Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Six choses que j’ai apprises en observant mes chats


Publié le 5 février 2019 par Madame Givrée

Mes chats, ce n’est pas un secret, sont une source d’amusement, de frustration et d’intérêt pour moi depuis qu’ils sont arrivés dans la maison. Entre celle de 7 ans qui a arrêté de grandir quand elle était encore chaton mais a un caractère bien trempé, et la grosse de 7 ans et demi qui a peur de tout et de tout le monde, crois moi, il y a de quoi occuper des repas monotones et des heures creuses !

Je me suis dit qu’il serait rigolo de tirer des leçons de la vie de mes chats, comme on tire des leçons de la vie des plus grands. Alors voici, voilà les cinq choses que j’ai apprises en observant mes chats !

Crédit photo : photo personnelle

Dormir et prendre soin de soi ? Essentiel.

En ce qui me concerne, je n’ai jamais été de celles qui sont capables de faire la fête jusqu’au bout de la nuit et d’avoir une bonne mine le lendemain matin avec juste trois heures de sommeil au compteur. Mais j’ai tendance à penser que mes problèmes de cauchemars chroniques ne sont pas si graves, finalement. Qui se soucie vraiment de se réveiller cinq à huit fois par nuit, toutes les nuits ?

Mes chats, eux, ont tout compris : le sommeil, c’est pri-mor-dial ! Alors bien sûr, ils ont leurs activités de chats à effectuer, comme tout un chacun : chasser, jouer, ronronner, se laver, aller faire une petite balade dehors, recommencer. Mais le reste du temps est fait pour prendre soin de soi ! A eux les câlins, le sommeil, les siestes à côté du poêle et la petite toilette tranquille. Je ferais bien d’en prendre de la graine.

Tenter sa chance de temps en temps ne fait pas de mal

Ce concours que tu as envie de passer depuis des années ? « Tu n’y arriveras jamais. » L’examen professionnel qui pourrait t’apporter un petit plus dans le quotidien ? « Oublie ! » Et pourquoi pas lancer ton blog et essayer de lui donner un peu de visibilité ? « Tu n’es pas de taille. » Tu es titillée par l’envie d’écrire, ton idée de roman commence à tenir la route ? « Personne n’a envie de lire ce que tu as en tête »

Mes chats ne sont jamais embarrassés par cette petite voix intérieure qui me freine et me ralentit dans la vie. Eux, ils voient des opportunités à saisir… ou des opportunités qu’ils saisiront quand j’aurai le dos tourné. Que ça soit la boîte de thon au fond de la poubelle, le reste de repas que j’ai posé sur le plan de travail de la cuisine, ou le formidable attrait d’un matelas moelleux et chaud à l’étage, où ils n’ont pas le droit d’aller… Mes chats saisissent toutes les opportunités qu’ils estiment être à leur portée. C’est à dire, toutes les opportunités qui passent sur leur radar.

Je devrais peut-être en prendre de la graine !

Crédit photo : photo personnelle

L’indépendance est la clé.

Mes chats adorent prendre le rôle de gros chatons qui veulent des croquettes, surtout la petite qui joue très certainement de son gabarit miniature pour gratter quelques gourmandises supplémentaires. Ils n’aiment rien tant que se planter devant le canapé quand Sir Givré et moi y sommes assis, en ouvrant de grands yeux pour qu’on les invite à venir nous faire des câlins. Ils aiment leur petit confort, la chaleur de la flamme à côté d’eux, le coussin qu’elles nous ont piqué, le plaid qui ne sert plus qu’à elles.

Mais en vérité, elles n’ont pas besoin de moi. Elles trouveraient de la nourriture sans moi, n’ont pas besoin d’attendre qui ou quoi que ce soit pour aller faire leurs besoins, viennent réclamer des câlins SI et QUAND elles en ont envie. Et elles pourraient très bien aller chercher leur affection ailleurs.

Ou alors, c’est la patience qui est la clé.

Je déteste attendre ! Il n’y pas de pire phrase pour moi que celle qui commence par « avec le temps, tu verras… » ou bien celle qui commence par « plus tard, … ».

Mes chats, eux, n’ont aucun problème pour attendre (enfin, sauf quand la gamelle est vide). Ils se cachent, rôdent, attendent, traquent, attendent le bon moment. J’aimerais bien avoir leur trait de caractère !

Crédit photo : photo personnelle

Est-ce que ça ne serait pas plutôt l’indifférence, la clé ?

Je suis le genre de fille qui s’inquiète de tout, tout le temps. Pourquoi untel ne m’a pas renvoyé de mail ? Pourquoi unetelle m’a envoyé un mail ? Et si elle n’avait pas eu mon message ? Et pourquoi cette autre personne ne m’a pas dit bonjour hier ? Est-ce que j’ai bien fait de dire ça au médecin ? J’ai pris une dose ou deux doses de ce médicament ? Qu’est ce que ça fait si j’en ai pris un peu moins ?

Mes chats, eux, n’ont aucun problème de ce genre. Plus de croquettes ? Allons chasser quelques rongeurs ! Ma maîtresse n’est pas d’humeur à me faire un câlin ? Je demande à sortir ! Je vais jouer à l’extérieur ! Je vais faire la sieste sous les sapins des voisins ! Il fait froid et humide dehors ? Quel bonheur de pouvoir s’abriter sous l’abri de jardin !

Mais vas-y doucement, quand même.

Ok, donc les chats sont indifférents, indépendants, ils prennent toutes les opportunités que leurs grandes moustaches captent et trouvent le moyen de faire tout ça en prenant soin d’eux et en dormant beaucoup. J’ai oublié quelque chose ?

Ah oui, ils y vont dou-ce-ment ! Ils observent, attendent, prennent patience, peaufinent leur phase d’attaque, s’assurent de faire le bon choix au bon moment. Ils savent abandonner quand l’entreprise est trop risquée, ou quand le jeu n’en vaut pas la chandelle. Et s’ils échouent, il ne leur faut que quelques minutes pour s’y remettre.

J’ai clairement beaucoup à apprendre de ces petites bêtes-là.

Et toi, qu’est-ce que ton animal de compagnie t’a appris ?

Commentaires

10   Commentaires Laisser un commentaire ?

Rusalka

Je n’ai pas eu d’animal de compagnie depuis que j’ai quitté la maison de mes parents pour aller étudier, mais ton article est inspirant (et me redonne envie d’un chat !). Merci pour ces observations 😀

le 05/02/2019 à 08h38 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Va adopter un chat !! 😻😂
Contente que l’article te plaise 🙂

le 05/02/2019 à 13h47 | Répondre

Rusalka

Hihi, ce n’est pas au programme, je me contenterai de câliner les 2 loulous qui sont chez ma sœur !

le 05/02/2019 à 18h23 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Ne t’en fais pas, c’était plus du domaine de la boutade 😉

le 06/02/2019 à 09h14 | Répondre

Madame Parenthèses

Hihi, très drôle cette idée d’article !! Les chats sont des philosophes (ou des sages ?) qui s’ignorent, semble t-il !
Mais c’est vrai que tes leçons de vie sont intéressantes à considérer (et en plus, les illustrer avec des photos trop mignonnes donne encore plus envie de les mettre en pratique !) !

le 05/02/2019 à 14h22 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Ou alors, je leur prête des intentions qu’ils n’ont pas 😁. Merci pour les photos de mes bestioles 😘. Il faut dire qu’elle sont photogéniques !

le 05/02/2019 à 17h22 | Répondre

Melinda

Quelle super idée d’article… J’aime beaucoup les leçons que tu tires de l’observation de tes chats. Plus généralement, on gagne à prendre le temps d’observer les personnes autour de soi, les animaux, la nature… On en retire plein d’enseignements.

le 05/02/2019 à 16h00 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Je te rejoins complètement sur les bénéfices de l’observation !

le 05/02/2019 à 17h22 | Répondre

Madame Colombe

Vos chats sont absolument magnifiques et très photogéniques !!
J’ai toujours vécu avec des chats et ces animaux forcent l’admiration. J’ajouterai à votre liste ce que j’appelle l’empathie : ma minette devine quand ça ne va pas. L’autre jour je suis rentrée après un soin dentaire, un peu dolente car je n’ai pas voulu d’anesthésie. Elle a reniflé mon nez et ma bouche et s’est mise à ronronner très fort. Merci pour cet article aussi doux que la fourrure de ces bestioles !!

le 06/02/2019 à 20h51 | Répondre

Madame Givrée (voir son site)

Merci pour mes boules de poil! Tu as raison, je n’ai pas pensé à ça !

le 07/02/2019 à 12h07 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?