Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La flammekueche aux champignons


Publié le 8 mai 2015 par Nilith lutine

Un plat tout simple mais délicieux, c’est la flammekueche !

Il y a quelques années, M. Lutin a proposé qu’on tente d’en faire une. Lui n’était pas encore végétarien à l’époque, mais moi, je n’étais pas trop inspirée par une version sans lardons et rien d’autre à la place. Du coup, pour mon côté, j’ai tenté avec de simples lamelles de champignons. Eh bien c’était délicieux ! Depuis, j’ai réussi à convertir un peu plus mon mari aux champignons (même si ce n’est pas encore l’idylle), et lui a cheminé vers le végétarisme, pour finalement sauter le pas récemment. La version aux champignons est donc à présent l’officielle de notre famille !

Tout ça pour dire que :

  • Tu peux utiliser la même base en remplaçant les champignons par de plus classiques lardons (revenus à la poêle au préalable, c’est meilleur), ou des bouts de jambon (c’est différent et moins traditionnel, mais c’est sympa aussi, d’après le Lutin)… ou ce qui t’inspire d’autre, si tu as envie de faire des expériences !
  • N’hésite pas à faire des flammekueches moitié-moitié, avec un ingrédient d’un côté et un autre de l’autre. L’occasion de varier les plaisirs !

Bon, c’est pas tout ça, mais si on passait à la pratique ?

Ingrédients

Quantités données pour une flammekueche. Pour indication, une seule nous suffit pour tous les deux, en l’accompagnant d’une salade verte. (Pourtant, j’ai un bon coup de fourchette !)

ingrédients flammekueche aux champignons

Crédits photo : Photo personnelle

Pour la pâte

  • 100 g de farine
  • 2 cuillères à café d’huile d’olive, pas trop remplies
  • 1/2 sachet de levure boulangère
  • 6 cl d’eau
  • 1 pincée de sel (oui je sais, c’est pénible, que le plat soit pour 2 ou pour 30, dans les recettes, on dit toujours « une pincée de sel ». Je me plie à la tradition, vois-tu.)

Si tu as la flemme ou vraiment pas le temps, tu peux également utiliser une pâte à pizza toute prête. Idéalement, il faudra alors l’étaler un peu plus au rouleau avant de la garnir.

Mais entre nous, depuis que je connais cette recette, c’est tellement simple et tellement bon que j’utilise cette pâte pour nos pizzas maison également, en augmentant les doses de moitié. (Et je me dis à chaque fois « mais pourquoi on a acheté des pâtes à pizza tout ce temps, voyons ?! ».)

Pour la garniture

  • 15 cl de crème
  • 2 oignons
  • 100 g de champignons de Paris (quantité approximative)
  • sel, poivre

Préparation

Dans un petit saladier, mélange la levure à la farine. Ajoute l’huile, le sel, et verse l’eau (profite-en pour rincer un peu ta cuillère huileuse). Ensuite, c’est simple : tu flanques tes mains dedans et tu mélanges ! C’est assez collant, mais après une ou deux minutes, ça devrait pouvoir former une boule. Si ce n’est pas le cas, ajoute un peu de farine, et réessaye.

Instant culture culinaire : il ne faut jamais mettre en contact direct la levure avec le sel ou le sucre, ça la « tue ». C’est donc important de mélanger d’abord à un autre ingrédient.

Laisse reposer la pâte 30 min à température ambiante.

Pendant ce temps, émince les oignons et fais-les revenir dans une poêle avec un peu d’huile.

Quand ta pâte a suffisamment reposé, il faut l’étaler sur du papier sulfurisé. Facile ? Haha, que nenni. Bon, pas besoin d’avoir le niveau d’un chef étoilé hein ! Mais le meilleur dans la flammekueche, c’est la finesse de la pâte. Donc il faut l’étaler au rouleau, encore, et encore, et encore.

Ne panique pas au premier petit trou : tu rapièceras ça plus tard. Vérifie bien les limites de la grille de ton four, afin d’ajuster au mieux la forme de ta pâte : si ça dépasse, ça coule à la cuisson ! Évidemment, c’est impossible d’étaler parfaitement rectangulairement : coupe ce qui dépasse dans un coin pour aller le remettre là où il en manque (y compris sur le fameux trou au milieu, là), deux passages de rouleau par-dessus, et hop !

Mets ton four à préchauffer à 220 C°.

 préparation flammekueche

Crédits photo : Photo personnelle

Pour ma part, je préfère faire l’étape suivante en restant encore sur la table, car c’est plus rapide : la grille crée plein de mini-creux pas très pratiques. Mais si, comme moi, tu as une grille qui fait un petit « décroché », la manœuvre ensuite est plus facile à deux, en tenant deux coins du papier sulfurisé chacun. Bref, dans ce cas, si tu es toute seule et d’humeur peu aventureuse, place tout de suite la pâte sur la grille. Tu mettras un peu plus de temps à étaler la crème, mais au moins ta flammekueche restera en un seul morceau !

(Parenthèse pratique : les barreaux de ta grille ne doivent pas être trop espacés. 2cm, ça va. 4cm, c’est la catastrophe ! Si tu as une grille très écartée, utilise plutôt une plaque. Il faudra peut-être laisser cuire un peu plus longtemps, mais ça t’évitera d’avoir un four à la crème ! J’ai déjà testé quand j’ai voulu faire de la flammekueche chez mes parents, je te promets que c’est une expérience que tu ne veux pas tenter. Non parce que, tant que ça n’est pas encore chaud, ça a l’air, comme ça, de pouvoir tenir. Mais en fait, non.)

La crème, donc. Mélange-la à du sel et du poivre (tu peux le faire directement en mettant un gros paquet de crème au milieu de ta pâte, ça évite de condamner le reste de crème à une utilisation salée, ou de salir un autre récipient), et étale-la. Pas d’histoire de « le plus finement possible » cette fois-ci : la pâte va en boire un peu, il faut donc en mettre une dose assez généreuse.

Transfère ta pâte ainsi crémée sur la grille. Dispose les oignons revenus dessus.

préparation flammekueche aux champignons

Crédits photo : Photo personnelle

Coupe des lamelles de champignons de Paris (je préfère le faire au fur et à mesure pour éviter d’en avoir prévu trop), et dispose-les sur la pâte en les serrant bien : ça va réduire à la cuisson.

Ton four est chaud ? Alors, c’est parti pour la cuisson ! Une dizaine de minutes, en surveillant bien. Quand la pâte est dorée sur les bords, c’est prêt.

Sers la flammekuche encore chaude, accompagnée d’une salade verte. Bon appétit !

recette flammekueche aux champignons

Crédits photo : Photo personnelle

Toi aussi, tu veux proposer une recette ? C’est par ici !

Commentaires

8   Commentaires Laisser un commentaire ?

Jojo

Oh c’est super ! Alsacienne expatriée, je me morfondais de ne pas avoir de Flammkuech dans mon congélo. Je pensais que la pâte était bien compliquée à faire, mais en fait non ! Je vais bientôt essayer cette recette 🙂

le 08/05/2015 à 12h36 | Répondre

Nilith lutine

Ouh, quelle responsabilité, faire retrouver la flammekueche à une alsacienne ! 😆 Je ne sais pas si ça sera tout à fait pareil, en tout cas, c’est très bon. 🙂 Si je ne dis pas de bêtise, il me semble que la flammekueche était à la base faite avec le reste de la pâte à pain, après avoir fait cuire celui-ci. La pâte est tout simplement de la pâte à pain (oui, en fait c’est facile à faire, le pain ! Pourtant on n’a vraiment pas l’habitude… Ça fait partie de mes futurs grands projets de vie, me mettre à faire mon pain, au moins une partie de la semaine… On verra quand je me déciderais ! Mais j’ai déjà eu l’occasion d’en faire, avec du levain, donc je sais que ça se fait très bien.)

le 08/05/2015 à 14h07 | Répondre

Jojo

Est-ce que par hasard tu connais la correspondance levure en cube et levure sèche ? J’ai l’habitude d’utiliser la fraîche 😉
Je crois souvent que ce qui est bon est compliqué à faire, mais j’aime apprendre que non !

le 08/05/2015 à 18h12 | Répondre

Nilith lutine

Je n’ai pas l’habitude d’en utiliser (je ne savais même pas que ça existait d’ailleurs, mais ça m’intéresse !!!), mais en cherchant, j’ai trouvé ça : « Il faut mettre 2.5 à trois fois plus de levure fraîche que de levure sèche. Par exemple 7 g de levure sèche = environ 20g de levure fraîche. »
Un demi-paquet de levure sèche, ça fait 2,75g (bon je ne pèse pas en vrai hein, je fais au jugé), donc en levure fraîche, entre 7g et 8g… Je ne sais pas combien fait un cube ! 🙂

le 08/05/2015 à 18h48 | Répondre

Chat-mille (voir son site)

Encore une recette qui donne très envie ! J’ai fait pour la première fois ma pâte à pizza il y a quelques jours (envie de pizza, mais plus de toute prête dans le congélo, et pas de pâte en rouleau non plus) et c’est vrai que j’ai été très surprise de la facilité de l’opération (et pourtant je suis une cuisinière qui a tendance à rater tout ce qu’elle fait !). Je crois que je vais vite investir dans de la levure de boulanger (parce que même si c’était pas trop mal avec de la levure chimique, ça doit être mieux avec de la boulangère !) et tester ta flammekueche dans la foulée 😉

le 11/05/2015 à 14h20 | Répondre

Mlle Moizelle

On sort de table, on vient de terminer notre délicieuse flammekueche, et on te remercie car on s’est régalé!!! :-p Et je pensais que cela serait plus compliquer pour étaler la pâte, mais tout s’est bien passé. Merci pour tes conseils!

le 05/06/2015 à 20h42 | Répondre

Mme Ebène

Merci pour l’idée et la recette de la pâte, elle est délicieuse 🙂 Par contre je trouve que la crème rend la tarte un peu trop lourde, je vais réessayer à l’ancienne avec du fromage blanc.

le 17/07/2015 à 08h50 | Répondre

Maritxu

J’ai testé ton idée de garniture végé ce soir, avec la recette de pâte d’un livre de marie chioca. C’était très bon!

le 09/12/2015 à 00h15 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?