Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Mes restos japonais préférés à Paris


Publié le 1 décembre 2019 par Azu

Si tu vis à Paris, tu sais qu’il existe une rue bien spéciale pour manger un vrai japonais traditionnel (et pas un de ces machins à sushis tenus par des chinois…). Si tu n’es pas Parisien et bien sache que nous avons une rue qui réunie les meilleurs restos japonais traditionnels. Un vrai petit bout de gastronomie japonaise en plein cœur de Paris, dont voici mes préférés !

Crédit : photo personnelle

Naritake, le spécialiste des ramens simples et goutûs

À Paris, il y a plusieurs restaurants spécialisés en ramen, un de mes préférés est le Naritake. Il ne paie pas de mine vue de l’extérieure : un tout petit resto tout en longueur. Mais les ramens sont à tomber et personnellement c’est le restaurant qui se rapproche le plus d’un vrai resto ramen au Japon. Deux ou trois recettes seulement, auxquelles tu peux rajouter un œuf, plus de nouilles, plus de bouillon, des algues etc. Mais surtout, tu peux choisir ta dose de gras : faible, moyen, beaucoup.
La première fois c’est un peu effrayant, et comme je ne digère pas très bien le gras j’avais pris Faible. Sauf que, le gras c’est la vie. Sans gras le bouillon du ramen n’a pas de goût !

Crédit : photo personnelle

Le délicieux ramen du Naritake

Le Ryukishin, le ramen sophistiqué

Il est dans mon top trois des meilleurs ramens goûtés à Paris. Petit resto élégant et sophistiqué, il dénote un peu au milieu des restos japonais traditionnels sans grand charme (il faut l’avouer). Les recettes de ses ramens sortent un peu de l’ordinaire. Mon préféré est un paitan, un bouillon à base d’huile de moule, très crémeux, presque velouté par rapport aux autres bouillons. Ce que j’aime surtout, c’est qu’il le propose en Tsukemen : les nouilles sont à part et il faut donc les tremper dans le bouillon. Le plus de ce restaurant, c’est qu’il propose des ramens vegans ultra délicieux ! Et l’autre plus du restaurant, c’est que c’est en fait une licence. Du coup, quand on est allés au Japon, on a pu manger dans le Ryukishin de Kyoto : recettes différentes mais toutes aussi délicieuses (rien que d’en parler, ou plutôt de l’écrire, j’en ai l’eau à la bouche !).

Crédit : photo personnelle

Gyiozas

Naniwa-Ya, le vrai resto traditionnel

Un petit resto au bout de la rue Saint-Anne, qui attire moins de monde et qui pourtant, selon moi, a un des meilleures rapport/qualité prix du quartier. C’est le premier restaurant japonais où mon mari m’a emmenée et où j’ai donc découvert la vraie cuisine jap’. Ils proposent tous les plats traditionnels japonais, du très basique ramen, en passant par le donburin (le bol de riz avec une omelette et de la viande) jusqu’au plus insolite takoyaki (des boulettes de beignets de poulpe), qu’on retrouve assez peu dans les autres restos mais qui est pourtant un incontournable de la cuisine japonaise. Comme dans un vrai restaurant japonais, le thé est à volonté, et les cuistots sont au fourneaux devant nous. Notre place préférée ? Le bar, pour admirer la nourriture en préparation, miam !

Crédit : photo personnelle

Les fameux takoyaki

La boulangerie Aki

Cette boulangerie a réussi le pari de la fusion parfaite entre la cuisine jap’ et française. Entre autres melon pan, onigiri et petits sandwichs dans la plus pure tradition du konbini (petite boutique ouverte 24h/24 et 7j/7 où ils vendent de tout et donc de la nourriture aussi), elle propose également des tiramisus au matcha, des éclairs au yuzu, des brioches viennoises fourrées à la crème chantilly et à la pâte de haricots rouges. On ne s’en lasse pas !

Crédit : photo personnelle

Un plateau repas chez Aki : au menu tonkatsu, gyozas, onigiri, melon pan et tiramisu au matcha

L’épicerie Juji-Ya

C’est une petite épicerie qui propose aussi des bentos, à manger sur place ou à emporter. Le concept du bento c’est soit plein de petits plats, soit un plat un peu plus gros et plein de petits accompagnements. Plutôt spécialisé dans la friture, on a donc le choix entre plusieurs bentos tous aussi bons les uns que les autres. Je craque souvent pour les croquettes à la viande et aux légumes, mais aussi pour le beignet de légumes ou le karaage (poulet frit). Les accompagnements sont une plongée directe dans la culture culinaire du Japon : algues, édamame, omelette japonaise, lotus marinés, salade pomme de terre mayonnaise (oui, c’est assez surprenant, mais les japonais adorent la mayo et en mettent partout), brocolis marinés, salade de pâtes, dés de potirons etc. Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Côté épicerie, la boutique te propose plein de petits produits alimentaires qu’on trouve généralement dans les konbinis japonais. C’est un peu cher, mais agréable quand on est en manque.

Voilà, c’était ma petite liste de restos japonais Parisiens. Bien sûr, il y en d’autres qui sont pas mal, mais cette liste c’est celle où tu me trouveras forcément le vendredi soir ou le weekend !

Et si tu veux essayer d’autres restos japonais, je te dirai que les seuls indices qui peuvent te dire que c’est un bon resto, c’est que le personnel est japonais ET parlent japonais, et que parmi les clients il y a aussi des japonais. Personnellement, c’est un vrai gage de qualité !

Et toi, as-tu aussi des bonnes adresses de restaurants jap’, que ce soit sur Paris ou ailleurs ? Partage-les nous !

Commentaires

7   Commentaires Laisser un commentaire ?

Vanouille

Merci pour cet article !! J’ai hâte d’essayer tes recommandations !
Je t’avoue que mon adresse pour les ramen à Paris, c’est Higuma (hum hum… Ne me juge pas s’il te plaît !!)!
N’ayant pas tellement d’expérience avec les « vrais » ramen, je ne me suis pas trop posée de questions et c’ est toujours sympa avec des amis car il y a souvent de la place.
Faut-il réserver à l’avance pour tes adresses ?

le 01/12/2019 à 09h25 | Répondre

Miss Chat

Higuma ici aussi ! Je n’ai jamais testé l’autre mais les ramen d’Higuma me rappellent parfaitement ceux du Japon 😉

le 01/12/2019 à 20h02 | Répondre

Azu

Alors Higuma, je n’y mets plus les pieds depuis que j’ai remarqué que c’était des chinois en cuisine (pour celui de la rue Sainte-Anne). Leurs plats sont devenus d’ailleurs assez gras suite à ça…
Quant aux resto que je conseille, il est possible de réserver le Ryukishin.
Le Naritake est souvent bondé et on ne peut pas réserver de table, il faut vraiment viser assez tôt pour y manger sans faire la queue.
Quant aux autres, il y a parfois un peu de queue mais c’est souvent de l’ordre d’un quart d’heure max environ. Personnellement, j’ai l’habitude d’y venir manger assez tôt pour m’épargner ça haha.

le 02/12/2019 à 13h55 | Répondre

Virg

Bonne idée cet article, pour les non parisiens ou ex parisiens de passage, les bons plans sont les bienvenus 😉

le 01/12/2019 à 12h49 | Répondre

Madame Nounours (voir son site)

Je plussoie pour Aki, et le Naniwa Ya. Ce sont mes adresses favorites sur Paris pour manger Japonais. Sinon il y a aussi l’épicerie Kyoko que je recommande vivement.

le 01/12/2019 à 14h12 | Répondre

Azu

Je ne l’ai pas cité car on ne peut pas y manger mais c’est mon épicerie préférée dans le coin aussi ! 🙂

le 02/12/2019 à 13h56 | Répondre

Madame Parenthèses

Merci pour les adresses ! J’y vais régulièrement dans cette rue, mais je choisis souvent le restaurant au pif ^^ La prochaine fois, nous viserons un de ceux-là !

le 02/12/2019 à 13h40 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?