Bien dans son corps, bien dans sa tête, bien chez soi !

Trucs et astuces pour rallonger (un peu) ton budget


Publié le 1 mai 2014 par Nya

« Plaie d’argent n’est pas mortelle », dit-on souvent. Certes, mais elle peut empoisonner ton existence, gangrener ton couple et pourrir ta famille. En ces périodes troubles économiquement parlant, rares sont les personnes à n’avoir aucun souci d’argent. Pas forcément facile de joindre les deux bouts, et quand on en est là, chaque euro compte.

Voici quelques astuces de système D pour tenter de rallonger un peu ton budget. Elles ne doubleront pas ton salaire et ne rembourseront pas ton prêt immobilier, mais te permettront peut-être une virée à Walibi ou quelques séances chez l’esthéticienne… Du superflu peut-être, mais rien de tel qu’un extra de temps à autres pour se sentir mieux dans sa situation financière.

Attention : j’en ai testé et approuvée la plupart, mais pas toutes. Celles que je n’ai pas essayées, j’en ai entendu du très bien de la part d’amis. Cela dit, chacun son expérience, et si cela ne fonctionne pas pour toi, ne me fais pas de procès !

argent billets pièces

Crédits photo (creative commons) : epSos.de

Gagner de l’argent

Je ne vais pas te proposer de devenir membre d’un système pyramidal ni de vendre ton corps, mais simplement d’aller faire un tour dans ton garage, tes placards… Tu y trouveras la source de revenus la plus immédiate : vendre ce qui t’encombre ou louer ce qui te sert peu.

Vendre tes affaires

Absolument tout peut se vendre. Crois-moi, j’ai testé : de l’horrible short démodé aux sangles de volet roulant… tout peut se monnayer. La solution la plus rapide est le vide-grenier : en un jour, tu vides tes placards et engranges de l’argent. Bénéfice net de notre premier vide-grenier : 150 euros. Pour une demi-journée passée à marchander, ça vaut la peine.

Si tu n’as pas la patience d’attendre le prochain vide-grenier près de chez toi, tu peux essayer le site Débarrachez-moi, pour faire la promotion d’un vide-grenier… chez toi ! Et oui, c’est légal, dans une certaine limite par an. Tu peux aussi poser des annonces chez les commerçants pour un vide-maison chez toi. Très pratique quand tu souhaites vendre des meubles encombrants. Et pourquoi ne pas organiser un vide-grenier entre collègues, si vous êtes nombreux ?

Si tu es patiente et que tu as de la place, la vente en ligne est la clé. Le bon coin, eBay, Videdressing… Nombreux sont les sites de vente d’occasion, plus ou moins spécialisés. J’utilise Priceminister pour les produits culturels, Videdressing pour les vêtements et le Bon coin pour les objets de déco et les meubles. Chaque année, je récolte quelques centaines d’euros de cette façon.

vide-grenier à domicile

Crédits photo (creative commons) : John Beagle

Louer ce qui te sert peu

Perceuse, escabeau ou sorbetière… On a tous des objets dont on se sert deux fois par an. Si une solution définitive ne te tente (« c’est le service à raclette de notre premier rendez-vous », dis-tu, la larme à l’œil), tu peux les mettre en location pour les rentabiliser. Zilok te propose ce service, même si je n’ai jamais essayé. Même si tu les loues peu, ce sera toujours du bonus par rapport à leur prise de poussière sommeil habituel dans le placard !

Savais-tu que tu peux aussi louer ta voiture ? Sur Drivy par exemple, tu peux proposer ta voiture en location. Super pratique si comme moi, tu habites en ville et te sers de ta voiture une fois par mois. En moyenne, je récolte 50 euros net par week-end de location.

Évidemment, plus tu loues et plus tu as de risques de voir tes objets s’user ou d’avoir un pépin avec ta voiture. Ma pauvre Lucette… c’est le jeu ! Et si ça t’arrive (comme il m’est arrivé une fois en dix locations avec Drivy), tu seras bien contente d’être passée par une plate-forme qui a une bonne assurance pour ces cas de figure.

Économiser de l’argent

Faire du covoiturage

Sur BlaBlaCar par exemple. Si tu dois prendre ta voiture en étant seule, pourquoi ne pas proposer ton trajet pour avoir des compagnons de voyage et gagner un peu d’argent ? Selon le taux de remplissage de la voiture, cela me rembourse mon plein d’essence ou le péage… sans compter le côté très convivial du système ! Avec ce site, ton premier trajet te permet aussi d’obtenir un bon d’achat de 20 euros pour de l’essence. C’est toujours ça, non ?

Et si tu n’as pas de voiture, tu peux aussi profiter de ce système côté passager au lieu de prendre le train. Les tarifs proposés sont vraiment plus intéressants que prendre le train à plein tarif. Par exemple, pour un trajet que je fais régulièrement, c’est 5 euros par passager au lieu de 16 en train. Seul inconvénient : si tu habites loin de tout, ce n’est pas dit que tu trouves des offres.

Louer ton appartement

Le site AirBnB, que je n’ai pas testé personnellement, te propose de louer ton appartement quand tu t’absentes : ou comment gagner de l’argent en partant en vacances ! Sans dire que tu rembourseras ton voyage, cela te permettra d’en financer une partie.

Dormir chez des gens gratuitement

Tout le monde connaît Couchsurfing ? Non ? En s’inscrivant sur ce site, tu peux dormir chez des âmes de bonne volonté qui t’accueillent sur leur canapé, dans leur chambre d’amis (mais pas dans leur lit ! Dragueurs s’abstenir)… Ainsi, tu économises des nuits d’hôtel et souvent le dîner et le petit-déjeuner.

Je l’ai testé à plusieurs reprises : j’ai pu découvrir la campagne russe avec des hôtes locaux, la communauté pakistanaise de Copenhague, les marchés de Noël à Strasbourg…. Le principe part de la convivialité et ce type d’hébergement demande plus d’investissement qu’aller à l’hôtel : aider tes hôtes à préparer le repas, se plier à leurs disponibilités… mais on en a généralement pour notre argent (jeu de mot du jour : c’est fait !).

Voilà mes trucs et astuces pour ménager mon budget. Tu te diras sûrement que c’est beaucoup d’efforts pour pas beaucoup d’argent. Peut-être. Mais certaines astuces ne prennent qu’une dizaine de minutes, comme créer un trajet en covoiturage ou mettre sa voiture en location une bonne fois pour toutes. Et mis bout à bout, tous ces trucs nous permettent de jolis extras par an.

 Et toi, quelles sont tes astuces pour gagner ou économiser de l’argent sans taxer Mémé ? Tu as des trucs pour épargner M. le porte-monnaie ? Raconte !

Toi aussi, tu veux témoigner ou partager tes astuces ? C’est par ici !

Commentaires

4   Commentaires Laisser un commentaire ?

Marina

J’ai testé un vide-dressing gratuit entre 4 copines. Un soir chez moi, on a apporté tous les vêtements qu’on ne portait plus mais qui était en parfait état, voire même (on le fait toutes…) ceux qu’on a achetés et…regretté immédiatement de les avoir achetés, et donc n’ont jamais été portés… soit des kilos de fringues. On a tout étalé sur la table, et chacune s’est servie dans les tas des autres. Un principe : la gratuité, et aucune contrepartie. Si deux copines étaient intéressées par le même vêtement, les autres arbitraient. Deux heures de franche rigolade qu’on a conclue sur un apéro. Je me suis débarassée de toutes mes affaires et j’ai récupéré des vêtements que je n’aurais jamais achetés ou même essayés en magasin parce que pas mon style, mais quand on sait que c’est gratuit, on essaye, pour s’apercevoir que finalement on porte très bien telle couleur ou telle matière. On a prévu de renouveler l’expérience dans 6 mois avec un nouveau stock ! Et mine de rien çà renforce un lien de reconnaître ses propres vêtements sur la copine 1 mois plus tard…

le 01/05/2014 à 12h30 | Répondre

Anne Delacour

Génial, cette idée de vide-dressing entre copines Marina ! Ça te dirait pas de venir raconter le prochain sur le blog ?
Il faut quand même que les copines fassent toutes à peu près la même taille, je suppose, non ?

le 02/05/2014 à 15h15 | Répondre

Marina

La question de la taille c’était l’un de mes soucis… Il fallait effectivement qu’on soit plus ou moins dans la même morphologie, mais comment estimer à l’oeil la taille des copines ??? Il se trouve qu’entre mon poids d’avant mes grossesses, mon poids de jeune maman, et mon poids de maintenant, j’ai fait de beaux écarts, et j’avais donc des vêtements entre le 40 et le 44. Partant du principe que les copines avaient dû faire le yoyo elles aussi , je me suis dit qu’elles devaient avoir du choix comme moi… Et finalement on s’est effectivement échangés du 40 au 44. Cà décomplexe en plus, parce que j’étais certaine que l’une de mes amies faisait un 38 et je redoutais un peu que personne n’entre dans ses vêtements.. et en fait non elle faisait un 40 et je rentrais dans ses jupes !! Cà m’a redonné le moral ! Et finalement, la taille, ce n’est pas toujours significatif. D’une marque à l’autre, un petit 42 de l’une vaut le bon 40 de l’autre. Sur les 4 filles, une faisait un vrai 40, moi entre 40 et 42, une entre 42 et 44, l’autre un 44. Chacune a trouvé son bonheur !
Je vous raconterai quand on fera le prochain 😉

le 02/05/2014 à 16h38 | Répondre

Marylin (voir son site)

Hello,
Oui, vendre sur « le bon coin » ou autre, franchement, ça marche super bien.

Sinon, depuis peu je me suis mise à redonner vie à d’anciens meubles (depuis que j’ai fait le salon du DIY en fait, voir http://belleblonde.net/salon-loisirs-creatifs-diy-paris/ ).
Et j’avoue que je suis assez satisfaite du résultat et surtout, ça m’économise l’achat de nouveaux meubles (pour l’instant en tout cas) ^^

le 06/01/2015 à 14h46 | Répondre

SI TU SOUHAITES RÉAGIR C'EST PAR ICI !

As-tu lu notre Charte des commentaires avant de publier le tien ?