Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

J’ai testé pour toi : l’aquabike


Publié le 28 mars 2020 par Gwénaëlle

Depuis bientôt un an, je suis inscrite pour des cours d’aquabike. Pourquoi j’ai choisi ce sport ? Quel équipement est nécessaire ? Comment se déroule une séance ? Et quels en sont les bienfaits ? Je te dis tout aujourd’hui !

Crédit photo (creative commons) : Huntsville Ontario

Pourquoi choisir l’aquabike ?

Après plusieurs années à Paris où j’ai pratiqué la gym suédoise, j’ai déménagé à Rennes. J’ai cherché à m’inscrire de nouveau à cette activité mais les horaires ne correspondaient pas à mon rythme de vie et les lieux n’étaient pas à proximité de chez moi… Puis, je suis ensuite tombée de nouveau enceinte. Une deuxième petite fille a agrandi la famille. Bref, trois années se sont écoulées sans que je remette les pieds dans une salle de sport…

Entre temps, j’ai eu des soucis médicaux du côté de mes genoux. Il ne m’était plus possible de pratiquer un sport qui « appuie » trop fortement dessus. Impossible donc de courir ou de sauter… mais il fallait tout de même que je muscle mes genoux.

L’aquabike était ainsi toute désignée. Comme son nom l’indique, il s’agit de faire du vélo dans l’eau. Je me suis ainsi inscrite en cours collectif, avec un abonnement qui me permet d’y aller grosso modo 1 fois par semaine.

Quel équipement est nécessaire pour pratiquer l’aquabike ?

Pour pratiquer l’aquabike, tu auras simplement besoin :

En plus, si tu le souhaites, tu peux également prévoir un bracelet (ou une montre connectée waterproof) qui te permet de mesurer les efforts réalisés pendant cette séance.

Comment se déroule une séance d’aquabike ?

Après avoir enfilé ton maillot de bain, ton bonnet et tes chaussons et après avoir pris une douche réglementaire, tu es maintenant prête. Il te faut ensuite prendre ton vélo, bien le régler (hauteur du guidon, de la selle et des pédales, ce qui est plus facile de le faire en dehors de l’eau) puis le « jeter » dans la piscine. Récupère-le ensuite pour bien te placer, face à l’animateur qui va faire le cours.

D’ailleurs, je te conseille d’avoir 10 petites minutes d’avance sur l’horaire de départ du cours. Tu auras ainsi le temps de bien régler ton vélo et de commencer à pédaler tranquillement pour t’échauffer.

Tu es maintenant prête ! Hop, le cours va commencer.

Les séances que je pratique durent 30 minutes. Il y a ainsi une succession de 6 ou 7 musiques sur différents rythmes. L’animateur – lui aussi sur un vélo mais qui est hors de l’eau – donne les consignes ! Il faut donc suivre le rythme, en pédalant en alternance à différentes allures et dans différentes positions (assis, debout, en sprint ou en relance). Le rythme cardiaque augmente petit à petit des exercices.

La séance se termine ensuite par quelques minutes d’étirements, toujours dans l’eau.

Il faut ensuite remonter les vélos hors de l’eau pour les ranger. Une personne reste dans l’eau pour soulever le vélo pendant que l’autre (ou deux autres) tire et hisse le vélo sur le rebord de la piscine. (Après avoir travaillé essentiellement les cuisses, ça permet de muscler les bras !)

Quels sont les bienfaits de l’aquabike pour le corps ?

Sur le site Internet de la structure où je pratique l’aquabike, il est indiqué que cette pratique est « idéale pour garder un joli corps et se faire du bien à l’esprit » ! Parfait ! 🙂

Petite précision, il n’est pas obligatoire de savoir nager pour pratiquer ce sport aquatique. Les vélos sont stables et nous n’avons jamais la tête sous l’eau (mais il est possible de recevoir quelques éclaboussures d’eau !). Être dans l’eau, avec l’effet d’apesanteur, permet de ne pas trop ressentir l’effort et donc de brûler des calories « facilement ». (Mouais, je t’assure qu’après 30 minutes de pédalage, tu sens quand même que tu viens de faire du sport !)

Faire du vélo dans l’eau permet notamment de :

  • travailler son rythme cardiaque, grâce à la résistance de l’eau,
  • affiner sa silhouette (cuisses, fessiers et abdos),
  • éliminer la cellulite, la peau d’orange et la rétention d’eau,
  • et d’améliorer la circulation sanguine (idéal pour soulager les jambes lourdes).

De mon côté, après une année de cette activité, je ressens une nette amélioration de mon souffle et de mon endurance (après 3 ans sans rien faire, heureusement que c’est mieux !). J’aime beaucoup ces séances, qui permettent aussi d’évacuer mon stress et de bien démarrer ma journée (je vais au premier cours du matin). Mais, comme tout sport, 30 minutes par semaine n’est pas suffisant pour que ça soit « spectaculaire » sur la silhouette. Et comme ça travaille uniquement le bas du corps, il est possible que je change pour un sport plus global (mais qui reste assez « doux » pour mes genoux). Je cherche encore quel sport serait idéal pour moi. En attendant, je continue l’aquabike !

Et toi, quel activité physique pratiques-tu ? As-tu déjà fait de l’aquabike ? Qu’en as-tu pensé ? Raconte-moi !


Commentaires

5   Commentaires Laisser un commentaire ?

Cash Cat

J’ai également testé l’aquabike. Je re rejoins : c’est parfait pour le bas quoique je trouve ça moyen moyen pour les abdos, mais j’imagine que ça vient sûrement du coach. J’ai fait de la marche nordique en complément et je trouve que c’est plutôt complet. J’ai la chance d’avoir un club où chacun y trouve son compte, soit un parcours pépère, soit un plus long sur plat (endurance bonjour) ou du dénivelé plus tonique (merci le cardio). Et les bâtons sont un super soutien, et comme je fais partie de la team genoux fragiles, c’est parfait !

le 28/03/2020 à 07h40 |

Sarah

Je n’ai jamais testé mais entendu que du bien de cette activité. Si ça te convient pourquoi ne pas faire plusieurs séances par semaine ? Sinon coupler avec de la natation tout simplement. Si tu fais de la brasse pendant 30-45mn ça muscle le haut du corps et ce serait complémentaire avec l’aquabike sans forcer sur tes genoux 🙂

le 28/03/2020 à 09h32 |

Madame Nounours (voir son site)

Ah ce sport me fait de l’oeil depuis plusieurs années mais malheureusement je n’ai pas trouvé de piscine qui en propose avec un horaire arrangeant ou avec un tarif intéressant. Mais bon je ne désespère pas.

le 28/03/2020 à 10h07 |

Rusalka

Il y a quelques années, la piscine où j’allais nager proposait les vélos en accès libre pendant la pause déjeuner, sans supplément sur le ticket d’entrée, mais sans coach non plus. J’ai testé une fois, c’est sûr, que sans coach, ce n’est pas très intéressant !
Malheureusement, les cours ne sont pas compatibles avec mon planning pro.

le 30/03/2020 à 11h26 |

Welna

Je pense m’inscrire en septembre prochain à un cours d’aquabike, merci pour ton retour du coup ! Et ça tombe bien, moi c’est surtout le bas que j’ai besoin de faire travailler (et si besoin, je compléterai par une séance de natation, enfin, si j’ai la motivation quoi)

le 01/04/2020 à 15h09 |

Les commentaires sur cet article sont fermés.