quant à la durée du prêt, c’est sûr, c’est court mais c’est aussi un choix de notre part. Acheter une maison aurait impliqué un long prêt, ce à quoi…nous n’étions pas prêts !

le 06/01/2016 à 09h34 | Répondre

lauriane (voir son site)

Ah oui, j’ai pensé à autre chose : le fait que votre copropriété compte une centaine de copropriétaires, à mes yeux c’est une bonne chose, car ça dilue l’impact des gros travaux (ravalement, changement de chaudière, etc.) J’ai des amis dans un copropriété de 20 logements qui vont devoir débourser environ 20 000 euros pour leur part du ravalement, gloups !

le 06/01/2016 à 08h55 | Répondre

Leaureine

Aouch effectivement !

le 06/01/2016 à 09h34 | Répondre

Madame Vélo

Nous aussi on rêve d’acheter pour avoir notre chez nous, pouvoir faire des trous aux murs et avoir des aménagements dignes de ce nom (genre un double évier dans la cuisine au lieu d’un simple-évier-rond-trop-petit-où-je-galère-à-laver-ma-cocotte !). On a le revenu, on a l’apport, on a l’idée mais on n’a pas…. le CDI ! Malheureusement les banques ne prêtent pas sans CDI, alors on attend en essayant de ne pas trop désespérer de voir tout cet argent partir au propriétaire… !

le 06/01/2016 à 11h06 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

Bravo ! Deux projets qui se sont enchainés !!!
Je me retrouve totalement dans ton récit !
six mois après notre rencontre nous étions trop serrés dans mon T2… Du coup on a regardé pour déménager dans un T3 ou T4 avec 2 garages,et quand on a vu les prix on a comme vous décider d’acheter, c’était un paris sur l’avenir et il a payé, en une semaine on a eu notre coup de coeur (et c’était pas gagné ! on en a vu des taudis…), notre prêt et les clés 3 mois après ! Les mensualités du prêt et des charges sont équivalentes à un loyer, mais cette fois c’est pour nous !
ça fait 6 ans maintenant, on est toujours dedans et mariés et on ne regrette pas d’avoir investi et notre paris est réussi!

le 06/01/2016 à 12h37 | Répondre

Madame Licorne (voir son site)

je suis fatiguée aujourd’hui, pari c’est mieux que paris, surtout que je l’ai fait 2 fois !

le 06/01/2016 à 12h38 | Répondre

Elisabeth

Nous aussi 2015 est l’année de toutes les réussites : mariés le 13 juin, maison trouvée le 29 du même mois, prêt accordé en 3 semaines et déménagement fait fin septembre !!!! J’ai encore qq cartons à vider mais quel bonheur d’avoir choisi la province.

le 07/01/2016 à 01h15 | Répondre

Mme Grognote

Aaaah être propriétaire, mon rêve !
28 ans mariée, future maman, je vis actuellement en location dans un petit immeuble type HLM avec mon mari. Un petit T3 où nous sommes au calme (après avoir successivement habité déjà 6 appartements, dans 4 villes différentes où nous avons eu A CHAQUE FOIS des problèmes de malfaçons et/ou des propriétaires pas sérieux). Mais cet appartement est petit, nous ne pouvons pas y recevoir convenablement plus de 2-3 personnes car pas de salle à manger et une cuisine bien trop petite, alors c’est frustrant (surtout avec un mari cuisinier de métier qui adore régaler des convives !). Et je nous vois difficilement avec tout le « bazar » dû à l’arrivée d’un bébé ici…
Alors oui j’en ai assez des locations, de dépendre de quelqu’un, de gaspiller l’argent dans des loyers,pour des appartements où on ne peut pas vraiment mettre à notre goût car peur de pas récupérer notre caution à la fin et pas envie d’investir puisque pas chez nous.
Enfin bref, quand on voit comme tu dis les prix bas sur le marché et les prêts à taux intéressants, ça m’attristre et me frustre de savoir que actuellement sans apport et avec un seul cdi…on peut mettre aux oubliettes mon envie d’achat car aucune banque ne nous financera ?.
J’espère donc que dans quelques années nous y accederons !

le 08/01/2016 à 22h37 | Répondre

Marine

Nous avons acheté notre petite maison exactement dans ces conditions : 0€ d’apport et un seul CDI (2200€/mois). Les taux étant très bas, et le prêt à taux 0 étant beaucoup plus accessible aujourd’hui, parfois, il peut être intéressant de faire faire un calcul d’enveloppe par votre conseillère bancaire… Je vous souhaite de pouvoir réaliser malgré tout votre projet, même si ce n’est pas tout de suite.

le 09/01/2016 à 18h49 | Répondre

Mme Grognote

Merci Marine pour ton témoignage.
Quand tu dis 2200€ c’est à vous deux ou bien par personne ?

le 09/01/2016 à 19h04 | Répondre

Marine

C’était le salaire de mon conjoint en CDI (27000 annualisé en fait). Mes revenus très aléatoires et beaucoup moins élevés venaient en soutien, mais on a calculé le taux d’endettement sur les seuls salaires de Monsieur. Nous avons acheté un 80m2 en rase campagne pour 80 000€ + 20 000 de travaux + 15 000 de frais notaires etc… Tu sais tout ! Nous avons fait un prêt sur 20 ans… Mais un 25 ans était possible.

le 09/01/2016 à 19h40 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?