Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La Saint-Valentin, revisitée


Publié le 14 février 2019 par Madame Givrée

Ça y est. Les fêtes de fin d’année sont finies. On a fait un sort à la dinde, l’excitation est redescendue d’un cran, le sapin a débarrassé le plancher (tu ne te souvenais plus que ton salon était si grand !) et la galette des rois a été avalée en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « bonne année ». La routine a repris ses droits, la fatigue de début d’année est bien installée, on se sent gros, lourds, en manque de lumière, mal-aimés. Heureusement que la Saint-Valentin est là pour nous remonter le moral en février !

Source : jill111

Ou pas. Parce que la Saint-Valentin, pour la plupart des gens autour de moi, c’est une fête commerciale, qui n’a pas d’ancrage historique dans notre société, c’est une célébration du couple en tant qu’unité, seule façon d’être heureux, une mise de côté des célibataires ou de tout ce qui n’est pas hétéronormatif…. Les critiques sont nombreuses.

Je pourrais te parler de la Saint-Valentin à l’étranger, de tous ces pays où ce n’est pas une célébration de l’amour entre un homme et une femme, de tout ce que c’est d’autre. Je pourrais également te dire que c’est tout de même l’occasion de se faire un bon repas avec la personne que tu aimes, ou de faire une sortie en couple, mais ce n’est pas vraiment mon propos. Aujourd’hui, je préfère te proposer de revisiter cette fête telle qu’on la connaît ici, essayer d’en faire quelque chose de plus.

Et si à la Saint-Valentin… tu décidais de t’aimer un peu ?

Je ne sais pas toi, mais les mois hivernaux sont terribles pour moi. Chaque année, je me fais avoir. Je crois cocher tous les éléments de ma liste qui feront que cet hiver se passera bien : vitamines, un bon bol d’air dès que je le peux, du sport, des moments rien que pour moi, etc. Rien n’y fait. Immanquablement, je m’écroule, un peu avant les fêtes, puis tout de site après. Et avec ce gros coup de fatigue-maladie-déprime, vient fatalement la dépréciation de moi-même, la culpabilité, la colère.

Et si la Saint Valentin, en plein milieu de l’hiver, était l’occasion d’inverser la tendance ? De jurer solennellement que je vais faire un effort particulier pour m’aimer un peu plus? Tout comme les relations de couple demandent du temps, de l’attention et du travail, la relation que j’entretiens avec moi-même en a besoin aussi.

Alors voilà, chère Madame Givrée, quelques conseils de toi à toi pour cette Saint-Valentin de l’amour-propre :

  • Ecoute ta voix intérieure et fais confiance à ton instinct. Tes sentiments savent mieux que toi.
  • Fais quelque chose qui te fait plaisir, qui te fait du bien (là, j’ai peur de tomber dans les images éculées de « prends un bon bain chaud » ou « mange des chocolats » ou encore « fais toi un thé et traîne dans ton canapé avec un plaid et des grosses chaussettes ») (à l’instar du « point Godwin » et du « point Bisounours », je crois qu’il va falloir instaurer un « point thé, chaussons et couverture devant la cheminée » tant j’ai l’impression que toute conversation peut mener à ce conseil !)

Source : jill111 

  • Complète cette fichue liste longue de 3 adjectif des qualités que tu te trouves. Essaie d’en trouver 10.
  • Aie un peu de compassion envers toi-même. Tu fais de ton mieux.
  • N’aie pas peur d’aller chercher chez les autres ce dont tu as besoin, de leur demander de l’aide, de tendre la main pour qu’on saisisse la tienne.
  • Passe du temps toute seule si ça te plaît. Passe du temps avec des gens qui te tirent vers le haut si ça te fait plaisir. Mais choisis TOI-MÊME.

Bon, cette liste demanderait peut-être à être étoffée, j’ai trempé l’orteil dans l’eau de l’amour-propre, c’est un début. Pour le reste, on verra plus tard. Je n’en suis pas encore à écrire des lettres d’amour de moi à moi.

Tout ça te semble un peu trop égocentriste ? Tu as envie d’autre chose ? Ça tombe bien, j’ai une autre idée.

Et si à la Saint Valentin… tu donnais de l’amour aux autres ?

Oui, bon, D’ACCORD, dit comme ça, ce n’est pas révolutionnaire. Mais je ne parle pas de professer un amour éternel à ton chéri, d’appeler ta maman, ou d’écrire un gentil message à ton frère, ta sœur, ta bff, ou aux trois à la fois. Ce n’est pas la peine non plus de débarquer dans le bureau de ta patronne (patron) pour lui offrir des chocolats ce jour-là. Non, moi, j’ai envie de te parler de choses plus globales.

Voici une liste (non exhaustive) des choses qui m’ont traversé la tête dernièrement :

  • Crée une playlist « feel good », et partage-là sur ta plateforme préférée. Fais en sorte qu’elle soit visible par tous. On connaît tous les vertus de la musique. Ta playlist fera sûrement du bien !
  • Plante un ou des arbres. Avec planète urgence, ou reforest’action, ou toute autre association de ton choix. Tu peux même « offrir un arbre » à la personne de ton choix. Aider à protéger notre planète est une belle déclaration d’amour au monde entier (comment ça, c’est un peu trop marshmallow mon histoire ?)
  • Porte-toi volontaire pour donner un peu de ton temps dans une association locale. Je suis sûre qu’une association près de chez toi a besoin de bras, et de bonne volonté !
  • Participe à la course de la Saint-Valentin. Je prends le descriptif directement sur leur site parce que je n’aurais pas dit mieux : « La course de la Saint-Valentin est avant tout un événement militant qui a pour objectif de sensibiliser le public à toutes les discriminations et en particulier celles liées à l’orientation sexuelle. »
  • Dans la même veine, si tu ne te sens pas prête à relever un défi sportif dans l’immédiat, tu peux toujours t’inscrire à la course des héros et commencer à t’entraîner ! Tu trouveras toutes les informations sur cette chouette initiative si tu suis le lien juste au-dessus !
  • Choisis de t’engager à parrainer un enfant. Parce que ça change réellement sa vie !
  • Fais un don de vêtements (ou de sous-vêtements) à une association qui vient en aide aux sans-abris, aux réfugiés, ou à toute autre personne qui en a besoin.

Et toi, la Saint-Valentin, qu’est ce que tu en penses ? Tu as d’autres idées pour la revisiter?

Commentaires

3   Commentaires Laisser un commentaire ?

Athéna

Pour ma part la Saint Valentin est une fête purement commercial. D’ailleurs lorsque je faisait mes études de pâtisserie, un de mes profs m’avait dit un jour que ça avait été créé par les commerçants pour relancer l’économie car entre l’épiphanie et la pâques, il n’y avait aucune occasion particulière à fêter.

Et ça marche plutôt bien car maintenant, ça fait une période en plus de grosses ventes sur l’année….
Les resto, les pâtissier, les carteries, les fleuristes, tous s’y retrouve vraiment. Ça mets un peu plus de sous dans les caisses….

Ici ont a jamais rien fait de spécial pour la St Valentin. Quand j’étais petite on passait cette soirée en famille car mon frère est né le 14. J’ai gardé cette habitude de ne rien faire.
Ici on s’envoie de l’amour n’importe quand. Lol

Il me semble qu’au Japon la Saint Valentin c’est la fêtes des gens que tu aimes ( amoureux mais aussi amis, collègue…) mais ça reste une fête commerciale car il me semble qu’il faut offrir du chocolat à chaque personne, le 14 février ce sont les filles qui offrent et 14 mars ce sont les garçons…

le 14/02/2019 à 13h34 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Ici j’affirme tous les ans avec certitude qu’on ne fait rien pour la Saint Valentin, et tous les ans Sir Givré me fait une surprise 😂. C’est une bonne excuse pour faire une pause en fait. Si on n’avait pas celle là, on en trouverait une autre 😉.

le 14/02/2019 à 14h45 | Répondre

Madame Colombe

C’est vrai que c’est une fête commerciale. Mais c’est un 14 Février que mon cher et tendre m’a demandé de l’épouser. Alors c’est l’occasion de fêter nos fiançailles sans trop de tralala. Votre article est original car cela permet d’envisager cette fête sous un autre angle.

le 14/02/2019 à 20h27 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?