Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mon Osso Bucco adoré


Publié le 7 octobre 2016 par Louna

Aujourd’hui, je vais te livrer ma précieuse recette d’Osso Bucco !

Je me souviens qu’enfant, lorsque je voyais mon père faire ce plat, ça me paraissait tellement compliqué, long et délicat que je me disais : « Jamais je ne saurai faire ça ! Alors autant en profiter pour manger comme une ogresse tant que j’habite chez Papa et Maman ! »

Mais un jour, j’ai dû quitter le nid et voler de mes propres ailes. J’ai commencé, comme tout jeune étudiant qui se respecte, à me nourrir de pâtes. Puis j’ai eu un enfant, et je me suis dit que ce serait drôlement chouette qu’elle puisse manger toutes les bonnes choses auxquelles j’avais eu droit pendant mon enfance.

Du coup, à chaque séjour chez mes parents, je me colle derrière celui qui est aux fourneaux, et je note précieusement tous les gestes, les consignes et les astuces qu’ils partagent avec moi. Une fois rentrée à la maison, je me sers de ma petite famille comme cobaye. Et je dois dire que jusqu’à présent, ils ont l’air plutôt contents !

Donc le voici, le voilà, mon Osso Bucco à moi !

Ingrédients

  • 1 jarret de veau avec os par personne
  • 1 ou 2 oignons
  • de la pulpe de tomates
  • des légumes au choix :
    • 2 grosses carottes
    • 1 céleri
    • 1 poivron
    • 1 fenouil
  • le jus d’une orange
  • 1 bouquet garni
  • éventuellement du fond de veau (mais normalement, l’os est là pour ça !)

DSC_0081_v2

Temps de préparation : environ 10-15 minutes, le temps d’éplucher et de découper tous les légumes, de retrouver l’ouvre-boîte et de se rappeler comment on s’en sert, de réussir à ouvrir cette fichue boîte sans s’en mettre de partout (ou alors, le cas échéant, de passer cinq minutes à essayer de rattraper la tache de tomate sur son tee-shirt, parce que, oui, encore une fois, on s’est lancé dans la préparation sans mettre le beau tablier offert à Noël par sa mère-grand).

Bref, tu l’auras compris, le temps de préparation est assez réduit si tu es plus douée que moi.

Temps de cuisson : 20 minutes de cuisson sur plaques, puis 30 minutes au four.

Je fais tout à la cocotte (encore un cadeau de mère-grand !), ce qui permet de laisser mijoter tranquillement avant d’enfourner, en refermant avec le couvercle adapté, qui empêche le plat de s’assécher dans le four.

Et c’est parti !

Émincer les oignons, et les faire revenir à feu doux, avec un peu de matière grasse.

Saisir les tranches de jarret de veau : à feu fort, tourner/retourner. L’idée est de créer une coque externe pour que la viande ne perde pas son jus. On peut éventuellement recouvrir la viande de farine.

Pendant cette étape rapide, on peut laisser dessous le tapis d’oignons.

DSC_0088_v2

À feu doux, ajouter le reste des ingrédients :

  • d’abord la pulpe de tomates,
  • puis les carottes, le fenouil et les autres légumes au choix,
  • et on peut éventuellement ajouter un verre de vin blanc en début de cuisson.

DSC_0089_v2

En fin de cuisson, rajouter le jus d’orange.

Pendant toute cette étape de cuisson des légumes, il ne faut pas hésiter à rajouter de l’eau, afin que les légumes, la viande ou les oignons n’accrochent pas au fond de la cocotte.

Ensuite, il ne reste plus qu’à rajouter le bouquet garni, puis à saler et à enfourner, pendant 30 minutes à 180°C.

Bon appétit !

En général, je sers ce plat avec des tagliatelles aux œufs frais et une bonne bouteille de vin blanc !

DSC_0093_v2

Toutes photos : Photos personnelles

Et toi ? Tu glanes de bonnes idées de recettes chez tes parents ? Quelles spécialités t’es-tu réappropriées ? À moins que tu ne préfères continuer à manger des pâtes ? Dis-nous tout !

Toi aussi, tu veux partager une recette ? C’est par ici !

Commentaires

11   Commentaires Laisser un commentaire ?

Flora

Tu m’as fait rire avec ton histoire de tomate 🙂
Encore une super chouette recette qui donne envie ! Je vais finir par venir en pension chez toi si ça continue comme ça 😉

le 07/10/2016 à 08h44 | Répondre

Madame Bisounours

Mmmm ça donne faim (oui même après mon petit dej’)
Ça me donne très envie d’essayer assez rapidement ! Merci Louna pour cette recette.

le 07/10/2016 à 09h26 | Répondre

Mélimélanie

Ça donne envie et j’ai adoré ton aventure avec la tomate!! Pour le moment petit habitant est encore aux petits pots donc je ne me casse pas trop la tête en cuisine mais bientôt je vais devoir m’y mettre et du coup je garde tes recettes sous le coude!

le 07/10/2016 à 09h32 | Répondre

Tamia (voir son site)

Merci pour le partage ! Cette recette est parfaite !
(quelle aventure pour ouvrir un boite de conserve de tomate : tu m’as fait bien rire !)

le 07/10/2016 à 10h46 | Répondre

Miss Chat

Rhô vache ça a l’air bon !
Ca fait partie de ces plats que jaimais bien étant petite. Je vais essayer de convaincre l’homme miam miam… avec une Sachertorte en dessert hihi.

le 07/10/2016 à 12h56 | Répondre

Madame vélo

Ben ça n’a pas l’air si compliqué que ça finalement ! Faut juste trouver un plat qui fasse feu + four. J’en mange jamais, mais c’est une bonne idée 🙂

le 07/10/2016 à 13h58 | Répondre

Madame yoga

ça a l’air super bon en tout cas!

le 08/10/2016 à 10h00 | Répondre

Cash Cat

Ca a l’air super bon !!!!!!!!! mais on dirait du céleri plutôt que du fenouil……….. 🙂

le 08/10/2016 à 22h17 | Répondre

Marjolie

Et surtout il faut bien gratter les bords de la cocotte où tous les sucs de cuisson se sont accumulés comme sur la photo! Sinon on perd le meilleur!
(et, oui, ça c’est du céleri pas du fenouil!)
J’adore l’osso bucco, ça n’a pas l’air très connu, j’espère que cet article convertira les foules 🙂

le 09/10/2016 à 11h26 | Répondre

Elo (voir son site)

Miam miam! Ce plat a l’air très bon! Je crois bien que je n’en ai jamais mangé, mais ça donne envie! Je ne suis pas très viande en général mais de temps en temps, pourquoi pas! À tester! Merci pour la recette! 🙂

le 09/10/2016 à 13h19 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?