Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La route, cette jungle


Publié le 11 mars 2019 par Doupiou

J’adore rouler, on peut même dire que je suis une vraie routière. J’aurais adoré être chauffeur de taxi voir même chauffeur poids-lourd ! La ville, l’autoroute, la montagne ? Peu importe ! J’habite dans un endroit où toutes ces routes se mêlent très facilement.

Avant ma naissance, mon papa était pilote de rallye. Sa spécialité était les courses sur neige. Alors quand j’ai commencé la conduite accompagnée (et même un peu avant mais chut !), mon papa m’a immédiatement formée à la conduite sur neige. Du coup je n’ai pas peur du petit flocon !

Pourtant, je suis de moins en moins sereine sur la route. J’ai l’impression d’être systématiquement la témoin de comportements agressifs et dangereux. C’est vrai qu’on a un sentiment de sécurité dans cet habitacle, comme si rien n’existait autour. Et si on prenait conscience de notre façon de conduire ?

On se détend !

Tu approche d’une petite agglomération à 17 heures. La circulation est dense mais ça roule quand même. Devant toi, une file de voiture se déplaçant à peine à la limite de vitesse autorisée. Tu es la dernière quand tu regardes dans ton rétroviseur par réflexe : arrive une voiture pleine balle sur toi ! Mais il ne va jamais réussi à s’arrêter !! Il freine à la limite de ton pare-choc et passe le reste du trajet collé à ta plaque d’immatriculation en se déboîtant à gauche de temps à autre pour tenter de te doubler.

Tu as déjà vécu cette situation pas vrai ?

Il m’est parfois arrivé de me mettre sur le bas-côté pour laisser doubler ces foufou du volant tellement ils me font paniquer ! Alors je peux comprendre que parfois on puisse être pressé mais cela ne justifie pas un tel comportement. Pourtant mon encart « bébé à bord » est bien visible !

Sur la route, on se dé-tend ! Non klaxonner comme un dingue dans les embouteillages ne fera pas avancer les voitures plus vite, oui je vais te laisser t’insérer pas la peine de me forcer le passage.

Je sature de voir les gens s’insulter comme du poisson pourri à feu rouge parce que l’un a doublé l’autre trois mètres avant. La route n’est pas un terrain de jeu, bon sang !

L’alcool et les stupéfiants

J’ai développé une tolérance zéro pour ceux qui prennent le volant en ayant consommé trop d’alcool ou sous l’emprise de stupéfiants. Sérieusement je me demande comment on peut être si débile ! J’ai encore ce souvenir de mon enterrement de vie de jeune fille où je voyais mes demoiselles d’honneur enquiller mojitos sur tequila pendant qu’elles me disaient que je ne savais pas faire la fête, moi et mon verre d’eau gazeuse à la main. Pourtant elles étaient bien contentes que quelqu’un puisse ramener la petite troupe en un seul morceau !

Avec mon mari, avant de partir manger chez qui que ce soit, on se met d’accord pour celui qui boit ou celui qui conduit. Tout le monde est serein et peut profiter pleinement de la soirée ou du repas de midi ! Nous avons aussi une autre règle : alcool zéro en moto !

Et on s’y tient toujours !

crédit photo : nile

 

Les contrôles des forces de l’ordre

Tu vois ceux qui te font des appels de phares lorsque tu approches d’un contrôle routier ou d’un radar mobile ? Je ne suis pas de ceux-là !

J’ai un profond respect pour la police et la gendarmerie et je me dis que s’ils se mettent à un endroit c’est bien pour quelque chose. Et pas uniquement pour enquiquiner le monde à retirer des points ! Peut-être sont-ils en train de chercher un enfant enlevé ? On ne sait pas !

Les personnes âgées

Je vais peut-être entrer dans une polémique mais je suis pour à 200% de faire des tests de capacité aux personnes qui conduisent encore passé soixante-cinq ans. Outre leur vue et leurs réflexes qui baissent, le code de la route a tellement changé en des décennies !

Je l’ai repassé récemment et j’ai découvert des panneaux dont je ne connaissais même pas la signification !

C’est assez régulièrement qu’on entend qu’une personne âgée a provoqué un accident en prenant une voie rapide ou une autoroute à contre-sens. Alors pour moi, mieux vaut prévenir que guérir.

Et moi là-dedans ?

Non je ne souhaite pas faire la morale. Parce que je suis loin d’être irréprochable : j’ai tendance à rouler un peu trop vite, je ne fais pas systématiquement mes stop, mon impatience peut me faire coller de trop près la voiture de devant…

Pourtant je sais que je dois faire des efforts et encore plus car je dois monter l’exemple à mes enfants en voiture. Quand je vois ma maman qui insulte copieusement un automobiliste un peu trop foufou ou qui va lui faire une queue de poisson par vengeance, je prends peur ! Ce n’est pas du tout l’image que j’ai envie de montrer à mes enfants !

Une conduite zen c’est aussi l’assurance de moins consommer d’essence, c’est voir certains obstacles à temps (coucou le petit chat qui traverse inopinément !).

Je ne suis pas une angoissée de la route mais je sais qu’il existe des personnes dont le fait d’avoir un volant entre les mains, les stresse. Et j’imagine que ces personnes-là perdent vite leurs moyens avec un autre automobiliste un peu trop excité à proximité. Et c’est ça le respect sur la route à mon sens : être vigilant à l’égard des autres, pour se mettre soi-même en sécurité.

Et parfois c’est ma fille qui me demande de sa petit voix derrière mon siège : « maman ? Tu peux aller moins vite s’il-te-plait ? »

Et toi ? Tu es plutôt stressée ou sereine sur la route ? Tu arrives à pardonner à ceux qui prennent des risques ? Dis-nous tout !

Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madame Colombe

Bonjour Doupiou et merci pour cet article. Je conduis environ une heure au quotidien depuis plus de 8 ans pour aller travailler.
Avant, je pouvais aller travailler à pieds ou en prenant le bus!
Je suis assez zen au volant. Ma conduite n’est pas irréprochable, mais je gère. En revanche, ce sont les conducteurs débiles que je croise au quotidien ( et bien souvent, ce sont les mêmes) qui font monter mon stress.
Nous avons le dépassement de ligne blanche continue, sans aucune visibilité ( la roulette russe, quoi), les klaxons quand il y a un embouteillage ou même un ralentissement.
Et mon préféré (moins grave, mais tout autant dangereux): celui qui se traîne alors qu’on peut rouler jusqu’à 80, et qui une fois arrivé dans un village appuie sur le champignon et est bien loin des 50k/heure requis.

Depuis que j’écoute des livres audio en roulant, je m’énerve moins!
En revanche, la crainte qui ne me quitte pas: voir un sanglier débouler devant ma voiture
( c’est déjà arrivé) sans crier gare! Et manque de chance, la route que j’emprunte matin et soir est réputée être une « route à sangliers ».

le 11/03/2019 à 12h23 | Répondre

Doupiou

J’avais essayé une fois d’écouter des livres audio mais ça m’endormait plus qu’autre chose ! 😉

le 11/03/2019 à 16h34 | Répondre

Emilie

Je suis une grosse angoissée du volant depuis toujours. Dès la conduite accompagnée j’ai eu peur, me suis sentie bousculée dans mes apprentissages. Résultat j’ai toujours conduit à contre-coeur avec une prudence extrême. Un seul coup de klaxon ou un véhicule qui me colle et je perds aussitôt mes moyens. Idem si j’ai quelqu’un avec moi. Bon bref je suis un peu boulet au volant mais j’assume !

le 11/03/2019 à 17h19 | Répondre

Doupiou

Je comprends totalement tes angoisses même si je ne les vie pas. Je trouve que le climat agressif des usagers de la route n’encourage pas les stressés à l’être moins !

le 12/03/2019 à 16h54 | Répondre

Axel

Je suis un stressé aussi…
Rien n’est pire que ces fous du volant qui te collent aux derrière en espérant que tu accelere!
Raté, moi ça me fait ralentir !

Ouais, je suis ce conducteur pépère qu’on a horreur de suivre parce qu’il est ‘lent’, parce qu’il laisse passer les pieton, regarde bien au cédez le passage, prends son temps aux rond points et n’enlève son pieds du frein que quand le feu est vert !

La route n’est pas un circuit et la voiture pas une F1, je me déplace en sécurité d’un point A à un point B, et ceux à qui cela déplaît, c’est leur problème !

Et vous savez quoi ? J’aime conduire !

le 07/08/2019 à 15h51 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?