Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Que lire cet été ?


Publié le 19 juillet 2017 par Claire Gezillig

C’est l’été, il fait beau (ou pas, mais bon, on espère), la vie ralentit son cours (ou pas…) et souvent, c’est une période où on aimerait bien un bon bouquin.

Madame Givrée t’en a déjà conseillé quelques uns mais si tu es aussi dévoreuse de livres que moi, ce n’est peut-être pas suffisant… C’est pourquoi j’ai demandé aux chroniqueuses de Sous Notre Toit si elle avait un livre à conseiller pour cet été.

Voici donc une sélection variée et riche de livres à dévorer sur la plage, dans ton canapé ou dans les transports en commun en allant au boulot (parce qu’on n’est pas tous en vacances).

Crédits photo : congerdesign

Le choix de Bibichu : Bébé boum de José Bournival

Bébé Boum, tome 1, 2, 3 et 4 (bah oui, l’été c’est long !) de Josée Bournival. C’est l’histoire de 4 femmes qui deviennent mère. Quatre parcours différents face à la maternité. Mariage, concubinage, tromperie, famille nombreuse, expatriation, tout y passe. Même la PMA.

Je ne suis pas mère moi-même mais ayant envie d’avoir des enfants un jour, cette série m’a vraiment plu. Ça se lit très facilement ! Et c’est québécois !

Bébé boum de José Bournival

Le choix de Chacha d’avrilLes enfants de la terre de Jean Auel

C’est une série de huit (!!) livres qui commence à dater (fin des années 80 – début 90) qui raconte la vie d’une femme, Ayla, à la préhistoire. Elle est élevée par un peuple un peu spécial puis en est chassée et doit s’adapter aux us et coutumes de peuples plus « conventionnels ».

J’ai adoré cette série que j’ai lu plusieurs fois parce que cela nous permet de découvrir une époque complètement inconnue, à l’encontre de tout ce que l’on croit savoir. On suit Ayla durant toute sa vie et on redécouvre avec elle les fondements de la société humaine et des sentiments tels que l’amour, la jalousie et l’appartenance à une communauté.

C’est une grande histoire d’amour mais aussi et surtout un grand roman d’aventure qui me transporte à chaque fois dans un monde qui me donnerait presque envie de tout quitter.

Je le conseille aux lectrices qui ne se découragent pas face à plusieurs milliers de pages et qui aiment les grands romans d’aventure mais aussi à celles qui aimeraient découvrir une nouvelle civilisation.

Les enfants de la terre de Jean Auel

Le choix de Nya : La Servante écarlate de Margaret Atwood

The Handmaid’s Tale, La Servante écarlante en français ; tu connais peut-être ce titre pour avoir entendu parler de la série qu’elle a inspirée, disponible sur Hulu.

Pour ma part, je n’en avais jamais entendu parler jusqu’aux élections américaines, qui ont fait s’envoler les ventes de 1984 et de littérature dystopique en général. Ce livre est pourtant de la même trempe que le classique d’Orwell.

Margaret Atwood dépeint un monde terrifiant où une monothéocratie, la république de Gilead, s’empare du pouvoir aux États-Unis dans les année 1980 pour contrôler les femmes, désormais réduites à leur rôle de réceptacle pour la vie, interdites de lecture et écriture, sous tutelle masculine dans les aspects de leur vie. Manifestement inspirée par le coup d’état de 1979 en Iran, elle transpose au christianisme des excès qu’on juge loin de nous et donc impossibles, mais que l’actualité semble pourtant contredire avec le vacillement des droits des femmes en Occident. Le récit s’essouffle un peu à quelques chapitres de la fin, pour mieux repartir, et l’ensemble reste mémorable.

À lire de toute urgence pour les droits des femmes ou tout simplement parce que c’est un monument littéraire, d’une écriture remarquable. Si Margaret Atwood atteint ce même niveau, autant sur le fond que la forme, dans ses autres écrits, je risque bien d’avoir trouvé une nouvelle auteure préférée.

La Servante écarlate de Margaret Atwood

Le choix de Lutine Chlorophylle : Promenons-nous dans les bois, de Bill Bryson

Rentré aux États-Unis après des années en Angleterre, l’auteur se lance le défi de partir faire la randonnée du sentier des Appalaches.
Au programme : 3500 km, du Maine à la Virginie, franchissant de nombreux sommet de plus de 1000 m d’altitude (jusqu’à 2025 m), de la forêt (toujours et encore), et peut-être bien des ours. Le tout, effectué par deux compagnons totalement inexpérimentés.

Bill Bryson, comme à son habitude, part de sa petite expérience pour nous conter avec beaucoup d’humour toutes sorte de choses qui n’ont pas toujours beaucoup de rapport avec le sujet d’origine. Un livre qui ne donne pas tellement envie de se lancer le long de l’Appalachian Trail… Mais qui, personnellement, m’a donné envie de randonner pour de bon. C’est un livre facilement abordable par tout types de lecteurs. Si tu aimes celui-ci, réjouis-toi, Bill Bryson est l’auteur de plein d’autres livres sur le même ton !

Promenons-nous dans les bois de Bill Bryson

Le choix de Madame D : Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer

Aujourd’hui je voudrais te parler d’un de mes livres préférés. Il ne s’agit ni d’un best-seller ni d’un livre récent ni d’un livre « intellectuel ».
Il s’agit de Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer. Oui, c’est elle qui a écrit la saga Twilight. Pourtant je trouve ce livre très différent. Tu as peut être vu le film mais de mon point de vue, les seuls trucs à garder dans ce film sont la BO (Radioactive de Imagine Dragon) et les acteurs (qui sont trop canons haha). Et c’est tout.

Bref, pour te faire un résumé ultra rapide il s’agit d’une histoire d’amour et … d’extra-terrestre… oui, oui !
Je te vois déjà partir en courant.
Mais en fait l’histoire tourne plus autour de l’humanité et de la Terre et de ce qu’on en fait. Les extra-terrestres que l’on appelle « âmes » prennent nos corps et rendent le monde meilleur. Plus de guerre, plus de maladie et plus de famine. En soi, tout parfait. Et ces âmes sont vraiment bonnes. En aucun cas elles ne font du mal. L’histoire tourne autour d’une de ces âmes qui est implantée dans le corps d’une résistante. Une des dernières humaine. Et au lieu d’effacer cette humaine comme prévu elles se mettent à cohabité dans le même corps. Et l’âme commence à se demander si ils ont réellement raison dans leurs colonisation de la Terre. Le tout est agrémenté d’une belle histoire d’amour et d’amitié.

Ce livre me tire les larmes à chaque fois et la fin me fait toujours autant sourire. Des fois, je me relis juste le dernier chapitre. Ça me donne l’impression qu’il y a un espoir pour notre monde.
Bref, je te recommande ce livre si tu as envie d’une lecture sans prise de tête mais avec une jolie histoire.
Et pour finir je vais te citer la dédicace de Stephenie Meyer écrite dans les premières pages du livre : « À ma mère, Candy, qui m’a appris que dans chaque histoire, c’est toujours l’histoire d’amour le plus important. « 

Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer

Mon choix : L’empreinte de toute chose de Elizabeth Gilbert

Le nom Elizabeth Gilbert te dit peut-être quelque chose… C’est en effet l’auteur du best seller Mange, prie, aime.

L’histoire ici est bien différente, on part au XIXème siècle suivre le destin d’une femme, Alma Whittaker, de sa naissance à la fin de sa vie.
Alma est née à Philadelphie d’un papa anglais originellement gamin rebelle qui a fait fortune grâce à sa débrouillardise et d’une mère néerlandaise d’une bonne famille qui veille à l’érudition de ses enfants. Alma grandit donc en femme riche, cultivée et curieuse du monde, se passionne de botanique et devient spécialiste des mousses. Son esprit scientifique et l’éclectisme de son savoir l’amène à de nombreux questionnements et a des découvertes et voyages extraordinaires.

J’ai lu ce livre pendant mes vacances et j’ai littéralement adoré. Une histoire passionnante, riche, où on ne peut absolument pas prédire la fin et où chaque personne est développé et complexe. Un monde pas binaire (ici, pas de gentils et de méchants), une histoire naturellement féministe (qu’est-ce que ça fait du bien d’avoir une héroïne dont on ne dépeint pas la beauté et dont l’histoire ne consiste pas uniquement à trouver le grand amour…), et le plaisir de se plonger dans une période et les milieux éclairés… Et puis, le style d’Elizabeth Gilbert, léger, facile à lire mais en même temps plein de pépites qui font sourire m’a ravie (je l’ai lu en anglais donc j’espère que la traduction en français lui rend bien justice).

Le roman parfait si tu en as marre des petits romans de l’été cousus de fil blanc mais que tu n’as pas le courage avec cette chaleur de te lancer dans la lecture difficile de classiques intellectuels.

L’empreinte de toute chose de Elizabeth Gilbert

Et toi, tu lis quoi cet été ? Il y a quelque chose qui te donne envie dans cette sélection ? Raconte !

Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Givrée

Merci pour cet article ! Ayant lu tous les livres de ma propre sélection, je confirme, ce n’était pas suffisant 😀 😀 :D. Il y en a pour tous les goûts, et plusieurs que j’ai déjà lus, mais c’est chouette 🙂

le 19/07/2017 à 12h40 | Répondre

Croco

Jolie sélection. Je n’en ai lu aucun, mais j’en note 3, disponibles dans ma bibliothèque, que je vais essayer d’emprunter cet été (en commençant par « Les âmes vagabondes » s’il est toujours disponible ce samedi, les autres il va falloir que je les réserves).

le 19/07/2017 à 13h19 | Répondre

Miss Chat

Olala Chacha, tu me fais revenir 10 ans en arrière avec cette série… j’avais tellement aimé les 2 premiers tomes !! Il faudra un jour que je les termine.
Nya, je n’ai pas lu ce roman précis mais j’avais lu en revanche « Alias Grace » , cette auteur, que j’avais trouvé fabuleux ! Du coup hop, c’est commandé <3

le 20/07/2017 à 13h35 | Répondre

Chacha d'avril

Quoi ? Mais pourquoi tu t’es arrêtée ??!! C’est tellement bien ! Lis les, je te l’ordonne ! 😉

le 21/07/2017 à 10h22 | Répondre

Mademoiselle Bulle

Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à apprécier les Âmes vagabondes ! 🙂 Je trouve qu’il n’a effectivement rien à voir avec Twilight, qu’il est beaucoup plus intéressant et mieux écrit.

La Servante écarlate est emprunté depuis plusieurs mois à ma médiathèque :'( Du coup, j’ai lu plein d’autres Atwood, et je confirme : j’adore cette autrice (oui ça existe, c’est même le mot d’origine : http://www.audreyalwett.com/auteur-auteure-ou-autrice/) !

Pour les Enfants de la Terre… J’ai lu un tome qui en regroupait plusieurs, mais du coup, je ne sais pas où je me suis arrêtée ^^’ Probablement après Le grand voyage.

Il va falloir que je me penche sur les autres livres !! On n’a jamais assez de livres à lire… 🙂

Oh, et si vous avez envie d’un livre très court, et que vous aimez Sherlock Holmes et les héroïnes qui n’ont pas froid aux yeux : Le diable de la Tamise, d’Annelie Wendeberg. C’est très court, parfait pour l’été, et vraiment super !

le 26/07/2017 à 10h31 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?