Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

La société, la bien-pensance et moi


Publié le 13 octobre 2019 par Madame Violette

En ce moment, il y a plusieurs choses qui m’agacent sur ce qu’est apparemment la société, ce qu’elle devrait apparemment être et ce que je pense/suis.

Tu ne seras peut être pas toujours de mon avis mais sache que je ne fais que partager mon point de vu totalement propre à moi et moi-même (oui rien que ça hihi).

Petit tour de ce qui m’agace :

La grossophobie, le poids, les marques et j’en passe

La société fait la part belle à la minceur (coucou les titres de magazines « Perdre 10kg en 2 jours avant l’été »). Déjà, rien que ça, ça m’agace parce que je pars du principe que : chacun fait ce qu’il veut ! L’important c’est d’être bien dans son corps et dans sa tête. L’important c’est juste de se sentir bien !

(Et puis honnêtement, je trouve les femmes rondes tellement jolies quand elles sont heureuses de comment elles sont et mettent leurs courbes en valeur …)

Il y a quelques années, il y a eu une offuscation générale quand le directeur d’une célèbre marque de vêtement avait annoncé que sa marque n’était pas faite pour des personnes dont la taille était supérieure au 42. Soit ! Mais on en parle de ce site en ligne qui vend des vêtements pour toutes les corpulences et certains vêtements que pour les « personnes rondes » ? Ça aussi ça m’agace et peut être même plus que les titres de magazine.

Les titres de magazines font garder dans l’inconscience qu’une certaine taille est nécessaire pour se montrer en maillot de bain MAIS ça n’oblige pas. Le site en question impose aux personnes faisant moins de 44 de ne pas acheter tel ou tel vêtement, idem pour la marque de vêtement inférieure au 42 sauf que ça choque dans un cas et pas dans l’autre. Je trouve qu’il faut être cohérent. Si on s’offusque pour l’un, on s’offusque pour l’autre.

(Ceci dit, peut être que concernant le site en ligne, ce qui m’agace c’est qu’il y a certains vêtements que j’achèterais bien pour moi hihi)

Mon mari doit faire la cuisine pour montrer aux enfants qu’un homme peut faire la cuisine

J’aime faire la cuisine, ça me donne l’impression de prendre soin de ma famille, de leur faire plaisir et puis comme ça je mange ce que je veux (instant égoïste : off). Mon mari n’aime pas particulièrement faire la cuisine donc de manière logique et sensée, dans notre couple, je fais très très majoritairement la cuisine.

Oui mais ! Diantre, si mon mari ne fait pas la cuisine, les enfants à la maison ne comprendront pas qu’un homme peut faire la cuisine …

Oui mais bis ! Bizarrement, ça ne choque personne que mon mari soit le seul à gérer les réparations de la voiture, contrôles techniques et compagnie. Ça ne choque personne que les enfants de la maison ne me voit pas faire ça.

Ce qui est important pour moi (et qui fait donc que ces réflexions m’agacent) c’est que les enfants comprennent qu’un couple, c’est une répartition des tâches comme bon semble au couple. C’est que les enfants apprennent qu’ils doivent être indépendants, filles comme garçons : qu’un garçon doit savoir se faire à manger pour ne pas se retrouver dans la panade quand il quittera le foyer pour vivre seul et qu’une fille doit être indépendante et débrouillarde pour ne pas se retrouver totalement démunie devant une situation soit-disant « de garçon ».

S’il fallait gérer les problèmes de la voiture, je le ferais sans souci ! Et quand je ne suis pas là, mon mari sait très bien faire à manger !

Moi qui m’énerve toute seule
Crédit photo : Kaboompics.com

Avoir un avis qui ne va pas avec la bien-pensance

Pour finir (mais en vrai, ça reprend plus ou moins ce qui a été dit avant) : j’en ai marre de ne pas pouvoir avoir ma propre opinion.

Un homme qui dit préférer les femmes minces ne me choque pas. Parce que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. S’il disait préférer les abricots aux pommes, ça ne choquerait personne. Sauf que si un homme ose dire qu’il préfère les femmes minces, il sera traité de macho et d’autres petits mots sympathiques.

A titre personnel, je préfère que mon homme ait des poignets d’Amour parce que j’adore me lover dedans. Là ça ne choque pas parce que ça va plus ou moins dans le sens de la société.

Ça ne me choque pas de me maquiller pour sortir pour faire plaisir à mon homme. Alors que des gens s’en offusqueraient : diktat du physique et j’en passe. Non en fait, j’aime juste faire plaisir à mon mari.

Pire encore ter, personne ne se préoccupe de savoir que mon homme fait aussi des efforts « physiques » pour me faire plaisir.

Ça m’agace ! Ça m’agace de ne pas pouvoir avoir mon opinion si elle ne va pas dans le sens de la mode.

Je n’aime pas avoir des poils sous les bras. Est ce que ça fait de moi quelqu’un de totalement manipulée par la société ?

Parce qu’a contrario, je me moque royalement – impérialement – de savoir si ma voisine s’épile, se maquille, s’est fait refaire les seins, le nez ou le petit doigt.

J’aimerais tant qu’on juge les actes. Est ce que je vais bannir de mes copines une fille qui ne s’épile pas ou un homme qui s’épile ? Non.

J’aimerais tellement qu’on laisse chacun avoir son point de vu tant qu’il ou elle ne fait de mal à personne.

Je ne sais pas si j’ai été très claire mais dans tous les cas, j’espère de ne pas t’avoir offusqué parce que dans tout ça mon seul et unique leit motiv, c’est : chacun fait ce qu’il veut du moment qu’il me laisse faire ce que je veux (et que le tout reste dans la légalité hein ?! Faut pas pousser Mémé dans les orties non plus).

Et toi, que penses-tu de tout cela ?

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Nora

L’article est intéressant (et fait réfléchir) mais j’ai un peu l’impression que tu as fait un pot pourri de tout ce qui t’a énervé récemment sans approfondir les sujets.

Pour les marques de vêtements, oui toutes le marques devraient proposer des vêtements pour toutes les corpulences. Mais il y a (d’après moi) 3 raisons principales qui font que les gens s’offusquent plus de l’absence de 44 que de 38:
– la taille moyenne pour les femmes est le 42-44. Avoir des marques de vêtements qui s’arrêtent au 42 en laissant sous entendre que tout ce qui est au dessus est hors norme est donc très mauvais car cela fait culpabiliser des femmes normales. (Et je ne parle pas des mannequins en 34-36 qui représentent moins de 10% des femmes.)
– les marques ciblant les femmes soient disant rondes (44 et plus) sont bien moins nombreuses que les marques de vêtements proposant des affaires en 42 et moins. L’offre est moindre et souvent moins sympa (où sont les couleurs flashy ? les vêtements cintrés et/ou décolletés?!)
Il me parait donc assez logique de critiquer et d’essayer de pousser dans un premier temps pour une plus grande offre en « grande taille ».
Si on considère irréaliste que les magasins couvrent toutes les tailles de 32 à 56, la logique voudrait que les magasins classiques offrent pour chaque vêtements les tailles de 38 à 48 et que des enseignes spécialisées se chargent des tailles inférieures ou supérieures. Comme ça au lieu d’une clientèle visée qui ne représente que 50% de la société, ils en auraient 80%.
– Mais le problème est que certaines marques préfèrent vendent moins mais n’avoir que des femmes minces portant leurs vêtements (soit disant plus élégamment). On laisse sous entendre aux femmes faisant du 44 ou plus qu’elles sont hors normes et hors critères de beauté. C’est honteux (surtout pour les plus jeunes encore facilement influençables). Alors qu’une femme qui ne peut pas se fournir un vêtement, vendu uniquement en grande taille, sera certes ennuyée mais sans sentiment de honte ni de dépréciation de soit.

Pour la cuisine et ton mari, les enfants apprennent principalement par l’exemple. Donc pour qu’ils comprennent que la cuisine peut être faite par les hommes ou les femmes, si ils te voient principalement la faire, il va falloir leur répéter plus souvent que si vous la faisiez à 50/50. Il ne faudrait juste pas qu’ils pensent que les tâches d’un couple doivent être réparties égalitairement mais que la cuisine c’est pour les femmes et la mécanique pour les hommes.
Une façon de faire c’est aussi de s’assurer que petits, ils aident dans la maison de façon égalitaire et non en fonction des tâches. (Surtout que ton exemple de je fais la cuisine parce que j’aime ca, chéri fait la mécanique parce qu’il aime ca est très « vieux jeu » et peu égalitaire vu que la cuisine prend bien plus de temps que la mécanique; je me doute que ce n’était qu’un exemple parmi d’autre).
Mais surtout c’est ta famille, ton couple, tu t’organises comme bon te semble tant que tu es heureuse !

Je pense surtout, comme on le dit souvent que tu peux tout dire, à tes amis, à ta famille (si c’est dans le bon contexte ou en expliquant si besoin). Par contre balancer ça sur les réseaux sociaux, à des inconnus, c’est effectivement problématique car les gens sont très prompts à juger, critiquer. extraire ou déformer les propos.

Je n’ai pas le même sentiment que toi sur ce que l’ont peut dire ou pas car je suis probablement moins présente sur les réseaux sociaux et j’écoute assez peu les infos, la radio ou la tv. Je discute avec mes amis, ma famille, on débat mais on ne se fâche pas et se juge très peu (on se connaît bien).
Et je me demande assez rarement de ce que les gens penseraient si ils savaient que… Je m’en moque, je fais ce qui me plaît pour moi, pour mon couple, ma famille et le reste j’ignore (enfin j’ai surtout l’impression qu’on ne me critique pas trop parce que je n’ai pas l’air de demander une approbation aux autres).
Arrêtons de se regarder la vie d’inconnue, leurs photos parfaites, leurs discours « je sais tout et j’ai raison » et concentrons nous sur ce qui est réellement important.

le 13/10/2019 à 09h21 | Répondre

Miss Chat

Juste une correction. La taille moyenne dans nos pays n’est pas le 42-44 mais bien le 40. Les dernières statistiques indiquent que les tailles les plus courantes sont le 40, puis le 42, puis le 38 (et ensuite seulement le 44).

le 15/10/2019 à 11h50 | Répondre

Morgane (voir son site)

Je comprends ton agacement, mais à mon avis, tu prends pour toi des critiques qui ne te sont pas destinées. Je m’explique. La bienpensance dont tu parles, qui n’est autre que des discours féministes qui sont encore bien loin de faire l’unanimité et d’être si bien-pensants en fait, n’est pas à voir comme une critique personnelle mais comme une critique systématique. Il ne s’agit pas du tout d’aller critiquer bassement comme ça se passe dans ta maison ou est-ce que tu as envie de t’épiler (et aussi féministe que je sois, je serai la première à renvoyer dans ses plates bandes quiconque se permettrait de telles remarques), mais plutôt de s’interroger sur comment le système fait perdurer des comportements sexistes (discriminatoires même, d’une manière générale) pour mieux le combattre. Si tu veux pousser plus loin sur ce qu’est le combat féministe, et l’articulation qu’il peut y avoir ou non entre comportements individuels et oppression systémique, je t’invite à parcourir l’oeuvre de mon amie Diane Lentin (lien sur voir le site web), ou à lire Libérez le féminisme de Morgane Merteuil

le 15/10/2019 à 09h51 | Répondre

Jen

Ce sont également des choses qui vont m’énerver. J’ai une morphologie fine. Je fais un 34 sans me priver de quoi que ce soit. 3 mois après mon accouchement je fais un 36. Pareil, sans me préoccuper de ma ligne vraiment. J’ai souvent vu venant de femmes à forte corpulence que leurs rondeurs représentaient les vrais femmes et pas un 34 fillette. Et ça, ça m’énerve. Je suis une femme ET je suis menue. C’est compatible !!! Certains vêtements vont mieux à un 36 qu’à un 44. Et inversement. Bon, ben quand j’essaie un vêtement et qu’il ne me met pas en valeur, ben c’est pas grave. J’en fais pas un procès à la marque. Idem si ma taille n’existe pas en magasin.
Je déteste aussi le contouring. Franchement, avoir les joues creusées, ça va venir avec le temps, alors pourquoi former le visage à ce trait qui va arriver en vieillissant ? Pourquoi du bronzer ? J’aime bien mon teint pâle. Ca ne « réchauffe » pas le teint, ça fait sale !
Je n’aime pas non plus les youtubeuses/instagrammeuses qui répondent « non, mais ça j’en ai déjà parlé en story » ou « Si vous me suivez, vous connaissez déjà la réponse. J’en ai déjà parlé ». Ben ouais, mais on peut aussi te suivre de manière ponctuelle et ne pas être pendu à la moindre de tes photos ou vidéos !!

le 22/10/2019 à 13h00 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?