Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Quand un nouveau chat rejoint la famille


Publié le 19 septembre 2018 par Chacha d'avril

Nous avons un chat. Une chatte pour être plus précise. Je t’en ai déjà parlé il y a de nombreuses années.

Aujourd’hui, elle a 7 ans. C’est une mémère au caractère bien trempé, voire un peu trop. J’avais un peu peur que l’arrivée du bébé il y a trois ans la rende encore plus difficile mais finalement ça s’est plutôt bien passé.

On a toujours pensé que lorsqu’on aurait une maison, on prendrait un chien, en faisant tout ce qu’il faut pour que l’acclimatation se passe bien. Nous nous sommes finalement installés dans une maison. Mais n’étant pas chez nous, on n’envisageait donc pas prendre un animal pour l’instant.

Quelques mois après notre installation, la voisine a découvert une portée de chatons d’environ deux semaines dans son jardin, sans signe de la mère. L’Homme a donc récupéré les chatons et les a confié à un vétérinaire. Mais il a eu un coup de foudre pour l’un des chatons, tout blanc/crème. Après m’avoir consulté, il l’a ramené à la maison, avec le nécessaire pour le nourrir au biberon.

On avait maintenant deux chats.

Crédit photo (creative commons) : Jennifer C

Les soins

On a nourri le chaton au biberon pendant plus d’un mois, quatre à cinq fois par jour. Les débuts ont été difficiles mais il a su téter correctement dès la troisième fois. Il vidait ses biberons à une vitesse phénoménale. En grandissant, il a appris à monter le long de ma jambe pour venir chercher son biberon. C’était mignon et drôle à la fois. Moins pour mes pantalons.

Vers deux mois, on a tenté de lui donner un peu de pâtée diluée dans le lait mais il détestait ça. Par contre, il s’intéressait fortement aux croquettes de la mémère. On lui a acheté des croquettes pour chaton et il a délaissé le biberon en une semaine à peine. Ce fut beaucoup plus rapide que ce qu’on avait prévu.

Un tout petit chaton ne sait pas uriner et déféquer par lui-même. Normalement, sa mère lui lèche les parties génitales pour le stimuler. Nous avons donc remplacer ce phénomène en le stimulant avec un gant de toilette mouillé à l’eau chaude pendant deux semaines, après chaque biberon.

On a rendu visite au vétérinaire pour être sûr de bien faire. Et on a pris de l’assurance.

Puis en grandissant, quand l’envie venait, il grattait par terre et faisait pipi sur le carrelage. On a appris à reconnaître les grattouilles caractéristiques et on l’amenait très vite à la litière. Il est devenu propre en trois jours.

On lui a également appris à faire ses griffes ailleurs que sur les montants de porte (qui s’en souviennent..) et on lui a acheté quelques jouets et balles pour qu’il se dépense.

Enfin, on l’a fait vacciné et pucé à deux mois et stérilisé à cinq.

L’accueil du chaton par le reste de la famille

Notre petit chaton crème tout mignon est devenu un jeune siamois tout foufou (alors que ses frères et sœurs étaient roux). Et ce ne fut pas de tout repos, pour aucun des membres de la famille.

Crédit photo (creative commons) : Leah Kelly

Mais celle pour qui ce fut le plus difficile était la vieille mémère. Elle qui dormait toute la journée et disposait de la maison à sa convenance a eu beaucoup de mal à accepter de partager.

On a essayer de faire attention de ne pas la délaisser. Elle a toujours le droit à sa gâterie quotidienne, elle a toujours son câlin du soir devant la télé et elle a gardé le privilège d’être la seule à dormir avec nous. Lui, étant très peu calme dort dans la salle de bain.

Elle a accepté plutôt facilement de partager sa litière et d’être dérangée pendant qu’elle mangeait. Par contre, elle ne supporte pas du tout d’être dérangée et même taquinée durant ses nombreuses siestes. Jouer à lui mordre la queue pendant qu’elle dort est une très mauvaise idée, par exemple. Le chaton l’a bien compris mais malgré les coups de patte sur le museau, il continue. C’est trop drôle d’embêter sa vieille copine.

L’Homme et moi le vivons bien aussi, en même temps c’était notre choix de l’accueillir. Deux points nous étaient pourtant difficiles à supporter certains jours : le soir, alors que notre fille est couchée, il a un coup de folie et saute partout en renversant tout. Seulement le soir. Seulement quand la petite dort. Évidemment.

Le deuxième point d’exaspération ponctuelle est sa capacité à grimper partout, en griffant les meubles, et en renversant des objets fragiles. Cinquante sept fois par jour. J’exagère à peine. Heureusement, avec l’âge, ça devrait se calmer.

Notre fille l’adore et joue beaucoup avec elle. Elle le cherche, le caresse, le calîne, lui envoie des balles,… Alors le chaton s’excite et lui saute dessus, toutes griffes dehors. Tout d’un coup, elle rigole beaucoup moins. Heureusement, il est assez doux avec elle, conscient de son jeune âge et de sa fragilité d’enfant. Le plus gros bobo qu’elle ait eu à déplorer fut une griffure sur le pied.

En dehors de ces petits désagréments, ce chaton est adorable. Joueur, câlin, ronronneur. On est très heureux de l’avoir dans notre petite famille.

Et toi, tu as accueilli un très jeune animal dans ta famille ? Comment cela s’est-il passé ? Ou as-tu envie d’en accueillir un ? J’attends tes commentaires et questions…

Commentaires

9   Commentaires Laisser un commentaire ?

Banane

Quelle patience!!
Notre chaton avait 2 mois et demi quand on l’a accueilli, il était propre et mangeait solide mais nous avons dû l’éduquer un peu pour le reste de son comportement.
Ca s’est très bien passé, le seul truc à lui reprocher c’est qu’il patoune encore bcp (sort et rentre ses griffes quand il est content, par exemple quand on le caresse sur nos genoux) et qu’il mordille pas mal par jeu.
Avec un chaton aussi jeune que le vôtre j’aurais eu peur qu’il prenne plein de mauvaises habitudes sur toutes les choses que sa mère aurait dû lui apprendre. D’ailleurs je ne savais pas pour la stimulation pour faire ses besoins, vous avez vraiment été parfaits avec lui!

le 19/09/2018 à 09h25 | Répondre

Chacha d'avril

Oh merci c’est super gentil 🙂
Je ne savais pas non plus, mais j’ai appris sur le tas. Et je suis bien contente d’avoir mon petit chat qui dort contre mon ordi maintenant <3

le 19/09/2018 à 15h22 | Répondre

Pippa (voir son site)

C’est chouette que tu ai pu sauver un chaton ! Je suis plutot « team chien », pour les raisons que tu évoques dans ton article : la destruction du papier peint et des fauteuils, haha. J’admire ta patience en tout cas 😉

le 19/09/2018 à 14h11 | Répondre

merle

Ah le rêve un deuxième chaton 🙂 j’hésite encore notre appartement est vraiment petit mais en même temps mon chat risquerait moins de s’ennuyer avec un copain ! Pour les griffes j’avais habitué mon chat tout petit à ce que je lui coupe les griffe (une fois par semaine/toutes les 15jr) et ça limite beaucoup les accidents quand on joue ou qu’il patoune.

le 19/09/2018 à 16h36 | Répondre

Chacha d'avril

Ça dépend beaucoup de la personnalité de ton chat. La mémère n’a clairement pas apprécié le jeune compagnon…
Pour couper les griffes, je n’ai jamais osé, trop peur de lui faire mal. Je laisse ça au vétérinaire une fois par an.

le 19/09/2018 à 18h13 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Haha la question du deuxième chaton… Ici elle a été résolue presque toute seule par la conjonction de deux éléments totalement indépendants de ma volonté !
1) Notre première chatounette s’ennuyait toute seule : elle avait grandi en famille d’accueil avec deux furets, trois autres chats, un chien et des oiseaux. Elle avait besoin de compagnie.
2) Je suis tombée amoureuse d’un chaton. Si si. Il FALLAIT qu’on le ramène à la maison. « Tu comprends chéri, elle est tellement mignonne, je suis sûre qu’elle va s’entendre avec notre première chatounette, regarde, elle est belle, s’il te plaît, je l’aime déjà tellement »… 😀

le 19/09/2018 à 19h29 | Répondre

Chacha d'avril

Le coup de foudre animal, un grand classique. C’est comme ça qu’on a eu nos deux chats

le 19/09/2018 à 23h48 | Répondre

Cricri2j

Bravo pour votre patience avec ce petit chaton! Il est chanceux d être tombé sur vous.
Ça se voyait que c etait un siamois petit ou vous l avez découvert en grandissant?

le 19/09/2018 à 21h40 | Répondre

Chacha d'avril

Merci 😊
Je ne suis pas une spécialiste des races de chats, je pensais qu’il finirait en un espèce de persan à vrai dire. Mais une copine dont la mère élève des chats m’a dit que c’était un bébé siamois et elle avait raison.

le 19/09/2018 à 23h50 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?