Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Le touriste, cet animal à l’état sauvage…


Publié le 20 octobre 2016 par Globetrotteuse

Je pense que ce n’est un secret pour personne, depuis de nombreuses années, à en croire les différents sondages, le touriste français détient la triste palme du pire touriste du monde. Oui, rien que ça !

Mais même si nous sommes les pires, ça ne veut pas dire que les autres touristes sont parfaits. Loin de là.

En fait, je crois que LE touriste, qu’il soit français ou d’ailleurs, oublie (plus ou moins) son civisme, ses bonnes manières et son éducation et retourne à l’état sauvage le temps de quelques semaines. Certes, le lâcher-prise est le maître-mot des vacances, mais quand même, ça n’empêche pas de respecter les principales règles de bienséance.

Parce que c’est la rentrée et qu’en bonne Française que je suis, j’ai envie de râler, voici ma petite liste non exhaustive de ces comportements qui m’agacent…

Les mauvais comportements des touristes

Crédits photo (creative commons) : Moyan Brenn

1. Le touriste parle fort, comme si personne ne le comprenait. Phénomène renforcé dans les files d’attente ou dans les lieux de culte et musées.

Déjà, quelqu’un qui parle fort, que ce soit en France ou ailleurs, c’est hyper désagréable. Personne n’a besoin de connaître ce que tu as prévu de manger ce soir, ni de savoir si le caca de ta fille était bien dur ce matin (histoire vécue). Et quand il s’agit d’un lieu de culte, d’un musée ou de tout autre site qui invite au silence, j’ajouterais que c’est carrément irrespectueux vis-à-vis de l’endroit et des autres touristes.

Si tu n’aimes pas ça, personne ne te force à y aller, et non, ce n’est pas parce que cette visite est gratuite que tu dois te sentir obligée de la faire (voir point 4 ci-dessous). Et puis, ce n’est pas parce que tu es à l’étranger que tu es la SEULE à parler ou à comprendre le français. Donc on baisse d’un ton, merci.

2. Le touriste est arrogant/souffre de « comparite aigue »/est soudainement ultra nationaliste (aucune mention inutile). Avouons-le, ce syndrome est très français. Quelques exemples du genre : « En France, on a ci, en France, on fait comme ça… » Rien n’est mieux qu’en France, de toute façon.

Si tu pars du principe que rien n’égale ton pays, j’ai juste envie de te dire de rester chez toi ! Au moins, tu ne seras pas déçue.

Ou bien, quand tu pars à l’étranger, tu peux aussi essayer de ne pas TOUT comparer à ce qui se fait chez toi, et surtout ne pas ajouter que dans ton pays, c’est MIEUX. Parce que la question n’est pas vraiment de savoir si c’est mieux ou pas (ça reste très subjectif, de toute façon, rapport à notre éducation, notre culture, toussa toussa…), mais juste d’être ouvert d’esprit et tolérant face à la différence. Et ça, c’est pas gagné.

3. Le touriste est aveugle ne respecte pas les consignes/fait preuve d’inconscience, quitte à se mettre en danger.

Dis-toi que s’il y a des consignes, ce n’est pas pour les chiens. Et que, même si elles ne sont pas écrites en français, elles sont sûrement là pour une raison. Donc on se renseigne (cf. point 1 : le silence dans les lieux de culte). Par exemple, si tu n’as pas le droit de prendre des photos, ce n’est pas juste pour t’embêter et t’inciter à acheter un livre d’images sur le site, c’est sûrement aussi parce que les photos peuvent dégrader le lieu. Et ce serait bien dommage que nos enfants et petits-enfants ne puissent pas en profiter.

Autre exemple plus grave, quand les secours viennent chercher des gens qui n’ont pas prévu assez d’eau lors d’une randonnée, ou qui font du hors-piste. Ça, ça me révolte, car les sauveteurs sont mobilisés par des gens inconscients alors que peut-être, d’autres personnes moins inconscientes ont besoin d’aide en même temps.

Dernier exemple pour la route (hu hu), tous les ans, on nous parle des touristes qui partent en vacances à la montagne et qui n’ont PAS de pneus neiges ou de chaînes ! Là, je t’avoue que j’en reste bouche bée. Dans le genre, on veut les avantages, mais pas les inconvénients (ni dépenser de l’argent pour notre sécurité, et accessoirement celle des autres…).

Et, NON, ce n’est pas parce que d’autres touristes aussi mal élevés que toi ne respectent pas les consignes/sont imprudents que tu dois faire pareil. Montre un peu l’exemple, pour les autres touristes, mais aussi pour tes enfants s’ils voyagent avec toi. S’il te plaît.

4. Le touriste (français) est radin proche de ses sous.

Alors, je vais être très franche (ah bon, je l’étais déjà assez ?), mais je considère que si tu as les moyens de partir en vacances et que si, de surcroît, tu as les moyens de t’offrir des restaurants ou activités payantes, tu as fort probablement aussi les moyens d’inclure 25€ à ton budget pour les pourboires. Franchement, qu’est-ce que ça coûte de laisser 1€ de pourboire ? Tu crois vraiment que c’est ce qui va te mettre dans le rouge financièrement parlant ?

Avec mon chéri, c’est simple, le budget pourboire est inclus dans le budget des vacances. C’est ce qui nous permet de remercier le guide lorsque l’on fait des visites guidées, de faire un don lorsque l’on visite un site qui mérite d’être restauré/entretenu, et de donner des pourboires au serveur à chaque fois que l’on prend un café ou un repas au restaurant.

Et peut-être que si tous les Français agissaient ainsi, les restaurateurs seraient plus enclins à nous proposer une table en terrasse… (Parce que oui, ne nous mentons pas, notre réputation nous précède et les restaurateurs sont plus soucieux de leurs clients non français, car ils savent qu’ils ont plus de chances d’avoir un pourboire… et ceci vaut pour tous les métiers du tourisme en général – fin de la parenthèse.)

5. Le touriste part du postulat que tout le monde est en vacances.

Alors, que ce soit bien clair, NON, les régions touristiques ne sont pas fréquentées uniquement par des touristes. Il y a des gens comme toi et moi qui y habitent toute l’année et qui ne sont pas en vacances en même temps que toi. Ce qui veut dire qu’il y a des hommes et des femmes qui ont des contraintes comme se lever tôt (voire très tôt) pour leur travail et qui peuvent avoir besoin de faire la sieste. Ou, même sans ces contraintes, qui veulent juste continuer à vivre normalement sans devoir s’adapter aux touristes.

Donc si tu loges dans un endroit qui n’est pas spécifiquement réservé aux touristes, merci de faire attention au bruit. Tu as sûrement envie de profiter d’un apéro et d’un barbec en terrasse jusqu’à pas d’heure, mais tu n’es pas seule. Les vacances, c’est le moment où on prend son temps, non ? Alors pourquoi ne pas en profiter pour traîner et laisser les travailleurs profiter des bouchons au lieu de s’ajouter à ces bouchons aux heures de fin de travail ?

6. Le touriste oublie qu’il a des enfants.

Je ne vais pas me faire des amis ici (perdu pour perdu, hein…), mais bon, quand on a des enfants, c’est pour s’en occuper toute l’année. Il n’y a pas de vacances pour l’éducation. Que vous souhaitiez être plus tolérants et moins à cheval sur certains principes, je peux comprendre. Mais ça ne doit en aucun cas impacter la tranquillité des autres. Je n’ai pas d’enfants, et quand je pars en vacances, j’ai d’autant moins envie de « supporter » ceux des autres…

7. Le touriste n’est pas propre.

Je ne te parle pas d’hygiène (quoique…), mais je fais référence aux déchets. Tu pratiques le tri sélectif chez toi ? Pourquoi ne pas continuer en vacances ? C’est quand même particulièrement désagréable de devoir passer derrière des touristes qui ont rempli n’importe comment les poubelles de la résidence pour re-trier, surtout quand, en tant que résident, on paye déjà une taxe sur les poubelles…

8. Le touriste veut ren-ta-bi-li-ser.

Eh oui, sous prétexte qu’il a payé ses vacances, le touriste pense que tout lui est dû et qu’il peut faire ce qu’il veut (incluant tous les points précédemment cités). Eh bien, comment te dire… NON.

Autre exemple, le touriste a tendance à profiter de tout ce qui est gratuit, parfois à outrance. Pour ne citer que ça, le « all inclusive » où les gens remplissent leurs assiettes plus qu’ils ne peuvent manger… Sérieusement, c’est ça des vacances réussies ? Vive la société de consommation.

Après ces quelques points, tu dois me trouver bien rabat-joie, voire complètement intolérante. Pas faux. Mais en même temps, j’aimerais tellement que tout le monde prenne conscience de ses petits (et gros) travers et fasse attention lors des prochaines vacances, pour qu’enfin, pour une fois, on puisse lire en une des journaux que le touriste devient responsable ! Pas toi ?

Et toi ? Tu n’en peux plus des (autres) touristes qui se croient tout permis ? Ou alors tu as aussi tendance à te lâcher un peu en vacances ? Avoue !

Toi aussi, tu veux témoigner ? C’est par ici !

Commentaires

31   Commentaires Laisser un commentaire ?

Ars Maëlle (voir son site)

Puisqu’on est un peu dans la provoc’ ici (en vrai on sait bien qu’il n’y a pas LE touriste, mais DES touristes dont certains sont catastrophiques et d’autres beaucoup moins), j’ajoute la variante au point 5 : le touriste bloque le chemin. 25 personnes qui marchent lentement en occupant toute la largeur du trottoir de l’avenue superpassante, qui se massent devant la porte du métro et t’empêchent de descendre, qui se rangent à droite ET à gauche dans l’escalator… quand on n’est pas soi-même en vacances c’est dur ne pas s’agacer, même si c’est plus de l’inconscience que de la malveillance.

le 20/10/2016 à 07h28 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

ahah oui le coup classique de l’escalator … cela dit en Ecosse on a du nous même embêter du monde car on se rangeait à droite… sauf que là bas il faut se mettre à gauche 🙂

le 20/10/2016 à 14h12 | Répondre

Madame yoga

Ton article m’a bien fait sourire car je l’ai tellement vécu! Pour citer un exemple parmi d’autres, lors de mon voyage en Chine (avec un organisme de séjour linguistique donc moyenne d’âge 18 ans), la guide chinoise nous a dit que nous on était sympas pour des français contrairement au groupe qu’elle avait eu précédemment, des personnes âgées, qui n’avaient fait que se plaindre! Et je plussoie le point 5 d’Ars Maëlle pour travailler dans un quartier touristique de Paris : la personne qui marche vite avec juste un sac à mains et des talons ce n’est pas un touriste! Poussez-vous!
Plus sérieusement le point qui m’agace le plus c’est celui sur les personnes qui ne respectent pas les lieux en jetant leurs déchets. Sans même parler du tri sélectif, ceux qui jettent n’importe où notamment au sein de zones protégées…
Bon après je me dis que moi aussi en tant que touriste je dois en faire des bonnes parfois…

le 20/10/2016 à 07h53 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Merci pour ton anecdote ! dans certains pays pour tout dire on hésite avant de dire qu’on est francais… on pousse le vice jusqu’à ne pas acheter de marque Queshua pour ne pas se faire répérer trop vite 😉 Pareil pour les déchets ca m’énèèèèrve ! Je fait encore plus attention quand des collègues Suisses m’ont fait la remarque que ‘quand on passe la frontière on voit tout de suite que les fossés et les trottoirs sont sales en France’. Et ils ont raison … mais bon là ce n’est plus « la faute » aux touristes…

le 20/10/2016 à 14h17 | Répondre

Cacy

C’est marrant, sur d’autres sites ce sont les touristes chinois qui en prennent plein la tête !

Je te trouve assez péremptoire car tu mets vraiment tous les touristes dans le même sac comme s’ils étaient tous exécrables. Alors qu’il y en a plein de géniaux, qui s’intéressent à la culture, aux personnes qu’ils rencontrent et qui donnent aux locaux un aperçu de leur propre pays et l’envie de voyager.

Pour ce qui est des comportement que tu cites, ils sont je suis d’accord déplorables. Mais je ne vois pas en quoi ils sont spécifiques aux touristes. Le tri sélectif, combien ne le font pas en France alors pourquoi le ferait-il à l’étranger. Certains conduisent comme des fous en ville ou sur les autoroutes, pourquoi seraient-ils prudents en vacances à la montagne?
Une bonne partie des enfant est mal élevée en période scolaire et ca ne change donc pas en voyage…
C’est plus un problème de savoir vivre ensemble que de tourisme je pense.

Le seul point où je ne te rejoins pas, c’est les pourboires,
Quand on part dans certains pays (USA, Canada…), le pourboire est bien plus important que 1€. D’ailleurs même en France, je donne plus que cela pour un repas et surtout pour une visite guidée. Sur le coup c’est un peu toi qui fait proche de tes sous. 🙂
Après, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi malheureusement des serveurs, guides… qui traitent les touristes (et surtout les touristes étrangers) n’importe comment et essaient de les arnaquer et se plaignent quand même lorsqu’ils n’ont pas de pourboire.

En général, même si de genre de comportement me dérange j’arrive à faire abstraction et à profiter de ma joie de visiter un nouveau lieu. C’est peut être aussi parce que mes voyages sont en général plus long que les tiens donc je peux me permettre d’attendre un peu que la vague de touristes mal élevés passe.

le 20/10/2016 à 09h28 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

J’ai volontairement utilisé un ton provoc’ dans mon article, en insistant sur les points négatifs des touristes. Et pour te donner le contexte, j’ai rédigé cet article fin août quand j’étais chez moi et que la vague de touristes français terminait ses vacances dans ma région. C’est donc principalement des exemples d’une non-touriste confrontée aux touristes … Mais bien sûr que non, tous les touristes ne sont pas comme ça, encore heureux 🙂 Et ce n’est pas non plus ce qui me gâche mes vacances, même si parfois j’ai honte de l’image que le français renvoit dans certains cas …Pour les pourboires, les commentaires me rassurent en fait car je donne bien plus qu’1€, c’était juste pour insister que même les revenus plus modestes peuvent donner 1€, c’est toujours mieux que rien.

le 20/10/2016 à 14h23 | Répondre

Miss Chat

Ton article m’a beaucoup faite rire et rappelé de « mauvais » souvenirs en même temps ! 😉
Je ne suis pas française et, autant en effet je trouve que vous êtes PARMI les touristes les plus désagréables, vous n’êtes sûrement pas LES pires (non parce que vraiment, les pires, ce sont les Chinois, je ne m’en remets jamais).
J’ai l’impression qu’on peut résumer le comportement de ces mauvais touristes que tu décris en un mot : l’égoïsme. Les gens qui agissent comme ça sont égoïstes et ne se soucient pas le moins du monde de ce qui les entoure.
Ce qui ressortait très fort chez les touristes français que j’ai croisés, c’est surtout leur manie de tout comparer à la France et, de fait, de toujours dire que c’est mieux en France : que « la cuisine française est quand même meilleure » (entendu dans un resto au Japon) ou que « on est en Europe, j’exige qu’on me parle français !!! » (à un steward de l’aéroport d’Athènes en Grèce à qui elle demandait son chemin)… j’avoue que quand tu entends ça, tu as un peu tendance à détester le touriste en face de toi !
Je sais qu’on est influencé par sa culture etc. Mais le respect est une notion universelle. Et à ce titre, je ne trouve pas normal de ne pas l’appliquer sous prétexte qu’on est en vacances à l’étranger, peu importe ta nationalité.
Juste je suis en désaccord partiel sur un point : les pourboires ! Dans certains pays, il est très mal vu de donner un pourboire, ça ne se fait tout simplement pas (ex Japon), et dans d’autres, juste 1€ sur un repas complet disons de 50€, ça sera considéré comme très radin (les US tournent plutôt à 10%).

le 20/10/2016 à 09h35 | Répondre

MlleMora

Sérieux, comparer la cuisine japonaise et française ? ah lala… c’est tellement différent ! Sacrés Français !
Dans un vol Londres-Sao Paulo, un Français parlait exclusivement français aux hôtesses de l’air, qui ne comprenaient rien bien sûr… Heureusement pour lui, on faisait les traducteurs pour lui…

le 20/10/2016 à 10h35 | Répondre

Miss Chat

Exactement ! Ca n’a rien à voir, ça n’a aucun sens de comparer !
Hahaha je vois le genre, ça devait être un cousin de notre dame :p Ma mère a joué les traductrices aussi mais c’était franchement par pitié envers le pauvre steward, sûrement pas pour aider cette *biiip* !

le 20/10/2016 à 10h38 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Tant mieux si tu as réussi à le prendre à la rigolade 😉 je n’ai jamais eu « la chance » de voyager ou d’assister au comportement des chinois mais apparement tant mieux pour moi ! je crois que j’aurais beaucoup de mal en effet … pour le pourboire en effet tout dépend du pays, il faut se renseigner avant, ce n’était qu’un exemple pour dire que même les plus petits budgets peuvent faire un effort (à mon avis)

le 20/10/2016 à 16h12 | Répondre

MlleMora

Je crois qu’il est difficile de mettre tous les touristes dans le même panier car tous les touristes ont une culture différente et on peut être le touriste idéal dans un pays, et pas dans un autre…
Les Français ont mauvaise presse car ils râlent beaucoup et ne font pas d’effort pour parler autre chose que le français, c’est dû à notre culture : on râle tout le temps et les langues c’est pas notre truc (en tour du monde on se reconnaissait avec les Italiens et les Espagnols d’ailleurs pour l’accent anglais à couper au couteau…)
Les Chinois sont les touristes « les pires » pour les Français parce qu’ils voyagent en groupe et font comme si ils étaient en Chine (en Chine y a beaucoup, beaucoup de monde, la politesse c’est pas leur truc, parler fort c’est obligé pour se faire entendre, cracher par terre c’est normal, pousser pour se faire une place…) – mais ils sont aussi au début de leur tourisme (un troupeau d’Européens au début du tourisme ça devait pas être jojo à voir – d’ailleurs c’est souvent les groupes qui posent problèmes, en groupe on devient encore moins respectueux du reste)
Après, il y a le touriste très occasionnel, qui n’a pas du tout l’habitude de sortir de sa zone de confort, pour lui c’est difficile de se dire que l’endroit où il est n’est pas moins bien que celui où il vit. Le touriste qui voyage beaucoup va moins comparer avec son pays, mais il va comparer avec d’autres pays visités – parce que c’est ainsi, on a besoin de comparer.
Le tout c’est d’arriver à rester tolérant et ouvert, avec les autochtones… et les touristes !
Et j’avoue que moi, perso, les petites réflexions des touristes français que j’entends en voyage, ça me fait bien rire, ça pimente un peu le voyage ! ( par contre je ne pense pas que les Français parlent plus fort, je pense que notre oreille entend plus facilement le français, du coup on a l’impression que c’est plus fort que les autres, enfin c’est mon avis – car les Américains parlent bien plus fort que nous OMG ! ;))

le 20/10/2016 à 10h32 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Oui tu as tout à fait raison, il y a plein de style de touristes. Mon article visait, à l’extrème dans certains exemples, quelques aspects négatifs du touriste, mais j’espère que personne ne rempli tous ces points en même temps ! Et c’est fort probable en effet qu’on soit plus dérangé par les gens qui parlent fort dans notre langue, je ferai plus attention la prochaine fois 🙂

le 20/10/2016 à 14h33 | Répondre

Cecile (voir son site)

En tout cas il est certain que le touriste français déteste croiser un autre touriste français a l’étranger!

le 20/10/2016 à 12h43 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Tout dépend en fait… si je vois un bus de touristes français au loin c’est sûr que je fuis 🙂 par contre, je n’ai rien contre les touristes qui partagent les mêmes valeurs que nous, bien au contraire c’est tellement enrichissant de discuter avec d’autres voyageurs !

le 20/10/2016 à 16h14 | Répondre

Emmy

Je fais partie des gens que tu cites et qui vivent à l’année dans une ville considérée comme touristique, voire même balnéaire (La Rochelle pour ne pas la citer).
Je rejoins Ars Maëlle et les autres sur le fait que lorsque l’on travaille (y compris l’été, oui oui !) et que l’on est obligé de considérer le fait d’être « en saison » dans son trajet, c’est insupportable ! Et je parle des piétons, pas des voitures … 😉
Je reconnais évidemment dans tous les autres points que tu as cité de nombreuses personnes croisées chez moi (qui jettent leur détritus dans le port en disant « mais q’est c’est beau ici ! » ou critiquent tout et n’importe quoi …) ou bien dans les endroits où j’ai pu moi-même me rendre en vacances !

le 20/10/2016 à 12h45 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Oui, je me demande bien ou vivent habituellement ces touristes car eux aussi se retrouvent sans doute dans cette situation à un moment non? ou alors c’est de la pure mesquinerie, on le subit alors on le fait subir aux autres …

le 20/10/2016 à 16h35 | Répondre

Nya (voir son site)

Le fait de se croire au-dessus des règles (ou tout simplement de ne pas s’être renseignés avant) me semble avoir la palme. Quand on va en Finlande et que tout le monde va au sauna nu sauf un groupe, de quelle nationalité est le groupe ?…
Après, est-ce qu’on n’est pas plus « intolérant » parce qu’on est de la même nationalité ? Les Italiens ou les Allemands disent-ils la même chose de leurs compatriotes en voyage ?

Pour le pourboire de 1 €, Globe-trotteuse fait sans doute référence aux cafés et non aux restos ? Ici on laisse un pourboire même si on va prendre un latte avec une pâtisserie ou un sandwich qu’on mange en salle, et avec 15 % de pourboire, ça peut vite revenir à 1$.

le 20/10/2016 à 13h14 | Répondre

Cacy

Pour le coup du sauna, c’est un peu différent. La pudeur est quelque chose de dur à surpasser que l’on soit touriste ou non et ca n’est pas franco-français. Les expatriés espagnols, brésiliens et américains, ici ne se mettent pas tout nu au sauna, du moins pas les premières fois. Quand on s’habitue à la culture, on s’habitue aux règles et aller au sauna nu ne choque plus.
Et il arrive assez régulièrement que des adolescentes suédoises gardent leur bikini sous leur serviette au sauna.

le 20/10/2016 à 14h48 | Répondre

Nya (voir son site)

J’aurais dû préciser mon commentaire : pour le coup du sauna, il y avait des panneaux partout indiquant que pour des raisons d’hygiène, il fallait être nu dans le sauna, c’était tellement irrespectueux que j’en avais honte… Et qu’on ne me dise pas que les Français incriminés n’ont pas compris parce que les affiches étaient en anglais :p Je n’ai pas de problème avec la pudeur, mais avec le fait de ne pas respecter les règles du pays dans le pays.

le 20/10/2016 à 17h47 | Répondre

Cacya

Oui il y a souvent des panneaux au sauna avec les règles. Mais ils sont souvent après qu’on ait payé ou carrément sur la porte d’entrée du sauna après les vestiaires (et donc après qu’on ait retiré ses lunettes).
Pour moi pas de problème, ma myopie me permet de ne voir ni mon corps ni celui des autres alors nue ou en maillot c’est pareil.
Mais je ne suis pas choquée quand je vois des étrangers en maillot parce que certains locaux en font autant. Et que c’est un sauna.
Je trouve ca dommage de se sentir mal pour une bêtise grosse ou petite que fait un compatriote. Vous partagez une nationalité, pas la responsabilité.

le 20/10/2016 à 21h59 | Répondre

Miss Chat

Nya, je réponds en partie à ton commentaire sur le fait de juger plus durement nos propres nationalités : les Belges s’auto-considèrent comme des touristes plutôt sympas et respectueux 😉 On pourrait discuter du respect quand on les voit envahir les restos espagnols en bikini mais globalement, ce n’est pas une majorité et donc on est plutôt satisfait de nous-mêmes, je dirais (pour une fois qu’on se lance des fleurs…)

le 20/10/2016 à 15h28 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Je pense en effet qu’il y a une différence entre ne pas se renseigner par amont et être supris des coutumes locales, et se croire au dessus des règles. Le cas du sauna c’est un peu particulier car en effet la question de la pudeur entre en jeu, maintenant si c’est clairement indiqué qu’il faut être nu pour y accéder, c’est un non-respect, mais si ce n’est pas indiqué après tout… dans ces cas c’est souvent celui qui est habillé qui sera quand même le plus mal à l’aise 🙂 Pour le pourboire comme je le disais plus haut c’était plus un exemple car tout dépend du service au final.

le 20/10/2016 à 17h18 | Répondre

Dawn

Je voyage pas mal et les touristes qui m’ont le plus marqués furent les américains (en tout cas ceux que j’ai rencontré).
Ils parlaient fort et se croyaient tout permis avec leurs grosses liasses de billets. A chaque fois, j’en ai les poils qui se hérissent.
Mon prochain voyage est le Costa Rica et il paraît que c’est une destination prisée par les américains. J’espère qu’ils ne seront pas tous comme ça ^_^

le 20/10/2016 à 16h19 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Il faut croire que j’ai eu assez de chance car je ne suis jamais tombé sur des Américains de ce type. Ceux que l’ont croisait se révélaient au contraire être à l’antipode du stéréotype, car plutôt cultivés et intéressés. Même aux USA nous avons été supris dans les parcs car la reponsabilité personnelle est bien mise en avant (du style il n’y a pas de barrière le long de la falaise pour ne pas dénaturer le paysage, donc si tu tombes c’est de ta faute) ce que l’on déplore par chez nous ou le principe de précaution est mis en avant (les gens vont tomber donc on va mettre une barrière). Donc, au contraire les Américains nous semblaient de ce fait plus responsables et aussi plus respectueux de la nature (ou alors les parcs sont très très bien entretenus ce qui est possible aussi, je m’interroge vraiment sur ce point).

le 20/10/2016 à 17h25 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

en fait non, je reviens sur mon précédent commentaire, j’ai eu un souvenir éclair… pendant nos dernières vacances nous sommes tombés avec 2 jeunes américains lors d’une excursion en Quad. Et nous avons été subjugués par leur vocabulaire : Waouuuuuh , Amaaaaaazing, Terrrrrrific … et j’en passe. Honnêtement ça faisait tellement exagéré qu’on s’est demandé s’ils ne le faisaient pas exprès parce que bon un Waouh quand on te montre un plant d’ananas… bref pour le coup ça nous a bien fait rire 🙂

le 20/10/2016 à 19h18 | Répondre

Amelie

Alors moi j’habite montpellier, des touristes il y en a plein l’été même quand je travaille, ouh la la et bien JE m’adapte. Si on n’avait pas de touristes dans la region on aurait une economie encore plus bancale, certains sont là pour profiter de leur semaine de vacances apres avoir passé 1 an à economiser pour se payer 1 semaine de camping a palavas… Je ne vais pas râler parce que ces personnes partent de la plage au moment où je quitte mon boulot…. Pour quelqu’un qui trouve que les touristes francais sont raleurs, moi je te situe dans l’autochtone intolerant 🙂

le 20/10/2016 à 16h43 | Répondre

Globetrotteuse (voir son site)

Merci 🙂 plus sérieusement je suis tout à fait d’accord avec toi, loin de moi l’intention de cracher sur les touristes qui, il est vrai, font tourner l’économie de la région. Cependant, le titre de touriste ne donne pas tous les droits. Et personnellement je m’adapte aussi car de toute façon je n’ai pas le choix si je ne veux pas passer 2h dans les bouchons le soir, mais sur d’autres point je pense que nous même quand nous sommes touristes nous pouvons faire attention 🙂 Si tout le monde part en vacances en se disant moi j’ai économisé, c’est mes vacances, je les mérite et je m’en fous des autres… heu bah vive la mentalité. Dans ce cas comme le disait Miss chat c’est de l’égoisme pur et simple.

le 20/10/2016 à 17h29 | Répondre

Bibichu

Pour aller plus loin dans la provoc’: la prochaine fois que je croise des français nouvellement arrivés dans une institution québécoise en train de cracher sur la façon dont on doit faire nos papiers, tout en parlant fort et en comparant des patates à des carottes, je ne me retiendrai pas… Au Québec on parle français! Donc on vous comprend (encore plus avec notre accent de la métropole!), et vous participez à cette image assez moche qui nous colle à la peau (ah, ces français, jamais content).
Pour en revenir à l’article, j’avoue que j’ai observé tous ces comportement. Habitant dans une ville touristique, l’été, et de plus en plus l’hiver, les touristes sont vites repérables. Par contre ici, se sont les touristes américains qui sont mal vus! Et tous les comportements que tu évoques, et bien se sont eux qui les reproduisent! Comme quoi, il n’y a pas que les « maudits français » qui ont la palme des touristes les plus irrespectueux!

le 20/10/2016 à 16h58 | Répondre

Flora

Tu m’as bien fait rire ! Ça m’a rappelé la fois où on a tout appris des problèmes gynécologiques d’une bonne femme pendant une promenade au Brésil ? C’est vrai que depuis que je vis en Belgique, je ne dis plus que je suis française à l’étranger car ça provoque toujours des réactions souvent assez négatives ou un peu trop excitées (de la part des jeunes filles asiatiques surtout). Alors que quand je dis que je viens de Belgique c’est plus neutre.
Comme ça a été dit je trouve que les pires touristes sont surtout les voyages organisés toutes nationalités confondues. Et à part le côté non pourboires, les cons il y en a partout. Hier j’ai entendu un anglais insulter une caissière chinoise quasi en face parce qu’elle ne parlait pas anglais…
Un petit rappel des règles c’est toujours bien ! Merci ?

le 20/10/2016 à 18h51 | Répondre

Athéna

Je vis dans une région hyper touristique, j’ai le droit à tout ce que tu a cité au moins 3 mois de l’année (4 millions de touristes à l’année en moyenne), et je suis complètement d’accord avec toi sur tout, sauf le pourboire….

Non, si tu a les moyen de partir en vacance, tu n’a pas forcément les moyens de donnée un pourboire.
Quand je part en vacances, je part en France exclusivement, car j’aime visiter les beaux coins de mon pays, mais aussi car je n’ai pas les moyens de partir plus loin.

Si je peu partir de chez moi, c’est que l’on s’est serré la ceinture à fond pour pouvoir avoir assez pour payer un camping et pour pouvoir avoir de quoi payer sur place la nourriture et quelques visites de monuments sympa, mais ce n’est pas pour autant que j’ai de quoi donné un pourboire à chaque serveur/guide.

De plus, j’estime qu’un serveur qui fait la tronche, qui n’est pas sympa, ou qui fait mal son job, ne mérite pas de pourboire.
On a la chance en France de ne pas être obliger de laisser un pourboire (puisque le serveuse a sa paye en fin de mois) donc si je laisse un pourboire c’est que j’ai passé un bon moment et c’est une façon de remercier le serveur ou le guide et c’est très rarement 1€, c’est beaucoup plus souvent 50 centimes, peu être que ça va vous paraître peu, mais je serai bien contente à la fin du mois d’avoir mes 50 centimes restant pour me payer une baguette de pain à mettre dans mon bouillon en attendant la paye.

Parce que oui, ce n’est pas parce que tu part en vacances, que tu à les moyens, des fois c’est aussi que tu doit partir pour t’aérer l’esprit sinon tu va faire une bonne grosse dépression.
Ca va te faire du bien de changer d’air même si tu sait que le mois d’après tu va devoir manger seulement des bouillons de poules….

le 26/10/2016 à 17h46 | Répondre

Yves

C’est un peu énorme, le cliché du touriste français. C’est peut-être vrai dans les voyages organisés, je n’en sais rien. En tout cas, à chaque voyage que j’ai fait, je n’avais pas honte de dire que j’étais français et les touristes français ne m’ont pas paru particulièrement désagréables, sauf certains mais, des gens désagréables, il y en a de tous les pays. J’ai visité un certain nombre de pays et je n’ai pas noté que les touristes français étaient particulièrement en train de se plaindre tout le temps. Peut-être qu’ils le faisaient au sein de leurs couples, je ne suis pas allé vérifier… Je ne pense donc pas que les touristes français soient les pires. Les pires que j’ai vus c’étaient les touristes russes : jamais bonjour, jamais merci. Je veux bien, ils ne sont pas obligés non plus de faire des grandes embrassades mais un minimum de politesse, c’est tout. Ils font toujours la tête aux gens des pays visités.

le 17/11/2016 à 11h25 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?