Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Changer de maison : les travaux – Partie 3 – Ce que j’en retire


Publié le 18 juin 2019 par Colombine

La première chose que je réponds quand on me demande comment se sont passés les travaux c’est : « hou la la ». La réponse plus complexe et détaillée, c’est celle que je vais te donner aujourd’hui.

Long et difficile

A l’heure actuelle, c’est essentiellement ce que j’en retire. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi compliqué, aussi difficile, aussi prenant. Mon Chéri et moi sommes plutôt calmes et patients tous les deux. En 10 ans de vie commune, il n’est jamais arrivé que nous nous disputions. Les travaux ont changé la donne : nous étions sur les nerfs et il est arrivé à plusieurs reprises qu’on monte le ton l’un contre l’autre ou qu’on s’agace.

Ensuite, cela a été très fatigant. Nous étions sur le chantier absolument tous les week-ends et durant nos vacances. Nous avons fait 2 pauses : le jour du 1er de l’an et le week-end de notre marathon cinéma. Cela nous a fait un bien énorme. Environ 6 semaines avant de déménager, j’ai eu 10 jours de vacances. J’ai travaillé d’arrache-pied. Après 8 jours, j’ai senti qu’il fallait que je me repose les 2 derniers jours. C’était déjà trop tard : la fatigue et une tension faible m’ont fait faire plusieurs malaises. J’ai donc levé le pied mais me remettre a été long.

Il y a eu de grands moments de découragement, surtout de mon côté car Mon Chéri est plutôt nonchalant et optimiste. Il a heureusement été toujours là pour me réconforter quand je me mettais à pleurer en voyant ce qu’il restait à faire, en ayant l’impression que rien n’avançait.

Les bonnes surprises

Je t’ai surtout parlé des mauvaises surprises mais il y en a également eu de bonnes. Le parquet sur lequel nous avons travaillé est juste magnifique et valait la peine qu’on s’est donnée. Avoir enlevé le faux-plafond nous a permis de faire des aménagements impossibles sans ça (mettre un vidéoprojecteur, installer des spots plutôt que des suspensions, poser un receveur de douche plat et prévoir la tuyauterie des vasques de manière non apparente).

Crédits photo : picjumbo_com

La cheminée restera en place mais nous avons des idées pour la moderniser afin qu’elle trouve sa place dans notre intérieur. Les anciens radiateurs en fonte étaient impeccables et chauffent plus que correctement.

Nous avons pu voir que les murs bien qu’en mauvais état sont sains et que la maison n’a pas d’humidité. La véranda qui semblait une pièce jolie mais sans plus a finalement eu nos faveurs et nous avons décidé d’y installer un bureau car la vue sur le jardin nous enchante. Et celui-ci nous a réservé plusieurs jolies surprises également.

Nous avons pu nous approprier cette maison et la connaître comme notre poche.

Les amis et la famille

Les travaux ont également été l’occasion de moments très agréables : nous avons plusieurs amis qui sont venus nous aider une journée et ça a été un moment très gai, nous avons énormément ri et discuté. De plus, mes parents nous ont aidé de bout en bout. Je ne sais pas où nous en serions sans eux : mon papa en particulier est à la retraite et est venu presque en continu certaines semaines. Cela lui a beaucoup plu surtout au début car il pouvait utiliser plein d’outils inhabituels et ou bruyants : il adore bricoler et découvrir de nouvelles choses. J’ai pris conscience de la chance énorme d’avoir les parents que j’ai. Mon Chéri et mon papa se sont d’ailleurs rapprochés au cours des travaux pour mon plus grand plaisir.

Et puis il y a eu ces petits bonheurs, ces moments précieux qui m’ont fait chaud au cœur :

  • travailler en même temps que ma maman et chanter toutes les deux à tue-tête.
  • entendre ma maman fredonner du Noir Désir, elle qui en est restée aux années 80, était un grand moment. Et être encore plus surprise quand elle a entonné Trouver le garçon, chanson que Mon Chéri adore et qu’elle connaît !
  • désherber le jardin avec Belle-fille pendant qu’elle me raconte les histoires de cœur de sa bande de copains/copines.
  • le premier week-end de travaux où nous étions tous seuls avec Mon Chéri : nous avons pique-niqué sous un arbre de notre jardin. Il faisait beau et un calme très apaisant régnait. Bien qu’en pleine ville, nous entendions des poules et de grenouilles !
  • monter l’armoire de Belle-Fille avec elle : Jo le bricolo n’a qu’à bien se tenir ! Nous avons passé un super moment en relevant ce défi lancé par Mon Chéri.
  • jeter un regard dans la maison nettoyé quelques jours avant le déménagement. J’ai eu les larmes aux yeux en voyant tout le travail accompli.

Quelques conseils

Pour finir, j’aimerais te donner quelques conseils et astuces qui m’auraient été bien utiles. Tout d’abord financièrement :

  • Prévoir un bon budget pour tout ce qui est matériel de travaux. Acheter un paquet de vis ça ne semble rien, mais quand s’ajoute le pot de peinture non prévu, la grille pour l’aération, un autre paquet de vis, des tuyaux pour l’évacuation, un pinceau coudé, un nouveau cutter… la facture s’allonge vite !!
  • Suivre très attentivement les promotions / les soldes dans les magasins de bricolage et sur Internet.
  • Il est bien entendu évident que faire soi-même est plus rentable que de faire appel à un professionnel mais il est vraiment nécessaire de calculer le temps passé/coût des matériaux par rapport à l’intervention d’un spécialiste. Un exemple tout bête est celui du problème de tuyauterie que nous avons eu dans la cuisine : mon chéri a passé 2 jours à tenter d’arriver à quelque chose et a acheté je ne sais combien de quincaillerie (je pense qu’il en a eu pour 15€). Au final le professionnel avait fini en 20 minutes et la facture a été négligeable.
  • Avoir une trousse de secours bien approvisionnée et dans un endroit visible et connu de tous. C’est un indispensable (ce qu’on a compris dès le 1er jour avec un besoin pressant d’antiseptique et de pansement).

Crédits photo : 3dman_eu

Des dinos Kinders ! Toute mon enfance…

En matière d’organisation :

  • Je sais que nous avons eu la chance de pouvoir habiter ailleurs le temps des travaux les plus salissants. Si tu en as la possibilité fais-le ! Pouvoir rentrer le soir dans un environnement propre était un vrai soulagement.
  • Côté logistique, nous avons là encore eu énormément de la chance avec mes parents : ils se sont très souvent occupé de nous apporter les repas. Les conserves qu’ils accumulaient depuis des années ont été très utiles ! Et les week-ends où ils n’étaient pas là, je préparais en grosse quantité un plat, histoire de ne pas avoir à cuisiner sans arrêt (chili, quiches, cakes…)
  • Avoir un carnet (ou une liste) avec écrit très précisément la liste du matériel nécessaire. Pas seulement « un paquet de vis » mais « vis tête plate, diamètre 1cm, longueur 3cm ». A chaque fois que tu y penses, hop tu l’écris. Parce que sinon au magasin de bricolage, tu ne sais plus ce dont tu as besoin et oublies la moitié des choses ou tu ne prends pas exactement ce dont tu as besoin. Et tu es bon pour y retourner, d’où une perte de temps assez conséquente.

Nous avons fini la plus grosse partie des travaux même s’il nous en reste encore. C’était le bon âge pour s’atteler à ce genre de projet : d’ici quelques années cela aurait clairement été un trop compliqué pour nous. Et malgré tous les désagréments et la fatigue engendrée, je ne regrette rien : notre maison est vraiment unique et nous l’aimons toujours comme au premier jour !

—–

Et toi, comment as-tu vécu les travaux dans ta maison ? Rachèterais-tu une maison où il y en a ? As-tu des astuces à partager ?

Commentaires

6   Commentaires Laisser un commentaire ?

Madeleine

C est vrai que c est difficile les travaux qu on fait soi-même. Savez vous qu il y a plus de divorce lors de période de travaux ? C est fou !! Il y a aussi plus de dépression…
Bah, du coup, on a fait faire. Ça n a duré qu un mois, mais c était déjà éprouvant (la poussière 😱😱)

le 18/06/2019 à 09h03 | Répondre

Colombine

Je ne savais pas du tout pour les statistiques sur le divorce !! Mais au vu de ce que nous avons traversé cela ne me surprend pas du tout…

le 19/06/2019 à 08h47 | Répondre

Madame Parenthèses

C’est très intéressant ce retour d’expérience !! Nous achetons un appartement, et nous avons prévu de faire faire beaucoup de choses par des pros… ton retour sur la longueur et l’épuisement que peuvent générer des travaux faits « maison » me conforte dans l’idée que nous faisons bien…
J’aime beaucoup l’idée de créer des choses moi-même, et la fierté qui en découle, mais je sais que ce n’est pas du tout la tasse de thé de Monsieur et que j’ai tendance à me décourager vite. Alors ça ne pèse pas assez lourd dans la balance contre l’engueulade tous les soirs !

En revanche, pour les bons moments, j’espère réussir à en créer quelques uns autour de certaines réalisations… Les toilettes par exemple, j’ai toujours voulu des toilettes un peu WTF, décalés, et je me dis que ce serait un moment sympa et rigolo à passer entre amis 🙂

le 18/06/2019 à 13h33 | Répondre

Colombine

On avait déjà tellement de gros travaux à réaliser que nous n’avons malheureusement pas eu les fonds pour faire appel à plus d’artisans. Sinon cela aurait été la solution idéale !

Quant aux toilettes, les nôtres sont vraiment glauques. J’espère à réussir à les rendre plus agréables. Je valide donc l’idée des WC WTF !

le 19/06/2019 à 08h50 | Répondre

Cricri2j

Vous deviez en effet être crevés à la fin!
Par contre j adore les photos avant/après alors si tu en as quelques unes à partager, n hésites pas!

le 22/06/2019 à 21h58 | Répondre

Colombine

Oui, nous étions (et sommes toujours) épuisés. Ce n’est que depuis hier que nous avons eu le courage de commencer à vraiment ranger les cartons du déménagement (depuis 3 mois !) et nous pencher sur les prochains travaux prévus cet été.

Quant au photos avant / après, j’adore ça également ! Mais je ne suis pas certaine que mon mari sera d’accord pour que je les partage… A voir.

le 25/06/2019 à 09h02 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?