Menu
A la une / recette

La blanquette de veau de Mutti

Voici une recette facile, quoiqu’un peu longue. J’apprécie de la faire lorsqu’il y a du monde à la maison, car ce sont des ingrédients simples, appréciés par la plupart des personnes. Par contre, étant donné le temps de cuisson, j’essaie de faire le plat la veille, et de le réchauffer le jour J à la cocotte, pendant que je fais cuire le riz à côté.

Ingrédients

  • un morceau de veau par personne
  • 1 ou 2 oignons
  • une bonne dizaine de champignons de Paris
  • 4-5 carottes
  • du vin blanc
  • du fond de veau

DSC_2135

Temps de préparation : environ 10-15 minutes, selon ta dextérité pour éplucher et émincer tous les légumes. (Autant te dire que je suis plus près de la bonne vingtaine de minutes, moi !)

Bon, je me répète, mais le plus long, c’est d’éplucher et de couper en petits morceaux tous les légumes. Mais même pour une cuisinière débutante comme moi, il n’y a vraiment aucune difficulté.

Temps de cuisson : 30 à 40 minutes au total.

La partie la plus longue peut se faire à feu doux, avec une surveillance minimale : il s’agit de laisser mijoter l’ensemble suffisamment longtemps pour laisser le temps aux carottes de cuire convenablement. Ce plat peut se faire à la poêle, mais l’idéal est la cocotte, qui permet à la viande de mijoter sans s’assécher.

Ça y est, tu es prête ? Allez, c’est parti !

Alors, on commence par émincer les oignons et les faire revenir à feu doux avec un peu de matière grasse.

Une fois qu’ils ont bien caramélisé, on peut ajouter les morceaux de viande. Il faut tout d’abord les saisir à feu fort, puis on peut baisser le feu et arroser avec un demi-verre d’eau.

On laisse mijoter quelques minutes à feu moyen, puis on peut ajouter un verre de vin blanc.

Pendant que ça mijote tranquillement, on coupe les carottes en tranches, puis on les ajoute.

On peut alors incorporer le fond de veau, en le diluant dans un peu d’eau.

Pendant que les carottes commencent à cuire, on émince les champignons, et on les rajoute.

N’hésite pas à arroser si nécessaire, l’eau doit affleurer…

DSC_2139

On peut alors laisser mijoter à feu doux pendant 20 à 25 minutes, selon la cuisson des carottes (oh, mais quel hasard, c’est pile la durée d’un épisode de Big Bang Theory ?!).

Au dernier moment, on rajoute le pot de crème, l’idée étant juste de la faire chauffer.

DSC_2154

Il n’y a plus qu’à cuire le riz et à servir le plat aux gourmands !

Le secret de cette recette, c’est vraiment la qualité de la viande et de la crème : le petit pot de crème de la fromagère et le veau du boucher sont un peu chers, certes, mais ils valent vraiment le coup lorsqu’on prend le temps de les cuisiner comme ça !

Encore une fois, cette recette convient aux enfants très jeunes : ChérieChou, fan de carottes et de champignons, se régale du haut de ses 20 mois !

DSC_2155

Toutes photos : Photos personnelles

Et toi ? Tu fais quoi, pour régaler ta famille ou quand tu as des invités ? Toi aussi, tu regardes Big Bang Theory pendant que tu cuisines (c’est une secte !) ? Dis-nous !

Toi aussi, tu veux proposer une recette ? C’est par ici !

A propos de l’auteur

Jeune mariée presque trentenaire et maman depuis l'été 2014, j'essaie de concilier la vie de famille, un boulot passionnant et ma passion pour les voyages. Mister F. et ChérieChou me comblent de bonheur, même si parfois on ne sait plus où donner de la tête ! Mais bon, ça me va bien : je suis plutôt du genre à ne pas tenir en place.... Danse, lecture, piano, mais aussi boxe ou yoga, la vie à 100 à l'heure, j'aime ça !

7 Commentaires

  • Madame Fleur
    29 juillet 2016 at 9 h 39 min

    Merci Louna !!!
    Tu m’etonnes que CherieChou soit conquise ça à l’air trop trop bon !

    Reply
  • Miss Chat
    29 juillet 2016 at 10 h 20 min

    Ca fait partie de ces plats que je trouverais bon … s’il n’y avait pas cette viande dégueulasse et pleine de gras qu’on voit toujours 🙁 Je déteste trouver un morceau de gras/couenne/cartilage dans ma viande du coup… Ca a l’air si bon pourtant 🙁

    Reply
    • Camomille
      29 juillet 2016 at 17 h 04 min

      Je n’aime pas la viande… mais j’adore la blanquette de poisson, il suffit d’adapter 🙂

      Reply
    • Louna
      16 août 2016 at 8 h 53 min

      Ahahah ! En effet, je te comprends ! C’est pour ça que je ne fais jamais ce plat si je n’ai pas pu aller acheter de la viande de bonne qualité chez mon boucher ! 😉

      Reply
  • Flora
    29 juillet 2016 at 11 h 14 min

    Copine foodie ! En grands gourmands qui se respectent, la blanquette fait partie de nos classiques 🙂
    Dans ma version, il y a beaucoup plus de beurre par contre (sans doute la faute à mes quelques années en Normandie ) 😉
    On a aussi une petite préférence pour des sauces un peu plus épaisses alors souvent on lie la sauce en fin de cuisson avec un jaune d’oeuf et un peu de farine.
    Oui on n’est pas du tout à la diet chez nous !

    Reply
  • Marjolie
    31 juillet 2016 at 11 h 33 min

    Aaaah mais il manque le petit filet de jus de citron juste avant la fin pour rapporter de la fraîcheur et du peps! On doit à peine le sentir, c’est juste meilleur…

    Reply
    • Louna
      16 août 2016 at 8 h 58 min

      Héhé ! Merci pour l’astuce : j’essaierai ça, la prochaine fois !

      Reply

Laisser un commentaire