Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Ma recette facile du gâteau à l’oroblanco (ou sweetie)


Publié le 20 février 2015 par Claire Gezillig

L’oroblanco, tu connais ?

Non ? Moi, non plus, y a quelques semaines, ça ne me disait rien. Mais mon marchand de fruits et légumes les vendait par 5 pour un prix dérisoire. Donc, j’en ai acheté, 5, sans connaitre. Même pas peur !

Et puis donc après, j’ai demandé à wikipédia.

En gros, c’est un fruit issu d’un croisement entre le pamplemousse et le pomelo. C’est vert-jaune (plus c’est jaune, plus c’est mur), et la peau est très épaisse. On les appelle aussi « sweetie », car c’est sensé être plus sucré que les autres agrumes de la même famille.

Ça ressemble à ça :

fruit : oroblanco

(Bon, ok, va encore falloir que je bosse pour faire des jolies photos à présenter dans mes articles…)

Ça peut se manger comme un pamplemousse. On peut aussi en faire du jus. J’ai trouvé ça très bon, pressé avec quelques oranges. Mais bon, j’en avais 5, je me suis dit que ce serait bien de trouver une recette pour varier un peu.

Et Google a bien quelques propositions, mais j’avais envie de quelque chose de simple… J’ai donc décidé d’improviser une recette assez simple moi-même. Oui, j’aime les aventures culinaires !

Et comme mon amoureux a adoré (mais alors vraiment adoré !) mon gâteau, je me suis dit que ça valait le coup de partager ma recette.

Bon, c’est un bête gâteau qui doit pouvoir se faire aussi avec du pamplemousse, du citron ou de l’orange, mais on a parfois besoin de recettes faciles et bonnes, non ? (Je suis aventurière et paresseuse, oui, oui !)

Les ingrédients

  • 100g de beurre (je t’ai dit que j’étais normande ?)
  • 80g de sucre (à adapter suivant tes goûts ou si tu veux utiliser un autre agrume)
  • 100g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 2 œufs
  • le jus de 2 oroblancos
  • un peu de sucre glace

La recette

Préchauffe ton four à 180 degrés.

Mélange le sucre et les œufs.
Puis, ajoute la farine et la levure.
Et enfin, le jus d’un oroblanco et le beurre fondu.

Mélange bien… Et hop, verse le tout dans un moule bien beurré, et met au four pour 30 minutes environ.

Une fois que c’est cuit, tu sors du four, tu démoules, tu mouilles avec le jus du deuxième oroblanco, et tu soupoudres légèrement de sucre glace.

Ça va ressemble à ça :

gâteau à l'oroblanco

Et c’est super bon. (Oui, je m’envoie des fleurs, même pas honte.)

Le goût de l’agrume est doux, mais donne un petit quelque chose de spécial… Et tu peux te la péter un peu avec tes invités : « vous ne connaissez pas l’oroblanco ? ».

Tout ça avec une préparation de 15 minutes maximum (et c’est si tu dois presser ton oroblanco à la main, parce que moi, avec mon presse-agrume électrique, j’ai du mettre 10 minutes à tout casser) !

Alors, tu essaies et tu me dis ce que tu en penses ?

Toi aussi, tu veux proposer une recette ? C’est par ici !

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

sarah

ca a l’air appétissant comme ca mais (oui je suis chiante! ^^) à l’intérieur c’est comment? si tu l’as fait dans un plat c’est que ca ne se démoule pas, c’est plus comme un flan? en tout cas mon mari est fan de pomelos alors je saurais quoi faire la prochaine fois qu’il les oublieras dans le placard 😉

le 20/02/2015 à 11h14 | Répondre

Claire Gezillig

la consistance est un peu comme un quatre quart mais un peu plus mouillé, je dirais…
Mais pas flan 🙂

le 20/02/2015 à 12h50 | Répondre

Cricri

Mmmm ca a l air trop bon!!

le 20/02/2015 à 11h15 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?